Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



28 événements affichés, le premier en 649 - le dernier en 1412



Mort de Théodore Ier pape

Martin Ier Pape

Théodore Ier meurt le 14 mai 649.

Il est le premier pape à reprendre le titre de pontife (en latin pontifex maximus), tombé en désuétude depuis le déclin de l'antique religion romaine. A partir de ce pape, on peut parler de pontificat sans commettre d'anachronisme.

Martin Ier, né à Todi en Ombrie, est élu Pape en 649.



Concile du Latran

Condamnation du monothélisme

Martin Ier réunit aussitôt un concile d'une centaine d'évêques dans la basilique du Latran. Ce concile condamna le monothélisme que l'empereur byzantin Constant II Pogognat et ses théologiens entendaient imposer à tout l'Empire.



Martin Ier prisonnier

Exil de Martin Ier en Crimée

Apprenant la nouvelle de la condamnation du monothélisme, Constant II le Pogonat fait arrêter le pape par l'exarque Calliopas de Ravenne le mercredi 19 juin 653. Les troupes le traitent sans respect ni ménagement et causent des désordres dans le palais papal, qui est à l'époque celui du Latran, et jusque dans la basilique du Latran qui est aussi la cathédrale de Rome.

Après un an de détention à Naxos,, le pape est embarqué à destination de Constantinople. Maltraité par ses gardiens durant la traversée, Martin arrive malade et doit être transporté sur un brancard en prison.

J'y suis depuis 47 jours, écrit-il, et l'on ne m'a pas encore donné un peu d'eau pour me laver. Je grelotte de froid ; je suis épuisé par la dysenterie ; je vomis la nourriture que je dois manger. Mais Dieu voit tout, et j'ai confiance en lui. "

Après une parodie de jugement à l'Hippodrome, Martin Ier Pape,accusé de complot contre l'empereur, est condamné à mort le 20 décembre 653, ses vêtements sacerdotaux sont publiquement déchirés et on lui attache une lourde chaîne au cou.

En janvier 654, après plusieurs semaines de captivité et un appel à la clémence du patriarche en sa faveur, l'empereur commue la peine en un exil en Crimée.



Eugène Ier Pape

Eugène Ier, né à Rome, est élu Pape en 654, du vivant de Martin Ier que l'empereur Constantin II a déposé. Eugène Ier tente inutilement de ramener au sein de l'Église les Monothélites.



Mort de Martin Ier Pape

Martin Ier Pape, toujours maltraité, meurt en exil à Cherson en Crimée, le 15 septembre 655 ou, selon les sources orientales, le 13 avril 656. Il est fait Saint.



Mort de Jean VIII Pape

Marin Ier

Charles III le Gros abandonne le pape Jean VIII qui l'appelle au secours.

Jean VIII, surnommé le "recteur de l'Europe", meurt en 882 dans son palais du Latran empoisonné et frappé à coups de marteau (selon les annales de Fulda).

Il serait donc le premier pape historiquement assassiné.

Le surnom de "Papesse Jeanne" est donné de son vivant au pape Jean VIII pour sa faiblesse face à l'Église de Constantinople.

Marin Ier, né à Gallese, devient Pape en 882.

Le nom de Marin a été confondu au Moyen Âge avec celui de Martin.

Par conséquent, Marin Ier et Marin II ont été pendant longtemps listés à tort sous les noms de Martin II et Martin III.

Cela explique que les listes de papes actuelles comprennent Martin Ier, Martin IV et Martin V, mais ni Martin II, ni Martin III.



Mariage de Pierre IV le Cérémonieux avec Éléonore de Sicile

Pierre IV le Cérémonieux épouse Éléonore de Sicile, fille de Pierre II de Sicile et d'Élisabeth de Carinthie. Leurs enfants sont :



Naissance de Martin Ier l'Humain

Martin Ier l'Humain Duc de Monblanch

Martin Ier d'Aragon ou Martin Ier l'Humain, dit le Vieux, naît à Girone ou Gérone en 1356, fils de Pierre IV le Cérémonieux et d'Éléonore de Sicile.

Martin Ier l'Humain devient Duc de Monblanch.



Mariage de Martin Ier l'Humain avec Marie de Luna

Martin Ier l'Humain épouse à Barcelone en 1372 Marie de Luna (morte en 1406). Leurs enfants sont :

Ils sont tous morts avant leur père.



Naissance de Martin II de Sicile

Martin II de Sicile, dit le Jeune, naît en 1374 ou 1375, fils de Martin Ier l'Humain et de Marie de Luna.



Martin Ier l'Humain Roi de Sicile

En 1380, Pierre IV le Cérémonieux donne le royaume de Sicile à son fils Martin Ier l'Humain.



Mort de Jean Ier d'Aragon Roi d'Aragon, de Valence et Comte de Barcelone

Martin Ier l'Humain Roi d'Aragon, de Valence

Martin Ier l'Humain Comte de Barcelone

Jean Ier d'Aragon meurt en 1395, sans laisser de fils.

Mathieu de Foix-Castelbon revendique la succession au nom de sa femme Jeanne d'Aragon, fille de Jean Ier d'Aragon.

Les lois de succession d'Aragon et de Barcelone ne sont pas claires, elles sont comprises en faveur des héritiers mâles. Les Cortès choisissent Martin Ier l'Humain, le frère du roi pour lui succéder.

Il est le dernier des Rois d'Aragon de la Maison de Barcelone qui auront régné en Aragon durant 273 ans.

Martin Ier l'Humain devient aussi Comte de Barcelone.

Jean Ier de Berry et Mathieu de Foix-Castelbon lèvent une armée pour tenter de conquérir le royaume, mais sont battus après 18 mois de guerre.

En représailles, Martin Ier l'Humain confisque la vicomté de Castelbon.



Privilèges accordés à Saragosse

Martin Ier l'Humain accorde des privilèges (fueros) à Saragosse le 13 octobre 1397.



Croisade en Afrique du Nord

Martin Ier l'Humain lance une croisade en Afrique du Nord en 1398.



Couronnement de Martin Ier l'Humain

Martin Ier l'Humain est couronné à Saragosse le 13 avril 1399.



Croisade en Afrique du Nord

Martin Ier l'Humain a lance une seconde croisade en Afrique du Nord en 1399.



Transport du Saint Calice à la chapelle du Palais Royal de Saragosse

Le 26 septembre 1399, à la demande de Martin Ier l'Humain, le Saint Calice est transporté du monastère de Saint Jean de la Peña à la chapelle du Palais Royal (L'Aljafería) de Saragosse.



Isabelle de Foix-Castelbon Vicomtesse de Castelbon

Archambaud de Grailly Vicomte de Castelbon

En 1400, Martin Ier l'Humain restitue à Isabelle de Foix-Castelbon la vicomté de Castelbon qu'il avait confisqué à Mathieu de Foix.

Archambaud de Grailly devient Vicomte de Castelbon.



Naissance de Frédéric de Luna

Frédéric de Luna naît vers 1402, fils de Martin II de Sicile et de Tarsis Rizzari de Catane.

Il est le seul descendant mâle de Martin Ier l'Humain qui ait surmonté l'enfance.



Protection du Pape Benoît XIII par Martin Ier l'Humain

Martin Ier l'Humain, allié du pape d'Avignon, l'Aragonais Benoît XIII, qui était parent de Marie de Luna, porte sa protection jusqu'au point d'intervenir militairement à Avignon, en 1403.

Pedro de Luna, Benoît XIII, quitte définitivement Avignon en 1403, après un éprouvant siège de cinq ans.



Frédéric de Luna Héritier d'Aragon

Martin II de Sicile Comte de Luna et Seigneur de Segorbe

En 1407, Martin Ier l'Humain, son grand-père, décide de légitimer Frédéric de Luna comme héritier d'Aragon.

Martin II de Sicile, son père, donne à Frédéric de Luna les titres de Comte de Luna et de Seigneur de Segorbe.



Mort de Marie de Luna

Marie de Luna, épouse de Martin Ier l'Humain, meurt le 29 décembre 1407.



Élimination les derniers juges d'Arborée

En 1408, Martin II de Sicile, roi de Sicile et procureur de Sardaigne pour le compte de Martin Ier l'Humain, son père, élimine les derniers juges d'Arborée dont Éléonore d'Arborée.



Frédéric de Luna Héritier du trône Sicile

Par tradition, le premier-né de la dynastie d'Aragon reçoit comme première tâche le gouvernement de la Sicile.

Le 14 avril de 1409, Martin Ier l'Humain décide que Frédéric de Luna sera l'Héritier de Martin II de Sicile, son père, sur le trône de Sicile.

Jamais jusque-là, un bâtard n'avait eu ce droit.



Bataille de San Luri

En 1409 Jean Ier de Foix accompagne Martin Ier l'Humain dans une expédition pour reprendre la Sardaigne aux Génois.

Jean Ier de Foix se distingue à la bataille de San Luri le 30 mai 1409 et revient à Foix en septembre.

Martin II de Sicile vainc à San Luri le 30 juin 1409.

Guillaume II de Narbonne rentre en France pour chercher du secours, laissant Leonardo Capello le gouvernement du judicat.



Mort de Martin II de Sicile Roi de Sicile

Blanche Ire de Navarre Procureur du royaume de Sicile

Mariage de Martin Ier l'Humain avec Marguerite de Prades

Martin II de Sicile meurt à Cagliari le 25 juillet 1409 victime de la malaria.

La mort de Martin II de Sicile arrête le processus de légitimation de son fils Frédéric de Luna.

Martin Ier l'Humain récupère la Sicile et la confie à sa belle-fille Blanche Ire de Navarre qui est nommée procureur du royaume de Sicile.

Martin Ier l'Humain épouse le 17 septembre 1409 Marguerite de Prades ou des Prés.



Mort de Martin Ier l'Humain Roi d'Aragon, de Valence et Comte de Barcelone et Roi de Sicile

Guerre de succession d'Aragon

Pour éviter de futurs conflits d'héritage, Martin Ier l'Humain veut poursuivre à tout prix le processus de légitimation de avec l'aide de Benoît XIII le pape d'Avignon.

Ils fixent le 1er juin de 1410 pour cette légitimation.

Mais Martin Ier l'Humain meurt à Barcelone le 31 mai 1410.

Ses enfants : Martin II de Sicile, Jacques, Jean et Marguerite sont tous morts avant leur père.

Benoît XIII refuse d'entériner la légitimation de Frédéric de Luna seul.

Cela déclenche une guerre de succession pour la couronne d'Aragon. Les postulants sont :

Archambaud de Grailly soutient les prétentions de Louis II d'Anjou. Jean Ier de Foix, son fils, lève alors des troupes pour soutenir les prétentions de Louis II d'Anjou.


Proclamation de Ferdinand Ier le Juste comme Roi d'Aragon - Œuvre de Dióscoro Teófilo Puebla Tolín - 1867

Compromis de Caspe

Mort de Jacques II d'Aragon

Dynastie de Trastamare

Ferdinand Ier le Juste Roi d'Aragon, de Valence et de Majorque

Ferdinand Ier le Juste Roi de Sicile et de Sardaigne

Ferdinand Ier le Juste Duc d'Athènes et de Néopatrie

Ferdinand Ier le Juste Comte de Barcelone, de Roussillon et de Cerdagne

Jean II d'Aragon Duc de Peñafiel

Révolte de Jacques II d'Urgell

La succession de Martin Ier l'Humain déchaîne les partisans des différents postulants.

Depuis sa retraite de Peñíscola, Benoît XIII réussit à rétablir la concorde.

Le 15 février 1412, un accord est trouvé à Alcañiz pour nommer 9 compromissaires (arbitres) qui doivent trancher.

Ils représentent les parlements des royaumes d'Aragon, de Valence et de la principauté de Catalogne, trois pour chacun d'eux. Majorque n'est pas invité.

Benoît XIII, qui soutient Ferdinand Ier le Juste, approuve ce projet.

Les compromissaires qui se réunissent à Caspe, sont :

Les délibérations commencent le 29 mars 1412.

Au moment du vote, les représentants des Catalans se montrent indécis, tandis qu'Aragonais et Valenciens, davantage liés au commerce de la laine et autres intérêts castillans, optent pour Ferdinand Ier le Juste.

L'opinion de Vincent Ferrier l'emporte. Ferdinand Ier le Juste est élu Roi d'Aragon, de Valence et de Majorque le 25 ou le 28 juin 1412, avec les voix des trois Aragonais, de deux des valenciens et un des Catalans.

Il est le premier roi de la dynastie de Trastamare dans la couronne d'Aragon.

Ferdinand Ier le Juste devient aussi Duc d'Athènes et de Néopatrie, un titre fictif, Comte de Barcelone, de Roussillon et de Cerdagne.

Jean II d'Aragon devient Duc de Peñafiel en 1412.

Sous l'influence de Marguerite de Montferrat, sa mère, Jacques II d'Urgell n'accepte pas le verdict et prend les armes contre son souverain.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !