Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



20 événements affichés, le premier en 1089 - le dernier en 1161


Bertrade de Montfort

Mariage de Foulques IV le Réchin avec Bertrade de Montfort

Foulques IV le Réchin épouse en mai 1089 Bertrade de Montfort dont il est éperdument amoureux. Leurs enfants sont :



Mariage de Baudouin de Bourcq avec Morfia de Malatya

Pur se faire mieux accepter de la population arménienne, majoritaire à Édesse, Baudouin de Bourcq épouse en 1101 Morfia de Malatya ou de Mélitène, fille de Gabriel, Prince de Malatya et d'Arménie. Leurs enfants sont :



Naissance de Mélisende de Jérusalem

Mélisende de Jérusalem naît en 1101 ou 1105, fille de Baudouin de Bourcq et de Morfia de Malatya.



Guillaume Ier de Bures en France

Baudouin de Bourcq n'ayant pas de fils, a besoin d'un héritier pour lui succéder sur le trône de Jérusalem.

En 1127, Baudouin de Bourcq envoie Guillaume Ier de Bures, son connétable, et Gautier de Brisebarre, Seigneur de Beyrouth, demander conseil auprès de Louis VI Le Gros, pour trouver un époux à Mélisende de Jérusalem.

En 1128, Louis VI Le Gros désigne Foulques V d'Anjou.


Foulques V d'Anjou et Mélisende de Jérusalem Blason des Comtes d'Anjou

Geoffroy V Plantagenêt Comte d'Anjou et du Maine

Mariage de Foulques V d'Anjou avec Mélisende de Jérusalem

Lutte de Geoffroy V Plantagenêt contre une révolte de ses barons en Anjou

Foulques V d'Anjou règle ses affaires et cède toutes ses possessions en France dont le Comté d'Anjou, à son fils Geoffroy V Plantagenêt.

Foulques V d'Anjou quitte la France au début 1129.

Il aborde à Saint-Jean-d'Acre au milieu du printemps 1129.

Foulques V d'Anjou est veuf d'Eremburge du Maine.

Foulques V d'Anjou épouse le 2 juin 1129 Mélisende de Jérusalem, fille de Baudouin de Bourcq et de Morfia de Malatya. Leurs enfants sont :

Dès le départ de Foulques V d'Anjou, Geoffroy V Plantagenêt est confronté à une coalition de ses vassaux conduite par Lisiard, Seigneur de Sablé.

Il vient à bout des révoltés un à un.

Il s'empare et brûle Meslay en Mayenne et oblige Guy IV de Laval à demander la paix.

Amaury VI de Thouars engage la lutte contre Geoffroy V Plantagenêt qui s'empare de Thouars en et fait raser le Donjon du château.

Les Seigneurs de Blaison et Parthenay se rendent et Mirebeau se soumet après un siège de 40 jours.

Geoffroy V Plantagenêt s'empare de l'Ile Bouchard dont le Seigneur, Peloquin, se soumet.

Geoffroy V Plantagenêt enlève Briollay et La Suze au Seigneur de Sablé et fait construire un château à Châteauneuf sur Sarthe pour le contrôler.



Naissance de Baudouin III d'Anjou

Baudouin III d'Anjou naît en 1131, fils de Foulques V d'Anjou et de Mélisende de Jérusalem.



Mort de Baudouin de Bourcq Roi de Jérusalem

Foulques V d'Anjou Roi de Jérusalem

Baudouin de Bourcq meurt à Jérusalem le 21 août 1131.

Reconnu roi sans difficulté par la Haute Cour du royaume, Foulques V d'Anjou et Mélisende de Jérusalem sont sacrés Roi et Reine au Saint Sépulcre le 14 septembre 1131.

Foulques V d'Anjou doit lutter contre sa belle-sœur Alix de Jérusalem, Princesse d'Antioche, soutenue par Pons de Toulouse qui n'hésite pas à appeler à leur aide l'atabeg Zengi.

Josselin II de Courtenay commence par soutenir les intriques d'Alix de Jérusalem, veuve de Bohémond II d'Antioche qui cherche à évincer Constance d'Antioche, sa fille, pour prendre le pouvoir.

Foulques V d'Anjou doit intervenir pour mettre au pas les comploteurs parvient à maintenir un équilibre entre les Francs et les Musulmans.

Josselin II de Courtenay doit défendre Turbessel attaquée par Sawar, gouverneur d'Alep nommé par Zengi, et subit de nombreuses pertes.



Conflit entre Hugues II de Jaffa et Foulques V d'Anjou

Condamnation de Hugues II de Jaffa

Siège de Jaffa

Exil d'Hugues II de Jaffa

Hugues II de Jaffa Comte de Gargan

Mort d'Hugues II de Jaffa

Hugues II de Jaffa est apparenté avec la reine Mélisande de Jérusalem et ils ont des liens d'amitié étroit. La rumeur le dit trop familier avec la reine et il entre en conflit avec un Foulques V d'Anjou jaloux. On dit aussi qu'Hugues II de Jaffa est arrogant et refuse de rendre hommage au roi.

Peu à peu se forment deux camps, les partisans de Foulques V d'Anjou et ceux d'Hugues II de Jaffa.

En 1134, il semble qu'Hugues II de Jaffa et Romain du Puy, Seigneur d'Outre-Jourdain, se révolte contre Foulques V d'Anjou.

Selon Guillaume de Tyr, Gautier Ier de Grenier, Seigneur de Césarée et beau-fils d'Hugues, l'accuse de trahison et de conspiration lors d'une séance de la Haute Cour.

Hugues II de Jaffa réfute l'accusation, et il est décidé que l'accusation sera tranchée par un duel judiciaire. Quand le jour fixé pour le combat arrive, Hugues II de Jaffa ne vient pas, et est reconnu coupable par défaut.

Hugues II de Jaffa s'allie aux égyptiens d'Ascalon, et Foulques V d'Anjou assiège Jaffa. Les arrières vassaux d'Hugues II de Jaffa, entre autres son connétable Balian Ier d'Ibelin le Vieux, désertent son château et rallient le roi.

Le châtiment habituel pour un tel crime est la confiscation des biens et l'exil permanent, mais les appuis d'Hugues II de Jaffa réduisent la peine à un exil de 3 ans.

Alors qu'il attend à Acre le navire qui doit l'emmener en exil, un chevalier breton tente de l'assassiner. Il est blessé et son agresseur est arrêté, condamné et exécuté.

Voulant couper court aux accusations d'avoir commandité le meurtre et aux risques d'émeutes, Foulques V le Jeune fait juger Hugues II de Jaffa par la Haute Cour des barons et ordonne que l'audition soit publique et qu'on ne lui coupe pas la langue, pour lui permettre de parler jusqu'au bout.

La loyauté du roi dans cette affaire est reconnue par tous.

Remis de ses blessures, Hugues II de Jaffa va en Apulée, où son parent Roger II de Hauteville le fait Comte de Gargan.

Hugues II de Jaffa y meurt peu après vers 1134.

Mais le courroux de Mélisende de Jérusalem s'exerce longtemps sur les protagonistes, au point que certains craignent pour leur vie, avant qu'il ne finisse par s'apaiser.


États latins de Terre Sainte en 1135

Mariage de Raymond Ier de Poitiers avec Constance d'Antioche

Mélisende de Jérusalem profite de son ascendant sur Foulques V d'Anjou, son mari, pour le faire autoriser le retour d'Alix de Jérusalem, sa sœur, à Antioche.

Le nouveau patriarche d'Antioche, Raoul de Domfront, en lutte contre son clergé, trouve en Alix de Jérusalem une alliée et ne s'oppose pas à son retour.

Foulques V d'Anjou trouve une parade à ce retour et à cette complaisance en négociant le mariage de Raymond Ier de Poitiers avec Constance d'Antioche.

Le mariage a l'approbation de Raoul de Domfront, mais pas celui d'Alix de Jérusalem, mère de Constance d'Antioche à qui Raymond Ier de Poitiers a fait croire qu'il devait l'épouser.

Raymond Ier de Poitiers, Prince d'Antioche, épouse vers 1136 Constance d'Antioche. Leurs enfants sont :

Les premières années du règne commun de Raymond Ier de Poitiers et de Constance d'Antioche sont occupées par des conflits avec Jean II Comnène, qui cherche à récupérer la Cilicie et à réaffirmer ses droits sur Antioche.



Naissance d'Amaury Ier d'Anjou

Almaric ou Amalric ou Amaury Ier d'Anjou naît en 1136, fils de Foulques V d'Anjou et de Mélisende de Jérusalem.



Construction de l'abbaye de Béthanie

En 1138, Mélisende de Jérusalem fait construire l'abbaye de Béthanie dont Yvette devient la mère supérieure, et fait fortifier le village, car ce dernier est en butte aux razzias des Bédouins venus de Transjordanie.

Son influence permet également la réconciliation avec l'Église syriaque jacobite, qui n'a pas récupérés tous ses biens, saisis et occupés depuis la prise de Jérusalem.



Manassès d'Hierges croisé

Appelé par sa cousine Mélisende de Jérusalem, Manassès d'Hierges se croise en 1141 et arrive peu après dans le royaume de Jérusalem.



Mort de Foulques V d'Anjou

Baudouin III d'Anjou Roi de Jérusalem

Mélisende de Jérusalem Régente du royaume de Jérusalem

Manassès d'Hierges Connétable du royaume de Jérusalem

Foulques V d'Anjou parvient avant sa mort à conclure un traité de paix avec l'émir de Damas.

Foulques V d'Anjou meurt à Acre en Palestine le 13 novembre 1142 ou le 10 novembre 1143 d'une chute de cheval.

Il est inhumé dans l'église du Saint-Sépulcre de Jérusalem.

Baudouin III d'Anjou devient Roi de Jérusalem en 1143 sous la régence de Mélisende de Jérusalem, sa mère.

Dès son avènement, Baudouin III d'Anjou accompagne l'ost royal dans une expédition contre les Bédouins qui ont pris le château de Val-Moyse et massacré sa garnison.

Mélisende de Jérusalem nomme Manassès d'Hierges Connétable du royaume de Jérusalem.



Ambassades à Rome

Mélisende de Jérusalem, Reine du Royaume de Jérusalem et veuve de Foulques V d'Anjou et mère du jeune roi Baudouin III d'Anjou, envoie une ambassade désespérée à Rome afin d'obtenir l'envoi de troupes pour soutenir la défense des États Latins d'Orient. En arrivant à Viterbe, où le pape Eugène III se trouve, cette ambassade en rencontre une autre envoyée par les Arméniens.



Conflit entre les Francs et Mu'in ad-Din Unur

Mélisende de Jérusalem, la régente du royaume de Jérusalem, continue la politique de Foulques V le Jeune qui consiste à rester allié avec Damas contre Zengi et Nur ad-Din, son fils.

De son côté, Mu'in ad-Din Unur, régent de l'émirat de Damas, a la même intention politique.

Mais Altûtâsh, émir de Hauran, se brouille avec Mu'in ad-Din Unur et demande la protection des Francs, ce qui rompt l'harmonie franco damascène en juin 1147.

Les négociations avec Damas échouent et les Francs envoient une expédition à laquelle Baudouin III d'Anjou.

Mais l'armée est battue par les armées de Nur ad-Din et de Mu'in ad-Din Unur.

La vaillance de Baudouin III d'Anjou redonne du courage aux soldats et permet à l'armée de rentrer sans trop de pertes.


Blason des Comtes de Toulouse

Arrivée d'Alphonse Jourdain de Toulouse en Terre Sainte

Mort d'Alphonse Jourdain Comte de Toulouse

Raymond VII de Toulouse Comte de Toulouse, de Saint-Gilles, Duc de Narbonne, Marquis de Gothie et de Provence

Quelques jours après l'arrivée de Louis VII à Jérusalem, une autre expédition débarque à Saint-Jean-d'Acre le 16 avril 1148, composée d'une armée languedocienne et provençale commandée par Alphonse Jourdain de Toulouse.

À peine arrivé, Alphonse Jourdain est empoisonné sur le chemin de Jérusalem, dans la ville de Césarée le 16 août 1148.

Alphonse Jourdain veut reprendre le comté de Tripoli à Raymond II de Tripoli, son petit-neveu.

Raymond II de Tripoli est accusé du crime et refuse de se joindre à la croisade.

Mais le chronique Guillaume de Nangis attribue le crime à la reine Mélisende de Jérusalem, sœur d'Hodierne de Jérusalem, la femme de Raymond II de Tripoli.

Hodierne de Jérusalem trompe si ouvertement Raymond II de Tripoli qu'il songe à la répudier mais ils restent mariés. Baudouin de Bourcq parvient à éviter le scandale.

Raymond VII de Toulouse devient douzième Comte de Toulouse et Comte de Saint-Gilles, Duc de Narbonne, Marquis de Gothie et de Provence.

Raymond VII supprime une vicomté de Toulouse dont les titulaires se succédaient dans la même famille depuis le IXe siècle.



Mort de Raymond II de Tripoli

Raymond III de Tripoli Comte de Tripoli

En 1152, Raymond II de Tripoli et son épouse Hodierne de Jérusalem, sœur de Mélisende de Jérusalem, sont sur le point de se séparer et menace le comté de Tripoli de guerre civile.

Mélisende de Jérusalem et Baudouin III d'Anjou tente de les réconcilier.

Après un début d'apaisement, Raymond II de Tripoli meurt en avril 1152 tué par 2 assassins Ismaéliens ou Nizarites, probablement envoyés par son épouse.

Raymond III de Tripoli succède à son père et devient Comte de Tripoli, sous la régence de Baudouin III d'Anjou.

Raymond III de Tripoli combattra les armées de Nur ad-Din pendant les années qui suivent.


Couronnement de Baudouin III d'Anjou - Guillaume de Tyr – Historia - BNF, Mss.Fr.68, folio 233

Couronnement de Baudouin III d'Anjou

Retour en Europe de Manassès d'Hierges

Hugues d'Ibelin Seigneur de Rama

En 1152, la majorité de Baudouin III d'Anjou approche mais la régente Mélisende de Jérusalem ne semble pas encline à céder son pouvoir.

Le couronnement de Baudouin III d'Anjou est prévue le 30 mars 1152. Mélisende de Jérusalem compte être couronnée aux côtés de son fils, mais Baudouin III d'Anjou se présente seul à la cérémonie et le clergé, pourtant favorable à Mélisende de Jérusalem, ne peut refuser le couronnement.

Baudouin III d'Anjou a pour lui le soutien des barons francs, ainsi que la légitimité que lui assurent les lois du royaume.

Soutenu par Onfroy II de Toron qu'il nomme connétable et par d'autres barons, Baudouin III d'Anjou réclame à sa mère les villes de Jérusalem et de Samarie comme indispensable à la défense du royaume.

Mélisende de Jérusalem refuse de céder, et Baudouin marche immédiatement sur Mirabel, possession de Manassès d'Hierges, le principal soutien de la reine mère, qu'il soumet. Manassès d'Hierges doit abandonner ses terres et ses charges et retourner en Europe.

Puis Baudouin III d'Anjou se rend à Jérusalem et doit prendre d'assaut la Tour de David, dans laquelle Mélisende de Jérusalem s'était retranchée.

Mélisende de Jérusalem, vaincue, se retire dans son fief de Naplouse. Elle se retire de la vie politique et se consacre aux affaires religieuses.

Hugues d'Ibelin hérite d'Helvis de Rama, sa mère, de la seigneurie de Rama.



Mort de Foucher d'Angoulême

Amaury de Nesle Prieur du Saint-Sépulcre

Foucher d'Angoulême meurt le 20 novembre 1157.

Mélisende de Jérusalem et Sibylle d'Anjou font élire Amaury de Nesle Prieur du Saint-Sépulcre, élection ensuite confirmée par le pape Adrien IV.



Mort de Mélisende de Jérusalem

Mélisende de Jérusalem meurt en 1161.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !