Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 1632 - le dernier en 1704


Filles de Gabriel de Rochechouart de Mortemart - De gauche à droite : Gabrielle de Rochechouart de Mortemart - Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart - Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart - tableau au Chateau du Bouchet (Indre)

Mariage de Gabriel de Rochechouart de Mortemart avec Diane de Grandseigne

Gabriel de Rochechouart de Mortemart épouse en 1632 Diane de Grandseigne ou Grandsaigne. Leurs enfants sont :

Grâce à sa position, il offre à ses enfants des places de premier plan à la cour.



Naissance de Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart

Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart naît en 1645, fille de Gabriel de Rochechouart de Mortemart et de Diane de Grandseigne.



Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart Religieuse

Dans son enfance, Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart se consacre à l'étude de la philosophie et des langues mortes et vivantes qui ne sont pour elle qu'un amusement.

Présentée à Marie-Thérèse d'Autriche, c'est un sujet d'étonnement pour la nouvelle reine, peu habituée à entendre une jeune personne de la cour parler avec facilité des langues autres que la langue française.

Initiée aux diverses opinions qui partagent les écoles, elle s'oriente vers la théologie et la doctrine des Saint-Pères et des conciles.

Elle se distingue par son esprit et son instruction autant que par sa piété.

Avec tous ces dons, Gabrielle de Rochechouart est pourtant d'une grande simplicité.

Le monde offre à Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart toutes les séductions.

Elle préfère se vouer à Dieu. Elle prend le voile au monastère de Notre-Dame-du-Bois à Saint-Évroult, dans l'Orne en 1664.

Elle séjourne ensuite au monastère de Poissy.


Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart - Reine des abbesses

Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart Supérieure générale de l'abbaye de Fontevraud

Louis XIV, qui s'entend à distinguer le mérite, nomme Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart Supérieure générale de l'abbaye royale de Fontevraud, le 16 août 1670

Elle a à diriger des moines en même temps que des religieuses.

Sans négliger les devoirs de sa charge, elle n'oublie pas ses études favorites et transforme Fontevraud en foyer de rayonnement intellectuel et culturel.

Elle traduit :

Douée d'une grande justesse d'esprit, elle voit les meilleurs écrivains de l'époque frapper à sa porte pour lui demander avis et conseils. Toujours humble, elle les reçoit avec charité; ils se retirent satisfaits, honorés même d'avoir été admis auprès d'elle.

Sous son administration, l'ordre est en pleine prospérité. Son autorité sur l'abbaye-mère et la cinquantaine de prieurés qui en dépendent lui vaut le titre de reine des abbesses.

Comme le rapporte Saint-Simon, selon lequel son esprit surpasse celui de ses sœurs, et qu'elle y joint un savoir fort et étendu.

Louis XIV, avec lequel elle correspond régulièrement et qui l'appelle" la perle des abbesses ", tente de la retenir à la cour, mais elle refuse, préférant rester à Fontevraud.



Louis-Alexandre de Bourbon Légitimé

Louis-Alexandre de Bourbon Comte de Toulouse

Dernier des enfants naturels que Louis XIV a de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, Louis-Alexandre de Bourbon est légitimé et fait Comte de Toulouse en 1681.

Comme pour ses aînés le nom de sa mère, femme mariée, n'est pas mentionné dans l'acte de légitimation. Il est officiellement fils du seul roi.

Cette légitimation est la dernière grâce que reçoit Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart déjà en disgrâce.

Elle se retire de la cour dans son château de Clagny, près de Versailles, avec ses deux derniers enfants légitimés, Françoise-Marie de Bourbon et Louis-Alexandre de Bourbon.

Elle peut élever Louis-Alexandre de Bourbon et lui inculquer ses valeurs.

Après sa disgrâce, Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart fait de séjours fréquents dans l'abbaye de Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart, sa sœur, qu'elle chérit.



Mort de Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart

Louise-Françoise de Rochechouart Abbesse de Fontevraud

Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart meurt le 15 août 1704.

En apprenant la nouvelle, Louis XIV prononce lors de son souper une pensée émue pour la grande abbesse.

Louis III de Rouvroy de Saint-Simon écrit : il lui avait conservé, écrit, une estime et une amitié que ni l'éloignement de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, ni l'extrême faveur de Madame de Maintenon, ne purent émousser.

Elle est remplacée à la tête de l'abbaye de de Fontevraud par Louise-Françoise de Rochechouart, sa nièce, fille de Louis-Victor de Rochechouart.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !