Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



99 événements affichés, le premier en 1210 - le dernier en 1935



Mariage d'Archambaud VIII de Bourbon avec Béatrice de Montluçon

Archambaud VIII de Bourbon épouse Béatrix ou Béatrice de Montluçon, fille d'Archambaud de Montluçon, Seigneur de Montluçon, et de Dame de Pierremont. Leurs enfants sont :



Naissance d'Henri II de Sully

Henri II de Sully naît après 1224, fils d'Henri Ier de Sully (mort en 1250) et de Marie de Bourbon-Dampierre (morte en 1237).



Naissance de Robert IV de Dreux

Robert IV de Dreux naît en 1241, fils de Jean Ier de Dreux, Comte de Dreux, et de Marie de Bourbon.



Mariage d'Hugues IV de Lusignan avec Marie d'Ibelin

Hugues IV de Lusignan épouse en 1307 Marie d'Ibelin (1294-1318), fille de Guy d'Ibelin, Comte de Jaffa, et de Marie d'Ibelin. Leur enfant est :



Mariage de Louis Ier de Bourbon avec Marie de Hainaut

Le contrat de mariage est signé en juin 1310.

Louis Ier de Bourbon épouse :

Marie de Hainaut, Dame de Hollande. Leurs enfants sont :



Mariage de Philippe Ier d'Anjou avec Catherine II de Valois-Courtenay

Philippe Ier d'Anjou épouse à Fontainebleau en 1313 Catherine II de Valois-Courtenay, Impératrice titulaire de Constantinople, fille de Charles Ier de Valois et de Catherine de Courtenay. Leurs enfants sont :

Philippe Ier d'Anjou devient empereur titulaire de Constantinople par son second mariage,



Naissance de Marie de Bourbon

Marie de Bourbon ou de Clermont naît en 1315, fille de Louis Ier de Bourbon et de Marie de Hainaut.



Mort de Guy de Lusignan

Guy de Lusignan meurt en 1343.

À partir de ce moment la situation d'Hugues de Lusignan et de Marie de Bourbon, sa mère, devient précaire à la cour de Chypre.

Marie de Bourbon est alors en très mauvais terme avec Hugues IV de Lusignan, son beau-père, et souhaite retourner en Occident avec son fils.

Devant le refus d'Hugues IV de Lusignan, le pape Clément VI et divers seigneurs d'Occident se mêlent de l'affaire.

Cette volonté de quitter l'île alors qu'Hugues de Lusignan est l'héritier du trône peut probablement s'expliquer par le fait que la mort de Guy de Lusignan a fait naître des contestations sur sa légitimité à succéder à son grand-père.

En effet, la coutume successorale chypriote semble ignorer la représentation d'un fils décédé par un petit-fils en matière d'héritage.

Il est envisageable qu'un parti souhaitant l'accession au trône des enfants du second mariage du roi Hugues IV de Lusignan.

Marie de Bourbon difficile souhaite soustraire son fils à de possibles dangers.



Départ d'Hugues de Lusignan et de Marie de Bourbon

Les pressions de Clément VI finissent par avoir raison des réticences d'Hugues IV de Lusignan.

Hugues de Lusignan et Marie de Bourbon quitte le royaume de Chypre au printemps 1347.

Cependant, Hugues de Lusignan reste encore l'héritier désigné de son grand-père.



Mariage de Robert de Tarente avec Marie de Bourbon

Marie de Bourbon est veuve de Guy de Lusignan, Connétable de Chypre.

Robert de Tarente épouse à Naples le 9 septembre 1347 Marie de Bourbon, fille de Louis Ier de Bourbon et de Marie de Hainaut.

Hugues de Lusignan suit Marie de Bourbon, sa mère, dans ses pérégrinations.



Occupation de Naples

Mort de Charles Ier de Durazzo

Philippe de Tarente et Robert de Tarente Prisonniers

Louis d'Anjou-Durazzo et Robert de Morée Prisonniers

Les troupes napolitaines, peu confiantes, désertent.

Louis Ier de Hongrie investi facilement la ville de Naples.

Charles Ier de Durazzo rejoint Louis Ier de Hongrie mais ce dernier le croit complice du meurtre d'André de Hongrie.

Le 23 janvier 1348, Louis Ier de Hongrie fait décapiter Charles Ier de Durazzo à Aversa, sur les lieux même où son André de Hongrie a été assassiné.

Louis Ier de Hongrie fait prisonnier :

Hugues de Lusignan accompagne Marie de Bourbon à Avignon, puis en France.

Une épidémie de peste et les révoltes des barons napolitains obligent Louis Ier de Hongrie à se retirer.

Charles III de Durazzo, fils de Louis d'Anjou-Durazzo, est élevé à la cour de Louis Ier de Hongrie, dans l'amour de la guerre et la haine de Jeanne Ire de Naples.



Mort de Robert de Tarente

Philippe de Tarente Prince de Tarente et d'Achaïe Empereur de Romanie ou Empereur titulaire de Constantinople

Robert de Tarente meurt à Tarente le 10 septembre 1360 ou 1364.

Marie de Bourbon hérite de la principauté.

Philippe de Tarente succède à son frère, et devient Prince de Tarente et d'Achaïe

Philippe de Tarente prend le titre d'empereur de Romanie ou de Constantinople.

Philippe de Tarente réclame à sa belle-sœur la possession du Péloponnèse comme suzerain et prince de Morée.


Jean Ier de Bourbon-La Marche et Catherine de Vendôme

Mariage de Jean Ier de Bourbon-La Marche avec Catherine de Vendôme

Jean Ier de Bourbon-La Marche épouse à Paris le 28 septembre 1364 Catherine de Vendôme.

Leurs enfants sont :



Siège dans le château de Navarin

Hugues de Lusignan semble avoir rapidement quitté Chypre pour suivre sa mère Marie de Bourbon en Morée.

En 1366, Hugues de Lusignan et Marie de Bourbon sont assiégés dans le château de Navarin par les troupes de l'archevêque de Patras et doivent faire appel à la médiation d'Amédée VI de Savoie.

Hugues de Lusignan semble rester ensuite dans la principauté comme auxiliaire de Marie de Bourbon sa mère.



Abdication de Marie de Bourbon

Hugues de Lusignan mène durant cette époque de nombreuses campagnes avec Manuel Cantacuzène, époux d'une de ses parentes Lusignan.

Marie de Bourbon abdication de sa principauté en 1370.

En janvier 1370, Hugues de Lusignan est à Rome avec Marie de Bourbon sa mère quand il renonce officiellement à la tutelle de Pierre II de Chypre.

Après cette date, Hugues de Lusignan semble s'être installé dans le royaume de Naples.



Mort de Marie de Bourbon

Marie de Bourbon meurt en 1387.



Mariage de Charles Ier de Bourbon avec Agnès de Bourgogne

Charles Ier de Bourbon épouse en 1425 Agnès de Bourgogne (1407-1476), fille de Jean sans Peur et de Marguerite de Bavière. Leurs enfants sont :



Mariage de Jean II d'Anjou avec Marie de Bourbon

Jean II d'Anjou épouse en 1444 Marie de Bourbon (1428-1448), fils de Charles Ier de Bourbon, et d'Agnès de Bourgogne.

Leurs enfants sont :

De maîtresses diverses, Jean II d'Anjou a également :



Naissance de Nicolas d'Anjou

Nicolas d'Anjou naît à Nancy en 1448, fils de Jean II d'Anjou et de Marie de Bourbon.


Françoise d'Alençon

Mariage de Charles IV de Bourbon-Vendôme avec Françoise d'Alençon

Françoise d'Alençon est veuve de François II d'Orléans-Longueville.

Charles IV de Bourbon-Vendôme épouse à Châteaudun le 18 mai 1513 Françoise d'Alençon, fille de René d'Alençon, et de Marguerite de Lorraine-Vaudémont. Leurs enfants sont :



Mariage de Charles-Emmanuel Ier de Savoie avec Catherine-Michelle d'Espagne

Charles-Emmanuel Ier de Savoie épouse à Saragosse le 11 mars 1585 Catherine-Michelle d'Espagne, fille de Philippe II d'Espagne, et d'Élisabeth de France. Leurs enfants sont :



Mariage d'Henri Ier de Bourbon-Montpensier avec Henriette-Catherine de Joyeuse

Henri Ier de Bourbon-Montpensier épouse le 15 mai 1597 Henriette-Catherine de Joyeuse, fille d'Henri de Joyeuse et de Catherine de la Valette de Nogaret. Leur enfant est :

Henriette-Catherine de Joyeuse est confiée quelques années à son oncle, François de Joyeuse (1562-1615).

fille d'Henri, duc de Joyeuse, et de Catherine de Nogaret et eut une seule fille Marie (1605 † 1627), mariée à Gaston de France (1608 † 1660), duc d'Orléans


Anne de Montafié

Mariage de Charles de Bourbon-Soissons avec Anne de Montafié

Charles de Bourbon-Soissons épouse Anne de Montafié ou de Montaflié, Dame de Lucé, fille de Ludovic de Montafié et de Jeanne de Cœsmes. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie de Bourbon-Montpensier

Marie de Bourbon-Montpensier ou Marie Ire de Bourbon-Vendôme, dite Mademoiselle de Montpensier, naît à Gaillon dans l'Eure le 31 octobre 1605 fille de Henri Ier de Bourbon-Montpensier et d'Henriette-Catherine de Joyeuse.



Naissance de Marie de Bourbon-Condé

Marie de Bourbon-Condé naît le 3 mars 1606, fille de Charles de Bourbon-Soissons et d'Anne de Montafié.



Mort d'Henri Ier de Bourbon-Montpensier

Marie de Bourbon-Montpensier devient Duchesse de Montpensier

Henri Ier de Bourbon-Montpensier meurt à Paris le 27 février 1608 d'une blessure qu'il avait reçue au siège de Dreux.

Marie de Bourbon-Montpensier, 18è Princesse Souveraine de Dombes, Vicomtesse de Brosse, devient Duchesse de Montpensier.



Mariage de Thomas-François de Savoie-Carignan avec Marie de Bourbon-Condé

Thomas-François de Savoie-Carignan épouse à Paris le 14 avril 1625 Marie de Bourbon-Condé, fille de Charles de Bourbon-Soissons, Comte de Soissons et de Dreux, et d'Anne de Montafié. Leurs enfants sont :

Il est à l'origine de la branche de Savoie-Carignan au sein de la Maison de Savoie.



Mariage de Gaston de France avec Marie de Bourbon-Montpensier

Gaston de France Duc d'Orléans et de Chartres

Gaston de France Comte de Blois

Richelieu et Louis XIII décident de marier Gaston de France, frère du roi, avec Marie de Bourbon-Montpensier afin de faire entrer sa fortune dans la famille royale. Mais un parti se forme autour de Gaston, lequel proclame son aversion pour ce mariage arrangé.

Après la conspiration manquée, Gaston de France épouse à regret le 5 août 1626 Marie de Bourbon-Montpensier. Leur enfant est :

Il reçoit alors en apanage les duchés d'Orléans et de Chartres, augmentés du comté de Blois.

Jean du Buat, Seigneur de Garnetot est gentilhomme de la Chambre de Marie de Montpensier en 1626.



Naissance d'Anne-Marie-Louise d'Orléans

Anne-Marie-Louise d'Orléans Duchesse de Montpensier

Mort de Marie de Bourbon-Montpensier

Anne-Marie-Louise d'Orléans naît le 29 mai 1627, fille de Gaston de France et de Marie de Bourbon-Montpensier. Elle est la plus riche héritière du royaume de France.

Anne-Marie-Louise d'Orléans hérite du caractère fantasque de son père.

Sa signature était Anne Marie Louise Dorleans.

Marie de Bourbon-Montpensier meurt le 14 juin 1627 suite à la naissance de sa fille.

Anne-Marie-Louise d'Orléans hérite de la fortune de sa mère et du titre de Duchesse de Montpensier.



Naissance de Louise-Christine de Savoie-Carignan

Louise-Christine de Savoie-Carignan naît à Paris le 1er août 1627, fille de Thomas-François de Savoie et de Marie de Bourbon-Condé.



Naissance d'Eugène-Maurice de Savoie-Carignan

Eugène-Maurice de Savoie-Carignan naît à Chambéry le 2 mars 1635, fils de Thomas-François de Savoie-Carignan et de Marie de Bourbon-Condé, comtesse de Soissons.



Enlèvement de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade

En juillet 1655, Ferdinand-Maximilien de Zähringen est rappelé par Guillaume Ier de Bade-Bade, son père.

Ferdinand-Maximilien de Zähringen s'efforce en vain de décider Louise-Christine de Savoie-Carignan, son épouse, à quitter les fastes de la Cour de Versailles pour Bade et à lui confier Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade, leur fils.

Le margrave fait alors enlever Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade, âgé de 3 mois, par Charles Maurice de Lassolaye, un gentilhomme savoyard, qui a ses entrées à l'hôtel de Soissons (son frère est au service de la princesse).

Louise-Christine de Savoie-Carignan, qui est sous l'influence de Marie de Bourbon-Condé, sa mère, refuse de quitter Paris.

L'enfant est confié à Maria Magdalena von Öttingen,deuxième épouse de Guillaume Ier de Bade-Bade.



Placement de Marie Sidonia de Lénoncourt auprès de Marie de Bourbon-Condé

Sur un ordre de Jean-Baptiste Colbert, Marie Sidonia de Lénoncourt est arrachée au couvent d'Orléans en 1663.

Elle dirigée sur Paris, où le ministre entend lui faire épouser Édouard François Colbert, son frère.

En attendant le mariage, son éducation est confiée à Marie de Bourbon-Condé, princesse de Carignan.

Olympe Mancini, belle fille de Marie de Bourbon-Condé, aux mœurs dissolues impressionner fortement Marie Sidonia de Lénoncourt, privée de l'attention maternelle qu'elle a reçue de sa tante.



Mariage de Charles Ferdinand de Champlais avec Marie Sidonia de Lénoncourt

Marie de Neufville de Villeroy est amie de Louise-Christine de Savoie-Carignan.

Marie de Neufville de Villeroy, et sa fille Catherine de Bonne, dite Mme de la Baume, intriguent pour que Marie Sidonia de Lénoncourt épouse Charles Ferdinand de Champlais, leur frère.

Marie de Bourbon-Condé et Louise-Christine de Savoie-Carignan marient Marie Sidonia de Lénoncourt à Charles de Champlais.

Charles Ferdinand de Champlais, neveu de Louvois, épouse en l'hôtel de Soissons à Paris le 19 février 1666 Marie Sidonia de Lénoncourt.

Ce mariage n'a pour but avoué que de livrer Marie Sidonia de Lénoncourt à Louvois, un admirateur impatient. Tous se liguentpour qu'elle cède à la passion de Louvois.


Madame de Montespan et ses enfants

Liaison de Louis XIV avec Madame de Montespan

Exil de Louis Henri de Pardaillan de Gondrin

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart devient la maîtresse de Louis XIV, lors de la campagne des Flandres en mai 1667. Leurs enfants sont :

Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a un appartement à peu de distance de celui de Louis XIV.

Les courtisans clairvoyants n'ont pas de peine à expliquer pourquoi l'un et l'autre se dérobent en même temps au cercle de la reine.

Une longue période de cohabitation débute alors entre Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart et Françoise Louise de La Baume Le Blanc qui est à nouveau un paravent devant dissimuler au public les amours du roi avec une femme mariée.

Dans l'espoir de regagner le cœur du roi qu'elle ne cesse d'aimer, Françoise Louise de La Baume Le Blanc essuie toutes les humiliations que lui inflige Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.

Louis Henri de Pardaillan de Gondrin, mari de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, fait un scandale à la cour lorsqu'il apprend la liaison de sa femme. Il est promptement enfermé au For-l'Évêque, puis exilé sur ses terres, en Gascogne, d'où il ne sortira presque plus jusqu'à sa mort.

Seule Marie-Thérèse d'Autriche, la reine ne veut pas se douter de la liaison du Roi. Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart a su la persuader de sa vertu.



Mariage de Philippe Ier d'Orléans avec Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz

Philippe Ier d'Orléans est veuf d'Henriette-Anne Stuart.

Monsieur ne consent à se remarier qu'en échange de la rentrée en grâce de Philippe de Lorraine-Armagnac, son favori.

Ce mariage doit protéger le Palatinat des menées expansionnistes de Louis XIV.

Philippe Ier d'Orléans épouse à Châlons-en-Champagne le 19 novembre 1671 ou le 21 décembre 1671 Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz, la Princesse Palatine. Leurs enfants sont :

Elle devient la duchesse d'Orléans ou Madame.

La princesse Palatine doit rapidement à contrecœur se convertir au catholicisme à Metz.

Philippe Ier d'Orléans ne s'intéresse pas beaucoup à elle, si ce n'est pour obtenir un héritier mâle.

Il n'y a pas d'amour entre eux mais un respect mutuel, Philippe Ier d'Orléans étant un mari plutôt conciliant.

Après avoir eu leurs enfants, ils se mettent d'accord pour s'épargner réciproquement le devoir conjugal.

Elle souffrira des avanies et des intrigues de l'entourage de Philippe Ier d'Orléans, son mari.



Suite de la liaison de Louis XIV ave Marie-Élisabeth de Ludres

Volontiers moqueuse, Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart s'évertue à critiquer Marie-Élisabeth de Ludres devant le roi.

Elle la traite de haillon.

Mais elle ne peut empêcher Louis XIV de fréquenter de nouveau Marie-Élisabeth de Ludres lorsqu'elle doit quitter la cour au printemps 1676, enceinte de Françoise-Marie de Bourbon, sixième enfant naturel qu'elle doit aux assiduités du roi.



Naissance de Françoise-Marie de Bourbon

Françoise-Marie de Bourbon, la seconde Mademoiselle de Blois, naît en 1677, fille de Louis XIV et de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.



Louis-Alexandre de Bourbon Légitimé

Louis-Alexandre de Bourbon Comte de Toulouse

Dernier des enfants naturels que Louis XIV a de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, Louis-Alexandre de Bourbon est légitimé et fait Comte de Toulouse en 1681.

Comme pour ses aînés le nom de sa mère, femme mariée, n'est pas mentionné dans l'acte de légitimation. Il est officiellement fils du seul roi.

Cette légitimation est la dernière grâce que reçoit Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart déjà en disgrâce.

Elle se retire de la cour dans son château de Clagny, près de Versailles, avec ses deux derniers enfants légitimés, Françoise-Marie de Bourbon et Louis-Alexandre de Bourbon.

Elle peut élever Louis-Alexandre de Bourbon et lui inculquer ses valeurs.

Après sa disgrâce, Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart fait de séjours fréquents dans l'abbaye de Marie-Madeleine Gabrielle Adélaïde de Rochechouart de Mortemart, sa sœur, qu'elle chérit.



Mariage de Philippe II d'Orléans avec Françoise-Marie de Bourbon

Guillaume Dubois Abbé de Saint Just en Picardie

Louis XIV utilise l'influence de Philippe de Lorraine-Armagnac pour faire consentir Philippe Ier d'Orléans au mariage de Philippe II d'Orléans, son fils.

Au début de 1692, Louis XIV convoque Philippe II d'Orléans, son neveu, et lui déclare qu'il ne peut mieux lui témoigner son affection qu'en lui donnant sa propre fille en mariage, ce à quoi le jeune homme ne sait répondre qu'en balbutiant un remerciement embarrassé.

Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz, la Princesse Palatine, apprenant l'issue de l'entrevue, jette de hauts cris mais ne peut affronter Louis XIV, d'autant qu'elle sait ne pouvoir compter sur le soutien de Philippe Ier d'Orléans, son mari. Elle borne l'expression de son mécontentement à tourner le dos au Roi après lui avoir fait une profonde révérence.

Le mariage n'en a pas moins lieu. Philippe II d'Orléans épouse le 9 janvier 1692 Françoise-Marie de Bourbon, fille bâtarde légitimée de Louis XIV et de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart. Leurs enfants sont :

Ce mariage non désiré, n'est guère heureux. Philippe appellera sa femme Madame Lucifer.

Philippe II d'Orléans hérite du Palais-Royal.

Guillaume Dubois, son précepteur, obtient alors l'abbaye de Saint Just en Picardie.

Pierre de Villars devient chevalier d'honneur de Françoise-Marie de Bourbon, la duchesse de Chartres en 1692.



Madeleine de Laval Dame d'honneur de Françoise-Marie de Bourbon

Madeleine de Laval est nommée dame d'honneur de Françoise-Marie de Bourbon en 1692.



Anne Marie Françoise de Sainte-Hermine Dame d'Atours de Françoise-Marie de Bourbon

Grâce à la marquise de Maintenon, Anne Marie Françoise de Sainte-Hermine est nommée en 1692 Dame d'Atours de Françoise-Marie de Bourbon



Mort de Marie de Bourbon-Condé Comtesse de Soissons

Marie de Bourbon-Condé meurt le 3 juin 1692.



Naissance de Marie Louise Élisabeth d'Orléans

Marie Louise Élisabeth d'Orléans dite Joufflotte naît le 20 août 1695, fille de Philippe II d'Orléans et de Françoise-Marie de Bourbon.



Naissance de Louise Adélaïde d'Orléans

Louise Adélaïde d'Orléans dite Mademoiselle d'Orléans naît à Versailles le 13 août 1698, fille de Philippe II d'Orléans et de Françoise-Marie de Bourbon.



Naissance de Charlotte-Aglaé d'Orléans

Charlotte-Aglaé d'Orléans dite Mademoiselle de Valois naît à Paris le 20 octobre 1700, fille de Philippe II d'Orléans et de Françoise-Marie de Bourbon.



Mort de Philippe Ier d'Orléans

Philippe II d'Orléans Duc d'Orléans et de Nemours

Philippe Ier d'Orléans se disputent peu de temps avant sa mort durant des semaines avec Louis XIV, son frère au sujet des charges promises lors du mariage de Philippe II d'Orléans avec Françoise-Marie de Bourbon, promesses non tenues

Philippe Ier d'Orléans lance à Louis XIV, son frère, que :

Sans tirer aucun profit de ce mariage, Philippe II d'Orléans n'en gardera que la honte et le déshonneur.

Ces disputes aggravent la santé de Philippe Ier d'Orléans qui meurt au château de Saint-Cloud le 9 juin 1701 d'une crise d'apoplexie.

Malgré les vexations constantes qu'il a fait subir à son frère, Louis XIV est très affecté car, dit-on, il se serait senti coupable de sa mort.

Les descendants directs de Philippe Ier d'Orléans forment la branche d'Orléans.

Philippe II d'Orléans reçoit les titres de Duc d'Orléans et de Nemours.



Naissance de Louis Ier d'Orléans

Louis Ier d'Orléans Duc de Chartres

Louis Ier d'Orléans dit le Pieux ou le Génovéfain naît à Versailles le 4 août 1703, fils de Philippe II d'Orléans et de Françoise-Marie de Bourbon.

Louis Ier d'Orléans est élevé par Françoise-Marie de Bourbon, sa mère, par Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz, sa grand-mère, et surtout par son précepteur, le sage abbé Nicolas-Hubert Mongault.

Louis Ier d'Orléans est titré Duc de Chartres.



Naissance de Louise Élisabeth d'Orléans

Louise Élisabeth d'Orléans dite Mademoiselle de Montpensier, naît le 11 décembre 1709, fille de Philippe II d'Orléans et de Françoise-Marie de Bourbon.



Louise Françoise de Jussac Dame de compagnie de Françoise-Marie de Bourbon

Louise Françoise de Jussac devient Dame de compagnie de Françoise-Marie de Bourbon, duchesse d'Orléans en 1715

Louise Françoise de Jussac devient gouvernante des enfants de la maison d'Orléans, notamment les deux dernières filles : Philippine Élisabeth d'Orléans, et Louise Diane d'Orléans



Naissance de Louise Diane d'Orléans

Louise Diane d'Orléans, dite Mademoiselle de Chartres, naît le 27 juin 1716, fille de Philippe II d'Orléans et de Françoise-Marie de Bourbon.


Charlotte-Aglaé d'Orléans en Hébé - par Pierre Gobert - Château de Versailles

Mariage de François III de Modène avec Charlotte-Aglaé d'Orléans

François III de Modène épouse en 1720 Charlotte-Aglaé d'Orléans. Leurs enfants sont :

Charlotte-Aglaé d'Orléans reçoit une dot de 1,8 million de livres, constituée pour moitié par son cousin le roi Louis XV de France sous tutelle de Philippe II d'Orléans.


Marie Victoire Sophie de Noailles – Chantilly - Musée Condé

Mariage de Louis-Alexandre de Bourbon avec Marie Victoire Sophie de Noailles

Marie Victoire Sophie de Noailles est veuve de Louis de Pardaillan de Gondrin, petit-fils de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart.

Le mariage pourrait être considéré comme nul...

Louis-Alexandre de Bourbon épouse secrètement le 2 février 1723 Marie Victoire Sophie de Noailles. Leur enfant est :

Ce mariage d'amour ne sera rendu public qu'après la mort de Philippe II d'Orléans.



Naissance de Louis Jean Marie de Bourbon

Louis Jean Marie de Bourbon naît à Rambouillet le 16 novembre 1725, fils de Louis-Alexandre de Bourbon et de Marie Victoire Sophie de Noailles.


Louis Jean Marie de Bourbon

Mort de Louis-Alexandre de Bourbon

Louis Jean Marie de Bourbon Duc de Rambouillet

Louis Jean Marie de Bourbon Amiral de France, Gouverneur de Bretagne et Grand Veneur de France

Tombé en disgrâce, Louis-Alexandre de Bourbon se retire dans son château de Rambouillet.

Louis-Alexandre de Bourbon meurt à Rambouillet le 1er décembre 1737, des suites d'une opération. Il est inhumé, ainsi que sa famille, dans la Chapelle royale de Dreux.

Louis Jean Marie de Bourbon devient Duc de Rambouillet et 2e duc de Châteauvillain en 1737.

Louis Jean Marie de Bourbon hérite des charges civiles et militaires de Louis-Alexandre de Bourbon, son père. Il devient ainsi Amiral de France, Gouverneur et lieutenant général de Bretagne et Grand Veneur de France.

Louis Jean Marie de Bourbon hérite de l'hôtel de Toulouse.



Mort de Marie Anne de Bourbon

Marie Anne de Bourbon aura été souvent en désaccord avec ses demi-sœurs, Louise-Françoise de Bourbon et Françoise-Marie de Bourbon, filles de Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart. Avant de mourir, elle obtient d'elles qu'elles se réconcilient.

Marie Anne de Bourbon meurt à Paris le 3 mai 1739.

Elle est enterrée à Paris dans la chapelle de la Vierge de l'église Saint-Roch.



Louis Jean Marie de Bourbon Chevalier de l'Ordre de la Toison d'or

Louis Jean Marie de Bourbon est promu Chevalier de l'Ordre de la Toison d'or le 27 janvier 1740.



Louis Jean Marie de Bourbon Chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit

Louis Jean Marie de Bourbon est promu chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit le 1er janvier 1742.



Projet de Mariage de Louis Jean Marie de Bourbon avec Louise Henriette de Bourbon-Conti

Louis Jean Marie de Bourbon songe d'abord à épouser Louise Henriette de Bourbon-Conti, mais Louise Élisabeth de Bourbon-Condé, la princesse douairière de Conti, donne la préférence à Louis-Philippe Ier d'Orléans.



Louis Jean Marie de Bourbon Maréchal de camp

Louis Jean Marie de Bourbon est fait Maréchal de camp le 2 juillet 1743.



Louis Jean Marie de Bourbon Lieutenant général

Louis Jean Marie de Bourbon est nommé Lieutenant général le 2 mai 1744.



Mariage de Louis Jean Marie de Bourbon avec Marie Thérèse Félicité d'Este-Modène

Louis Jean Marie de Bourbon épouse le 29 décembre 1744 Marie Thérèse Félicité d'Este-Modène, fille de François III de Modène et de Charlotte-Aglaé d'Orléans. Leurs enfants sont :

Le mariage est très heureux.



Naissance de Louis Alexandre Stanislas de Bourbon

Louis Alexandre Stanislas de Bourbon naît à Paris le 6 septembre 1747, fils de Louis Jean Marie de Bourbon et de Marie Thérèse Félicité d'Este-Modène.



Naissance de Jean-Marie de Bourbon-Penthièvre

Jean-Marie de Bourbon-Penthièvre naît en 1748, fils de Louis Jean Marie de Bourbon et de Marie Thérèse Félicité d'Este-Modène.

Il est fait 3e Duc de Châteauvillain.



Mort de Françoise-Marie de Bourbon

Françoise-Marie de Bourbon meurt en 1749.



Cession de la maison de Puteaux

En 1751, Antoine VII de Gramont vend à Louis Jean Marie de Bourbon la maison de Puteaux, construite par Antoine V de Gramont, son grand père.



Mariage de Louis V Joseph de Bourbon-Condé avec Charlotte Godefride de Rohan-Soubise

Louis V Joseph de Bourbon-Condé épouse à Versailles le 3 mai 1753 Charlotte Godefride de Rohan-Soubise (1737-1760), fille de Charles de Rohan-Soubise, Duc de Rohan-Rohan, et d'Anne-Marie de La Tour d'Auvergne. Leurs enfants sont :



Naissance de Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon

Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon dite Mademoiselle de Penthièvre naît en 1753, fille de Louis Jean Marie de Bourbon et de Marie Thérèse Félicité d'Este-Modène.



Mort de Marie Thérèse Félicité d'Este-Modène

Marie Thérèse Félicité d'Este-Modène, épouse de Louis Jean Marie de Bourbon meurt à Rambouillet le 30 avril 1754. Il en est très affecté,



Mort de Jean-Marie de Bourbon-Penthièvre

Jean-Marie de Bourbon-Penthièvre meurt en 1755.



Mariage de Léopold II d'Autriche avec Marie-Louise de Bourbon

Léopold II d'Autriche épouse à Innsbruck le 5 août 1765 Marie-Louise de Bourbon (1745-1792), fille de Charles III d'Espagne et de Marie-Amélie de Saxe. Leurs enfants sont :

Léopold II d'Autriche devient Grand-Duc de Toscane en 1765.


Marie-Louise de Savoie-Carignan - par Joseph Ducreux - 1776

Mariage de Louis Alexandre Stanislas de Bourbon avec Marie-Louise de Savoie-Carignan

Louis Alexandre Stanislas de Bourbon passant pour dévergondé, Louis Jean Marie de Bourbon, son père, décide de le marier pour tenter de l'assagir.

Louis Alexandre Stanislas de Bourbon épouse par procuration à Turin le 17 janvier 1767 Marie-Louise de Savoie-Carignan (1749-1792).

Le mariage est célébré en personne à Nangis le 31 janvier 1767.

Elle est une princesse douce et pieuse. Mais le prince ne tarde pas à reprendre ses dissipations, multipliant les infidélités.

Marie-Louise de Savoie-Carignan se réfugie auprès de Louis Jean Marie de Bourbon. Elle commence à développer ses accès de mélancolie et ses vapeurs qui la plongent dans des évanouissements plus ou moins longs.


Ferdinand Ier des Deux-Siciles et Marie-Caroline d'Autriche avec leurs enfants – par Angelica Kauffmann - 1783

Mariage de Ferdinand Ier des Deux-Siciles avec Marie-Caroline d'Autriche

Ferdinand Ier des Deux-Siciles épouse le 12 mai 1768 Marie-Caroline d'Autriche. Leurs enfants sont :

Mariée pour des raisons purement politiques et diplomatiques, Marie-Caroline d'Autriche ne sera pas heureuse auprès de son époux. Possédant une forte personnalité, elle le dominera.

C'est elle qui gouvernera en réalité.

Le destin tragique de Marie-Antoinette d'Autriche, sa sœur cadette, en fait une adversaire acharnée de la Révolution.

Poursuivant la politique de sa mère, l'impératrice Marie-Thérèse de Habsbourg, elle cherche à renforcer les liens tissés par cette dernière entre les Maison de Habsbourg-Lorraine et de Bourbon.

Pour ce faire, elle marie fort avantageusement ses enfants, accaparant les trônes d'Europe.



Mort de Louis Alexandre Stanislas de Bourbon

Louis Alexandre Stanislas de Bourbon meurt au château de Louveciennes le 6 mai 1768, sans descendance, d'une maladie vénérienne.

Marie-Louise de Savoie-Carignan se retrouve veuve.

Louis Jean Marie de Bourbon, son beau-père, la garde auprès de lui. Ensemble, ils sont très actifs dans diverses œuvres pieuses et charitables.


Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon

Mariage de Louis Philippe Joseph d'Orléans avec Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon

L'abbé de Breteuil, chancelier de la maison d'Orléans, est chargé de négocier, en substitution, un mariage avec Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon qui amène dans la maison d'Orléans l'héritage fabuleux de Louis Jean Marie de Bourbon.

Louis Philippe Joseph d'Orléans épouse à Versailles le 5 avril 1769 Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon. Leurs enfants sont :

La dot, sans doute la plus importante qu'on ait jamais vue, se monte à 6 millions de livres, dont 3 865 000 livres sont remises sur-le-champ, sous forme d'une dotation produisant un revenu annuel de 245 000 livres.

Louis-Philippe Ier d'Orléans s'engage de son côté à loger, meubler, faire servir les époux et à leur assurer au surplus un revenu de 400 000 livres par an.

Louis Philippe Joseph d'Orléans a la promesse que Louis Jean Marie de Bourbon, son beau-père, sollicitera pour lui la survivance de sa charge de grand amiral de France. Louis Philippe Joseph d'Orléans s'y prépare en faisant une carrière d'officier de marine.



Naissance de Louise-Marie de Bourbon-Siciles

Louise-Marie de Bourbon-Siciles naîte le 27 juillet 1773, fille de Ferdinand Ier des Deux-Siciles et de Marie-Caroline d'Autriche.



Cession du duché d'Aumale, du comté d'Eu et de la principauté d'Anet

Apprécié du peuple pour sa générosité, Louis Charles de Bourbon cède la plupart de ses propriétés : le duché d'Aumale, le comté d'Eu, la principauté d'Anet, à Louis XV en 1773 pour la somme de 12 millions de livres.

Louis Charles de Bourbon rédige peu après son testament et fait son principal héritier Louis Jean Marie de Bourbon, son cousin, le Duc de Penthièvre.



Cession de l'hôtel de Toulouse

Marie-Louise de Savoie-Carignan achète l'hôtel de Toulouse à Louis Jean Marie de Bourbon.



Annulation de la cession des biens de de Bourbon

Mort de Louis Charles de Bourbon

Louis Jean Marie de Bourbon Duc d'Aumale

Louis Jean Marie de Bourbon Comte de Dreux

Louis XV n'a pas réglé l'achat des biens de Louis Charles de Bourbon.

Louis XVI s'entend avec Louis Jean Marie de Bourbon pour annuler cette transaction trop onéreuse pour les finances royales.

Louis Charles de Bourbon meurt au château de Sceaux le 13 juillet 1775 célibataire et sans enfant. Il est inhumé dans l'église Saint-Jean-Baptiste de Sceaux.

Louis Jean Marie de Bourbon, son cousin, hérite de tous ses biens et notamment le château de Bizy.

Louis Jean Marie de Bourbon devient Duc d'Aumale et Comte de Dreux et prend possession du château de Sceaux, du château d'Anet, du château de Gisors.

Gouverneur de Bretagne, Grand amiral de France, Louis Jean Marie de Bourbon réunit entre ses mains tous les biens dont Louis XIV a comblé ses deux fils légitimés.

Ses revenus annuels sont évalués à 6 millions de livres, soient 17 millions d'euros, ce qui faisait de lui l'un des hommes les plus riches d'Europe.

Il passe beaucoup de temps au château de Rambouillet, dont il fait embellir les jardins en les mettant à la mode du temps.

Vertueux et charitable, simple et affable, Louis Jean Marie de Bourbon qui partage sa vie entre la cour, l'Hôtel de Toulouse qu'il possède à Paris et ses nombreux châteaux en province, se plaît particulièrement à Anet où il séjourne fréquemment entouré de l'affection des populations et de quelques familiers parmi lesquels le chevalier de Florian, ce doux poète qui chante souvent Anet dans ses vers,

Anet, ce charmant séjour,

Ce vallon où la Nature

Epuisa ses trésors

Pour contenter l'Amour...

Pendant cette période, le château est parfaitement entretenu et ne subit aucune modification.



Louis Philippe Joseph d'Orléans Colonel général des troupes légères

En 1779, Louis Philippe Joseph d'Orléans commande l'escadre d'évolutions qui fait le tour des îles britanniques et revient par les Pays-Bas.

À son retour, Louis Philippe Joseph d'Orléans trouve Louis Jean Marie de Bourbon, son beau-père, inquiet car on l'a persuadé que Louis Philippe Joseph d'Orléans veut le dépouiller de sa charge de grand amiral.

Louis Philippe Joseph d'Orléans écrit à Louis XVI pour le détromper et, dans un souci d'apaisement, renonce à la marine en sollicitant Louis XVI de créer pour lui un emploi de colonel général des troupes légères, ce à quoi le Roi consentit.



Cession de Rambouillet

À fin 1783, Louis XVI veut un vaste domaine de chasse dans la forêt des Yvelines et trouve son château de Saint-Hubert trop exigu.

Louis Jean Marie de Bourbon doit céder à Louis XVI Rambouillet, où il est né et qu'il a tant aimé.

Le 25 novembre 1783, Louis Jean Marie de Bourbon fait transférer dans la collégiale Saint-Étienne du château de Dreux les cercueils de :

La collégiale devient ainsi la nécropole familiale des Orléans

En contrepartie, Louis Jean Marie de Bourbon, qui possède déjà de vastes domaines en Normandie et dans le Perche, exige La Ferté-Vidame.

Louis Jean Marie de Bourbon fait de fréquents séjours au château de Bizy à partir de 1783.



Cession du château de La Ferté-Vidame

Louis XVI contraint le banquier Jean-Joseph de Laborde à céder à Louis Jean Marie de Bourbon le château de La Ferté-Vidame pour 5 500 000 livres, le 4 janvier 1784.

Jean-Joseph de Laborde ne conserve que le titre de vidame de Chartres, les meubles et objets d'art et les statues du parc, dont Louis Jean Marie de Bourbon ne veut pas.



Mort de Étienne-François de Choiseul

Cession du Château de Chanteloup

Étienne-François de Choiseul meurt à Paris le 8 mai 1785.

Louise Honorine Crozat, sa veuve, cède le Château de Chanteloup et le domaine à Louis Jean Marie de Bourbon.



Projet de transformation du parc du Château de Sceaux

En 1786, Louis Jean Marie de Bourbon projette de transformer une partie du parc du Château de Sceaux en jardin à l'anglaise.

Vous pourrez consulter ce projet aux Archives nationales.



Mariage de Ferdinand III de Toscane avec Louise-Marie de Bourbon-Siciles

Ferdinand III de Toscane épouse à Naples le 15 août 1790 Louise-Marie de Bourbon-Siciles, fille de Ferdinand Ier des Deux-Siciles et de Marie-Caroline d'Autriche. Leurs enfants sont :



Don du Château de Sceaux

En 1791, Louis Jean Marie de Bourbon donne le Château de Sceaux et le domaine à Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon, sa fille.



Le château de Bizy Résidence principale de Louis Jean Marie de Bourbon et de Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon

En 1792, Louis Jean Marie de Bourbon fait du château de Bizy sa résidence principale, où il s'installe avec Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon, sa fille.


Massacre de Marie-Louise de Savoie-Carignan

Mort de Marie-Louise de Savoie-Carignan

Le 20 août 1792, on vient chercher à la Prison du Temple tous ceux qui n'appartiennent pas à la famille royale stricto sensu.

Marie-Antoinette d'Autriche et Marie-Louise de Savoie-Carignan doivent se dire adieu. Marie-Louise de Savoie-Carignan est conduite à la prison de la Force.

Les 2 et 3 septembre 1792, une foule armée de barres de fer, de piques et de bûches encercle les prisons de Paris.

En place au moment des massacres de septembre 1792 Jean-Marie Roland se distingue par son inertie, ne prenant que des mesures bien trop tardives.

Élu à la Convention, Jean-Marie Roland refuse son siège de député, préférant conserver son portefeuille au Ministère.

Marie-Louise de Savoie-Carignan, tirée de sa cellule au matin du 3 septembre 1792.

D'après la reconstitution des procès-verbaux de la section des Quinze-Vingts, Marie-Louise de Savoie-Carignan est introduite devant une commission improvisée en hâte par les membres du comité de surveillance de la Commune du 10 août, et sommée de nommer ceux qu'elle a reçu à sa table.

On lui demande de témoigner sur la réalité des connivences de Louis XVI et de Marie-Antoinette avec les puissances de la Coalition.

Dans les minutes qui suivent ce semblant d'interrogatoire, elle est élargie.

Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, qui était encore à Paris et qui devait embarquer pour Londres le surlendemain, indiquera à lord Grenville, secrétaire du Foreign Office, que Madame de Lamballe a été tuée à la suite d'une atroce méprise.

En sortant dans la cour de la prison, elle aurait eu, selon lui, un malaise, et les tueurs aux aguets, armés de bûches et de piques, croyant qu'elle avait reçu un premier coup, la lynche.

Sa tête est promenée au bout d'une pique jusqu'à la tour du Temple. Adam Pitt raconte que son corps est transporté sur des kilomètres, profané, jusqu'au comité civil de la section des Quinze-Vingts.

Enfin, la tête est portée à son tour au comité, à 7 heures du soir, après avoir été repoudrée, afin d'être inhumée auprès du corps dans une tombe du cimetière des Enfants-Trouvés.

Quelques heures plus tard, Louis Jean Marie de Bourbon dépêche en vain son fidèle valet Fortaire pour retrouver sa dépouille.

Il est possible qu'on ait voulu éviter un procès équitable au cours duquel elle aurait pu mettre en cause un certain nombre de pêcheurs en eaux troubles soudoyés par la cour, comme par exemple Dossonville, Stanislas Marie Maillard ou le général Antoine Joseph Santerre, partie prenante dans les massacres de septembre avec son beau-frère Étienne-Jean Panis.



Mort de Louis Jean Marie de Bourbon

Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon Prisonnière

Louis Jean Marie de Bourbon mène une vie retirée, mélancolique, absorbé par la dévotion et la charité.

Louis Jean Marie de Bourbon meurt au château de Bizy à Vernon dans l'Eure le 4 mars 1793 dans son lit, estimé de son personnel et de la population locale.

Dans la nuit du 6 au 7 mars 1793, il est transporté et inhumé clandestinement dans la nécropole des Orléans à Dreux.

Bon et doux, il jouit d'une certaine popularité alors que la révolution faisait rage.

Sa principale passion était sa collection de montres, qu'il aimait à régler et réparer lui-même.

Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon, sa fille, hérite de ses biens dont les Château de La Ferté-Vidame et de Lésigny.

En 1793, Louise Henriette Marie Adélaïde de Bourbon est incarcérée à la prison du Luxembourg.

Cinq semaines après le décès de Louis Jean Marie de Bourbon, ses biens sont confisqués comme bien nationaux notamment le château d'Anet, le château de Sceaux et le château Dreux.

Le château d'Anet va, pendant 4 ans, rester privé de maître, donc de soins et d'entretien. Cette situation favorisant l'audace des révolutionnaires, on voit, à l'époque de la Terreur, la société populaire forcer la porte de la chapelle funéraire et en prendre possession pour y tenir ses séances, y installer la justice de Paix et y loger la garde nationale. On peint alors sur la façade les inscriptions Mort aux tyrans et Surveillance publique.

Le château de Sceaux est transformé en école d'agriculture. La plupart des statues sont enlevées par Alexandre Lenoir pour son musée des monuments français.

Le 21 novembre 1793, afin de récupérer les plombs des sépultures, le caveau de Dreux est violé, les corps sont jetés dans une fosse profonde de six pieds dans le cimetière des chanoines, dont l'emplacement sera plus tard reconnu par Lefebvre et Cholet, anciens serviteurs des Bourbon-Penthièvre.

L'hôtel de Toulouse est confisqué et dépouillé de ses richesses artistiques. Il abrite un temps l'Imprimerie nationale, la Galerie dorée servant alors de magasin à papier.



Naissance de Marie-Thérèse Albertine de Toscane

Marie Thérèse Françoise Josèphe Jeanne Bénédicte de Habsbourg-Toscane ou Marie-Thérèse Albertine de Toscane ou d'Autriche-Toscane naît à Vienne en Autriche le 21 mars 1801, fille de Ferdinand III de Toscane et de de Louise-Marie de Bourbon-Siciles.



Mort de Louise-Marie de Bourbon-Siciles

Louise-Marie de Bourbon-Siciles meurt le 19 septembre 1802.



Liaison de Charles Ferdinand d'Artois avec Amy Brown

Charles Ferdinand d'Artois a une liaison avec Amy Brown (1783-1876), avec qui il s'unit peut-être secrètement.

Leurs enfants sont :


Marie-Thérèse Albertine de Toscane

Mariage de Charles-Albert de Savoie-Carignan avec Marie-Thérèse Albertine de Toscane

Charles-Albert de Savoie-Carignan épouse à Florence le 3 septembre 1817 Marie-Thérèse Albertine de Toscane, fille de Ferdinand III de Toscane et de Louise-Marie de Bourbon-Siciles. Leurs enfants sont :


Louise Marie Thérèse d'Artois et son fils Robert Ier de Parme - 1854

Mariage de Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme avec Louise Marie Thérèse d'Artois

Princesse en exil mais femme de tête, Marie-Thérèse de France réussit à marier Louise Marie Thérèse d'Artois.

Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme épouse en 1845 Louise Marie Thérèse d'Artois. Leurs enfants sont :



Naissance d'Alice-Marie de Bourbon-Parme

Alice-Marie de Bourbon-Parme naît en 1849, fille de Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme et de Louise Marie Thérèse d'Artois.



Mariage de Ferdinand IV de Toscane avec Alice-Marie de Bourbon-Parme

Ferdinand IV de Toscane est veuf d'Anne de Saxe.

Ferdinand IV de Toscane épouse en 1868 Alice-Marie de Bourbon-Parme, fille de Ferdinand Charles III de Bourbon-Parme et de Louise Marie Thérèse d'Artois. Leurs enfants sont :



Mariage d'Élie Ier de Bourbon-Parme avec Marie-Anne de Habsbourg-Lorraine-Teschen

Élie Ier de Bourbon-Parme épouse à Vienne en Autriche le 25 mai 1903 Marie-Anne de Habsbourg-Lorraine-Teschen, fille de Frédéric de Habsbourg-Lorraine et d'Isabelle de Croÿ. Leurs enfants sont :



Mariage de François-Xavier Ier de Bourbon-Parme avec Madeleine de Bourbon-Busset

François-Xavier Ier de Bourbon-Parme épouse à Lignière en France le 12 novembre 1927, Madeleine de Bourbon-Busset (1898-1984).

Leurs enfants sont :



Mort d'Alice-Marie de Bourbon-Parme

Alice-Marie de Bourbon-Parme meurt en 1935.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !