Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



46 événements affichés, le premier en 1203 - le dernier en 1638


Théodora Comnène

Mariage de Léopold VI d'Autriche avec Théodora Comnène

Léopold VI d'Autriche épouse en 1203 Théodora Comnène, une princesse byzantine. Leurs enfants sont :



Naissance de Marguerite d'Autriche

Marguerite d'Autriche ou de Babenberg naît en 1204, fille de Léopold VI d'Autriche et de Théodora Comnène.


Cunégonde de Slavonie

Divorce d'Ottokar II de Bohême et de Marguerite d'Autriche

Mariage d'Ottokar II de Bohême avec Cunégonde de Slavonie

À l'automne 1261, Ottokar II de Bohême divorce de Marguerite d'Autriche parce qu'elle ne lui a pas donné d'héritier.

Cunégonde de Slavonie est mariée en gage d'alliance de Bela IV de Hongrie, son grand-père maternel.

Ottokar II de Bohême épouse à Bratislava le 25 octobre 1261 Cunégonde de Slavonie. Leurs enfants sont :



Mort de Marguerite d'Autriche

Marguerite d'Autriche meurt le 29 octobre 1266.



Mariage d'Henri XVI de Bavière avec Marguerite d'Autriche

Henri XVI de Bavière épouse le 25 novembre 1412 Marguerite d'Autriche, fille d'Albert IV d'Autriche, Duc d'Autriche. Leurs enfants sont :



Naissance de Louis IX de Bavière

Louis IX de Bavière dit le Riche (der Reiche) naît à Burghausen le 23 février 1417, fils d'Henri XVI de Bavière et de Marguerite d'Autriche.



Mariage de Ferdinand II d'Aragon avec Isabelle Ire de Castille

Après avoir refusé trois prétendants, violé deux serments, Isabelle Ire la Catholique se choisit Ferdinand II d'Aragon comme époux :

Ferdinand II d'Aragon épouse le 14 ou le 19 octobre 1469 Isabelle Ire de Castille. Leurs enfants sont :

L'Archevêque de Tolède les unit malgré l'opposition d'Henri IV l'Impuissant, frère d'Isabelle. Le lendemain Ferdinand II d'Aragon présente à la foule le drap post-nuptiale preuve de virginité et de mariage consommé.

Henri IV l'Impuissant essaie en vain d'annuler ce mariage puisqu'elle a épousé son neveu sans obtenir la dérogation papale.

L'accord de Los Toros de Guisandovétant rompu, Henri IV l'Impuissant désigner sa fille Jeanne pour lui succéder. Devant la menace que représentait pour eux le renforcement du pouvoir monarchique entre les mains d'Isabelle et de Ferdinand II d'Aragon, les grands de castille, par un renversement d'alliance, se rangent derrière le roi et sa fille.



Mariage de Maximilien Ier de Habsbourg avec Marie de Bourgogne

Maximilien Ier de Habsbourg épouse à Gand le 18 août 1477 Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire et d'Isabelle de Bourbon. Leurs enfants sont :

Ce mariage fait entrer les Pays-Bas dans les possessions des Habsbourg. Le statut de prince consort permet, à cette époque, à Maximilien de prendre une part active dans les affaires de l'État. Très rapidement, il cherche à limiter les droits de ses sujets.



Naissance de Marguerite d'Autriche

Marguerite d'Autriche naît à Bruxelles le 10 janvier 1480, fille de Maximilien Ier de Habsbourg et de Marie de Bourgogne.



Mort de Marie de Bourgogne

Philippe Ier le Beau Duc de Brabant, de Limbourg, de Luxembourg, de Gueldre

Philippe Ier le Beau Comte d'Artois, de Bourgogne, de Flandre, de Hainaut, de Hollande, de Namur, de Zélande

Philippe Ier le Beau Landgrave de Basse-alsace

Maximilien Ier de Habsbourg Tuteur de Philippe Ier le Beau

Maximilien Ier de Habsbourg Régent des Pays-Bas et de la Bourgogne

Marie de Bourgogne aime la chasse. En mars 1482, elle accompagne Maximilien Ier de Habsbourg son mari pour une chasse à l'oiseau. Marie monte en amazone et son cheval se cabre au moment de franchir un obstacle. Marie tombe sur les mains et son cheval s'écrase sur elle.

Marie de Bourgogne décède le 27 mars 1482 après avoir dicté ses dernières volontés. Elle est enterrée à l'église Notre Dame de Bruges

Philippe Ier le Beau devient :

Maximilien Ier Habsbourg réclame la tutelle de ses deux enfants :

Maximilien Ier de Habsbourg assure la régence pour Philippe Ier le Beau.

En 1482, les possessions de Marie de Bourgogne passent à la maison des Habsbourg et sont intégrées dans un royaume qui deviendra empire. Leurs intérêts sont désormais subordonnés à ceux des autres possessions des Habsbourg.



Traité d'Arras

Fiançailles de Charles VIII de France avec Marguerite d'Autriche

Philippe Pot Premier conseiller

Philippe Pot Chevalier de Saint-Michel

Philippe Pot Gouverneur de Charles VIII de France

Philippe Pot Grand sénéchal de Bourgogne

Les troupes françaises sont repoussées, mais les escarmouches se poursuivent jusqu'en 1482.

Pour légitimer son coup de force, Louis XI négocie avec Maximilien Ier de Habsbourg.

Louis XI a le soutien des grands de Bourgogne, dont Philippe Pot.

Le 23 décembre 1482, sous la pression des États généraux Gantois, Maximilien Ier de Habsbourg signe avec Louis XI le traité d'Arras :

En récompense, Louis XI, toujours avide de s'attirer la fidélité des gens compétents, nomme Philippe Pot premier conseiller, chevalier de Saint-Michel, gouverneur de Charles VIII de France, et grand sénéchal de Bourgogne.

Cela facilite beaucoup l'acceptation de la nouvelle domination par les petits vassaux bourguignons.



Marguerite d'Autriche à Amboise

Le dauphin Charles VIII de France est fiancé le 22 juin 1483 à Marguerite d'Autriche, fille de Maximilien Ier de Habsbourg, conformément au traité d'Arras

En 1483, Marguerite d'Autricheest conduite à Amboise où elle est élevée en Fille de France par Madame de Segré, sous la houlette d'Anne de France.

Marguerite d'Autriche reçoit une éducation soignée, entourée de beaucoup d'égards, de tendresse et de soins.

Le Dauphin Charles VIII de France, son jeune fiancé lui manifeste de la tendresse, et elle s'éprend très vite de lui.

Charlotte d'Aragon-Naples vient en France et est placée auprès de Marguerite d'Autriche



Mariage de Maximilien Ier de Habsbourg avec Anne de Bretagne

Marguerite d'Autriche est alors encore sûre d'être reine de France. Pour la conforter, Charles VIII de France la fait peindre par Bourdichon, peintre officiel de la cour.

Maximilien Ier de Habsbourg est veuf de Marie de Bourgogne.

Maximilien Ier de Habsbourg épouse par procuration en septembre ou le 19 décembre 1490 Anne de Bretagne, fille de François II de Bretagne.



Invasion de la Bretagne

Charles VIII de France et Anne de Bretagne libéré de leurs engagements précédents

L'union de Maximilien Ier de Habsbourg et d'Anne de Bretagne mécontente Charles VIII de France car la France se retrouve cernée à l'Est et à l'Ouest par une telle alliance.

Louis II de La Trémoïlle est à nouveau lieutenant général des armées royales..

En 1491, la France envoie ses troupes contre la Bretagne et soumet la plupart des villes bretonnes, puis assiège Rennes ou s'est réfugiée Anne de Bretagne.

Le peuple supplie la Duchesse de rompre avec Maximilien et de consentir à l'union avec Charles VIII de France, Roi des français.

À l'initiative de Louis II d'Orléans, futur Louis XII, Anne de Bretagne rencontre Charles VIII de France, de cette rencontre naît une sympathie, à la surprise de tous. Les deux jeunes gens se fiancent à Rennes.

Georges d'Amboise négocie le mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne.

Rome consent à libérer les deux fiancés de leurs précédents engagements.

En 1491, le contrat de mariage d'Anne de Bretagne et de Maximilien Ier de Habsbourg est annulé pour non-consommation.

À l'automne, Charles VIII de France, lié par un mariage blanc avec Marguerite d'Autriche, la renvoie. Il renonce ainsi à la dot de Marguerite : le Franche-Comté et l'Artois.

Il prend congé d'elle le 25 novembre 1491 à Baugé. Marguerite d'Autriche regagne alors les Pays-Bas où l'attend la veuve de son grand-père, Marguerite d'York (veuve de Charles le Téméraire). Marguerite d'Autriche, meurtrie, gardera toute sa vie une dent contre la France.

Maximilien Ier de Habsbourg, fâché de ces évènements, excite les rois alentours contre la France.



Traité de Senlis

Le traité de Senlis est conclu le 23 mai 1493. Il a pour but de répartir l'héritage des anciens États bourguignons entre le royaume de France et la famille des Habsbourg.

Ce traité permet à Maximilien Ier de Habsbourg :

Marguerite d'Autriche devient ainsi Comtesse d'Artois, de Bourgogne et de Charolais.



Charlotte d'Aragon-Naples Première demoiselle de la reine Anne de Bretagne

Charlotte d'Aragon-Naples quitte sans doute Marguerite d'Autriche en juin 1493.

Charlotte d'Aragon-Naples, proche parente de la maison de France, reste à la cour de France où elle est élevée avec le titre de première demoiselle de la reine Anne de Bretagne. Elle est traitée en fille de roi et on lui fournit une maison spécialement montée à ses ordres.

Charlotte d'Aragon-Naples est d'abord fiancée à Jacques IV Stuart.



Mariage de Philippe Ier le Beau avec Jeanne la Folle

Maximilien Ier de Habsbourg dans le but de lutter contre la France, se rapproche de Ferdinand II d'Aragon, et d'Isabelle Ire de Castille et négocie deux mariages unissant les maisons d'Autriche et d'Espagne :

Philippe Ier le Beau épouse à Lille le 18 ou le 22 octobre 1496 Jeanne la Folle.

Leurs enfants sont :

Marguerite d'Autriche part donc pour l'Espagne fin 1496.


Marguerite d'Autriche

Mariage de Jean d'Aragon avec Marguerite d'Autriche

Jean d'Aragon épouse vers mars 1497 Marguerite d'Autriche.

C'est l'éblouissement : Jean tombe sous le charme de sa jeune femme, très belle dit-on.

Jean est de santé fragile.

La lune de miel ne dure hélas que 6 mois.



Mort de Jean de Castille

Jeanne la Folle héritière de la couronne espagnole

Jean de Castille, seul fils de Ferdinand II d'Aragon et d'Isabelle Ire de Castille, meurt le 4 octobre 1497.

Jeanne la Folle, sa sœur devient l'héritière de la couronne espagnole.

Marguerite d'Autriche, effondrée, attend un enfant : elle accouche quelques mois après le 8 décembre 1497 d'une fille, morte-née.

Marguerite d'Autriche demeurera encore 2 ans en Espagne.



Naissance de Charles Quint

Charles Quint Duc de Luxembourg

Charles de Habsbourg, surnommé Charles Quint, naît à Gand le 25 février 1500, fils de Philippe Ier le Beau et de Jeanne la Folle.

Charles Quint est Duc de Luxembourg.

Marguerite d'Autriche rejoint Bruxelles en 1500 pour assister au baptême de son neveu (et filleul), Charles Quint.

Jusqu'en 1517, Charles Quint est élevé aux Pays-Bas bourguignons où il a pour gouverneur Guillaume de Croÿ, Seigneur de Chièvre, et est instruit par Adrien d'Utrecht, le futur pape Adrien VI.



Mariage de Philibert II de Savoie avec Marguerite d'Autriche

Procès de René de la Savoie

Marguerite d'Autriche est veuve de Jean d'Aragon.

Philibert II de Savoie épouse en 1501 Marguerite d'Autriche, fille de Maximilien Ier de Habsbourg et de Marie de Bourgogne.

Leur enfant est :

La vie de Philibert II de Savoie va en être bouleversée.

Le promis est beau et fort, et Marguerite d'Autriche tombe sous le charme.

Avec Philibert II de Savoie, elle découvre les joies de la chasse, des joyeuses entrées dans les villes (à Bourg en Bresse en 1502) mais aussi les subtilités de la politique.

En effet le jeune duc lui laisse volontiers le soin de gérer les affaires du duché.

Cette dernière poursuit René de Savoie de sa haine et fait casser par Maximilien Ier de Habsbourg, son père, la légitimation René de Savoie en 1502.



Suppression de l'acte de légitimation de René de Savoie

Marguerite d'Autriche fait un procès à René de Savoie.

En 1503, elle obtient de Philibert II de Savoie, son mari, de supprimer l'acte de légitimation de René de Savoie qu'il avait accordé.

René de Savoie perd alors tous ses fiefs en Piémont.

Il ne lui reste plus que le fief de Tende du droit de sa femme.


Charles III de Savoie par Jean Clouet

Mort de Philibert II de Savoie Duc de Savoie

Charles III de Savoie Duc de Savoie

Charles III de Savoie Prince de Piémont

Charles III de Savoie Comte de Genève

Philibert II de Savoie meurt à Pont-d'Ain le 10 septembre 1504 après une partie de chasse.

Charles III de Savoie, son demi-frère, devient Duc de Savoie, Prince de Piémont et Comte de Genève.

Il doit commencer son règne par s'imposer :

René se heurte à l'opposition de l'empereur pour succéder au duc de Savoie.

Sans Armée et sans grands moyens, Charles III de Savoie ne réussit pas à avoir une politique extérieure.

Il change régulièrement d'alliance, entre François Ier de France, son neveu et Charles Quint, son beau-frère.

Marguerite d'Autriche décide de rester à Bourg-en-Bresse.


Monastère de Brou à Bourg-en-Bresse

Construction du monastère de Brou à Bourg-en-Bresse

Marguerite d'Autriche décide de fonder un monument à la mémoire de Philibert II de Savoie, son époux.

Elle choisit les chefs de chantiers, les peintres, les sculpteurs, fait appel à des artistes d'Europe du Nord, ce qui explique qu'au début du XVIe siècle, aux portes de l'Italie renaissante, se dresse un chef-d'œuvre du gothique flamboyant.

Le royal monastère de Brou, est destiné à abriter les tombeaux :

La construction commence en 1506 et s'achève en 1532, 2 ans après la mort de Marguerite.


Marguerite d'Autriche par Bernard van Orley

Marguerite d'Autriche Régente des Pays-Bas

Maximilien Ier de Habsbourg rappelle Marguerite d'Autriche aux Pays-Bas. Il lui confie la régence en 1507 avec les pleins pouvoirs pour gouverner les Pays-Bas.

Marguerite d'Autriche élève avec soin son neveu et ses nièces Charles Quint, Éléonore d'Autriche, Marie d'Autriche et Isabelle de Habsbourg.

Adrien VI a la chance de se distinguer au sein de l'Église, au point d'être choisi comme précepteur du futur Charles Quint.

Marguerite d'Autriche dirige d'une main de fer ces provinces d'Europe du Nord, riches mais agitées.

Elle doit compter avec les réserves de la noblesse, l'hostilité des villes et les intrigues de Guillaume de Croÿ, Seigneur de Chièvres, Gouverneur de l'archiduc Charles Quint.

Marguerite d'Autriche joue aussi un rôle important dans la politique internationale de l'époque.

Tous la respectent et recherchent son alliance. Marguerite d'Autriche met en place des ligues contre la France, mais réaliste, elle est parfois prête à baisser sa garde pour choisir la voie de la négociation.



Mariage de Charles Brandon avec Anne Browne

Charles Brandon a déjà été fiancé à Anne Browne avant son mariage avec Margaret Neville.

Charles Brandon épouse Anne Browne. Leurs enfants sont :



Anne Boleyn aux Pays-Bas

En Europe, le professionnalisme et le charme de Thomas Boleyn lui valent de nombreux admirateurs dont Marguerite d'Autriche régente des Pays-Bas. Elle offre à sa fille une place parmi ses dames de compagnie.

Normalement, une jeune fille doit avoir 12 ans pour se voir offrir un tel honneur, mais il est possible qu'Anne Boleyn soit plus jeune. Elle fait bonne impression aux Pays-Bas avec ses bonnes manières et sa rigueur à l'étude,

Anne Boleyn vit aux Pays-Bas à partir du printemps 1513.


Charles Brandon Duc de Suffolk

Projet de mariage de Charles Brandon avec Marguerite de Savoie

Charles Brandon Duc de Suffolk

Henri VIII Tudor souhaite une union entre Charles Brandon, son favori, et Marguerite d'Autriche.

Henri VIII Tudor élève Charles Brandon au rang de Duc de Suffolk.

En mars 1514, cependant, Henri VIII Tudor dément à Maximilien Ier de Habsbourg toute implication de sa part dans ce projet d'union.



Majorité de Charles Quint

Charles Quint Prince des Pays-Bas

Charles Quint Duc de Brabant et de Limbourg

Charles Quint Comte de Flandre et de Hainaut

En 1515, Charles Quint est déclaré majeur.

Charles Quint devient Prince des Pays-Bas, Duc de Brabant et de Limbourg, sous le nom de Charles II de Brabant, Comte de Flandre et de Hainaut.

Inspiré par Guillaume de Chièvres, Charles Quint décharge Marguerite d'Autriche, sa tante, de toute responsabilité.

Humiliée, Marguerite d'Autriche se retire à Malines, dans son hôtel, passant son temps à écrire et à protéger peintres et poètes.


Charles Quint Charles Quint,,Charles Quint Détail d'un tableau du Titien - 1548

Charles Quint Empereur Germanique

Marguerite d'Autriche gouverneur des Pays-Bas

Pour le titre d'empereur qui assure une supériorité sur les autres souverains; sont en lutte :

Pour cela faut-il convaincre les électeurs : 4 princes laïcs et 3 ecclésiastiques.

Henri VIII Tudor quitte prématurément la compétition.

Charles Quint dépense 800 000 florins, François Ier de France la moitié.

Robert III de la Marck est envoyé en Allemagne afin d'inciter les Électeurs à donner leurs voix à François Ier.

Il échoue dans cette mission diplomatique difficile.

Marguerite d'Autriche refait son apparition sur la scène publique.

Elle trouve de l'argent pour Charles Quint, achète les électeurs, fait des promesses.

Frédéric III de Saxe est le candidat soutenu par le pape Léon X, ce dernier ne voulant ni de François Ier, ni de Charles Quint, tous deux considérés comme trop dangereux pour les États pontificaux.

Après que le camp français se soit rangé à son côté, Frédéric III de Saxe a les meilleures chances d'être élu, mais refuse cette élection.

Frédéric III de Saxe prépare des capitulations électorales qui accroissent le pouvoir de décision des princes au sein de l'Empire.

Charles Quint doit les signer pour recevoir le soutien de Frédéric III de Saxe.

Louis V du Palatinat vote pour Charles Quint après avoir reçu de grandes quantités d'argent des Habsbourg.

Le crédit des Fugger, des banquiers italiens et espagnols, garanti par les trésors du Nouveau Monde, contribue à hisser Charles Quint sur le trône du Saint Empire romain germanique.

Charles Quint est alors élu à l'unanimité le 28 juin 1519 sous le nom de Charles V d'Allemagne.

Charles Quint confie de nouveau le gouvernement des Pays-Bas à Marguerite d'Autriche, sa tante.

À la nouvelle de la proclamation de Charles Quint, Guillaume Gouffier sort du château qui lui sert d'asile aux environs de Francfort, et s'enfuit à Coblence.

Nicolas Perrenot de Granvelle devient homme de confiance de Charles Quint qui le surnomme son Lit de repos.

Nicolas Perrenot de Granvelle est fait chancelier ce qui va contribuer à lui faire acquérir une immense fortune familiale et lui donner tous les pouvoirs, au nom de Charles Quint, dans le comté de Bourgogne.



Naissance de Marguerite de Parme

Marguerite de Parme ou Marguerite d'Autriche (en italien Margherita d'Austria) naît à Audenarde dans les Flandres le 28 décembre 1522, fille de Charles Quint et de Jeanne Van der Gheynst, fille d'un tapissier, servante de Charles de Lalaing, Seigneur de Montigny.

Elle est reconnue par son père et éduquée selon les préceptes prévus pour son rang.

Sa préceptrice est Marguerite d'Autriche, fille de Maximilien Ier de Habsbourg.



Traité de Cambrai Paix des dames

François de Tournon est un des négociateurs qui va aboutir au traité d'Amiens ou Paix des Dames.

Louise de Savoie, mère de François Ier de France, Marie de Luxembourg, et Marguerite d'Autriche, gouvernante des Pays-Bas, tante de Charles Quint, signent cette paix le 3 ou le 5 août 1529.

Elle est signée à Cambrai.

La guerre s'achève sur la constatation d'un équilibre des forces :

Toutefois ce n'est qu'une accalmie dans l'affrontement entre François Ier de France et Charles Quint.



Mort de Marguerite d'Autriche

Marguerite d'Autriche, veuve de Philibert II de Savoie, meurt à Malines le 1er décembre 1530 de la gangrène. Elle est inhumée au monastère de Brou à Bourg-en-Bresse.

L'Europe doit reconnaître qu'elle a perdu une de ses plus brillantes têtes politiques.

Femme de tête mais aussi de cœur, elle a toujours su arrêter les conflits à temps.

Elle s'est choisi pour devise "Fortune Infortune Fort Une" ce qui pourrait vouloir dire Le destin éprouve fort une femme.



Mariage de Maximilien II de Habsbourg avec Marie d'Espagne

Maximilien II de Habsbourg épouse en 1548 Marie d'Espagne, sa cousine, fille de Charles Quint et d'Isabelle de Portugal. Leurs enfants sont :



Mariage de Philippe II d'Espagne avec Anne de Habsbourg

Philippe II d'Espagne épouse en 1570 Anne de Habsbourg, sa nièce, fille de Maximilien II de Habsbourg et de Marie d'Espagne.

Leurs enfants sont :



Mariage de Charles II d'Autriche avec Marie-Anne de Bavière

Charles II d'Autriche épouse le 26 août 1571 Marie-Anne de Bavière, fille d'Albert V de Bavière et d'Anne d'Autriche. Leurs enfants sont :



Naissance de Marguerite d'Autriche-Styrie

Marguerite d'Autriche-Styrie naît en 1584, fille de Charles II d'Autriche et de Marie-Anne de Bavière.



Mariage de Philippe III d'Espagne avec Marguerite d'Autriche-Styrie

Philippe III d'Espagne épouse le 18 avril 1599 sa cousine Marguerite d'Autriche-Styrie, sœur de l'empereur Ferdinand II de Habsbourg. Leurs enfants sont :



Naissance d'Anne d'Autriche

Ana Maria Mauricia ou Anne d'Autriche naît à Valladolid le 22 septembre 1601, fille du roi Philippe III d'Espagne et de l'archiduchesse Marguerite d'Autriche-Styrie.

Par sa naissance, elle porte les titres d'infante d'Espagne, infante de Portugal, archiduchesse d'Autriche, princesse de Bourgogne et princesse des Pays-Bas.



Naissance de Philippe IV d'Espagne

Philippe IV d'Espagne naît à Valladolid le 8 avril 1605, fils de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche-Styrie.



Naissance de Marie-Anne d'Autriche

Marie-Anne d'Autriche naît en 1606, fille de Philippe III d'Espagne, Roi d'Espagne et du Portugal, et de Marguerite d'Autriche-Styrie, Archiduchesse d' Autriche.


Ferdinand d'Autriche par Bartolomé González y Serrano

Naissance de Ferdinand d'Autriche

Cardenal-infante don Fernando de España ou Ferdinand von Österreich ou Ferdinand d'Autriche naît au palais de L'Escurial en 1609 ou en 1610, fils de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche-Styrie.



Mort de Marguerite d'Autriche-Styrie

Marguerite d'Autriche-Styrie meurt en 1611.



Mariage de Louis XIII avec Anne d'Autriche

Mariage de Philippe IV d'Espagne avec Élisabeth de France

Installation d'Anne d'Autriche au Louvre

Marie de Médicis et Philippe III d'Espagne se rapprochent par un double mariage.

Louis XIII épouse à Burgos le 18 octobre 1615 Anne d'Autriche. Louis XIII n'est pas physiquement présent, mais représenté par le Duc d'Uceda.

L'infant Philippe IV d'Espagne, frère d'Anne, épouse à Bordeaux le 18 octobre 1615 Élisabeth de France, fille d'Henri IV de France et de Marie de Médicis. Leurs enfants sont :

Par le dépit que lui cause l'attitude de la Régente, Henri II de Rohan prend brusquement le parti d'aider Henri II de Bourbon-Condé qui veut empêcher le duc Henri de Guise de ramener Anne d'Autriche à Bordeaux. Trahi par de nombreuses défections, Henri II de Rohan ne prend que quelques villes de Gascogne.

Les princesses sont échangées sur l'île des Faisans, située dans la Bidassoa, près d'Hendaye.

Charles II de Cossé accompagne en 1615 Louis XIII, qui va en Guyenne au-devant d'Anne d'Autriche.

Louis XIII épouse à la cathédrale Saint-André de Bordeaux le 21 ou le 28 novembre 1615 Anne d'Autriche, fille de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche-Styrie, Archiduchesse d'Autriche. Leurs enfants sont :

Bien que les jeunes mariés n'aient que 14 ans, le mariage est immédiatement consommé, pour des raisons politiques. Marie de Médicis, alors régente, ne veut pas qu'on puisse remettre en question cette union. Cependant, du fait de l'inexpérience des mariés, la nuit de noce semble s'être assez mal passée. Le petit roi la vit comme une véritable humiliation. Il en garde rancune contre sa mère, mais surtout, il ne s'approchera plus de son épouse pendant les années suivantes. Conformément au souvenir de son père, Louis XIII ne voit en Anne qu'une Espagnole et par conséquent une ennemie.

Installée dans les appartements du Louvre avec sa suite, Anne d'Autriche reçoit tous les égards dus à son rang. Marie de Médicis continue à porter avec hauteur le titre de Reine de France, sans la moindre déférence à l'égard de sa belle-fille.

Louis XIII a une nature complexe et sa timidité l'empêche de s'accorder avec Anne d'Autriche qui partage avec son époux une timidité et une inexpérience qui n'arrange pas la situation.

Entourée par une petite cour peuplée d'une centaine de dames espagnoles, elle continue à vivre à la mode espagnole et son français est encore très hésitant. Anne éprouve ainsi des difficultés à communiquer avec sa nouvelle famille.

La colère des grands reprend flamme et les protestants s'inquiètent du rapprochement avec l'Espagne.



Mariage de Ferdinand III de Habsbourg avec Marie-Anne d'Autriche

Ferdinand III de Habsbourg épouse en 1631 Marie-Anne d'Autriche, fille de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche-Styrie. Leurs enfants sont :


Anne d'Autriche et Louis XIV Louis XIII Anne d'Autriche et le dauphin Louis XIV faisant des offrandes à la Vierge Marie (extrait)

Naissance de Louis XIV

Louis XIV Premier fils de France

Louis XIV Dauphin de Viennois

Les difficultés que Louis XIII rencontre en août 1638, ainsi que son tempérament très pieux l'amènent à consacrer la France à la Vierge Marie.

Louis-Dieudonné ou Louis XIV, dit le Grand et surnommé le Roi-Soleil, naît au Château-Neuf de Saint-Germain-en-Laye le dimanche 5 septembre 1638 vers 11 heures, fils de Louis XIII et d'Anne d'Autriche après 23 ans de mariage.

Il est surnommé " l'enfant du miracle".

Se produisant après 23 ans d'un mariage sans enfant, il est prénommé Dieudonné car on voit en sa venue une grâce du ciel après cette consécration de la France à la Vierge Marie.

Le petit Louis reçoit le titre de premier fils de France et le titre plus traditionnel de Dauphin de Viennois.

Les mémorialistes diffèrent sur l'attitude du roi à l'égard de son héritier :

Louis est le fruit d'unions multiculturelles puisque ses grands-parents paternels Henri IV de France et Marie de Médicis, étaient français et italien.

Son grand père maternel, Philippe III d'Espagne était espagnol et sa grand mère maternelle, Marguerite d'Autriche-Styrie autrichienne, bien que tous deux Habsbourg, proches parents l'un de l'autre.

La naissance de Louis XIV éloigne du trône Gaston de France, le frère de Louis XIII, comploteur impénitent dont le cardinal de Richelieu craint qu'il ne mène, en cas d'accession au trône, une politique favorable aux nobles et aux Habsbourgs.

Gaston de France perd son crédit financier, et ne peut poursuivre la reconstruction du château de Blois qu'il a entrepris.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !