Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



14 événements affichés, le premier en 1347 - le dernier en 1425



Mariage de Jean V Paléologue avec Hélène Cantacuzène

Jean V Paléologue épouse en 1347 Hélène Cantacuzène (1333-1396), fille de Jean VI et d'Irène de Bulgarie. Leurs enfants sont :



Naissance de Manuel II Paléologue

Manuel II Paléologue naît le 17 juin 1350, second fils de Jean V Paléologue, empereur byzantin, et d'Hélène Cantacuzène.


Déclin des foires de Champagne

Dès le début du XIVe siècle, les foires déclinent, le roi de France et la bourgeoisie parisienne ayant la volonté de regrouper dans la capitale les puissances politiques et financières, notamment les banquiers lombards.

En 1350, les derniers financiers italiens quittent la Champagne, dont les villes de foires retombent au rang de marchés régionaux.



Mort de Jean V Paléologue Empereur byzantin

Manuel II Paléologue Prisonnier du sultan Bayezid Ier

Fuite de Manuel II Paléologue

Manuel II Paléologue Empereur byzantin

Jean V Paléologue meurt à Constantinople le 16 février 1391.

Prisonnier du sultan Bayezid Ier et retenu à Brousse, Manuel II Paléologue craint que celui-ci, en sa qualité de suzerain de l'Empire byzantin, ne nomme basileus son neveu Jean VII Paléologue.

Manuel II Paléologue s'enfuit de Brousse le 7 mars 1391 et rentre triomphalement à Constantinople.

Manuel II Paléologue devient Empereur byzantin en 1391.



Mariage de Manuel II Paléologue avec Hélène Dragas

Manuel II Paléologue épouse le 10 février 1392 Hélène Dragas (1376-1450), fille de Constantin Dragas, un noble serbe. Leurs enfants sont :



Naissance de Jean VIII Paléologue

Jean VIII Paléologue naît le 16 décembre 1392 à Constantinople, fils de Manuel II Paléologue et d'Hélène Dragas.


Massacre des chrétiens après Nicopolis

Croisade contre les Turcs ottomans

Bataille de Nicopolis

Jean Sans Peur prisonnier

Mort de Jean de Vienne Amiral de France

Mort d'Henri de Bar

Mort de Philippe de Bar

Édouard III de Bar héritier du duché de Bar

Philibert de Naillac Grand maître des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem

Quand le sultan Bajazet ou Bayezid Ier l'attaque, Manuel II Paléologue fait appel aux Croisés Occidentaux.

Sigismond Ier de Luxembourg dirige une croisade contre les Turcs ottomans en 1396.

Charles II de Lorraine participe à l'expédition avec Jean de Nevers, fils de Philippe II le Hardi

Jacques II de Bourbon-La Marche fait ses premières armes dans cette croisade.

Guy VI de La Trémoïlle participe à la croisade de Jean sans Peur.

Philibert de Naillac, avec de nombreux hauts seigneurs français et une troupe de quelques dizaines d'Hospitaliers, rejoint l'armée des croisés.

Elle est renforcée par de forts contingents de différentes nations chrétiennes : Angleterre, Allemagne, Italie, Pologne, Espagne, Bohême.

Au total entre 90 et 100 000 hommes se portent à la rencontre de l'armée ottomane, forte elle aussi d'environ 100 000 hommes, commandée par le sultan Bajazet.

Les deux armées se combattent le 25 septembre 1396 aux environs de Nicopolis (aujourd'hui Nikopol, en Bulgarie), sur les rives du Danube.

Dans un premier temps, les armes paraissent favorables aux chrétiens, qui mettent hors de combat près de 30.000 Turcs, mais ils finissent par se heurter, dans le plus grand désordre (l'indiscipline des chevaliers français n'y est pas étrangère) au corps d'armée commandé par Bajazet en personne, qui s'assure bientôt le dessus.

L'armée de Sigismond Ier de Luxembourg, de son côté, est prise à partie par les troupes chrétiennes du corps serbe du despote Étienne Lazarévitch, beau-frère et allié de Bajazet.

La défaite chrétienne est transformée en déroute par la désertion des éléments valaques et transylvaniens, qui n'ont pas pris part au combat.

Bajazet Ier, ivre de vengeance en raison des pertes subies par son armée dans les débuts de la bataille, ne fait pas de quartier aux vaincus. Seuls seront épargnés les hauts seigneurs dont les Ottomans pourront tirer une forte rançon.

Jean Sans Peur et Guy VI de La Trémoïlle sont fait prisonniers.

Jean aurait gagné son surnom de "sans Peur" à Nicopolis.

Jean de Vienne meurt lors de cette bataille.

Henri de Bar et Philippe de Bar meurent en 1396 à Nicopolis.

Édouard III de Bar devient l'héritier du duché de Bar.

Avant que la déroute ne soit consommée, le proche entourage de Sigismond Ier de Luxembourg, parmi lesquels Philibert de Naillac et quelques Hospitaliers, convainquent le roi de fuir. Ils parviendront à gagner les rivages de la mer Noire, puis Constantinople.

C'est là que Philibert de Naillac apprend son élection comme 34ème grand maître des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem par le chapitre général, qui s'est réuni, en son absence.

Philibert de Naillac est encouragé par le chapitre général à se tenir éloigné de toute influence politique romaine ou avignonaise,.



Jean VII Régent de l'Empire byzantin

Laissant le pouvoir à son neveu Jean VII, Manuel II Paléologue va cherche de l'aide en occident de 1399 à 1402. Mais en vain, étant donné que les Occidentaux sont trop occupés par le conflit franco anglais, et par le Grand Schisme d'Occident.



Naissance de Constantin XI Paléologue

Constantin XI Paléologue dit Dragasés naît à Constantinople en 1405, fils de Manuel II Paléologue et d'Hélène Dragas.



Naissance de Thomas Paléologue

Thomas Paléologue naît en 1409, fils de Manuel II Paléologue et d'Hélène Dragas.



Bataille de Camurlu

Mehmet Ier Sultan ottoman

Manuel II Paléologue s'allie à Mehmet Ier, frère de Mousa. Mehmet Ier vainc Mousa le 5 juillet 1413 à Camurlu, en Serbie. Mehmet Ier confirme alors toutes les dispositions prises par Soliman et une paix s'établit entre Byzantins et Turcs jusqu'en 1421.



La Morée ravagée par les Turcs

La Morée est ravagée par les Turcs en 1423 et Manuel II Paléologue doit laisser son fils aîné, Andronic, offrir la ville aux vénitiens.



Constantinople ville vassale du Sultan

Le sultan doit retourner mater une révolte en Anatolie. Constantinople n'est pas prise, mais Jean VIII Paléologue doit signer en 1424 un traité de paix par lequel il se reconnaît vassale du sultan et doit payer tribut pour conserver ses possessions. Manuel II Paléologue refuse l'aide proposée par le pape Martin V en échange de l'union des églises.



Retraite de Manuel II Paléologue

En juin 1425, Manuel II Paléologue prononce ses vœux monastiques et adopte le nom de Matthieu.



Mort de Manuel II Paléologue Empereur byzantin

Jean VIII Paléologue Empereur byzantin

Manuel II Paléologue meurt le 22 juillet 1425, pleuré de son peuple.

Jean VIII Paléologue devient empereur byzantin en 1425. L'Empire byzantin est alors réduit à la ville de Constantinople et à la Morée.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !