Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 1629 - le dernier en 1676


Antoine Dreux d'Aubray

Mariage d'Antoine Dreux d'Aubray avec Marie Olier

Antoine Dreux d'Aubray épouse le 12 février 1629 Marie Olier (morte en 1666). Leurs enfants sont :

Le contrat est passé devant Baudouyn et Cornille.



Naissance de Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray naît le 2 juillet 1630, fille d'Antoine Dreux d'Aubray (1600-1666) et de Marie Olier (morte en 1666).



Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray Violée

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est violée par un domestique en 1637.



Liaison d'Antoine Dreux d'Aubray et François Dreux d'Aubray avec Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray raconte dans une confession manuscrite que vers 1640 elle se serait donnée à Antoine Dreux d'Aubray et François Dreux d'Aubray, ses jeunes frères.



Mariage d'Antoine Gobelin avec Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray reçoit une bonne éducation : Marie-Madeleine devient une femme assez instruite.

Elle fait peu de fautes d'orthographe et possède une bonne syntaxe.

Des témoignages contemporains nous présentent Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray à l'époque comme un joli brin de femme avec un air d'innocence désarmant.

Antoine Gobelin, Marquis de Brinvilliers, épouse à Saint-Eustache à Paris le 20 décembre 1651 Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray (1630-1676). Leurs enfants sont :

Les époux vivent dans un hôtel particulier 10 rue Saint-Paul à Paris.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est richement dotée de 200 000 livres.

Sur 7 enfants, 4 seraient illégitimes, dont Louis Gobelin né en 1662.

Le père possible serait Jean-Baptiste Godin de Sainte-Croix.



Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray Amie de Pierre Louis Reich de Pennautier

Liaison de Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix avec Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray devient l'amie de Pierre Louis Reich de Pennautier.

Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix, capitaine de cavalerie dans le régiment de Tracy, passionné par l'alchimie, est présenté à Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray par Antoine Gobelin, son époux.

Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix a une liaison à partir de 1657 avec Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray.

Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix réside dans l'ancien hôtel des abbés de Fécamp, au 5 de la rue Hautefeuille.

Antoine de Brinvilliers ne se soucie guère de la relation de Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, son épouse, avec Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix, entretenant lui-même plusieurs maîtresses et dépensant sa fortune au jeu.

Antoine Gobelin s'enfuit peu de temps après et s'exile, poursuivi par ses créanciers.

Dépensant sans compter pour satisfaire ses goûts de luxe et ceux de son amant, se lançant dans des placements aventureux conseillés par Pierre Louis Reich de Pennautier, Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray vit alors des années brillantes sans cesser d'être au bord de la ruine.



Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix à La Bastille

Antoine Dreux d'Aubray, père de Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, irrité de la conduite de sa fille, fait emprisonner par une lettre de cachet en 1663 Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix à La Bastille pendant 6 semaines.

Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix y noue une relation avec Exili, un compagnon de cellule italien, qui fait métier de composer des poisons, et a déjà commis de nombreux empoisonnements.

Exili donne à Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix l'adresse de Christophe Glaser, un maître chimiste, qui tient boutique au Jardin royal des plantes.

À sa sortie, Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix retrouve Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray et lui enseigne l'art qu'il vient d'apprendre.

Devenue experte, Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray achète des fioles chez Glaser.

Selon la légende, Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray se serait exercé sur des malades de l'Hôtel-Dieu et sur sa femme de chambre :



Mort de d'Antoine Dreux d'Aubray Seigneur d'Offémont et de Villiers

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray fait embaucher chez Antoine Dreux d'Aubray La Chaussée, le laquais de Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix.

Le 13 juin 1666, Antoine Dreux d'Aubray souffre depuis plusieurs mois de maux étranges.

Antoine Dreux d'Aubray prie Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, sa fille, de le rejoindre à son château d'Offémont.

Antoine Dreux d'Aubray est pris d'affreux vomissements qui continuent, malgré l'intervention les meilleurs médecins.

Antoine Dreux d'Aubray meurt à Paris le 10 septembre 1666 assassiné.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray avouera qu'il a reçu 28 ou 30 fois du poison.



Mort d'Antoine Dreux d'Aubray

A partir d'avril 1670, La Chaussée entreprend d'empoisonner Antoine Dreux d'Aubray, pour Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, sa sœur.

Antoine Dreux d'Aubray meurt le 17 juin 1670 empoisonné.

Marie-Thérèse Mangot, sa veuve, réclame une autopsie.

Les médecins ne découvrent rien mais la prudence s'impose.



Retraite de Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix

Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix, soupçonneux et craignant pour sa vie, préfère se retirer sur ses terres en 1670.

Afin de faire chanter Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray et de continuer à lui soutirer de l'argent, Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix enferme des preuves de sa culpabilité :

dans une cassette à n'ouvrir qu'en cas de mort antérieure à celle de la Marquise.


Château d'Offemont dans l'oise

Mort de François-Dreux d'Aubray

La Chaussée empoisonne lentement François-Dreux d'Aubray, le second frère de Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, conseiller au Parlement et nouveau propriétaire du château d'Offemont.

François-Dreux d'Aubray meurt le 12 novembre 1670 empoisonné.

À l'autopsie, des traces suspectes sont décelées, mais l'affaire en reste là.

Marie-Thérèse d'Aubray choisit sagement de ne plus revoir Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray après les morts des frères.

Le château d'Offemont échoit à Marie-Thérèse d'Aubray, déjà dame de Villiers-sur-Orge dans l'Essonne, tandis que Marie-Thérèse Mangot en conserve l'usufruit.



Mort de Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix

Ruinée et désormais seule, Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray se retire au printemps 1672 dans le village de Picpus.

Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix meurt le 31 juillet 1672 accidentellement.

Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix est criblé de dettes.

Ses créanciers écrivent au procureur du roi pour réclamer leur dû, si bien qu'un inventaire de ses biens est ordonné.

C'est à cette occasion que le coffret de cuir rouge est trouvé et ouvert le 8 août 1672.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est citée à comparaître devant la justice le 22 août 1672.

Elle s'enfuit à Londres à mi-août 1672 chez Bruant, l'ancien premier commis de Nicolas Fouquet.

Jean-Baptiste Colbert tente de la ramener de force en France.

Dans la cassette, la police trouve une procuration de Pierre Louis Reich de Pennautier datée du 17 février 1669, autorisant un marchand de Carcassonne, Cusson, à recevoir par l'entremise de Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix, de la part de Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, une somme de 10 000 livres qu'il lui aurait prêtée sous le nom de Paul Sardan.

Cusson est alors une relation d'affaire de Pierre Louis Reich de Pennautier, son associé dans la Manufacture de draps des Saptes.



Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray Condamnée par contumace

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray s'enfuit aux Provinces-Unies.

Elle se cache dans un monastère de chanoinesses régulières de Saint-Augustin, le manoir de Melkhause près de Liège.

La Chaussée, le valet de Jean Baptiste Godin de Sainte-Croix, qui avait aidé Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, est arrêté le 4 septembre1673.

La Chaussée est roué vif le 24 mars1673.

Il passe une confession complète.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est condamnée par contumace en 1673


Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray soumise à la question

Mort de Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray

Pierre Louis Reich de Pennautier Prisonnier

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est retrouvée dans le couvent près de Liège

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est ramenée en France le 25 mars 1676 par la ruse de François Desgrez, un exempt de police déguisé en prêtre.

Sa tentative de suicide échoue.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est écrouée à la Conciergerie le 25 avril 1676.

Pierre Louis Reich de Pennautier est mis en cause par Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray, qui déclare aux enquêteurs s'il dégoutte sur moi, il pleuvra sur Penautier.

Pierre Louis Reich de Pennautier est emprisonné le 15 juin 1676 à la Conciergerie.

Au cours de son long procès du 29 avril au 16 juillet 1676, Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray refuse tout aveu malgré la question.

Edmond Pirot, théologien, est désigné par Guillaume Ier de Lamoignon pour assister Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray afin d'obtenir les renseignements que la justice n'avait pu obtenir.

Elle est condamnée à une amende honorable, c'est-à-dire que son exécution est rendue publique.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est jugée le 16 juillet 1676 pour crime de fratricide par empoisonnement.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray est conduite en place de Grève à Paris en robe de bure.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray , les yeux bandés, est décapitée à l'épée par André Guillaume, bourreau de Paris, qui porte ensuite son corps jusqu'au bûcher.

Puis le bourreau prend la tête encore bandée et la jette dans le brasier devant la foule qui se bouscule.

Marie-Madeleine Anne Dreux d'Aubray meurt le 17 juillet 1676.

Les valets du bourreau dispersent ses cendres dans la Seine ainsi que l'ensemble des fioles et poudres trouvées, tandis que ses biens sont confisqués.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !