Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 303 - le dernier en 365



Naissance de Magnence

Flavius Magnus Magnentius dit Magnence naît en 303, un "lète", c'est-à-dire un barbare né sur la rive occidentale du Rhin. Sa mère était une franque et son père était un Breton (Britannique).



Révolte de Magnence

Magnence, après une jolie carrière militaire est devenu, vers 350, le commandant en chef de plusieurs légions gauloises. Il est marié avec Justine.

Il comprend combien il serait facile de tirer parti du mécontentement général dû à la mauvaise administration des fils de Constantin Ier le Grand.

Magnence se concilie les bonnes grâces de Marcellinus, le trésorier de Constans Ier et celui-ci lui permet de puiser dans le trésor impérial.

Magnence distribue l'or aux légionnaires gaulois, et mène une propagande efficace (parce que justifiée) dénonçant l'inconsistance de Constant.

Grâce à sa rapidité et à une activité diplomatique importante, Magnence s'empare de la Bretagne, la Gaule, l'Italie et d'une partie des Balkans.



Magnence et Décence Empereur d'Occident

Mort de Constans Ier

Lors d'un grand banquet organisé à Autun, Magnence est proclamé Empereur le 18 janvier 350.

Magnence associe son frère Flavius Magnus Decentius dit Décence au pouvoir.

Flavius Magnus Desiderius césar usurpateur en Occident 351-10 août 353 exécuté.

Constans Ier, qui chasse dans les environs d'Autun, n'a que le temps de prendre la fuite vers l'Espagne.

Les soldats de Magnence le rattrapent aux pieds des Pyrénées et le tuent.

Tant était grande la lassitude des populations envers l'administration désastreuse des fils de Constantin Ier le Grand que le pouvoir de Magnence est reconnu presque partout dans l'Occident romain.



Népotien Empereur

Le 3 juin 350, lors de la prise de pouvoir par Magnence, seul Flavius Julius Popilius Népotien, neveu de Constans Ier tente de résister au coup de force. Il prend le pouvoir à Rome et s'y fait proclamer Empereur.



Mort de Népotien

Népotien est massacré le 30 juin 350, ainsi que ses partisans, par des soldats ralliés à Magnence.



Vétranio Empereur

Le 1 mars 350, Les légions du Danube refusent de prendre le parti de Magnence et préfèrent proclamer Empereur leur commandant en chef, le général Vétranio.

Magnence et Vetranio estiment qu'il est préférable d'unir leurs forces pour affronter Constance, l'empereur d'Orient.

Avant d'engager les hostilités, Magnence et Vetranio tentent d'abord de se faire reconnaître par l'empereur d'Orient.

Une ambassade est envoyée à Constantinople qui somme Constance de choisir entre la paix et la guerre.

Constance II, à ce moment, est fort occupé à repousser une énième invasion perse. Il feint d'hésiter pour gagner du temps.



Guerre contre Magnence et de Vetranio

Constance II, ayant les mains libres du côté de l'Euphrate, fait emprisonner les ambassadeurs de Magnence et de Vetranio et leur déclare la guerre.

Son premier souci est de séparer Vetranio de Magnence.



Constance Galle, nommé César

Constance II doit faire face, à la fois à l'usurpation de Magnence en Gaule et à l'invasion perse en Orient.

Constance II nomme Constance Galle Caésar le 18 mars 351.

Flavius Claudius Julius Constantius Gallus dit Constance Galle est le demi-frère de Julien II Le Philosophe ou l'Apostat.

Constance Galle épouse Constantia ou Constancia, sœur de Constance (une mégère) et est envoyé à Antioche en Orient pour stabiliser la situation face aux Sassanides Perse menaçants.



Campagne contre Magnence

Durant les premiers mois de 351, les opérations militaires tournent nettement à l'avantage de Magnence dont l'armée est composée de soldats aguerris et incorruptibles

Magnence oblige Constance à s'enfermer dans une place forte des Balkans tandis qu'il ravageait tout le pays alentour. Constance voulut traiter avec Magnence qui, fort de son avantage, refusa tout compromis.



Bataille de Mursa

La bataille décisive e lieu à Mursa, sur la Drave, le 28 septembre 351.

Contre toute attente, les soldats de Constance, plus disciplinés et plus lourdement armés que les auxiliaires barbares de son adversaire, remportent la victoire.

Magnence, vaincu, échappe de justesse aux cavaliers de Constance et se réfugie à Aquilée, de l'autre côte des Alpes, bien décidé à poursuivre la lutte.

Constance passait l'hiver 351-352 sans plus se préoccuper de son adversaire.

En 352, Magnence perd l'Italie avant de voir la Gaule envahie par les généraux de Constance II à la tête des anciens partisans de Népotien et des vétérans de Constantin Ier le Grand.

Retranché en Gaule, après avoir erré de ville de ville, Magnence trouve enfin refuge à Lyon, où il établit son quartier général. Mais les troupes et les pécunes commencent à manquer .

Les provinces commencent à lui faire faux-bond. Trèves, la métropole du Nord se révolte et expulse Décence, le frère de Magnence.



Bataille du Mont Séleucus

En 353, l'armée de Constance parvient à franchir les Alpes et inflige au Mont Séleucus près de Gap (à Monsaléon - Mons Seleuti) une sévère et ultime défaite aux dernières troupes fidèles à Magnence.



Mort de Magnence et de Décence

Ne nourrissant aucune illusion quant à la clémence de son vainqueur, Magnence se jette sur son épée à Lyon le 10 août 353.

Il obtient "une mort plus douce et plus honorable que celle qu'il pouvait attendre des mains d'un ennemi, maître de colorer sa vengeance du prétexte spécieux de la justice et de la piété fraternelle" (Gibbon, Histoire du Déclin et de la Chute de l'Empire romain, vol. 1, Chap. XVIII).

Apprenant la mort de son frère Magnence, Décence se suicide, le 18 août 353.



Mariage de Valentinien Ier avec Justina Flavia Augusta

Selon Socrate le Scolastique, Marina Severa loue imprudemment la beauté de son amie Justina Flavia Augusta, auprès de Valentinien Ier.

Tombé sous le charme, Valentinien Ier fait passer une loi autorisant un homme à épouser 2 femmes.

Cette loi est discutée par les historiens bien que Timothy Barnes considère que cette loi ne concerne que certains Romains et non pas toute la population civile.

Jean Malalas, le Chronicon Paschale et Jean de Nikiou indiquent plutôt que Marina Severa a été bannie après avoir été impliquée dans une transaction illégale.

Barnes considère que cette histoire n'est qu'une manière de justifier le divorce de Valentinien Ier, sans blâmer l'empereur.

Justina Flavia Augusta est veuve de l'usurpateur Magnence.

Valentinien Ier épouse Justina Flavia Augusta. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !