Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



21 événements affichés, le premier en 1764 - le dernier en 1847



Mariage de Charles Marie Bonaparte avec Maria Letizia Ramolino

Sous la pression de Pascal Paoli, Charles Marie Bonaparte épouse le 1er juin 1764 Maria Letizia Ramolino. Leurs enfants sont :



Mariage de François Ier d'Autriche avec Élisabeth-Wilhelmine de Wurtemberg

François Ier d'Autriche épouse en 1788 Élisabeth-Wilhelmine de Wurtemberg, fille de Frédéric Eugène, de Wurtemberg Duc de Wurtemberg, et de Frédérica Dorothée de Brandebourg. Leur enfant est :

Élisabeth-Wilhelmine de Wurtemberg est la sœur de la future épouse de Paul Ier de Russie.



Naissance de Louise d'Autriche

Mort d'Élisabeth-Wilhelmine de Wurtemberg

Louise d'Autriche naît en 1790, fille de François Ier d'Autriche et d'Élisabeth-Wilhelmine de Wurtemberg.

Élisabeth-Wilhelmine de Wurtemberg meurt en couche.



Mariage de François Ier d'Autriche avec Marie-Thérèse de Bourbon-Siciles

François Ier d'Autriche épouse en 1790 Marie-Thérèse de Bourbon-Siciles (1772-1807) fille de Ferdinand Ier des Deux-Siciles et de Marie-Caroline d'Autriche. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie-Louise d'Autriche

Marie-Louise-Léopoldine Francesca Josepha Lucie ou Marie-Louise d'Autriche dite Luisel naît à Vienne en Autriche le 12 décembre 1791, fille de François Ier d'Autriche et de Marie-Thérèse de Bourbon-Siciles.

Elle reçoit une éducation bourgeoise, étudie la musique avec Ferdinando Paër, se promène dans les rues de Vienne avec son père, et joue avec les enfants des domestiques...

Marie-Louise d'Autriche est élevée dans la haine de Napoléon Ier.


Jérôme Bonaparte et Catherine de Wurtemberg

Mariage de Jérôme Bonaparte avec Catherine de Wurtemberg

Le mariage précédent de Jérôme Bonaparte avec Élizabeth Patterson n'est pas encore annulé.

Jérôme Bonaparte épouse à Paris le 22 août 1807 Catherine de Wurtemberg.

Leurs enfants sont :

Ce mariage doit permettre de tisser des liens entre les pays du sud de l'Allemagne et l'Empire Français.

En effet, Napoléon Ier veut s'attacher les souverains de ces pays et faire de leurs états des tampons entre la France et l'Autriche tout en apportant à la famille Bonaparte le sang royal qui l'impressionne, pour ne pas dire qu'il lui manque.

Catherine supportera sans se plaindre les frasques et les adultères de son mari que ses sujets surnomment König Lustig (le roi Joyeux drille).

Elle aime passionnément ce jeune homme qu'elle appelle Fifi et les moqueurs la surnomment la dinde de Westphalie.

L'éducation princière qu'elle a reçue la rapproche de la jeune impératrice Marie-Louise d'Autriche qui se sent perdue au milieu de cette assemblée de parvenus qu'est la cour impériale française.



Dorothea von Biron Dame du palais de Marie-Louise d'Autriche

Dorothea von Biron devient Dame du palais de l'impératrice Marie-Louise d'Autriche en 1809.



Traité de Schönbrunn

Clément-Wenceslas de Metternich Ministre des affaires étrangères et Chancelier

Nommé ministre des affaires étrangères et chancelier le 8 octobre 1809, Clément-Wenceslas de Metternich décide de temporiser et faire semblant d'être amical.

Le traité de Schönbrunn,orthographié à l'époque Schœnbrun, ou traité de Vienne est signé au palais de Schönbrunn, entre l'Empire français et l'Empire d'Autriche, le 14 octobre 1809, mettant un terme à la cinquième coalition pendant les guerres napoléoniennes.

Clément-Wenceslas de Metternich doit signer ce traité.

La France impose de dures conditions de paix.

L'Autriche reconnaît les conquêtes de Napoléon Ier sur les autres nations, et Joseph Bonaparte comme roi d'Espagne.

Elle doit rejoindre le blocus continental contre l'Angleterre.

Le Tyrol et Salzbourg sont cédés à la Bavière, la Galicie occidentale est cédée au duché de Varsovie, et Trieste et la Dalmatie située au sud du Danube sont cédés à la France.

L'Autriche verse en plus une lourde indemnité à la France et son armée est réduite à 150 000 hommes

Cette promesse ne sera pas tenue.

En outre, François Ier d'Autriche donne sa fille Marie-Louise d'Autriche en mariage à Napoléon Ier.


Marie-Louise d'Autriche par Gérard François Pascal Simon

Mariage de Napoléon Ier avec Marie-Louise d'Autriche

Napoléon Ier hésite entre la sœur de l'empereur de Russie et la fille de l'empereur d'Autriche.

Il accepte finalement l'offre de l'empereur d'Autriche.

Ce mariage a pour objectif de cimenter les relations entre la France et l'Autriche, qui ont connu 18 ans de guerre.

J'épouse un ventre ! dit Napoléon.

Il prend des leçons de maintien et apprend la valse.

De son côté, Marie-Louise d'Autriche accepte de se sacrifier pour le bonheur de l'État.

Épris de Marie-Louise d'Autriche, François IV de Modène doit renoncer à la jeune fille.

Un mariage est d'abord célébré par procuration, à Vienne, le 11 mars 1810, comme le veut la tradition.

Puis Marie-Louise vient en France.

Impatient, l'empereur ne se contient pas et va à la rencontre du carrosse à Compiègne, le 27 mars 1810.

Le soir même, sans attendre le mariage officiel, il initie sa jeune épouse à ses devoirs conjugaux.

Le lendemain, béat, il glisse à son aide de camp Savary : Mon cher, épousez une Allemande, ce sont les meilleures femmes du monde, douces, bonnes, naïves et fraîches comme des roses !

Napoléon épouse à Saint-Cloud le lundi 1 avril 1810 Marie-Louise d'Autriche.

Leur enfant est :

Le contrat de mariage est signé le 2 avril 1810 au Louvre à Paris.

Pendant 3 semaines, ils vivent une lune de miel, coupée du monde.

Marie-Louise d'Autriche devient Impératrice des Français.

Marie-Caroline d'Autriche s'indigne du mariage de sa petite-fille avec son ennemi juré.



Claude de Beauharnais Chevalier d'honneur de Marie-Louise d'Autriche

Claude de Beauharnais est fait chevalier d'honneur de l'Impératrice Marie-Louise d'Autriche et grand-croix de l'ordre de la Fidélité de Bade.


Marie-Louise d'Autriche veillant sur le sommeil du roi de Rome - Marie-Victoire-Joséphine Molliex-Gozé la nourrice debout Napoléon-François-Charles-Joseph Bonaparte - Thomas Lawrence - 1818-1819 - Fogg Art Museum - Harvard University Art Museums

Naissance de Napoléon II

Napoléon II Roi de Rome

Napoléon-François-Charles-Joseph-Bonaparte ou Napoléon II naît au palais des Tuileries à Paris le 20 mars 1811, fils de Napoléon Ier et de l'archiduchesse Marie-Louise d'Autriche.

Des complications ont eu lieu lors de l'accouchement.

Napoléon dit alors de sauver en priorité la mère, contrairement à l'usage qui est de sauver l'enfant.

Ce qui équivaut à sauver l'alliance autrichienne avant d'avoir d'autres enfants.

L'enfant est rapidement confié à Mme de Montesquiou, surnommée maman Quiou, qui devient sa gouvernante.

Les vœux de Napoléon sont comblés : Marie-Louise d'Autriche le rend père d'un héritier qu'il a tant désiré, car c'est pour l'obtenir qu'il a divorcé d'avec Joséphine de Beauharnais.

Le clergé et tous les corps de l'État saluent le berceau du nouveau-né par des discours et des harangues dont la flatterie, quoique exagérée, n'a pourtant rien d'extraordinaire dans cette circonstance.

François Étienne Christophe Kellermann porte la queue du manteau du Roi de Rome lors de son baptême.

Le jeune prince reçoit, dès sa naissance, le titre de roi de Rome en vertu du sénatus-consulte du 17 février 1810.

Ce titre est destiné à rappeler au pape Pie VII que Rome n'est plus que le chef-lieu de l'un des 130 départements français.

En outre Napoléon capte ainsi l'héritage de l'Empire romain germanique : plus précisément les Électeurs avaient la possibilité de désigner un successeur du vivant de l'empereur, cet héritier recevant alors le titre de roi des Romains.

Napoléon Ier installe Napoléon II au Château de Meudon.



Sixième Coalition contre Napoléon Ier

Marie-Louise l'Autriche Régente de l'Empire

Après l'effroyable retraite de Russie, Napoléon Ier doit en toute hâte reconstituer une Grande Armée.

Il pousse son pays dans ses derniers retranchements au niveau militaire comme économique.

Mais la France est lasse de la guerre qui dure depuis 1792 !

Les nouveaux régiments sont composés de jeunes hommes d'à peine 20 ans qui, pour la plupart, n'ont jamais vu une bataille de leur vie.

On les surnomme les Maries-Louises, doux noms en référence à l'impératrice.

François Ier d'Autriche entre en 1813 dans la coalition contre Napoléon Ier, son gendre.

Marie-Louise d'Autriche se range du côté de Napoléon Ier contre François Ier d'Autriche, son propre père.

Napoléon Ier part en campagne contre la Russie et contre l'Autriche, Marie-Louise d'Autriche devient Régente de l'Empire.

Elle est entourée par :

Tous ces gens sont prêts à trahir Napoléon en son absence, tandis que Marie-Louise d'Autriche lui reste fidèle.

L'armée française sécurise l'Allemagne en détenant tous les points stratégiques, du Rhin jusqu'au Duché de Varsovie repris par les Alliés.

Mais la supériorité numérique des Coalisés oblige Napoléon Ier à se replier près du Rhin.



Louis-Mathieu Molé Ministre de la Justice

Louis-Mathieu Molé succède à Régnier, duc de Massa, dans les fonctions de grand juge et devient ministre de la Justice le 20 novembre 1813.

Louis-Mathieu Molé exercera jusqu'au 2 avril 1814.

Avec les autres ministres, Louis-Mathieu Molé accompagne l'impératrice Marie-Louise d'Autriche lorsqu'elle se rend à Blois.



Joseph Bonaparte Lieutenant-général de l'Empire

Joseph Bonaparte est Lieutenant-général de l'Empire avec mission de défendre la capitale en 1814.

Il ne peut maîtriser les évènements et quitte Paris en pleine Bataille de Paris à l'approche des alliés pour rejoindre Marie-Louise d'Autriche, l'Impératrice-régente, à Blois après avoir donné l'autorisation aux maréchaux de capituler.


Adieu de Napoléon à la garde impériale - par Antoine Alphonse Montfort d'après Horace Vernet - huile sur toile de 98 x 130 cm - Musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon

Prise de Paris

Abdication de Napoléon Ier

Napoléon II Empereur des Français

Traité de Fontainebleau

Napoléon II Prince de Parme

En 1814, Jean-Jacques Régis de Cambacérès est, sans le titre, le véritable régent de France, ce qui ne l'empêche pas de voter au Sénat la déposition de Napoléon Ier.

Se trouvant à Paris le 1er avril 1814, François Étienne Christophe Kellermann vote au sénat la déchéance de Napoléon Ier et la création d'un gouvernement provisoire.

François Étienne Christophe Kellermann est compris dans la première organisation de la Chambre des pairs.

Alors aide de camp du maréchal Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont, Charles-Marie Denys de Damrémont signe la capitulation de Paris en 1814.

Après la campagne de France et la prise de Paris, Marie-Louise d'Autriche et Napoléon II, son fils, résident à Rambouillet puis à Blois.

Napoléon réside à Fontainebleau.

Le 4 avril 1814, Napoléon rédige un acte d'abdication réservant les droits de son fils.

Napoléon II devient ainsi Empereur des Français du 4 avril au 6 avril 1814.

Le 6 avril 1814, Napoléon doit finalement renoncer à la couronne pour lui et sa descendance.

Par l'article 5 du traité de Fontainebleau du 11 avril 1814, Napoléon II devient Prince de Parme, étant le fils et l'héritier de Marie-Louise d'Autriche, la nouvelle duchesse souveraine de Parme, Plaisance et Guastalla.

François Ier d'Autriche rentre en possession de la plus grande partie de ses États.

Dans la nuit du 12 au 13 avril 1814, Napoléon Ier tente vainement de se suicider.

Le 20 avril 1814, Napoléon Ier fait ses adieux à ses troupes et part pour l'île d'Elbe. Il prononce un discours resté fameux à sa garde dans la cour dite depuis cour des Adieux.

Continuez à servir la France, son bonheur était mon unique pensée !...

Depuis vingt ans, vous vous êtes toujours conduits avec bravoure et fidélité !...

Henri Gatien Bertrand suit l'Empereur à l'île d'Elbe où il exercera les fonctions de ministre de l'Intérieur et de gouverneur des affaires civiles.

Marie-Louise d'Autriche est convaincue par son père de retourner à Vienne. Un convoi part le 23 avril 1814 et emmène Marie-Louise d'Autriche et Napoléon II à Vienne. Elle ne reverra plus jamais Napoléon.

Marie-Caroline d'Autriche critique vertement la mollesse de Marie-Louise d'Autriche, sa petite-fille.


Congrès de Vienne - par Jean-Baptiste Isabey - Talleyrand deuxième homme assis en partant de la droite

Congrès de Vienne

Marie-Louise d'Autriche Duchesse de Parme, Plaisance et Guastalla

Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin Grand-duc de Mecklembourg-Schwerin

L'acte du Congrès de Vienne est signé le 9 juin 1815.

Victor-Emmanuel Ier de Savoie reçoit le territoire de la défunte république de Gênes

L'article 99 remet en cause les droits sur Parme de Napoléon II. Marie-Louise d'Autriche devient à titre viager duchesse de Parme, de Plaisance et de Guastalla, où elle règne jusqu'à sa mort.

Mais suite à la désastreuse Campagne de Russie et à la politique française de plus en plus répréssionnaire, Maximilien Ier Joseph de Bavière se range finalement du coté de la coalition antinapoléonienne.

Lors du Congrès de Vienne, Maximilien Ier Joseph de Bavière se voit reconnaître les annexions territoriales de 1801, son titre royal et retrouve le Palatinat rhénan.

Pour se venger de sa fidélité à Napoléon Ier, les Alliés enlèvent à Frédéric-Auguste III de Saxe le duché de Varsovie ainsi qu'une grande partie de ses États héréditaires qui sont attribuée à la Prusse.

Le partage de la Pologne de 1795 est confirmé.

Le congrès de Vienne attribue au tsar Alexandre Ier de Russie le duché de Varsovie.

La partie administrée par la Russie est agrandie.

Un royaume du Congrès est créé dont le tsar de Russie est le roi.

On parle même de donner le royaume entier à la Prusse, Frédéric-Auguste III de Saxe recevant en compensation la Rhénanie récemment libérée du joug Français. Il conserve son trône à grand peine.

Les négociateurs de Frédéric-Guillaume III de Prusse obtiennent de vastes territoires notamment en Rhénanie sauf l'annexion de toute la Saxe qu'il espérait.

La Prusse est désormais un état bipolaire séparé par les pays Hessois.

Ayant retrouvé son trône et sa pleine liberté d'action, Frédéric-Guillaume III de Prusse abandonne rapidement les promesses faites à son peuple de doter la Prusse d'une constitution.

Le Congrès de Vienne conserve la principauté de Sigmaringen indépendante et la laisse à Aloys Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen, son propriétaire légitime.

Après le congrès de Vienne, Frédéric-François Ier de Mecklembourg-Schwerin devient Grand-duc de Mecklembourg-Schwerin en 1815.

Le Congrès de Vienne élève Charles II de Mecklembourg-Strelitz au titre de Grand-duc de Mecklembourg-Strelitz.

Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld reçoit du Congrès de Vienne un petit territoire.

Frédéric Ier de Saxe-Hildburghausen rejoint la Confédération germanique.

Le Mecklembourg-Strelitz rejoint la Confédération germanique en 1815.



Marie-Louise d'Autriche Duchesse de Parme à titre viager

Le traité du 10 juin 1817 retire définitivement à Napoléon II à la fois son titre de prince et ses droits sur Parme. Le duché de Parme est désormais dévolu aux Bourbon-Parme, qui succéderont à la duchesse.

Marie-Louise d'Autriche laisse son fils à Vienne pour s'en aller régner à Parme à titre viager.

On lui fait valoir que son fils est un bâtard au motif que le mariage de Joséphine avec Napoléon Ier n'a pas été annulé par le pape en personne.



Mariage d'Adam-Adalbert de Neipperg avec Marie-Louise d'Autriche

Adam-Adalbert de Neipperg, Comte de Neipperg, épouse à Parme le 8 août 1821 Marie-Louise d'Autriche. Leurs enfants sont :

Montenuovo est la traduction italienne de Neipperg.



Mort de Napoléon II

Napoléon II meurt au palais de Schönbrunn à Vienne le 22 juillet 1832 de la tuberculose. Il est inhumé à Vienne dans la crypte des Capucins auprès des archiducs d'Autriche.

Durant le séjour de Napoléon II à Vienne son entourage n'utilisera comme prénom usuel que François ou Franz.

Il est le petit-fils favori, François Ier d'Autriche qui l'élève.

Il est chéri par toute sa famille Habsbourg qui a beaucoup de mal à comprendre l'attitude de Marie-Louise d'Autriche, retenue trop souvent dans son duché de Parme.

François Ier d'Autriche donne l'ordre qu'on ne lui parle pas de Napoléon Ier, son père. Mais si le sujet doit être abordé, il ne doit en aucun cas en être dit du mal, toute la Famille d'Autriche ayant conservé leur admiration à l'ennemi vaincu.

Napoléon II est intimement lié à Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière, sa tante, épouse de l'archiduc François-Charles, déjà mère de l'archiduc François-Joseph, futur empereur d'Autriche-Hongrie.

Elle assiste Napoléon II dans les derniers mois de sa vie. Les deux jeunes gens connurent durant une année un bonheur romantique, probablement le seul qui fut donné à Napoléon II.

Certains auteurs jugent plausible l'attribution de la paternité éventuelle de l'archiduc Maximilien, futur empereur du Mexique, à Napoléon II.

Le surnom de l'Aiglon lui sera attribué de manière posthume par Victor Hugo dans des poèmes écrits en 1852 et sera popularisé par Edmond Rostand.

La mort de Napoléon II fait de Napoléon III l'héritier de la couronne impériale.

Après avoir rencontré son oncle Joseph Bonaparte, Napoléon III organise ses réseaux en France, et prépare sa prise de pouvoir.



Mariage de Charles-René de Bombelles avec Marie-Louise d'Autriche

Charles-René de Bombelles, fils de Marc-Marie, Marquis de Bombelles, et Marie-Angélique de Mackau, épouse à Parme le 17 février 1834 Marie-Louise d'Autriche.


Charles II de Bourbon-Parme

Mort de Marie-Louise d'Autriche

Charles II de Bourbon-Parme Duc de Parme

Marie-Louise d'Autriche meurt à Parme en Italie le 17 décembre 1847. Ses funérailles sont célébrées dans la chapelle de San Ludovico. Elle est inhumée à Vienne, dans la crypte des Capucins, tombeau de la famille impériale d'Autriche.

Les Bourbon-Parme retrouvent leurs duchés patrimoniaux.

Charles II de Bourbon-Parme devient Duc de Parme en 1847.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !