Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



77 événements affichés, le premier en 1178 - le dernier en 1816



Mort de Asceline II

Marie Ire de Duny Abbesse de Chelles

Asceline II meurt en 1178.

Marie Ire de Duny devient Abbesse de Chelles.



Mort de Marie Ire de Duny Abbesse de Chelles

Marie Ire de Duny meurt en 1185 ou en 1190.



Mariage de Louis Ier de Hongrie avec Élisabeth de Bosnie

Louis Ier de Hongrie est veuf de Marguerite de Luxembourg.

Louis Ier de Hongrie épouse à Cracovie le 20 juin 1353 Élisabeth de Bosnie (1340-1387), fille d'Étienne II Kotromanic, Ban de Bosnie, et d'Élisabeth de Cujave.

Leurs enfants sont :

Louis Ier de Hongrie étend sa domination jusqu'à l'Adriatique : laDalmatie, une partie de la Bosnie et de la Bulgarie.



Mariage de Frédéric III de Sicile avec Constance d'Aragon

Frédéric III de Sicile épouse le 11 avril 1361 Constance d'Aragon, fille de Pierre IV le Cérémonieux et de Marie d'Évreux.

Leur enfant est :



Mariage de Charles Ier de Luxembourg avec Élisabeth de Poméranie

Charles Ier de Luxembourg épouse le 21 mai 1363 Élisabeth de Poméranie, fille de Boguslaw V de Poméranie et d'Élisabeth de Pologne.

Leurs enfants sont :



Naissance de Marie Ire de Hongrie

Marie Ire de Hongrie naît en 1371, fille de Louis Ier de Hongrie et d'Élisabeth de Bosnie.



Mariage de Martin Ier l'Humain avec Marie de Luna

Martin Ier l'Humain épouse à Barcelone en 1372 Marie de Luna (morte en 1406). Leurs enfants sont :

Ils sont tous morts avant leur père.



Mariage de Godefroy d'Auvergne avec Jeanne de Ventadour

Godefroy d'Auvergne épouse le 3 août 1375 Jeanne de Ventadour, fille de Bernard II de Ventadour et de Marguerite de Brienne. Leur enfant est :



Naissance de Marie Ire d'Auvergne

Mort de Jeanne de Ventadour

Marie Ire d'Auvergne naît en 1376, fille de Godefroy d'Auvergne, Seigneur de Montgascon, et de Jeanne de Ventadour.

Marie Ire d'Auvergne est la petite-fille du Comte Robert VII d'Auvergne, et la nièce des Comtes Guillaume XII d'Auvergne et Jean Ier d'Auvergne.

Jeanne de Ventadour meurt le 19 septembre 1376.



Marie Ire de Hongrie Héritière des royaumes de Hongrie et de Pologne

Marie Ire de Hongrie devient héritière des royaumes de Hongrie et de Pologne en 1379.


Marie Ire de Hongrie

Mort de Louis Ier de Hongrie

Marie Ire de Hongrie Reine de Hongrie

Louis Ier de Hongrie meurt à Trnava (Slovaquie) le 10 septembre 1382.

Louis Ier de Hongrie ne laisse que des filles.

Marie Ire de Hongrie, élue par la Diète, succède à son père en Hongrie.

Marie Ire de Hongrie voit son trône de Hongrie contesté.

Charles III de Durazzo, en tant que fils adoptif, revendique le trône de Hongrie.



Charles III de Durazzo Roi de Hongrie

Charles III de Durazzo prétend avoir été adopté par Louis Ier de Hongrie. Il devient Roi de Hongrie en 1383 sous le nom de Charles II de Hongrie. Il écarte ainsi du trône sa cousine Marie Ire de Hongrie.



Séjour de Charles III de Durazzo en Hongrie

Charles III de Durazzo Prisonnier

Charles III de Durazzo se rend en Hongrie pour s'y faire proclamer roi en 1385.

Marie Ire de Hongrie et Élisabeth de Bosnie, sa mère, laissent croire à Charles III de Durazzo qu'elles l'admettent comme Roi. Charles III de Durazzo est invité à une fête. Elles l'arrêtent et massacrent son entourage. Charles III de Durazzo, blessé, est jeté en prison.



Mariage de Sigismond Ier de Luxembourg avec Marie Ire de Hongrie

Sigismond Ier de Luxembourg épouse le 15 novembre 1385 Marie Ire de Hongrie, fille de Louis Ier de Hongrie et d'Élisabeth de Bosnie. Elle lui apporte en dot la couronne de Hongrie.


Ladislas Ier de Durazzo

Mort de Charles III de Durazzo

Ladislas Ier de Durazzo Roi de Naples

Marie Ire de Hongrie à nouveau Reine de Hongrie

Charles III de Durazzo meurt à Visegrád en Hongrie le 24 février 1386, empoisonné.

Ladislas Ier de Durazzo, fils de Charles III de Durazzo, devient Roi de Naples en 1386.

Marguerite de Durazzo, sa mère, se réfugie à Gaète.

Ladislas Ier de Durazzo grandit au milieu des factions italiennes alors en pleine guerre.

Marie Ire de Hongrie revient au pouvoir en Hongrie.

Ladislas Ier de Durazzo grandit au milieu des factions italiennes alors en pleine guerre.



Sigismond Ier de Luxembourg Roi de Hongrie

Sigismond Ier de Luxembourg Roi de Croatie

Suite à son mariage avec Marie Ire de Hongrie et à l'assassinat de Charles III de Durazzo, Sigismond Ier de Luxembourg devient Roi de Hongrie et de Croatie le 31 mars 1387.



Mariage de Bertrand IV de La Tour avec Marie Ire d'Auvergne

Bertrand IV de La Tour, Seigneur de La Tour et de Montgascon, épouse le 11 janvier 1389 Marie Ire d'Auvergne, Comtesse d'Auvergne et de Boulogne, fille de Godefroy d'Auvergne, seigneur de Montgascon, et de Jeanne de Ventadour. Leurs enfants sont :



Mariage de Martin II de Sicile avec Marie Ire de Sicile

Martin II de Sicile épouse en 1389 ou 1390 Marie Ire de Sicile, fille de Frédéric III de Sicile et de Constance d'Aragon. Leur enfant est :



Naissance de Bertrand V de la Tour

Bertrand V de la Tour d'Auvergne naît en 1390 ou vers 1395, fils de Bertrand IV de La Tour et de Marie Ire d'Auvergne.



Mort de Marie Ire de Hongrie

Marie Ire de Hongrie, épouse de Sigismond Ier de Luxembourg, meurt à Buda le 17 mai 1395, sans laisser d'enfant. Sigismond Ier de Luxembourg conserve le royaume de Hongrie.



Mort de Marie Ire de Sicile

Marie Ire de Sicile meurt en 1401.



Mariage de Sigismond Ier de Luxembourg avec Barbara de Celye

Sigismond Ier de Luxembourg est veuf de Marie Ire de Hongrie.

Sigismond Ier de Luxembourg épouse en 1408 Barbara de Celye, une noble Slovène, fille d'Herman II de Cilly. Leur enfant est :



Mariage de Béraud III Dauphin d'Auvergne avec Jeanne de La Tour d'Auvergne

Béraud III Dauphin d'Auvergne épouse en 1409 Jeanne de la Tour d'Auvergne, fille de Bertrand IV de La Tour et de Marie Ire d'Auvergne. Leur enfant est :


Blason des Comtes d'Auvergne et de Boulogne

Mort de Jeanne II d'Auvergne

Marie Ire d'Auvergne Comtesse d'Auvergne et de Boulogne

Jeanne II d'Auvergne meurt en 1424. Marie Ire d'Auvergne devient 31e Comtesse d'Auvergne et 30e Comtesse de Boulogne en 1424.


Blason des Comtes d'Auvergne et de Boulogne

Mort de Marie Ire d'Auvergne

Bertrand V de La Tour Comte d'Auvergne et de Boulogne

Marie Ire d'Auvergne meurt le 7 août 1437. Bertrand V de La Tour devient Comte d'Auvergne et de Boulogne.



Mariage de Richard Pole avec Margaret Pole

Richard Pole épouse Margaret Pole. Leurs enfants sont :


Catherine d'Aragon

Mariage de Henri VIII Tudor avec Catherine d'Aragon

Henri VIII Tudor épouse à l'Église Greyfriars de Greenwich le 7 juin 1509 Catherine d'Aragon, fille de Ferdinand II d'Aragon et d'Isabelle Ire de Castille. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie Ire Tudor

Marie Tudor dite "Marie la Sanglante" (Bloody Mary) naît le 18 février 1516 au Palais de Greenwich, près de Londres, fille d'Henri VIII Tudor et de Catherine d'Aragon.



Mariage de Philippe Chabot avec Françoise de Longwy

Philippe Chabot épouse le 10 janvier 1526 Françoise de Longwy, Dame de Pagny et de Mirebeau en Bourgogne. Leurs enfants sont :



Henri VIII Tudor amoureux de Anne Boleyn

En 1527, les alliances espagnoles d'Henri VIII Tudor se dégradent, puisque Charles Quint n'a pas voulu épouser sa fille : Marie Ire Tudor.

De plus, sa femme Catherine d'Aragon, n'a donné naissance, hormis la petite Marie Ire Tudor, qu'à des enfants mort-nés entre 1511 et 1514. Son état de santé ne permet plus d'espérer qu'elle puisse avoir d'autres enfants.

Henri VIII Tudor pense que l'Angleterre n'acceptera pas Marie Ire Tudor, une femme, pour monarque.

Il semble nécessaire que le couple royal ait un fils.

Henri VIII Tudor, qui désire ardemment ce fils, tombe éperdument amoureux d'Anne Boleyn, jeune et coquette beauté irlandaise, dame d'honneur de la reine.

Henri VIII Tudor souhaite l'épouser pour avoir d'elle un héritier légitime.

Il demande le divorce d'avec Catherine d'Aragon.

Les contradictions de la Bible sont le sujet majeur de la procédure de divorce :

Le divorce d'avec Catherine d'Aragon est basé sur la supposition qu'ils n'ont pas eu de fils parce qu'il a désobéi aux Écritures en épousant la veuve de son frère, ce que Catherine aurait été, si Arthur Tudor et elle avaient consommé leur mariage.

Pour sauver son mariage avec Henri VIII Tudor, et les droits de Marie Ire Tudor, sa fille, Catherine d'Aragon soutient qu'elle et Arthur n'ont partagé leur lit que pendant 7 jours et que son mariage avec Arthur Tudor n'a pas été consommé.

Le point principal, à savoir si Henri VIII Tudor a trouvé Catherine vierge lors de leur nuit de noce, n'a jamais été évoqué.

Henri VIII Tudor ordonne que des draps tachés de sang, de la nuit de noce de son frère, soient exhibés dans son palais comme preuve de la consommation. Comment et pourquoi ces draps auraient-ils été conservés ?

Thomas Wolsey est chargé d'entamer les négociations avec la curie romaine.

Contrairement à Mary Tudor, son épouse, Charles Brandon approuve entièrement le divorce d'Henri VIII Tudor avec Catherine d'Aragon.



Divorce d'Henri VIII Tudor d'Angleterre et de Catherine d'Aragon

Henri VIII Tudor et Catherine d'Aragon divorcent en 1533. Après le divorce de ses parents, Marie Ire Tudor perd sa place dans la succession, et est déclarée illégitime.



Naissance d'Edward Seymour

Edward Seymour naît en février 1537, fils d'Edward Seymour et d'Anne Stanhope.

Le baptême a eu lieu à Chester Place. Anne Stanhope est très amie de Marie Ire Tudor et de Jeanne Seymour qui sont les marraines de l'enfant. Thomas Cromwell est le parrain.


Édouard VI Tudor en 1538

Naissance d'Édouard VI Tudor

Mort de Jeanne Seymour

Edward Seymour Gardien des Marches d'Écosse

Edward Seymour Comte d'Hertford

Henri VIII affectionne particulièrement sa femme.

Début 1537, elle tombe enceinte et se retire loin de la cour.

Pendant sa grossesse, elle développe une passion pour les colombes, qu'Henry lui fait venir de Calais et des Flandres.

Édouard VI Tudor naît au château de Hampton Court près de Londres le 12 octobre 1537, fils d'Henri VIII Tudor et de Jeanne Seymour.

Henri VIII Tudor est extrêmement reconnaissant à Jeanne Seymour de lui avoir donné un héritier mâle qu'il espère depuis 28 ans.

Selon la coutume de l'époque, Jeanne n'assiste pas au baptême du prince le 15 octobre.

Les rumeurs affirmèrent alors qu'elle est décédée des suites d'une césarienne, ordonnée par Henry pour éviter un nouvel enfant mort-né.

Jeanne Seymour meurt à Hampton Court le 24 octobre 1537 d'une fièvre puerpérale. Elle est inhumée dans la chapelle Saint-Georges du château de Windsor, après des funérailles présidées par Marie Ire Tudor.

Henri VIII Tudor est bouleversé par cette disparition et portera le deuil pendant 3 mois. Il pleure celle qu'il affirme avoir été sa véritable épouse.

Dès sa naissance, Édouard VI Tudor est Duc de Cornouailles et, quelques jours après, devient prince de Galles.

Édouard VI Tudor est un enfant chétif, souffrant de plusieurs maladies durant les premières années de son existence.

Elles n'empêchent nullement le jeune prince de se développer intellectuellement. À sept ans, il se montre capable de s'exprimer en latin et en grec ancien.

Formé par des humanistes réformés, il s'affirme comme protestant sous l'influence de la Réforme.

Edward Seymour le Vieux reçoit la charge de Gardien des Marches d'Écosse.

Edward Seymour le Vieux devient 1er Comte d'Hertford le 15 octobre 1537.


Marie de Guise

Mariage de Jacques V d'Écosse avec Marie de Guise

Jacques V d'Écosse épouse à Saint-Andrews le 12 juin 1538 Marie de Guise. Leur enfant est :



Naissance de Marie Ire Stuart

Mort de Jacques V Roi d'Écosse

Marie Ire Stuart naît à Linlithgow en Écosse le 8 décembre 1542, fille de Jacques V Stuart Roi d'Écosse et de Marie de Guise.

Jacques V d'Écosse meurt le 14 décembre 1542.



Fixation de l'ordre de la succession par Henri VIII Tudor

En 1543, Henri VIII Tudor obtient du parlement le droit de fixer lui-même l'ordre de sa succession : il rétablit ainsi les 2 princesses issues de ses autres mariages, Marie Ire Tudor et Élisabeth Ire Tudor au deuxième et troisième rang dans l'ordre de succession au trône d'Angleterre.


Marie Ire Stuart

Marie Ire Stuart Reine d'Écosse

Marie de Guise Régente du Royaume d'Écosse

Marie Ire Stuart est couronnée Reine des Écossais en août 1543. Marie de Guise assume la régence du Royaume d'Écosse.



Jeanne Grey Pupille de Catherine Parr

En 1546, Henry Grey et Frances Brandon font de Jeanne Grey une pupille de Catherine Parr, la dernière épouse du roi Henri VIII Tudor.

L'affection de Catherine Parr aide Jeanne Grey à s'épanouir enfin. Elle est présentée dans le même temps à ses cousins royaux : Édouard VI Tudor, Marie Ire Tudor, Élisabeth Ire Tudor.


Édouard VI Edward Seymour

Mort de Henri VIII Tudor Roi d'Angleterre

Édouard VI Tudor Roi d'Angleterre et d'Irlande

Edward Seymour le Vieux Duc de Somerset

Edward Seymour le Vieux Lord Protecteur

Mariage de Thomas Seymour avec Catherine Parr

Henri VIII Tudor meurt le 27 janvier 1547 à Westminster à Londres. Il est inhumé auprès de Jeanne Seymour dans la Chapelle Saint-Georges du château de Windsor dans le Berkshire.

Henri VIII Tudor est connu pour sa prodigalité et ses six mariages.

Henri VIII Tudor est aussi le fondateur de la première flotte permanente de l'Angleterre, la Royal Navy.

Édouard VI Tudor succède à son père Henri VIII Tudor et devient Roi d'Angleterre et d'Irlande le 28 janvier 1547.

Le testament d'Henri VIII Tudor désigne 16 exécuteurs, chargés de former un Conseil de Régence jusqu'à ce qu'Édouard atteigne la majorité.

En excluant des conservateurs comme Thomas Howard, il choisit de privilégier des exécuteurs susceptibles de poursuivre les réformes religieuses en cours.

Par le testament d'Henri VIII Tudor, Thomas Seymour est fait baron Seymour de Sudeley.

Le Conseil passe aux actes immédiatement, installant Edward Seymour en tant Lord Protecteur.

Edward Seymour le Vieux devient 1er Duc de Somerset dès le 15 février 1547.

Le 20 février 1547, Édouard VI Tudor est couronné en l'abbaye de Westminster.

S'efforçant d'apaiser les doutes qui ne manquent pas de naître quant à la validité du testament, chacun des 16 exécuteurs testamentaires prie Édouard VI Tudor de le nommer à nouveau. Le 13 mars 1547, Édouard VI Tudor crée un nouveau Conseil comprenant la plupart des fidèles de son défunt père et quelques autres personnes, soit un total de 26 membres.

Edward Seymour le Vieux, qui ne siège pas officiellement au Conseil, parvient alors à persuader Édouard VI Tudor de lui donner tout pouvoir afin d'en modifier la composition.

Edward Seymour le Vieux devient ainsi le souverain réel, reléguant le jeune Édouard VI Tudor à un rôle cérémoniel.

Catherine Parr est veuve d'Henri VIII Tudor et une des femmes les plus riches d'Angleterre.

Thomas Seymour épouse le 4 avril 1547 Catherine Parr. Leur enfant est :

Thomas Seymour retourne à la Cour quelques mois après la mort d'Henri VIII Tudor.

Anne Stanhope, épouse d'Edward Seymour, se considère alors comme première dame du royaume. Elle estime que Catherine Parr, Reine douairière, a renoncé à son droit de préséance en se mariant en dessous de sa condition.

Catherine Parr gagne la bataille en invoquant la loi de succession qui indique clairement qu'elle a priorité sur toutes les dames du royaume;

En fait, Anne Stanhope vient après les Marie Ire Tudor, Élisabeth Ire Tudor et Anne de Clèves.

Anne Stanhope a néanmoins de pouvoirs considérables pour une courte durée. Cela aura plus tard de graves conséquences sur la réputation de son mari.

Edward Seymour le Vieux effectue de grandes réformes dans l'église protestante et prend des mesures concernant l'hérésie et les lois de trahison.



Naissance de Claude de France

Claude de France naît à Fontainebleau le 12 novembre 1547, fille d'Henri II de France et de Catherine de Médicis.

Elle est élevée aux côtés d'Élisabeth de France et de Marie Ire Stuart.



Fiançailles de François II de France et de Marie Ire Stuart

Marie Ire Stuart en France

François II de France et Marie Ire Stuart sont fiancés le 27 janvier 1548, renforçant du même coup l'alliance déjà ancienne entre Écossais et Français.

Cette nouvelle affaiblit la position d'Edward Seymour le Vieux puisque l'Angleterre n'est absolument pas en mesure de s'opposer simultanément aux deux pays.

En 1548, Marie de Guise envoie en France la princesse Marie Ire Stuart où elle est élevée.

Nicolas Durand de Villegagnon commande la flotte envoyée en Écosse pour ramener Marie Ire Stuart à la cour de France.

Il réalise alors un exploit naval considéré jusqu'alors comme impossible pour tromper la vigilance des Anglais.

Après le débarquement des Français à Perth, il contourne en galères l'Écosse par le nord au large des Orcades.

Il descend la mer d'Irlande et fait embarquer Marie Ire Stuart à Dumbarton dans l'estuaire de la Clyde pour gagner Morlaix.



Liaison de Henri II de France avec Janet Fleming

Henri II de France a une liaison avec Janet Fleming, la deuxième, gouvernante de Marie Ire Stuart. Leur enfant est :

Cette liaison semble être encouragée par Anne de Montmorency qui cherche à écarter la Sénéchale de Normandie trop favorable aux Guise. Absente momentanément de la cour pour raison de santé, Diane de Poitiers revient en catastrophe avertie par les Guise et fait, en accord avec Catherine de Médicis, renvoyer Janet Fleming en Écosse.



Maximilien II de Habsbourg héritier du trône impérial

Philippe II d'Espagne, fils de Charles Quint, est normalement mieux placé que Maximilien II de Habsbourg dans l'ordre de succession.

Mais, aux termes d'un accord en 1553 entre Ferdinand Ier de Habsbourg et Charles Quint, Maximilien II de Habsbourg supplante son cousin Philippe II d'Espagne comme héritier au trône impérial.

En 1553, Antoine Perrenot de Granvelle arrange les détails du mariage de Philippe II d'Espagne avec Marie Ire Tudor.



Préparation de la succession d'Édouard VI Tudor

Malgré les efforts de ses médecins, l'affection dont souffre Édouard VI Tudor, soit la tuberculose, soit la syphilis ou la polyarthrite rhumatoïde, s'aggrave.

En mai 1553, il devient évident qu'Édouard VI Tudor est mourant.

En sa qualité de protestant et manipulé par John Dudley, il s'oppose avec véhémence à la possibilité pour sa première demi-sœur, la catholique Marie Ire Tudor d'accéder au pouvoir.

La fondation de l'Église anglicane par Henri VIII Tudor a engendré une élite protestante, enrichie par la dissolution des monastères. Le rétablissement de l'autorité de l'Église catholique en Angleterre risque de priver cette noblesse de sa richesse.

Les conseillers d'Édouard VI Tudor lui précisent qu'il lui est impossible d'exclure Marie Ire Tudor de sa succession sans que la protestante Élisabeth Ire Tudor, son autre demi-sœur, subisse le même sort.

Le jeune souverain décide au final de les déshériter toutes les deux.

Édouard VI Tudor, sur son lit de mort, stipule par son testament que Jeanne Grey doit lui succéder.

Jeanne Grey peut revendiquer le trône anglais par sa mère, Frances Brandon, fille de Mary Tudor, elle-même fille d'Henri VII Tudor.


Jeanne Grey - Streatham Portrait - découvert dans les années 2000- considéré comme premier portrait posthume - National Portrait Gallery à Londres Marie Ire Tudor

Mort d'Édouard VI Tudor Roi d'Angleterre

Jeanne Grey Reine d'Angleterre

Marie Ire Tudor Reine d'Angleterre

Jeanne Grey et Guilford Dudley Prisonniers

Mort de John Dudley

Divorce Henry Herbert et de Catherine Grey

Édouard VI Tudor meurt au Palais de Greenwich le 6 juillet 1553.

Selon la tradition, ses dernières paroles sont : " Mon Seigneur Dieu, défendez ce royaume du papisme et maintenez Votre vraie religion. "

Sa dépouille mortelle repose en l'Abbaye de Westminster à Londres.

Le règne d'Édouard est marqué par la réforme religieuse. La faction protestante devient forte, et Thomas Cranmer, l'archevêque de Cantorbéry, détient beaucoup de pouvoir.

Pendant ce règne, beaucoup de lycées (grammar school) sont établis dans les grandes villes du royaume.

Quatre jours après le décès d'Édouard VI, le 10 juillet 1553, John Dudley proclame Jeanne Grey Reine d'Angleterre.

Ce délai entre la mort du souverain et sa publication entraîne des rumeurs quant à la possible survie d'Édouard, plusieurs imposteurs se faisant passer pour le défunt durant le règne de Marie Ire Tudor, puis celui d'Élisabeth Ire Tudor.

Jeanne Grey élit domicile à la tour de Londres, où les monarques anglais séjournent habituellement de leur accession au pouvoir jusqu'à leur couronnement.

Jeanne Grey refuse de conférer le titre de roi à Guilford Dudley, son époux. Elle propose de le créer Duc de Clarence.

John Dudley, pour consolider le pouvoir acquis par les protestants, souhaite arrêter et mettre au secret Marie Ire Tudor avant qu'elle ne récolte suffisamment d'appuis pour la cause qu'elle défend.

Informée, Marie Ire Tudor s'enferme derrière les murs du château de Framlingham dans le Suffolk.

En seulement 9 jours, Marie Ire Tudor réussit à mobiliser assez de membres de la noblesse pour retourner à Londres le 19 juillet 1553, à la tête d'une procession triomphale.

Le Parlement est alors contraint de reconnaître Marie Ire Tudor en tant que reine légitime.

Jeanne Grey n'aura règne sur l'Angleterre qu'à peine plus d'une semaine ce qui lui vaudra le surnom de "reine de neuf jours".

Marie Ire Tudor fait emprisonner Jeanne Grey et Guilford Dudley à la tour de Londres sous l'inculpation de haute trahison.

Marie Ire Tudor commande l'exécution de John Dudley. John Dudley meurt entre le 21 et le 23août 1553.

Henry Herbert veut alors se distancier de la famille Grey. Il jette Catherine Grey hors de sa maison, et divorce d'elle, affirmant que leur mariage n'a pas été consommé.


Exécution de Jeanne Grey - par Paul Delaroche - 1833, National Gallery de Londres

Rébellion protestante

Mort de Guilford Dudley

Mort de Jeanne Grey

Mort d'Henry Grey

L'ambassadeur du Saint-Empire romain germanique est chargé d'annoncer à Charles Quint que Marie Ire Tudor a l'intention d'épargner Jeanne Grey ainsi que Guilford Dudley, son époux.

Cependant, la rébellion protestante dirigée par Thomas Wyatt en janvier 1554 achève de décider de leur sort, bien qu'ils n'y soient pas impliqués directement.

La révolte de Wyatt est en effet la conséquence directe du mariage entre Marie Ire Tudor et le futur roi catholique d'Espagne, Philippe II.

Parmi les protestants exigeant le retour de Jeanne Grey sur le trône figure le propre père de la jeune femme, le duc de Suffolk.

Les conseillers de Marie Ire Tudor la poussent alors à exécuter Jeanne Grey afin d'étouffer dans l'œuf ce soulèvement politique.

Cinq jours après l'arrestation de Thomas Wyatt, la reine signe les ordres d'exécution de Jeanne Grey et de Guilford Dudley.

Au matin du 12 février 1554, Guilford Dudley est mené à l'échafaud et est décapité en public.

On renvoie ensuite son corps dans l'enceinte de la tour de Londres, pour qu'il soit visible depuis l'endroit où Jeanne Grey est retenue captive.

Jeanne Grey meurt le 12 février 1554.

On entraîne ensuite Jeanne Grey jusqu'à Tower Green, une petite étendue de gazon dans l'enceinte de la tour, afin qu'elle y soit exécutée à son tour, à l'abri des regards du plus grand nombre. Une telle procédure ne s'applique en principe qu'aux personnalités de sang royal.

En montant sur l'échafaud, elle s'adresse aux quelques personnes encore présentes à ses côtés :

Gens de bien, je viens ici pour mourir, condamnée par la loi au même lot. L'acte contre la majesté était illégitime, comme ma participation : mais ce jour, pour autant que je l'aie désiré et en aie ambitionné l'achèvement, j'en lave les mains, devant Dieu et devant vous, bons chrétiens.

Elle récite ensuite le psaume Ô Dieu, aie pitié de moi en anglais et donne ses gants ainsi que son mouchoir à une dame d'honneur.

John Feckenham, chapelain catholique, n'ayant pas réussi à convertir Jeanne Grey, reste malgré tout près d'elle.

Elle est mise à genoux et avant de se bander elle-même les yeux, elle pardonne d'avance à son bourreau tout en le suppliant de la dépêcher promptement.

Ayant résolu de mourir avec dignité mais s'avérant incapable de se diriger droit vers le billot à cause du bandeau, elle s'exclame :

Que ferai-je ? Où est-il ?

Après qu'une main inconnue l'y a menée, elle cite les dernières paroles du Christ telles que les rapporte l'Évangile selon Luc :

Seigneur, entre vos mains, je remets mon esprit !

Le bourreau abat sa hache sur le cou de Jeanne, séparant son corps de sa tête, puis il saisit cette dernière par les cheveux et s'écrie :

Périssent ainsi les ennemis de toute reine. C'est la tête d'une traîtresse !

Jeanne et Guilford Dudley sont inhumés dans la chapelle Saint Peter ad Vincula consacrée à saint Pierre dans l'enceinte de la tour de Londres.

À ce moment-là, la reine a déjà emprisonné Henry Grey, père de la suppliciée, pour sa participation à la révolte de Wyatt.

Henry Grey meurt le 19 ou le 23 février 1554 exécuté.



Mariage de Philippe II d'Espagne avec Marie Ire Tudor

Philippe II d'Espagne envoie en Angleterre Lamoral d'Egmont pour lui ramener la main de Marie Ire Tudor, Reine d'Angleterre. Le contrat de mariage de Marie Ire Tudor et Philippe II d'Espagne est signé le 6 mars 1554.

Philippe II d'Espagne épouse le 25 juillet 1554 à la Cathédrale de Winchester dans le Hampshire, sa tante Marie Ire Tudor. Ils n'ont pas d'enfant.

Philippe II d'Espagne est titré roi d'Angleterre et d'Irlande mais le parlement anglais prend toutes les précautions pour interdire à Philippe II une participation aux affaires du royaume.



Rétablissement provisoire du catholicisme en Angleterre

Persécutions des protestants en Angleterre

Reginald Pole Légat en Angleterre

Avec l'aide des Espagnols, Marie Ire Tudor tente de restaurer provisoirement le catholicisme, la religion de sa mère, en Angleterre. Beaucoup de protestants sont mis à mort.

Jules III envoie le cardinal Reginald Pole comme légat en Angleterre des pouvoirs étendus qu'il devait utiliser à sa discrétion pour favoriser la restauration catholique.



Alliance de Henri II de France avec Paul IV

Prise d'Ostie

Siège de Rome

En 1557, Henri II de France répond à l'appel au secours du pape Paul IV et met un terme à la trêve de Vaucelles et reprend les hostilités dans le royaume de Naples.

François de Montmorency est envoyé en Italie pour chasser les espagnols de la péninsule italienne.

Pierre Strozzi est nommé Lieutenant général de l'armée qui doit défendre le Pape.

Pierre Strozzi reprend la ville d'Ostie et quelques autres places aux environs de Rome fait lever le siège de Rome

Philippe Strozzi di Piero débute sa carrière dans l'armée française et fait ses premièrs armes dans des batailles au Piémont.

Henri II de France envoie François Ier de Lorraine-Guise avec 10 000 hommes en Italie.

Il franchit les Alpes en décembre 1557.

Loup de Courtenay accompagne François Ier de Lorraine-Guise.

En réponse, la couronne d'Espagne reprend sa stratégie coutumière, elle contre-attaque en Picardie.

Concentrant tous ses moyens, Philippe II d'Espagne mobilise en 1557 une formidable armée de 50 000 hommes, multitude encore jamais rassemblée.

Les Français subissent des épidémies.

François Ier de Lorraine-Guise est rappelé en toute urgence en France et doit quitter la péninsule et rentre à en France qui est menacée sur son territoire national.

Après le départ de François Ier de Lorraine-Guise, Gaspard de Saulx ramène l'armée envoyée en Italie au secours du pape.

François Ier de Lorraine-Guise ne peut faire face à Philippe II d'Espagne, augmentés d'anglais envoyés par Marie Ire Tudor.

De plus son allié Octave Farnèse s'est rangé du côté de l'empereur.


Francois II et Marie Stuart

Mariage de François II de France avec Marie Ire Stuart

François II de France Roi d'Écosse

À l'instigation d'Henri II de France, François II de France, âgé de 14 ans, épouse à la Cathédrale Notre-Dame de Paris le 12 avril 1558 Marie Ire Stuart, 16 ans, nièce des Guise. François II de France reçoit ainsi le titre de Roi d'Écosse.

François Ier de Lorraine-Guise éclipse momentanément le connétable Anne de Montmorency de la faveur royale.


Élisabeth Ire Tudor

Mort de Marie Ire Tudor Reine d'Angleterre

Élisabeth Ire Tudor Reine d'Angleterre

Rétablissement de l'Anglicanisme

Catherine Grey prétendante potentielle au trône d'Angleterre

La prise de Calais abrège les jours de la reine Marie.

On raconte que Marie Ire Tudor sur son lit de mort aurait dit : Quand je serai morte et ouverte, on trouvera Philippe (son mari) et Calais inscrits dans mon cœur.

Marie Ire Tudor meurt le 17 novembre 1558.

Philippe II d'Espagne, Roi consort, perd tout pouvoir sur l'Angleterre et est déçu de ne pas avoir un fils d'elle pour gouverner ce pays.

Élisabeth Ire Tudor, demi-sœur de Marie Ire Tudor, lui succède en novembre 1558.

Élisabeth Ire Tudor rétablit l'Anglicanisme. Cela ne rend ni Philippe II d'Espagne ni le pape Paul IV heureux.

En tant qu'arrière-petite-fille d'Henri VII Tudor et petite-fille de Mary Tudor, Catherine Grey, protestante, peut légitimement prétendre au trône d'Angleterre.

Cependant, Élisabeth Ire Tudor parait être assez chaleureuse envers Catherine Grey. On pense qu'elle envisage même de l'adopter.



Second traité de Cateau-Cambrésis

Le décès de Charles Quint et de Marie Ire Tudor précipite la signature à Cateau-Cambrésis du second traité, également appelé paix du Cateau-Cambrésis, entre Henri II de France et Philippe II d'Espagne le 3 avril 1559. Il met fin à 65 années de guerres d'Italie.

Cette Paix est devenue nécessaire aux deux parties qui se sont épuisés financièrement et en particulier pour la France en proie aux troubles religieux entre Église romaine et Huguenots.

Anne de Montmorency contribue beaucoup à la paix de Cateau-Cambrésis.

Antoine Perrenot de Granvelle est l'un des émissaires espagnols qui négocient ce traité.

La France :

L'Espagne retrouve sa position dominante sur l'Italie, même si elle laisse à la France 5 forteresses, dont Turin, Chièri, Pignerol et Asti.

Le traité prévoit aussi les mariages :

Dunkerque est cédée par les Français aux Espagnols.



Mariage de Philippe II d'Espagne avec Élisabeth de France

Philippe II d'Espagne est veuf de Marie Ire Tudor.

Don Carlos devait épouser Élisabeth de France mais son père, conscient de la personnalité perturbée de son fils, le supplante dans ce mariage.

En vertu d'une des clauses du traité de Cateau-Cambrésis, Philippe II d'Espagne épouse en 1559 Élisabeth de France, fille d'Henri II de France et de Catherine de Médicis. Leurs enfants sont :


Mort d'Henri II de France Francois II Roi de France

Mort d'Henri II de France Roi de France

Fuite de Gabriel Ier de Montgomery en Angleterre

François II de France Roi de France

Catherine de Médicis Régente du Royaume de France

La famille de Guise au pouvoir

François de Montmorency Maréchal de France

Le 30 juin 1559, Henri II de France organise à Paris, rue Saint-Antoine, près de l'hôtel des Tournelles et de l'actuelle place des Vosges, une fête en l'honneur des mariages de ces filles Claude de France et Élisabeth de France. Il fait très chaud.

Cette journée est pleine de mauvais présages :

La foule arrive pour assister au tournoi. Henri II de France bat le duc de Nemours et le duc de Guise. Il veut un troisième assaut.

Henri II de France rencontre Gabriel Ier de Montgomery, capitaine de sa Garde écossaise. Les deux adversaires se heurtent violemment et le Roi manque de tomber. Furieux, Henri II veut un deuxième affrontement. Montgomery veut s'avouer vaincu, la reine le supplie de ne pas continuer. Mais Henri II déterminé, ne change pas de position. La lance de Montgomery pénètre à travers la visière du casque du Roi. Le cerveau est touché.

Jean Chapelain, le premier médecin du roi fait ordonner l'exécution de 6 condamnés à mort dont on apporte la tête à Ambroise Paré qui tente d'y reproduire les blessures du roi. Ambroise Paré ne peut rien faire pour sauver le Roi. Le duc de Savoie demande à Charles Quint d'envoyer de Bruxelles auprès du roi l'anatomiste Vésale qui arriva le 3 juillet 1559.

Le roi exonère Montgomery de toute faute et l'absout de tout blâme sur son lit de mort.

Catherine de Médicis interdit toute visite de Diane de Poitiers à son chevet.

Le 10 juillet 1559, Henri II de France meurt âgé de 41 ans, après 10 jours de profondes douleurs. Ses derniers mots sont :

Que mon peuple persiste et demeure dans la foi.

La France comptait beaucoup de poètes qui ont d'ailleurs écrit sur la mort d'Henri II. Citons le texte de Du Bellay :

Hélas, il fut occis de l'éclat d'une lance,

Lui qui en guerre était d'indomptable vaillance,

Mais, devant que mourir, il avait si bien fait,

Qu'il avait de son temps le siècle d'or refait,

Tant aimé d'un chacun, pendant qu'il fut en vie,

Que les Dieux même étaient pour lui porter vie ...

Mettez sur son tombeau en gravure profonde :

Ci gît le Roi Henri, qui fut l'amour du monde."

Ronsard écrit :

En regardant de toutes parts ici,

Je ne vois rien que larmes et souci :

Toute tristesse a sa mort ensuivie.

Ses serviteurs portent noire couleur

Pour son trépas, et je la porte au cœur

Non pour un an, mais pour toute la vie.

Diane de Poitiers n'est pas admise aux funérailles.

Henri II de France, souvent considéré comme un Roi secondaire, a poursuivi l'œuvre de son père.

Grand amateur de l'Amadis des Gaules, épris de tournois et d'exercices violents, il apparaît, sur le portrait qu'en a fait Clouet, comme un être secret et un peu inquiétant.

Sur le plan personnel et politique, il doit faire face à la fois à son épouse Catherine de Médicis, qui l'aime passionnément, et à sa maîtresse on ne peut plus officielle, l'éternellement jeune Diane de Poitiers.

En France, la Renaissance est au plus de haut de son expression. Henri II de France favorise l'épanouissement de l'art par la construction de monuments, les artistes redécouvrant dans leur expression les acquis de l'Antiquité.

Sous le règne d'Henri II, le territoire français devient plus grand avec les trois évêchés et la ville de Calais. Le pays est réconcilié avec les puissances italiennes, la Savoie et avec la maison d'Autriche. Bien sûr cela est obtenu au prix d'abandon de certaines possessions.

Henri II met en place des alliances : le mariage de sa sœur avec le duc de Savoie ou le mariage de Maris Stuart d'Écosse avec François II de France.

A la cour, les tendances s'équilibrent entre ceux qui sont plus tolérants et les intransigeants vis à vis des réformés.

Avec les guerres qui se terminent, les finances auraient pu être assainies. Économiquement la France connaît une expansion durable.

Catherine de Médicis ne cessera jamais de pourchasser Gabriel Ier de Montgomery de sa vindicte. Il est banni de la cour dès le lendemain, celui-ci ne doit son salut qu'à une fuite prudente en Angleterre.

En Angleterre, Gabriel Ier de Montgomery adhère à la Réforme dont il devient, de retour en France, l'un des fers de lance en Normandie ainsi que l'un des commandants les plus capables de Gaspard II de Coligny, s'illustrant du côté protestant dans les Guerres de religion.

Gabriel Ier de Montgomery transforme la chapelle Saint-Germain de son château en prêche protestant.

En 1559, François II de France devient Roi de France.

Bien qu'il soit majeur, il est immature et incapable de gouverner.

Enfant d'une santé très fragile, il souffre de maux de tête continuels.

Il est fragile psychologiquement, souvent en proie à des colères subites ou des angoisses.

Profitant de sa fragilité, Catherine de Médicis, sa mère, exerce réellement le pouvoir.

François de Montmorency doit céder la charge de Grand-maître, héritée de son père, François Ier de Lorraine-Guise

Le jeune roi confie à François Ier de Lorraine-Guise et à Charles Ier Cardinal de Lorraine le gouvernement.

Les Guise, oncles de la jeune reine Marie Ire Stuart, exercent un ascendant sur le roi par son intermédiaire.

La famille des Guise est au summum de sa puissance.

Le Cardinal de Lorraine, véritable tête politique de la famille, a alors entièrement l'administration des finances.

Garants en France de la religion catholique, et partisans d'une politique de tolérance zéro vis-à-vis de la religion réformée, ils sont convaincus d'être en droit de réprimer le protestantisme au nom du roi et du respect de l'ordre.

François de Montmorency est fait Maréchal de France en 1559 par François II de France.



Disgrâce de Diane de Poitiers

Catherine de Médicis renvoie Diane de Poitiers et l'oblige à restituer le château de Chenonceau et à accepter en échange le château de Chaumont-sur-Loire, dominant la Loire, entre Blois et Amboise. Diane de Poitiers se retire à Anet.

Diane restitue également les bijoux de la couronne. Marie Ire Stuart apparaît aux fêtes du sacre de son époux François II de France avec les bijoux arrachés à Diane de Poitiers.

Catherine de Médicis fera édifier au château de Chenonceau sur le pont de Diane deux galeries superposées formant un espace de réception unique au monde, et donnant ainsi au château son aspect actuel.

Réfugiée à Anet, loin de la cour, humiliée mais non écrasée, Diane de Poitiers se consacre à l'administration de ses nombreux domaines.



Mariage d'Edward Seymour le Jeune avec Catherine Grey

À la cour de Marie Ire Tudor, Catherine Grey devient amie avec Jane Seymour, fille d'Edward Seymour le Vieux et d'Anne Stanhope.

Grâce à elle, Catherine Grey fait la connaissance d'Edward Seymour le Jeune, son frère et tombe amoureuse de lui.

Edward Seymour le Jeune épouse secrètement en 1560 Catherine Grey. Leurs enfants sont :

Le mariage a lieu chez Edward Seymour le Jeune, à Canon Row.

Jane Seymour est le seule témoin. Il n'y a pas de traces officielles du mariage.

Élisabeth Ire Tudor envoie en France Edward Seymour le Jeune et Thomas Cecil, le fils aîné de William Cecil. Ils vont faire le tour de l'Europe pour améliorer leur éducation.

Edward Seymour le Jeune confie à Catherine Grey, son épouse, un document qui, en cas de décès, lui permettra de prouver son mariage et d'hériter de ses biens.

Catherine Grey perd le document.



Marguerite de Lustrac Dame d'honneur de Marie Ire Stuart

En 1560, Marguerite de Lustrac devient 1ère dame d'honneur de Marie Ire Stuart.



Françoise Robertet Dame d'honneur de Marie Ire Stuart

Françoise Robertet devient Dame d'honneur de Marie Ire Stuart en 1560.



Retour de Marie Ire Stuart en Écosse

Marie Ier Stuart revient en Écosse en 1561 après la mort de son époux François II de France.



Guerre nordique de Sept Ans

Frédéric II de Danemark, expansionniste, déclare la guerre à son cousin Éric XIV de Suède en 1563.

Éric XIV de Suède repousse avec succès la plupart des tentatives danoises de conquêtes, mais où il n'est pas capable de conserver ses propres conquêtes.

À la recherche d'alliances politiques utiles, Éric XIV de Suède fait des propositions de mariage restées sans succès entre autres à :



Mariage de Henri Stewart Darnley avec Marie Ire Stuart

Henri Stewart Darnley Roi des Écossais

Marie Ire Stuart est veuve de François II de France.

Henri Stewart Darnley épouse au palais de Holyrood à Édimbourg le 29 juillet 1565 Marie Ire Stuart, sa cousine.

Leur enfant est :

Marie Ire Stuart conçoit pour Henri Stewart Darnley une vive passion.

Par ce mariage, Henri Stewart Darnley, chef des catholiques, devient Roi des Écossais et Duc d'Albany.



Naissance de Jacques VI Stuart

James ou Jacques VI Stuart (en Écossais Stewart Seumas Stiubhart) naît à Édimbourg le 18 juin 1566 fils d'Henri Stewart Darnley et de Marie Ire Stuart.

Son père pourrait être David Rizzio, secrétaire particulier de la Reine.

Il est baptisé le 17 décembre 1566 à la chapelle Stirling.

Henri Stewart Darnley persécute tous ceux qu'il croit les favoris de la reine.

En 1566, il fait mettre à mort, dans l'appartement même de Marie Ire Stuart, David Rizzio qu'il soupçonne.



Mort d'Henri Stewart Darnley Roi d'Écosse et Duc d'Albany

Henri Stewart Darnley, époux de Marie Ire Stuart, meurt dans la nuit du 9 au 10 février 1567, la maison où il se trouvait ayant explosée.

Marie Ire Stuart et Bothwell sont accusés de ce meurtre.



Mariage de Jacques Hepburn avec Marie Ire Stuart

Abdication de Marie Ire Stuart

Marie Ire Stuart prisonnière d'Élisabeth Ire Tudor

Jacques VI Stuart Roi d'Écosse

James Stuart Comte de Moray Régent du Royaume d'Écosse

Jacques Hepburn épouse au Palais d'Holyrood à Édimbourg le 15 mai 1567 Marie Ire Stuart.

Ils ont un enfant mort la même année.

Jacques Hepburn, Comte de Bothwell, est l'un des responsables de l'assassinat d'Henri Stewart Darnley.

Marie Ire Stuart est obligée d'abdiquer devant le soulèvement provoqué par ce mariage le 24 juillet 1567.

Elle s'exile en Angleterre, où Élisabeth Ire Tudor, se sentant menacée par elle, la met d'abord en prison.

Jacques VI Stuart, ayant à peine plus d'un an, devient Roi d'Écosse.

Il est couronné à Stirling le 29 juillet 1567.

La régence du Royaume d'Écosse est conviée en 1567 à James Stuart, Comte de Moray, demi-frère illégitime de Marie Ire Stuart


Don Juan d'Autriche

Attribution de la rose d'or à Don Juan d'Autriche

Don Juan d'Autriche Gouverneur des Pays-Bas

La victoire de Lépante vaut à Don Juan d'Autriche de recevoir du pape, en 1576, la rose d'or, d'abord réservée exclusivement au préfet de Rome, puis, plus tard offerte à un fidèle catholique qui rend un service important à l' Église.

Pour récompenser Don Juan d'Autriche de sa victoire à Lépante, peut-être aussi pour mettre fin à ses ambitions, Philippe II d'Espagne investit Don Juan d'Autriche comme gouverneur aux Pays-Bas en 1576.

Ferdinand Alvare de Tolède et Luís de Zúñiga y Requesens ont déjà échoués à ce poste extrêmement difficile, incapables de mettre fin à la rébellion protestante.

Pour convaincre Don Juan d'Autriche d'accepter cette mission périlleuse, Philippe II d'Espagne évoque la possibilité de lancer par la suite une invasion de l'Angleterre, destinée à placer sur le trône britannique une reine catholique, Marie Ire Stuart.

Très rapidement, Don Juan d'Autriche comprend le caractère irréaliste de ce projet, tandis qu'il échoue entretemps jour après jour dans sa tentative de contenir la rébellion des Pays-Bas.

À son arrivée, Don Juan d'Autriche trouve toutes les provinces unies contre les armées espagnoles qui ravagent le pays.

Philippe III de Croÿ réserve un accueil mitigé à Don Juan d'Autriche.



Condamnation de Marie Ire Stuart

Philippe II d'Espagne, fomente une insurrection en Irlande, puis il conçoit le projet de détrôner Élisabeth Ire Tudor et de faire couronner Marie Ire Stuart. Élisabeth fait traduire Marie Ire Stuart, emprisonnée, devant un tribunal qui la condamne à mort, en 1586.



Mort de Marie Ire Stuart

Mais Marie Ire Stuart est décapitée au Château de Fotheringhay dans le Northamptonshire sur l'ordre d'Élisabeth Ire Tudor le 8 février 1587.

Elle est inhumée en juillet 1587 à la Cathédrale de Peterborough.

Jacques Davy du Perron est choisi pour prononcer l'éloge de Marie Ire Stuart à laquelle Henri III de France fait rendre de magnifiques honneurs funèbres.

Connaissant la haine du roi contre Élisabeth Ire Tudor, Jacques Davy du Perron, par excès de courtisanerie, croit se mettre plus avant dans sa faveur en composant une satire. Bien que dans les vues du roi, ce passage n'en est pas moins violemment désapprouvé par lui.

Voyant qu'il a fait une dangereuse faute politique, Jacques Davy du Perron cherche à se rattraper en faisant l'éloge de Catherine de Médicis.



Naissance de Marie de Bourbon-Montpensier

Marie de Bourbon-Montpensier ou Marie Ire de Bourbon-Vendôme, dite Mademoiselle de Montpensier, naît à Gaillon dans l'Eure le 31 octobre 1605 fille de Henri Ier de Bourbon-Montpensier et d'Henriette-Catherine de Joyeuse.


Marie-Anne d'Autriche

Mariage de Jean V de Portugal avec Marie-Anne d'Autriche

Jean V de Portugal épouse le 28 octobre 1708 Marie-Anne d'Autriche, fille de Léopold Ier de Habsbourg et d'Éléonore de Neubourg. Leurs enfants sont :



Mariage de Joseph Ier du Portugal avec Marie-Anne-Victoire de Bourbon

Joseph Ier du Portugal épouse le 19 janvier 1729 Marie-Anne-Victoire de Bourbon, fille de Philippe V d'Espagne et d'Élisabeth Farnèse. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie Ire du Portugal

Maria Francisca Doroteia Josefa Antónia Gertrudes Rita Joana ou Marie Ire du Portugal naît à Lisbonne le 17 décembre 1734, dite la Pieuse (au Portugal) ou la Folle (au Brésil), fille de Joseph Ier du Portugal et de Marie-Anne-Victoire de Bourbon.


Pierre III de Portugal avec Marie Ire de Portugal

Mariage de Pierre III de Portugal avec Marie Ire du Portugal

Pierre III de Portugal épouse en 1760 Marie Ire du Portugal. Leurs enfants sont :

Pierre III de Portugal est le frère cadet de Joseph Ier du Portugal, le père de Marie.



Naissance de Jean VI de Portugal

João Maria José Francisco Xavier de Paula Luís António Domingos Rafael de Bragance ou Jean VI de Portugal, dit le Clément, naît à Lisbonne le 13 mai 1767, fils de Pedro III de Portugal et de Marie Ire du Portugal.

Jean VI de Portugal est élevé dans une atmosphère ecclésiastique. Aussi est-il d'une nature faible et timide.



Naissance de Marie-Anne de Portugal

Marie-Anne de Portugal naît en 1768, fille de Pierre III de Portugal et de Marie Ire du Portugal.



Mort de Joseph Ier du Portugal

Marie Ire du Portugal Reine de Portugal

Démission de Sebastião José de Carvalho e Melo

Joseph Ier du Portugal meurt le 24 février 1777.

Marie Ire du Portugal devient Reine de Portugal.

À la demande de Marie Ire de Portugal, Pedro devient roi-consort et reçoit le titre de Pierre III de Portugal.

Queluz devient résidence royale.

Les rancœurs à l'égard de Sebastião José de Carvalho e Melo s'accumulent.

La première décision de Marie Ire de Portugal est de démettre Sebastião José de Carvalho e Melo, le premier ministre, en qui elle ne voit qu'un mécréant.

Accusé de tous les maux, il est jugé et démissionne. Il vit dès lors retiré.



Jean VI de Portugal au pouvoir

À partir de 1792, Jean VI de Portugal assume le pouvoir, à cause de la maladie mentale de Marie Ire du Portugal, sa mère. La maladie est peut-être due à des porphyries.


Jean VI de Portugal

Mort de Marie Ire du Portugal

Jean VI de Portugal Roi du Portugal

Pierre IV de Portugal Duc de Bragance et Prince du Brésil

Marie Ire du Portugal meurt à Rio de Janeiro le 20 mars 1816.

Jean VI de Portugal devient Roi du Portugal en 1816.

Pierre IV de Portugal est titré Duc de Bragance et prince du Brésil par Jean VI de Portugal.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !