Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 1653 - le dernier en 1707


Ferdinand-Maximilien de Zähringen Louise-Christine de Savoie-Carignan

Mariage de Ferdinand-Maximilien de Zähringen avec Louise-Christine de Savoie-Carignan

Depuis 1631, la monarchie française et les princes de Savoie-Piémont sont en paix.

Des négociations ont lieu entre le cardinal Mazarin, agissant pour le compte du jeune Louis XIV, et Krebs, chancelier du prince de Bade.

Ferdinand-Maximilien de Zähringen épouse en l'église Saint-Eustache à Paris le 15 mars 1653 Louise-Christine de Savoie-Carignan. Leur enfant est :

L'église Saint-Eustache est proche de l'hôtel de Soissons appartenant à la famille de la mariée

Leur contrat de mariage, signé le 15 mars 1653, est conservé à l'Institut de France, parmi les manuscrits de la collection Godefroy.

Ferdinand-Maximilien de Zähringen est de religion catholique.



Naissance de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade

Ludwig Wilhelm von Baden-Baden ou Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade dit Louis le Turc ou Louis le Rouge naît à Paris le 8 avril 1655, fils de Ferdinand-Maximilien de Zähringen et de Louise-Christine de Savoie-Carignan.

Le parrain est le roi Louis XIV de France.



Enlèvement de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade

En juillet 1655, Ferdinand-Maximilien de Zähringen est rappelé par Guillaume Ier de Bade-Bade, son père.

Ferdinand-Maximilien de Zähringen s'efforce en vain de décider Louise-Christine de Savoie-Carignan, son épouse, à quitter les fastes de la Cour de Versailles pour Bade et à lui confier Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade, leur fils.

Le margrave fait alors enlever Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade, âgé de 3 mois, par Charles Maurice de Lassolaye, un gentilhomme savoyard, qui a ses entrées à l'hôtel de Soissons (son frère est au service de la princesse).

Louise-Christine de Savoie-Carignan, qui est sous l'influence de Marie de Bourbon-Condé, sa mère, refuse de quitter Paris.

L'enfant est confié à Maria Magdalena von Öttingen,deuxième épouse de Guillaume Ier de Bade-Bade.



Mort de Ferdinand-Maximilien de Zähringen

En octobre 1669, Ferdinand-Maximilien de Zähringen rend une visite au prince Charles Ier Louis du Palatinat, à Heidelberg, en compagnie de :

Charles Ier Louis du Palatinat veut les régaler d'une chasse, il monte en voiture avec ses hôtes, chacun ayant son fusil chargé à son côté.

Celui de Ferdinand-Maximilien de Zähringen part accidentellement, le blessant à la main.

Les chirurgiens ayant trop tardé à pratiquer l'amputation, Ferdinand-Maximilien de Zähringen meurt à Heidelberg le 4 novembre 1669.

Ferdinand-Maximilien de Zähringen meurt avant d'avoir pu succéder à Guillaume Ier de Bade-Bade, son père, comme régent du margraviat de Bade-Bade.


Louis-Guillaume de Bade-Bade - margrave de Bade Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg

Mariage de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade avec Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg

Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade épouse le 27 mars 1690 Sibylle Augusta von Sachsen-Lauenburg ou Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg. Leurs enfants sont :



Naissance de Léopold-Guillaume de Bade-Bade

Léopold-Guillaume de Bade-Bade naît à Guntzbourg le 28 novembre 1694, fils de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade et de Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg.



Naissance de Charles-Joseph de Bade-Bade

Charles-Joseph de Bade-Bade naît à Augsbourg le 30 septembre 1697, fils de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade et de Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg.



Naissance de Louis-Georges de Bade-Bade

Ludwig Georg von Baden-Baden ou Louis-Georges de Bade-Bade, surnommé Jägerlouis ou Louis le chasseur naît à Baden-Baden le 7 juin 1702, fils de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade et de Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg.


Claude Louis Hector de Villars - Par Hyacinthe Rigaud

Bataille de Friedlingen

Claude Louis Hector de Villars Maréchal de France

Jean-Jules-Armand Colbert sert aux Pays-Bas, dans l'armée du jeune Louis le Petit Dauphin, Duc de Bourgogne, et de Louis François de Boufflers.

Claude Louis Hector de Villars ne débute son ascension militaire qu'à 50 ans, lors de la guerre de Succession d'Espagne.

À l'automne de 1702, Louis XIV envoie Claude Louis Hector de Villars attaquer la Souabe, afin de renforcer l'influence de la France sur la rive orientale du Rhin.

L'armée impériale, menée par Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade, tente d'empêcher la jonction des Français et de leurs alliés Bavarois.

Le 14 octobre 1702, les Français traversent le Rhin à Weil-am-Rhein, au nord de Bâle, et attaquent l'armée Impériale à Friedlingen près de Fribourg dans l'actuelle Allemagne.

Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade bien retranché, contient l'assaut des Français avant de se retirer au Nord.

Les villages de la rive orientale du Rhin et particulièrement Weil-am-Rhein souffre beaucoup.

Les pertes sont assez élevées pour les Français qui ne parviennent pas à faire la jonction avec les Bavarois. La victoire est pour le moins contestable.

Jean-Jules-Armand Colbert se signale à cette bataille.

Léonor Marie du Maine participe à cette bataille.

François Éléonor de Choiseul apporte au roi la nouvelle de cette victoire.

Claude Louis Hector de Villars, Duc de Villars, est fait Maréchal de France en 1702 par Louis XIV.

Claude Florimond de Mercy reçoit de Léopold Ier de Habsbourg avec le grade de colonel, la propriété d'un régiment de cuirassiers nouvellement créé.

Claude Florimond de Mercy prend part à la tête de son régiment à cette bataille.

Claude Florimond de Mercy est peu après promu au grade de maréchal de camp.



Première bataille de Höchstädt

Pendant la guerre de Succession d'Espagne, le 5 septembre 1703, le gros de l'armée impériale, commandé par Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade prend la ville libre d'Augsbourg, menaçant l'ouest de la Bavière.

Au nord du Danube, 16 000 hommes, sous le commandement d'Herman Othon II de Limburg Stirum, passent à l'est et atteignent Höchstädt le 19 septembre 1703.

Claude Louis Hector de Villars et Maximilien II Emmanuel de Bavière envoient une armée de 17 000 hommes pour les intercepter pendant qu'une autre armée de 7 000 hommes commandés par d'Usson est chargée de les encercler de l'arrière, près de Dillingen.

Le 20 septembre 1703, le plan est sur le point d'échouer quand le corps de d'Usson, en infériorité numérique, attaque trop tôt.

Mais Claude Louis Hector de Villars et Maximilien II Emmanuel de Bavière arrivent juste à temps, fondant sur l'armée impériale avant que celle-ci n'ait eu le temps d'ajuster ses positions.

Herman Othon II de Limburg Stirum ne doit son salut qu'à la farouche résistance de son arrière-garde commandée par Léopold Ier d'Anhalt-Dessau.

Herman Othon II de Limburg Stirum parvient in-extremis à sauver son armée et à rejoindre Nordlingen.

Les Autrichiens ont perdu 5 000 hommes, la plupart fait prisonniers, 37 canons et le train de l'armée tout entière.

Les Français et les Bavarois perdent 1 000 hommes.

Servant alors en Allemagne, Louis de Gand de Mérode de Montmorency se trouva, le 20 septembre 1703 suivant, à la bataille de Höchstädt.

Jean-Jules-Armand Colbert combat lors de cette bataille.



Naissance d'Augusta Marie Jeanne de Bade

Augusta Marie Jeanne de Bade naît à Aschaffenbourg le 11 novembre 1704, fille de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade et de Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg.



Naissance d'Auguste-Georges de Bade-Bade

August Georg von Baden-Baden ou Auguste-Georges de Bade-Bade naît à Rastatt le 14 janvier 1706, fils de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade et de Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg.


Louis-Georges de Bade-Bade

Mort de Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade

Louis-Georges de Bade-Bade Margrave de Baden-Baden

Louis-Guillaume Ier de Bade-Bade meurt en 1707.

Louis-Georges de Bade-Bade devient Margrave de Baden-Baden en 1707.

Louis-Georges de Bade-Bade est placé sous la tutelle de Franziska Sibylla Augusta de Saxe-Lauenbourg, sa mère, jusqu'au 7 juin 1727.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !