Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1527 - le dernier en 1597



Mariage d'Antoine de Lustrac avec Françoise de Pompadour

Antoine de Lustrac épouse Françoise de Pompadour. Leur enfant est :



Naissance de Marguerite de Lustrac

Marguerite de Lustrac naît en 1527, fille d'Antoine de Lustrac et de Françoise de Pompadour.


Marguerite de Lustrac

Mariage de Jacques d'Albon avec Marguerite de Lustrac

Jacques d'Albon épouse le 27 mai 1544 Marguerite de Lustrac. Leur enfant est :

Elle lui apporte la vicomté de Fronsac et une dot de 1 000 livres.

Il est catholique, elle est protestante.

Ce mariage permet à Marguerite de Lustrac de devenir la dame d'honneur de Catherine de Médicis, charge qu'elle exercera pendant 16 ans.



Naissance de Catherine d'Albon

Catherine d'Albon de Saint-André naît en 1546, fille de Jacques d'Albon et de Marguerite de Lustrac.

Jacques d'Albon en avait fera son unique héritière.



Marguerite de Lustrac Dame d'honneur de Marie Ire Stuart

En 1560, Marguerite de Lustrac devient 1ère dame d'honneur de Marie Ire Stuart.



Liaison d'Antoine de Bourbon avec Marguerite de Lustrac

Marguerite de Lustrac est veuve de Jacques d'Albon.

Antoine de Bourbon délaisse Louise de La Béraudière du Rouhet, sa maitresse d'alors.

En 1562, Antoine de Bourbon a une liaison avec Marguerite de Lustrac.


Château de Vallery

Mort d'Éléonore de Roye

Liaison de Louis Ier de Bourbon-Condé avec Marguerite de Lustrac

Liaison de Louis Ier de Bourbon-Condé avec Isabeau de la Tour d'Auvergne

Éléonore de Roye meurt le 23 juillet 1564.

Louis Ier de Bourbon-Condé est veuf d' Éléonore de Roye.

Marguerite de Lustrac est devenue protestante.

Louis Ier de Bourbon-Condé a une liaison avec Marguerite de Lustrac.

Dans l'espoir de l'épouser, Marguerite de Lustrac lui donne sa terre de Vallery et le château.

Louis Ier de Bourbon-Condé trompe Marguerite de Lustrac avec Isabeau de la Tour d'Auvergne, la belle Limeuil, une des demoiselles de l'Escadron Volant de la reine Catherine de Médicis.



Mariage de Geoffroy de Caumont avec Marguerite de Lustrac

Marguerite de Lustrac est veuve de Jacques d'Albon.

Geoffroy de Caumont épouse le le 10 août ou le 16 octobre 1568 Marguerite de Lustrac, Marquise de Fronsac, fille d'Antoine de Lustrac et de Françoise de Pompadour.

Leurs enfants sont :



Mort de Geoffroy de Caumont

Geoffroy de Caumont meurt en avril 1574 empoisonné par deux protestants, Rivière et Jean de Comarque, maître d'hôtel au château.

Ils ont proposé de livrer la ville aux catholiques, moyennant 1.000 écus.

Ils organisent ensuite une embuscade, permettant aux catholiques de s'emparer de la ville ainsi que d'autres possessions de la famille de Caumont.

Marguerite de Lustrac se réfugie à Gavaudun.

Geoffroy de Caumont a cumulé pendant 30 ans les dignités et bénéfices ecclésiastiques, tout en étant huguenot à couvert.

Selon le testament de Geoffroy de Caumont, Jacques Nompar de Caumont, Seigneur de la Force, son neveu, doit lui succéder.



Naissance d'Anne de Caumont

Anne de Caumont naît à Gavaudun dans le Lot-et-Garonne le 19 juin 1574, fille posthume de Geoffroy de Caumont et de Marguerite de Lustrac.



Prise de Caumont

La ville et le château de Caumont sont repris aux usurpateurs et restitués à Marguerite de Lustrac avant la fin de 1574, par Geoffroy de Vivant, délégué par Henri IV de France.



Fiançailles de Claude d'Escars et d'Anne de Caumont

Jean d'Escars, Seigneur de La Vauguyon, est le tuteur d'Anne de Caumont, riche héritière.

Contrainte et forcée, Marguerite de Lustrac doit accepter en 1580 les fiançailles d'Anne de Caumont, sa fille, dès l'âge de 6 ans, avec Claude d'Escars, fils aîné de Jean d'Escars.

Ceci est assorti d'une promesse de mariage à l'âge de 12 ans.

Anne de Caumont est alors séquestrée dans le château de La Vauguyon .

Jean d'Escars s'empare de tous les biens de celle qu'il considère comme sa belle-fille.

Marguerite de Lustrac a besoin d'un extraordinaire courage pour gérer et défendre sa propre fortune terrienne, accrue du patrimoine de Caumont.

Henri IV de France lui envoie Geoffroy de Vivant pour l'assister, elle se lance dans la lutte et allume pour de longs mois, la guerre dans l'Agenais.



Prise du château de La Vauguyon

Geoffroy de Vivant, allié avec Charles II de Mayenne, Duc de Mayenne, s'empare du château de La Vauguyon et arrache la jeune Anne de Caumont à sa belle-famille.

Il l'emmene sous bonne escorte à Soissons.

Charles II de Mayenne a pour projet de faire épouser Henri de Mayenne, son fils, et Anne de Caumont.

Mais Anne de Caumont est protestante et Henri III de France refuse cette alliance.

Contre son gré, Anne de Caumont est amenée à Paris.

Placée près d'Henriette de Savoie-Villars, Duchesse de Mayenne, Anne de Caumont perd le nom de Carency et devient Marquise de Fronsac, nom du fief de Marguerite de Lustrac, sa mère…

Henriette de Savoie-Villars la convertit au catholicisme et Anne de Caumont fait sa première communion le jour de Pâques 1587.



Nouveau projet de mariage d'Henri de Mayenne et d'Anne de Caumont

En 1591, Charles II de Mayenne repense à Anne de Caumont et veut la donner en épouse à Henri de Mayenne, son fils, le Comte d'Aiguillon

Anne de Caumont supplie alors Marguerite de Lustrac, sa mère, de l'arracher à cette situation… heureusement Henri de Mayenne n'a que 13 ans et l'union ne pout se faire de suite.


Anne de Caumont - par François Clouet

Mariage de François III d'Orléans avec Anne de Caumont

Avec l'agrément d'Henri IV de France, Marguerite de Lustrac négocie alors un autre mariage pour Anne de Caumont, maintenant âgée de 20 ans. Le plus dur est de l'arracher aux Guise.

Anne de Caumont est conduite à Paris, remise à Marguerite de Lustrac et fiancée à François III d'Orléans, Comte de Saint Paul. Le roi régle les conditions du mariage

Marguerite de Lustrac retire son consentement mais Anne de Caumont réussit à la faire fléchir.

François III d'Orléans épouse le 16 janvier ou le 2 ou le 5 février 1595 Anne de Caumont, fille de Geoffroy de Caumont et de Marguerite de Lustrac. Leur enfant est :

L'immense fortune d'Anne de Caumont est en grande partie dilapidée par François III d'Orléans qui est très prodigue.



Testament de Marguerite de Lustrac

Mort de Marguerite de Lustrac

Le 15 juin 1597, Marguerite de Lustrac teste en faveur de Jacques Nompar de Caumont, Seigneur de la Force … mais Anne de Caumont ne veut pas perdre son fief.

Marguerite de Lustrac meurt après 1597.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !