Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



44 événements affichés, le premier en 1615 - le dernier en 1832



Mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche

Mariage de Philippe IV d'Espagne avec Élisabeth de France

Installation d'Anne d'Autriche au Louvre

Marie de Médicis et Philippe III d'Espagne se rapprochent par un double mariage.

Louis XIII épouse à Burgos le 18 octobre 1615 Anne d'Autriche. Louis XIII n'est pas physiquement présent, mais représenté par le Duc d'Uceda.

L'infant Philippe IV d'Espagne, frère d'Anne, épouse à Bordeaux le 18 octobre 1615 Élisabeth de France, fille d'Henri IV de France et de Marie de Médicis. Leurs enfants sont :

Par le dépit que lui cause l'attitude de la Régente, Henri II de Rohan prend brusquement le parti d'aider Henri II de Bourbon-Condé qui veut empêcher le duc Henri de Guise de ramener Anne d'Autriche à Bordeaux. Trahi par de nombreuses défections, Henri II de Rohan ne prend que quelques villes de Gascogne.

Les princesses sont échangées sur l'île des Faisans, située dans la Bidassoa, près d'Hendaye.

Charles II de Cossé accompagne en 1615 Louis XIII, qui va en Guyenne au-devant d'Anne d'Autriche.

Louis XIII épouse à la cathédrale Saint-André de Bordeaux le 21 ou le 28 novembre 1615 Anne d'Autriche, fille de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche-Styrie, Archiduchesse d'Autriche. Leurs enfants sont :

Bien que les jeunes mariés n'aient que 14 ans, le mariage est immédiatement consommé, pour des raisons politiques. Marie de Médicis, alors régente, ne veut pas qu'on puisse remettre en question cette union. Cependant, du fait de l'inexpérience des mariés, la nuit de noce semble s'être assez mal passée. Le petit roi la vit comme une véritable humiliation. Il en garde rancune contre sa mère, mais surtout, il ne s'approchera plus de son épouse pendant les années suivantes. Conformément au souvenir de son père, Louis XIII ne voit en Anne qu'une Espagnole et par conséquent une ennemie.

Installée dans les appartements du Louvre avec sa suite, Anne d'Autriche reçoit tous les égards dus à son rang. Marie de Médicis continue à porter avec hauteur le titre de Reine de France, sans la moindre déférence à l'égard de sa belle-fille.

Louis XIII a une nature complexe et sa timidité l'empêche de s'accorder avec Anne d'Autriche qui partage avec son époux une timidité et une inexpérience qui n'arrange pas la situation.

Entourée par une petite cour peuplée d'une centaine de dames espagnoles, elle continue à vivre à la mode espagnole et son français est encore très hésitant. Anne éprouve ainsi des difficultés à communiquer avec sa nouvelle famille.

La colère des grands reprend flamme et les protestants s'inquiètent du rapprochement avec l'Espagne.



Naissance de Marie-Thérèse d'Autriche

Marie-Thérèse d'Autriche naît à Madrid en 1638, fille de Philippe IV d'Espagne et d'Élisabeth de France.


Anne-Louise Boyer

Mariage d'Anne de Noailles avec Anne-Louise Boyer

Anne de Noailles épouse le 13 décembre 1645 Anne-Louise Boyer.

Leurs enfants sont :

Anne-Louise Boyer est dame d'atours de Marie-Thérèse d'Autriche.


Philippe IV d'Espagne - peint vers 1652-1655 Marie-Anne d'Autriche, - par Diego Vélasquez- vers 1655 - huile sur toile, 128,8 x 99 cm - Kunsthistorisches Museum de Vienne

Mariage de Philippe IV d'Espagne avec Marie-Anne d'Autriche

Philippe IV d'Espagne est veuf d'Élisabeth de France.

Philippe IV d'Espagne épouse en 1649 Marie-Anne d'Autriche, sa nièce, fille de Ferdinand III de Habsbourg et de Marie-Anne d'Autriche, sœur puînée de Philippe IV d'Espagne. Leurs enfants sont :

Marie-Anne d'Autriche, une jeune fille gaie, devient froide et moins enjouée après son mariage.

Elle est alors assujettit à l'implacable et oppressante étiquette de la cour Espagnole.

Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Philippe IV d'Espagne, et d'Élisabeth de France, n'a que 3 ans de moins que Marie-Anne d'Autriche.

Elle est alors l'héritière de la couronne en l'absence d'héritier mâle.

Johann Eberhard Nithard suit Marie-Anne d'Autriche à Madrid. Il garde son rôle d'Aumônier et de Confesseur.

Johann Eberhard Nithard gagne la confiance de Philippe IV d'Espagne qui le nomme dans une série de commissions qui ont pour but d'améliorer le sort du peuple.

Johann Eberhard Nithard remplit ces tâches mineures à la satisfaction du roi qui, semble-t-il, souhaite le voir créer cardinal. Nithard, l'en dissuade. L'estime du roi n'en est que plus grande.


Entrevue de Louis XIV et de Philippe IV d'Espagne dans l'Île des Faisans en 1659 - On distingue Marie-Thérèse d'Autriche derrière son père Philippe IV Conquêtes de Louis XIV de France sur l'Espagne et l'Empire

Traité des Pyrénées

Retour en France de Louis II de Bourbon-Condé et de François-Henri de Montmorency-Bouteville

Hugues de Lionne est le négociateur du traité des Pyrénées.

Le Traité des Pyrénées est signé entre l'Espagne et la France le 7 novembre 1659.

Il scelle la paix, et met fin à 30 ans de guerre entre la France et l'Espagne.

Il fixe les frontières entre la France et l'Espagne.

Une clause prévoit le mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Philippe IV d'Espagne et d'Élisabeth de France.

Hugues de Lionne insiste pour insérer la clause de la dot de 500 000 écus d'or pour Marie-Thérèse d'Autriche en échange du renoncement à ses droits sur la couronne d'Espagne.

Le traité des Pyrénées assure à Louis II de Bourbon-Condé et à François-Henri de Montmorency-Bouteville le pardon royal, proclamé à Aix-en-Provence.

Louis II de Bourbon-Condé, François-Henri de Montmorency-Bouteville et Henri Jules de Bourbon-Condé reviennent alors en France.

Le Quesnoy devient officiellement français par ce traité.



Mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Autriche

Louis XIV est amoureux de Marie Mancini. Conscient des intérêts de la France et des siens, Mazarin préfère faire épouser Louis XIV et l'infante d'Espagne.

En 1670, Jean Racine s'inspirera de l'histoire du Roi et de Marie Mancini pour écrire "Bérénice".

Louis XIV accepte bon gré, mal gré de respecter une des clauses du traité des Pyrénées pour rapprocher la France de l'Espagne.

Antoine III de Gramont, Ambassadeur à Madrid, organise le mariage de Louis XIV

Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche se rencontrent sur l'île des Faisans en plein milieu la rivière de la Bidassoa.

Louis XIV épouse le 9 juin 1660 à Saint-Jean-de-Luz l'infante Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Philippe IV d'Espagne, et d'Élisabeth de France. Leurs enfants sont :

Il est à noter que les époux sont doublement cousins germains :

Louis XIV ne connaît sa femme que depuis 3 jours. Celle-ci ne parle pas un mot de français. Mais le Roi l'honore fougueusement et devant témoins dès la nuit de noce.

Marie Mancini tombe en disgrâce après le mariage du roi.

Olympe Mancini conserve l'estime du roi et demeure à la cour avec Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, son époux, et ses enfants.

Marie-Françoise de Paule de Béthisy est sous-gouvernante des filles d'honneur de la reine Marie-Thérèse d'Autriche.

Perrette Dufour devient femme de chambre de Marie-Thérèse d'Autriche.


Françoise Louise de La Baume Le Blanc et ses enfants

Françoise Louise de La Baume Le Blanc Demoiselle d'honneur d'Henriette-Anne Stuart

Liaison de Louis XIV avec Françoise Louise de La Baume Le Blanc

En 1661, Françoise Louise de La Baume Le Blanc entre comme demoiselle d'honneur dans la Maison d'Henriette-Anne Stuart, dite Madame.

Discrète, modeste, Françoise Louise de La Baume Le Blanc est une charmante jeune fille aux doux yeux clairs.

Olympe se lie d'amitié avec Henriette-Anne Stuart.

On soupçonne que Louis XIV et Henriette-Anne Stuart sont amants.

Ils font de longues promenades dans les bois pendant la nuit, en compagnie d'Olympe Mancini, ce qui fait jaser la cour et surtout la reine Marie-Thérèse d'Autriche.

Le rapprochement entre le roi et Mademoiselle de La Vallière se fait à travers la stratégie dite, à l'époque, du paravent ou du chandelier : le roi doit feindre de la courtiser afin que l'attention de la Cour ne se porte plus sur son idylle avec Henriette-Anne Stuart. Certains affirment qu'Olympe Mancini est à l'origine de ce stratagème.

François Honorat de Beauvilliers, Comte de Saint-Aignan, pousse Françoise Louise de La Baume Le Blanc dans les bras du jeune Louis XIV.

Françoise Louise de La Baume Le Blanc, qui est secrètement amoureuse de Louis XIV, est ravie.

Louis XIV tombe amoureux de Françoise Louise de La Baume Le Blanc et se détourne d'Henriette-Anne Stuart qui s'emploie alors, avec la complicité d'Olympe Mancini, à détrôner Françoise Louise de La Baume Le Blanc.

Rapidement, Louis XIV en fait sa maîtresse. Leurs enfants sont :

La liaison est rapidement connue et provoque la colère des dévots comme Jacques-Bénigne Bossuet.

Olympe Mancini révèle à la reine l'adultère de Louis XIV, mais Marie-Thérèse d'Autriche est impuissante contre son époux.



Naissance de Louis le Grand Dauphin

Louis de France, dit le Grand Dauphin ou Monseigneur, naît à Fontainebleau le 1er novembre 1661 fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Il a :

Il est un élève appliqué, mais reçoit une éducation qui lui apprend davantage l'obéissance à son père que de l'art de gouverner les Royaumes.



Don d'une épée d'or de Marie-Thérèse d'Autriche Jean-François de La Baume Le Blanc

En 1664, à un jeu de bague, Jean-François de La Baume Le Blanc reçoit de Marie-Thérèse d'Autriche une épée d'or enrichie de diamants et un superbe baudrier.



Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart Religieuse

Dans son enfance, Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart se consacre à l'étude de la philosophie et des langues mortes et vivantes qui ne sont pour elle qu'un amusement.

Présentée à Marie-Thérèse d'Autriche, c'est un sujet d'étonnement pour la nouvelle reine, peu habituée à entendre une jeune personne de la cour parler avec facilité des langues autres que la langue française.

Initiée aux diverses opinions qui partagent les écoles, elle s'oriente vers la théologie et la doctrine des Saint-Pères et des conciles.

Elle se distingue par son esprit et son instruction autant que par sa piété.

Avec tous ces dons, Gabrielle de Rochechouart est pourtant d'une grande simplicité.

Le monde offre à Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart toutes les séductions.

Elle préfère se vouer à Dieu. Elle prend le voile au monastère de Notre-Dame-du-Bois à Saint-Évroult, dans l'Orne en 1664.

Elle séjourne ensuite au monastère de Poissy.



Première partie de la guerre de Dévolution

La guerre de Dévolution qui dure de 1667 à 1668, est déclenchée à la suite de la mort de Philippe IV d'Espagne. C'est la première guerre de Louis XIV.

Suite au mariage entre Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche, fille aînée de Philippe IV d'Espagne, la dot de 500 000 écus n'a pas été payée.

En vertu du droit de dévolution, coutume ancestrale originaire du Brabant, Louis XIV réclame sur les possessions d'Espagne Mons, le Luxembourg, Anvers, Cambrai, le Brabant, Malines, Namur, la Franche-Comté, la Haute-Gueldre et le Limbourg,.

La première partie de la guerre de Dévolution se déroule dans les Pays-Bas espagnols de mai 1667 à août 1667.

Dès mars-avril 1667 Louis XIV débute ses préparatifs militaires en ne les cachant que pour la forme.

Le marquis de Castel-Rodriguo, alerte en vain Madrid sur les intentions du jeune roi quant à la province qu'il gouverne.

En mai 1667 Louis XIV fait parvenir au souverain d'Espagne le Traité des droits de la Reine Très-Chrétienne, sa femme Marie-Thérèse d'Autriche dans lequel il réclame pratiquement tous les Pays-Bas espagnols, un tiers de la Franche-Comté et la moitié du Luxembourg.

Louis XIV prend la tête de l'armée, secondé par Henri de la Tour d'Auvergne-Bouillon.

Peu après Henri de la Tour d'Auvergne-Bouillon se voit confier le commandement de l'armée d'invasion, sous la direction de Louis XIV qui quitte Saint-Germain-en-Laye. L'objectif est de marcher sur Bruxelles.

Louis II de Bourbon-Condé et François-Henri de Montmorency-Bouteville se trouvent sans affectation.

Bernardin Gigault commande plusieurs détachements et est nommé gouverneur du pays d'entre-Sambre-et-Meuse, blessé alors à 8 reprises lors de sièges ou de combats.


Madame de Montespan et ses enfants

Liaison de Louis XIV avec Madame de Montespan

Exil de Louis Henri de Pardaillan de Gondrin

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart devient la maîtresse de Louis XIV, lors de la campagne des Flandres en mai 1667. Leurs enfants sont :

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a un appartement à peu de distance de celui de Louis XIV.

Les courtisans clairvoyants n'ont pas de peine à expliquer pourquoi l'un et l'autre se dérobent en même temps au cercle de la reine.

Une longue période de cohabitation débute alors entre Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart et Françoise Louise de La Baume Le Blanc qui est à nouveau un paravent devant dissimuler au public les amours du roi avec une femme mariée.

Dans l'espoir de regagner le cœur du roi qu'elle ne cesse d'aimer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc essuie toutes les humiliations que lui inflige Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.

Louis Henri de Pardaillan de Gondrin, mari de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, fait un scandale à la cour lorsqu'il apprend la liaison de sa femme. Il est promptement enfermé au For-l'Évêque, puis exilé sur ses terres, en Gascogne, d'où il ne sortira presque plus jusqu'à sa mort.

Seule Marie-Thérèse d'Autriche, la reine ne veut pas se douter de la liaison du Roi. Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a su la persuader de sa vertu.



Naissance de Philippe-Charles de France

Philippe-Charles de France naît le 5 août 1668, fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Il est titré Duc d'Anjou.



Mariage de Gaston-Henri de France avec Charlotte Séguier

Charlotte Séguier est veuve de Maximilien III de Béthune, petit-fils de Sully.

Le contrat de mariage est signé le 26 octobre 1668 à Saint-Germain.

Gaston-Henri de France épouse le 29 octobre 1668 Charlotte Séguier, fille de Pierre II Séguier et de Madeleine Fabry.

Sont témoins Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche.



Voyage en Espagne de Louis XIV

Officialisation de la liaison avec Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart

En 1670, la faveur de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart est officialisée.

Lors d'un voyage en Espagne, Madame de Montespan voyage dans la voiture de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Lorsqu'elle monte dans la sienne, 4 gardes du corps entourent les portières.



Françoise Louise de La Baume Le Blanc Carmélite

En 1670, après une longue maladie, peut-être une fausse couche, qui lui fait entrevoir la mort, Françoise Louise de La Baume Le Blanc se tourne vers la religion, rédigeant d'émouvantes "Réflexions sur la miséricorde de Dieu".

Sur les conseils de Bourdaloue, du Maréchal de Bellefonds, premier maître d'hôtel du roi, et de Jacques-Bénigne Bossuet, Françoise Louise de La Baume Le Blanc décide de quitter la Cour pour entrer au très strict couvent des Grandes-Carmélites du faubourg Saint-Jacques.

Obligée de solliciter l'autorisation de Louis XIV pour se retirer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc rejette toute solution de couvent "plus douillet".

Afin de la dissuader, Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart lui fait dépeindre, par Françoise d'Aubigné, les privations et les souffrances auxquelles elle s'expose en entrant au Carmel, ainsi que le scandale que ne manquera pas de susciter une telle décision.

Avant de se retirer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc tient même à faire des excuses publiques à la reine Marie-Thérèse d'Autriche, ce qui fait grand bruit.

Peu de temps après, elle prononce ses vœux perpétuels, prenant le nom de Louise de la Miséricorde.

Françoise Louise de La Baume Le Blanc confie ses enfants à Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz, la belle-sœur du roi, la princesse palatine, Duchesse d'Orléans.

Au couvent, Françoise Louise de La Baume Le Blanc reçoit plusieurs fois la visite de Marie-Thérèse d'Autriche, de Bossuet, de la marquise de Sévigné et d'Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz.

Quelque temps plus tard, Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz ayant amené Louis de Bourbon et Marie Anne de Bourbon visiter leur mère en son couvent, celle-ci, toute à ses pénitences, refuse d'embrasser Louis de Bourbon, son fils, qui veut se jeter dans ses bras.



Aventure d'Anne-Marie-Louise d'Orléans avec Antonin Nompar de Caumont

En 1670, Anne-Marie-Louise d'Orléans a une aventure avec Antonin Nompar de Caumont, un gentilhomme, bellâtre et volage, de 6 ans son cadet. Elle le demande en mariage.

Louis XIV y consent mais, sans doute sur les représentations de la reine Marie-Thérèse d'Autriche et des princes du sang, se ravise après 3 jours.



Marie-Élisabeth de Ludres au service de Marie-Thérèse d'Autriche

En 1670, à la mort d'Henriette-Anne Stuart, Marie-Élisabeth de Ludres passe au service de Marie-Thérèse d'Autriche.



Naissance de Louis-François de France

Mort de Louis-François de France

Louis-François de France naît le 14 juin 1672, fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Il est titré Duc d'Anjou.

Louis-François de France meurt le 4 novembre 1672.



Madeleine de Laval Dame du palais de Marie-Thérèse d'Autriche

Madeleine de Laval est nommée Dame du palais de Marie-Thérèse d'Autriche le 1er janvier 1674.



Visite de Marie-Thérèse d'Autriche, Louis le Grand Dauphin et Marie-Anne-Christine de Bavière au domaine de Sceaux

En juin 1675, Marie-Thérèse d'Autriche, Louis le Grand Dauphin et Marie-Anne-Christine de Bavière visitent le domaine de Sceaux.



Mort de Marie-Thérèse d'Autriche Reine de France

Marie-Thérèse d'Autriche meurt à Versailles le 30 juillet 1683.


Françoise d'Aubigné - Marquise de Maintenon

Mariage de Louis XIV avec Françoise d'Aubigné

Louis XIV est veuf de Marie-Thérèse d'Autriche.

Louis XIV ne voit pas d'utilité d'une union politique avec l'infante Isabelle du Portugal ou la princesse Anne-Marie-Louise de Toscane, pourtant citées comme favorites pour le trône. Le roi penche vite pour un mariage d'inclination avec celle qu'il aime raisonnablement.

Avec le soutien actif de l'Église de France, Louis XIV épouse secrètement et morganatiquement dans la nuit du 9 au 10 octobre 1683 Françoise d'Aubigné.

Ce mariage ne restera secret que pour le peuple. À la Cour, le roi passe une grande partie de son temps dans les appartements de sa femme. Lorsque madame de Maintenon se déplace en chaise à porteurs, les princesses doivent suivre immédiatement derrière.

Mme de Maintenon fait alors planer sur la cour une ère de dévotion et d'austérité.

On dit qu'elle est une des farouches partisans de la révocation de l'édit de Nantes. Aujourd'hui, cet argument est de plus en plus contesté par les historiens.


Philippe V d'Espagne

Mort de Charles II d'Espagne

Philippe V d'Espagne Roi d'Espagne

Louis le Grand Dauphin réclame avec une vigueur inaccoutumée pour son fils Philippe V d'Espagne, l'héritage de la couronne d'Espagne sur laquelle sa mère lui a donné des droits.

Charles II d'Espagne, descendant de Charles Quint, meurt à Madrid le 1er novembre 1700 sans descendance, éteignant avec lui la branche espagnole de la maison des Habsbourg.

Jean-Baptiste Colbert de Torcy négocie alors le testament du roi Charles II d'Espagne.

Par testament, Charles II d'Espagne fait de Philippe V d'Espagne, fils de Louis le Grand Dauphin et de Marie-Anne-Christine de Bavière, son héritier.

Philippe V d'Espagne tient ses droits au trône espagnol de Marie-Thérèse d'Autriche (1638-1683), sa grand-mère.

Du 9 au 11 novembre 1700, Louis XIV tient à Fontainebleau, chez Françoise d'Aubigné, plusieurs conseils et prend la décision d'accepter ce testament. Louis XIV réalise ainsi son rêve de mettre un membre de la dynastie des Bourbon (son petit-fils en l'occurrence) sur le trône d'Espagne.

Philippe V d'Espagne devient roi d'Espagne.

Louis-Auguste de Bourbon et à Anne-Louise Bénédicte de Bourbon-Condé donnent au château de Sceaux une fête brillante pour célébrer le départ de Philippe V d'Espagne.

Malgré de nombreux renversements suivis de restauration, la Maison Bourbon conservera la couronne d'Espagne jusqu'à notre époque. L'actuel roi d'Espagne, Juan Carlos Ier, est un descendant de Louis XIV.

À la mort du dernier Habsbourg d'Espagne, l'ordre de la Toison d'or est scindé en deux branches, pour exister simultanément en Espagne et en Autriche.

Charles II d'Espagne demande par testament que Marie-Anne de Neubourg, sa veuve, reçoive une rente correcte chaque année, et qu'elle soit traitée avec respect par son successeur.

Cependant, Philippe V d'Espagne, ordonne que Marie-Anne de Neubourg quitte Madrid avant son entrée dans la capitale.

Marie-Anne de Neubourg n'a pas d'autre choix que de se réfugier à Tolède où elle habite dans le vieil et sinistre Alcazar où sa situation s'avère très difficile.



Fiancailles de Louis XV avec Marie-Anne d'Espagne

Marie Anne de Bourbon chargée de l'éducation de Marie-Anne d'Espagne

On fiance Louis XV avec Marie-Anne d'Espagne qui a 3 ans.

En 1721, connue pour sa droiture et son élégance, Marie Anne de Bourbon est chargée par Philippe II d'Orléans, son beau-frère et régent, de l'éducation de Marie-Anne d'Espagne, infante d'Espagne, fiancée de Louis XV.

Les fiancés se rencontrent en 1722 sur l'île des Faisans en plein milieu la rivière de la Bidassoa ou s'étaient rencontrés Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche.

Marie-Anne d'Espagne s'installe à Versailles où elle fait les délices de la cour.

Son éducation est supervisée par Marie-Anne de Bourbon, princesse douairière de Conti, femme réputée pour son élégance mais aussi ses qualités de cœur.


Annexions de la Prusse sous Frédéric II - la Silésie en 1742 - la Frise orientale en 1744 - la Prusse royale avec le district de Netze lors du premier partage de la Pologne en 1772 -Mansfeld en 1780

Fin de la première guerre de Silésie

Traité de Breslau

Le traité de Breslau est signé le 11 juin 1742 entre Frédéric II de Prusse et Marie-Thérèse d'Autriche.

Il met fin à la première guerre de Silésie.

Par ce traité, l'Autriche cède presque toute la Silésie à la Prusse sauf les districts de Troppau, Teschen, et Jägerndorf.


Marie Antoinette de Bavière - par Pietro Antonio Rotari

Mariage de Frédéric-Christian de Saxe avec Marie Antoinette de Bavière

Frédéric-Christian de Saxe épouse le 20 juin 1747 Marie Antoinette de Bavière. Leurs enfants sont :

Ce mariage est célébré par des représentations d'opéras, dont :

Marie Antoinette de Bavière devient membre de l'Accademia dell'Arcadia de Rome, une institution qui joua un rôle significatif dans la réforme de l'opéra.

Elle poursuit ses études de musique avec Nicola Porpora et Johann Adolph Hasse.



Mariage de Joseph II d'Autriche avec Marie-Isabelle de Bourbon-Parme

Pour consolider la nouvelle alliance avec la France signée en 1756, dans le cadre du rapprochement des maisons de Bourbon et de Habsbourg-Lorraine, Joseph II d'Autriche épouse le 6 octobre 1760 Marie-Isabelle de Bourbon-Parme. Leurs enfants sont :

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme est une jeune fille d'un esprit et d'une intelligence supérieurs, mais d'un tempérament mélancolique presque morbide. Elle fascine la cour de Vienne par sa beauté. Dotée d'un grand sens politique, elle fait rapidement la conquête du couple impérial et de son mari.

Joseph II d'Autriche la surnomme affectueusement Tya-Tya.

Si elle fait bonne figure, elle s'ennuie à Vienne et écrit différents ouvrages historique ou philosophique et même un ouvrage de piété.

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme et Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine, sa belle-sœur, deviennent très rapidement amies.

Même si elles se rencontrent tous les jours, elles s'écrivent beaucoup, dans une des lettres enflammées.

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme écrit : Je vous écris encore, sœur cruelle, bien que je sois à peine partie, je ne peux supporter d'attendre de connaître mon destin, et de savoir si vous me considérez digne de votre amour, ou bien si vous voulez que je me jette dans le fleuve ... Je ne réussis à penser à rien, seulement que je suis très amoureuse.

Dans une autre lettre, elle écrivit : D'habitude je dis que le jour commence en pensant à Dieu. Cependant je débute le jour en pensant à l'objet de mon amour, c'est pour cela que je pense continuellement à elle.

Élisabeth Badinter, qui a édité les 194 lettres enflammées qu'Isabelle adressa à Marie Christine, estime qu'il s'agi d'un amour lesbien.



Mariage de Léopold II d'Autriche avec Marie-Louise de Bourbon

Léopold II d'Autriche épouse à Innsbruck le 5 août 1765 Marie-Louise de Bourbon (1745-1792), fille de Charles III d'Espagne et de Marie-Amélie de Saxe. Leurs enfants sont :

Léopold II d'Autriche devient Grand-Duc de Toscane en 1765.


Florimond-Claude de Mercy-Argenteau

Florimond-Claude de Mercy-Argenteau Ambassadeur du Saint-Empire à Paris

Grand admirateur de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, Florimond-Claude de Mercy-Argenteau remplace en 1766 Starhemberg au poste d'ambassadeur du Saint-Empire à Paris.



Naissance de Marie-Thérèse d'Autriche

Marie-Thérèse d'Autriche naît le 14 janvier 1767, fille de Léopold II d'Autriche et de Marie-Louise de Bourbon.


Marie Béatrice d'Este - atelier d'Anton von Maron - Château de Versailles

Mariage de Ferdinand de Habsbourg-Lorraine-Este avec Marie Béatrice d'Este

Recherchée un temps par la cour de Parme pour l'infant Ferdinand, Marie Béatrice d'Este est fiancée au frère cadet de son défunt fiancé.

Ferdinand de Habsbourg-Lorraine-Este épouse en 1771 Marie Béatrice d'Este. Leurs enfants sont :


République des Deux Nations après le premier partage de la Pologne - protectorat de l'Empire russe

Premier partage de la Pologne

Les confédérés du Bar déposent les armes en août 1772.

Le 5 août 1772, la Russie, la Prusse et l'Autriche signent un traité par lequel ils se partagent la Pologne (en polonais Rozbiór ou Rozbiory Polski).

Ce traité est ratifié le 30 septembre 1772 par la Diète polonaise, qui ampute la Pologne du tiers de sa population et de 30 % de son territoire :

La Russie reçoit les territoires biélorusses à l'est de la ligne formée par la Dvina et le Dniepr.

Sont entre autres comprises les villes suivantes :

La Prusse obtient la riche région de la Prusse royale, peuplée d'Allemands à 90 %, avec la partie nord de la Grande-Pologne (Wielkopolska), peuplée de Polonais.

Marie-Thérèse de Habsbourg se laisse entraîner, malgré elle, obtient :

Cependant, les populations de ces régions, notamment les juifs, eurent moins à souffrir de l'occupation autrichienne, qui durera jusqu'en 1918, que celles soumises à l'autorité prussienne ou russe.

Frédéric II de Prusse, cynique, écrit de l'impératrice catholique Marie-Thérèse d'Autriche, dans une lettre au sujet de leur participation commune au premier partage de la Pologne :

Catherine et moi-même sommes de simples voleurs mais je voudrais volontiers savoir comment l'impératrice a calmé son confesseur ?

Elle pleurait alors même qu'elle volait, et plus elle pleurait, plus elle volait !

Un certain nombre de polonais capturés par les Russes sont envoyés dans des camps en Sibérie avec leur famille, constituant le premier contingent de déportés polonais dans la région.

D'autres insurgés partent pour l'exil, notamment en France.



Mariage d'Antoine Ier de Saxe avec Marie-Thérèse d'Autriche

Antoine Ier de Saxe est veuf Marie-Caroline de Savoie.

Antoine Ier de Saxe épouse à Dresde le 18 octobre 1787 Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Léopold II d'Autriche et de Marie-Louise de Bourbon. Leurs enfants sont :

Aucun de leurs quatre enfants ne vivra plus de deux ans :



Mariage de Victor-Emmanuel Ier de Savoie avec Marie-Thérèse d'Autriche-Este

Victor-Emmanuel Ier de Savoie épouse le 25 avril 1789 Marie-Thérèse d'Autriche-Este, fille de Ferdinand de Habsbourg-Lorraine-Este et de Marie Béatrice d'Este. Leurs enfants sont :



Mariage de François Ier d'Autriche avec Marie-Thérèse de Bourbon-Siciles

François Ier d'Autriche épouse en 1790 Marie-Thérèse de Bourbon-Siciles (1772-1807) fille de Ferdinand Ier des Deux-Siciles et de Marie-Caroline d'Autriche. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie Béatrice de Savoie

Marie Béatrice de Savoie ou de Sardaigne naît en 1792, fille de Victor-Emmanuel Ier de Savoie et de Marie-Thérèse d'Autriche-Este.


Marie-Isabelle d'Espagne

Mariage de François Ier des Deux-Siciles avec Marie-Isabelle d'Espagne

François Ier des Deux-Siciles est veuf de Marie-Clémentine d'Autriche.

François Ier des Deux-Siciles épouse le 6 octobre 1802 Marie-Isabelle d'Espagne. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie Anne de Savoie

Marie Anne de Savoie naît en 1803, fille de Victor-Emmanuel Ier de Savoie et de Marie-Thérèse d'Autriche-Este.



Naissance de Marie-Thérèse de Savoie

Marie-Thérèse de Savoie naît le 19 septembre 1803, fille de Victor-Emmanuel Ier de Savoie et de Marie-Thérèse d'Autriche-Este.



Naissance de Marie Christine de Savoie

Marie Christine de Savoie naît en 1812, fille de Victor-Emmanuel Ier de Savoie et de Marie-Thérèse d'Autriche-Este.


Famille de Charles-Louis de Teschen

Mariage de Charles-Louis de Teschen avec Henriette Alexandrine de Nassau-Weilburg

Charles-Louis de Teschen épouse en 1815 Mariage de Charles-Louis de Teschen avec Henriette Alexandrine de Nassau-Weilburg (1797-1829), fille de Frédéric-Guillaume, Prince de Nassau-Weilburg et de Louise de Sayn-Hachenburg-Kirchberg. Leurs enfants sont :



Mort de Marie-Thérèse d'Autriche

Marie-Thérèse d'Autriche meurt le 7 novembre 1827.



Mariage de Ferdinand II des Deux-Siciles avec Marie Christine de Savoie

Ferdinand II des Deux-Siciles épouse à Voltri le 21 novembre 1832 Marie-Christine de Savoie, fille de Victor-Emmanuel Ier de Savoie et de Marie-Thérèse d'Autriche-Este. Leur enfant est :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !