Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



17 événements affichés, le premier en 1598 - le dernier en 1653



Naissance de Maarten Tromp

Maarten Tromp naît à Den Briel le 23 avril 1598, fils d'un officier servant sur l'un des premiers man'o'war. Sa mère lavait les chemises des marins pour procurer un revenu supplémentaire à famille.



Bataille de Gibraltar

En 1607, Maarten Tromp prend la mer avec son père et participa à la bataille de Gibraltar.



Maarten Tromp Prisonnier

En 1610, Maarten Tromp et son père naviguent ensemble sur un navire marchand ayant pour destination l'Afrique quand le pirate anglais Peter Easton les attaque. Le père de Maarten est tué dans l'affrontement.

Selon la légende, le jeune garçon de 12 ans rallie l'équipage du bateau en criant : "Ne vengerez vous donc pas la mort de mon père ?".

Mais les pirates le capturent et le vendent au marché aux esclaves de Salé.



Libération de Maarten Tromp

En 1612, Peter Easton, ayant pitié de Maarten Tromp, ordonne son rachat.

Libéré, Maarten Tromp travaille dans un chantier naval de Rotterdam afin de nourrir sa mère et ses 3 sœurs.



Maarten Tromp Marin

En 1617, Maarten Tromp embarque à nouveau.



Maarten Tromp Prisonnier

En 1619, Maarten Tromp est capturé cette fois-ci par les corsaires de Barbarie. Il est retenu en tant qu'esclave.



Libération de Maarten Tromp

Maarten Tromp Lieutenant

En 1621, les aptitudes de Maarten Tromp en navigation et en artillerie impressionnent le Bey de Tunis qui le libère.

Maarten Tromp rejoint la marine néerlandaise en tant que lieutenant.



Naissance de Martinus Cornelis Tromp

Martinus Cornelis Tromp naît à Rotterdam le 9 septembre 1629, fils de Maarten Tromp et de Dignom Cornelisdochter de Haes, la fille d'un marchand.


Piet Hein

Piet Hein Lieutenant Amiral

Mort de Piet Hein

Lorsque Piet Hein retourne à Rotterdam en 1629, il y est accueilli en héros et son trésor sert à financer l'armée hollandaise pendant 8 mois.

Piet Hein devient lieutenant amiral.

Maarten Tromp sert comme capitaine sur le Vliegende Groene Draeck, sous le commandement de Piet Hein, durant les nombreuses batailles qui opposent la marine néerlandaise aux corsaires d'Ostende et de Dunkerque.

Piet Hein meurt 18 juin 1629, au cours d'un de ces combats. Il est inhumé à Oude Kerk, à Delft.


Maarten Tromp - gravure de Jan Lievens

Maarten Tromp Lieutenant Amiral

Maarten Tromp marque alors une pause de quelques années au service de la marine.

Le lieutenant amiral Philips Van Dorp et d'autres officiers sont limogés pour incompétence.

Maarten Tromp est promu au rang de lieutenant amiral des flottes de Hollande et de Frise occidentale en 1637.

Bien qu'officiellement sous les ordres de l'amiral général Frédéric-Henri d'Orange-Nassau, Maarten Tromp exerce en réalité les fonctions de commandant suprême de la flotte néerlandaise, le stathouder ne combattant jamais en mer.


Avant la Bataille des Downs par Reinier Nooms

Bataille des Downs

En 1639, l'Espagne envoie dans la Manche une puissante expédition navale, commandée par l'amiral Antonio de Oquendo, afin d'en disputer le contrôle aux Hollandais et de débarquer une armée à Dunkerque.

Elle est composée de 77 navires, embarquant 24 000 marins et soldats.

Le 18 septembre 1639, Maarten Tromp, sur l'Aemilia, son navire amiral, qui n'a pourtant que 13 vaisseaux, attaque ses adversaires, en utilisant pour la première fois la tactique de la ligne de bataille.

Il le fait avec tant d'habileté et de férocité que ces derniers doivent se réfugier prés de la côte anglaise, au mouillage des Downs, entre Douvres et Deal, à côté d'une escadre anglaise, commandée par l'amiral Pennington.

Tromp, rejoint par les 17 vaisseaux de Witte de With, fait le blocus de la flotte espagnole et envoie une demande pressante de renforts en Hollande.

À fin octobre 1639, il a sous son commandement 105 navires et 12 brûlots.

Le 31 octobre 1639, il envoie de With pour observer les Anglais et les dissuader d'intervenir, et attaque avec le reste de sa flotte.

Les lourds bateaux espagnols impossibles à manœuvrer, incapables de résister, sont tous détruits ou capturés à l'exception de 7 d'entre eux.

Les pertes humaines sont énormes: 15 200 marins et soldats espagnols périssent, et 1 800 autres sont capturés.

Antonio de Oquendo échappe au désastre et à la faveur du brouillard, réussit à ramener les quelques navires rescapés à Dunkerque.

Cette bataille met un terme à la puissance navale espagnole.

Les Hollandais et les Anglais tirent rapidement profit de cette situation pour attaquer et tenter de s'emparer des possessions coloniales ibériques.

La bataille des Downs ou bataille des Dunes constitue aussi une humiliation pour l'Angleterre: sa neutralité et ses eaux territoriales ont été bafouées devant sa flotte impuissante.

Le ressentiment qui en résulte n'est peut-être pas étranger à la dégradation des relations avec la Hollande et conduit les deux pays à s'affronter militairement une dizaine d'années plus tard.



Martinus Cornelis Tromp à Harfleur

En 1642, Martinus Cornelis Tromp est envoyé par Maarten Tromp, son père, à Harfleur pour y apprendre la langue grâce à un pasteur calviniste.



Embarquement en commun de Maarten Tromp et de Martinus Cornelis Tromp

Le 1er septembre 1643 Maarten Tromp, son père, rappelle Martinus Cornelis Tromp.

Il le rejoint à bord de l'Aemilia.


Plan de la forteresse de Mardyck et de ses attaques

Siège de Mardyck

Mort de Jean de Combourcier du Terrail

François VI de La Rochefoucauld Blessé

Les troupes françaises arrivent devant Mardyck le 4 août 1646.

Elles sont commandées par Gaston de France.

Deux tranchées sont ouvertes le 7 août 1646.

Des renforts arrivent de Dunkerque (alors aux mains des Espagnols), par la mer.

Le siège promet d'être long.

Jean de Combourcier du Terrail est Marquis du Terrail, Vicomte de Ravel et de Moissat dans le Puy-de-Dôme, Gouverneur de La Basse Auvergne

Jean de Combourcier du Terrail meurt le 23 août 1646 lors de ce siège

Jacques de Castelnau-Bochetel mène l'assaut lors du siège de Mardyck.

L'amiral Maarten Tromp vient compléter le blocus du côté de la mer avec 5 vaisseaux hollandais.

La place se rend le 25 août 1646.

La garnison, forte de 2 500 hommes est prisonnière de guerre.

Beaucoup de gentilshommes français La Rochefoucauld, Gourville, d'Albret, Bussy et Louis II de Bourbon-Condé participent à ce siège.

Beaucoup de gentilshommes français François VI de La Rochefoucauld, Charles Amédée II de Savoie-Nemours, Gourville, Bussy et Louis II de Bourbon-Condé participent à ce siège.

François VI de La Rochefoucauld reçoit un coup de mousquet à l'épaule.

C'est au siège de Mardyck que Bussy décrit le Grand Condé :

Un Mars dans la chaleur du combat. Il avait le poignet de sa chemise ensanglanté de la main dont il tenait l'épée. Je lui demandai s'il n'était point blessé. Non, me dit-il, c'est du sang de ces coquins.

Jugeant la campagne suffisamment remplie, Gaston de France repart aussitôt pour la cour, laissant le commandement au bouillant Louis II de Bourbon-Condé.

François VI de La Rochefoucauld reçoit un coup de mousquet à l'épaule.



Siège de Dunkerque

Devenu maitre de l'armée, Louis II de Bourbon-Condé entreprend aussitôt le siège de Dunkerque.

Louis II de Bourbon-Condé commence par isoler complètement la ville.

Louis II de Bourbon-Condé:

En quelques jours, Louis II de Bourbon-Condé trace ses lignes de circonvolution.

Louis II de Bourbon-Condé bouche les écluses que les Dunkerquois ont ouvertes pour inonder les plaines, et fait barrer la grève par une estacade.

Dans l'armée de siège, figurent 3 000 fantassins polonais, expédiés en France par leur reine Marie Louise de Mantoue qu'Anne d'Autriche et Mazarin ont marié l'hiver dernier au vieux roi de Pologne, Ladislas IV de Pologne.

C'est la première fois que les Polonais viennent servir la France et c'est le point de départ de la longue fraternité militaire des deux peuples.

Maarten Tromp est là malgré les coups de vent d'équinoxe, pour fermer la mer aux assiégés, avec 10 vaisseaux hollandais, auxquels se joignent 15 frégates normandes et picardes.

Les Espagnols ne tentent rien de sérieux pour conserver la première ville maritime de Flandre, si ce n'est de solliciter l'assistance du parlement d'Angleterre.

Les chefs de la révolution anglaise décident de ne pas rompre avec la France.

La résistance quoique courageuse et bien dirigée doit céder à la vigueur et à l'intelligence de l'attaque de Louis II de Bourbon-Condé.

Charles Amédée II de Savoie-Nemours est blessé durant ce siège.

Jacques de Castelnau-Bochetel mène l'assaut lors de ce siège.

Dunkerque ouvre ses portes le 11 octobre 1646.

Toute l'Europe est secouée par la nouvelle que le redoutable nid des corsaires dunkerquois, d'où s'étaient élancées tant d'escadres, est désormais français.

Le maréchal de Josias de Rantzau est nommé gouverneur de la ville.


George Monck - 1er duc d'Albemarle par Sir Peter Lely - 1665–1666

Première guerre anglo-hollandaise

Bataille de Plymouth

George Monck Général de la mer

The Navigation Acts de 1650 est la cause de la première guerre hollandaise qui dure de 1652 à 1654.

Elle se déroule entièrement en mer entre les navires du Commonwealth et ceux des Provinces-Unies. Causée par des conflits commerciaux, la guerre commence par des attaques de navires marchands, mais dégénère vite en de grandes batailles navales. La marine anglaise y gagne la suprématie des mers autour de l'Angleterre, et oblige les Néerlandais à accepter le monopole Anglais sur le commerce des colonies britanniques.

Le 9 octobre 1652, l'Angleterre entre en guerre avec les Provinces-Unies.

Les États généraux des Provinces-Unies font un appel à Michiel Adriaenszoon de Ruyter. Il décide de s'engager pour convoyer les navires marchands qui doivent passer par la Manche.

Le 26 août 1652, Michiel Adriaenszoon de Ruyter prouve sa valeur sous les ordres de l'amiral Maarten Tromp, gagnant la bataille de Plymouth.

En décembre 1652, la santé de Monck l'oblige à rentrer en Angleterre, mais il se joint à la marine et participe à la Première guerre anglo-hollandaise. Monck devient Général de la mer, c'est-à-dire amiral, en 1652.



Bataille de Scheveningen

Mort de Maarten Tromp

Durant la bataille de Scheveningen, Maarten Tromp meurt le 10 août 1653, tué par un tireur d'élite depuis le gréement de William Penn. Pour ne pas démoralisé le reste de la flotte, son commandant en second, Egbert Bartholomeusz Kortenaer, ne fait pas abaisser l'étendard de Tromp enfin de cacher sa mort.

Après la mort de Tromp, Michiel Adriaenszoon de Ruyter refuse le commandement de la flotte néerlandaise.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !