Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



8 événements affichés, le premier en 1736 - le dernier en 1765



Mariage de François III Étienne de Lorraine avec Marie-Thérèse de Habsbourg

François III Étienne de Lorraine épouse le 12 février 1736 Marie-Thérèse de Habsbourg, fille de Charles VI de Habsbourg et d'Élisabeth Christine de Brunswick-Wolfenbüttel. Leurs enfants sont :

Marie-Thérèse est une épouse très amoureuse. On l'a dite parfois envahissante!

Ils sont les fondateurs de la Maison de Habsbourg-Lorraine.

Les époux vont ensuite prendre possession de la Toscane où ils ne restent que 3 mois.

Marie-Thérèse décide qu'elle sera la marraine de la fille aînée de chacun de ses enfants, qui tous devront donner à leur fille aînée le prénom de leur grand-mère.


Philippe Ier de Parme et Marie-Louise-Élisabeth de France - vers 1756

Mariage de Philippe Ier de Parme avec Marie-Louise-Élisabeth de France

Fin février 1739, Louis XV annonce officiellement qu'il promet sa chère Babette à Philippe d'Espagne, un des fils cadets de Philippe V d'Espagne.

La cour s'offusque de cette alliance, car l'infant n'a guère de chance de monter sur le trône espagnol.

Philippe Ier de Parme épouse par procuration le 26 août 1739 Marie-Louise-Élisabeth de France.

Elle quitte Versailles le 30 août 1739. Les adieux à sa famille sont déchirants.

En larmes, elle quitte sa sœur jumelle sur ces mots : C'est pour toujours, mon Dieu, c'est pour toujours !

Marie-Louise-Élisabeth de France rencontre son époux à Alcalá de Henares, à 30 km de Madrid.

Philippe Ier de Parme épouse le 25 octobre 1739 Marie-Louise-Élisabeth de France, fille de Louis XV et de Marie Leszczynska. Leurs enfants sont :

Les enfants seront éduqués selon la Philosophie des Lumières en leur donnant pour précepteur Mably et Condillac.

Par ce mariage, Marie-Louise-Élisabeth de France prend de nom de Madame Infante.

Philippe Ier de Parme n'est guère brillant mais les époux s'entendront bien.



Naissance de Marie-Isabelle de Bourbon-Parme

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme naît le 31 décembre 1741, fille de Philippe Ier de Parme et de Marie-Louise-Élisabeth de France.

Elle est élevée à Madrid à la cour de Philippe V d'Espagne, son grand-père.



Marie-Louise-Élisabeth de France à la cour de France

Marie-Louise-Élisabeth de France quitte le duché de Parme en 1757 pour rejoindre la cour de France, où elle compte négocier le mariage de ses enfants :

et divers avantages pour son pays d'adoption.



Mort de Marie-Louise-Élisabeth de France

La santé de Marie-Louise-Élisabeth de France, toujours à Versailles, se fait de plus en plus chancelante. Les épreuves l'ont très lourdement affectée.

Au début de décembre 1759, la petite vérole se déclare.

Marie Leszczynska écrit : Ma pauvre infante est bien malade d'une grosse fièvre je suis très inquiète.

Marie-Louise-Élisabeth de France meurt à Versailles le 6 décembre 1759. Elle est inhumée le 27 mars 1760 à Saint-Denis, auprès d'Anne-Henriette de France.

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme, sa fille, est alors fréquemment angoissée par les pensées liées à la mort.

Elle prend soin de Ferdinand Ier de Parme, son frère héritier du duché de Parme, et de Marie Louise de Bourbon-Parme, sa sœur.



Mariage de Joseph II d'Autriche avec Marie-Isabelle de Bourbon-Parme

Pour consolider la nouvelle alliance avec la France signée en 1756, dans le cadre du rapprochement des maisons de Bourbon et de Habsbourg-Lorraine, Joseph II d'Autriche épouse le 6 octobre 1760 Marie-Isabelle de Bourbon-Parme. Leurs enfants sont :

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme est une jeune fille d'un esprit et d'une intelligence supérieurs, mais d'un tempérament mélancolique presque morbide. Elle fascine la cour de Vienne par sa beauté. Dotée d'un grand sens politique, elle fait rapidement la conquête du couple impérial et de son mari.

Joseph II d'Autriche la surnomme affectueusement Tya-Tya.

Si elle fait bonne figure, elle s'ennuie à Vienne et écrit différents ouvrages historique ou philosophique et même un ouvrage de piété.

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme et Marie-Christine de Habsbourg-Lorraine, sa belle-sœur, deviennent très rapidement amies.

Même si elles se rencontrent tous les jours, elles s'écrivent beaucoup, dans une des lettres enflammées.

Marie-Isabelle de Bourbon-Parme écrit : Je vous écris encore, sœur cruelle, bien que je sois à peine partie, je ne peux supporter d'attendre de connaître mon destin, et de savoir si vous me considérez digne de votre amour, ou bien si vous voulez que je me jette dans le fleuve ... Je ne réussis à penser à rien, seulement que je suis très amoureuse.

Dans une autre lettre, elle écrivit : D'habitude je dis que le jour commence en pensant à Dieu. Cependant je débute le jour en pensant à l'objet de mon amour, c'est pour cela que je pense continuellement à elle.

Élisabeth Badinter, qui a édité les 194 lettres enflammées qu'Isabelle adressa à Marie Christine, estime qu'il s'agi d'un amour lesbien.



Mort de Marie-Isabelle de Bourbon-Parme

Marie-Christine naît en 1763, fille de Joseph II d'Autriche et de Marie-Isabelle de Bourbon-Parme. Marie-Christine meurt lors de l'accouchement.

Peu de jours après, Marie-Isabelle de Bourbon-Parme meurt le 27 novembre 1763 de la petite vérole (variole). Elle est inhumée dans la crypte impériale à Vienne.

Joseph II d'Autriche est désespéré.


Josépha de Bavière

Mariage de Joseph II d'Autriche avec Josépha de Bavière

Joseph II d'Autriche est veuf de Marie-Isabelle de Bourbon-Parme et ne souhaite pas se remarier.

Marie-Thérèse de Habsbourg, mère du jeune veuf, veut que son fils donne naissance à un héritier pour le trône impérial.

Joseph II d'Autriche fait des propositions de mariage à Marie-Louise de Bourbon-Parme, sœur de Marie-Isabelle. Il pense retrouver en elle les qualités de la défunte.

Marie-Thérèse de Habsbourg, sans illusion, prend sur elle d'écrire à la cour d'Espagne.

La proposition est refusée car elle est déjà fiancée à Charles IV d'Espagne et ne s'intéresse pas à Joseph.

Joseph II d'Autriche épouse au palais de Schönbrunn le 23 janvier 1765 Josépha de Bavière, fille de Charles VII Albert de Bavière et de Marie-Amélie d'Autriche.

Josépha de Bavière est plus âgée que lui de 2 ans.

Joseph ne trouve pas Josépha séduisante, la décrivant dans une lettre comme une personne courtaude, grosse et petite avec de vilaines dents. Il admet cependant que du point de vue du caractère, Josépha est une femme irréprochable, qui l'aime, et qu'il l'admire pour ses qualités mais souffre d'être incapable de l'aimer.

Joseph refuse de coucher dans leur chambre commune, et fait même séparer en 2 le balcon qui joint leurs appartements au palais de Schönbrunn, afin de ne jamais devoir rencontrer sa femme. Le mariage ne sera probablement jamais consommé.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !