Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



57 événements affichés, le premier en 1244 - le dernier en 1761


Innocent IV et Saint-Louis à Cluny, enluminure

Décision d'entreprendre la septième croisade

Décision de Jean de Joinville de partie en croisade

En 1244, quand Saint-Louis de France décide d'entreprendre une septième croisade, Innocent IV l'encourage, mais se désintéresse par la suite du cours des événements.

Jean Joinville décide de se joindre aux chevaliers chrétiens tout comme son père l'avait fait 35 ans plus tôt contre les Albigeois.



Mariage de Philippe III le Hardi avec Isabelle d'Aragon

Philippe III le Hardi épouse à Clermont-Ferrand le 28 mai 1262 Isabelle d'Aragon. Leurs enfants sont :



Mariage de Philippe III le Hardi avec Marie de Brabant

Les bonnes relations entre le Brabant et la France perdurent. Philippe III Le Hardi épouse à Vincennes le 21 août 1274 Marie de Brabant, fille d'Henri III de Brabant et d'Adélaïde de Bourgogne. Leurs enfants sont :

Simon II de Clermont-Nesle est tuteur des enfants de France sous Philippe III le Hardi,



Naissance de Louis de France

Louis de France naît en mai 1276, fils de Philippe III le Hardi et de Marie de Brabant.



Mariage de Philippe d'Artois avec Blanche de Dreux

Philippe d'Artois épouse en 1290 Blanche de Dreux, Dame de Brie-Comte-Robert, fille de Jean II de Bretagne, Duc de Bretagne, et de Béatrice d'Angleterre. Leurs enfants sont :



Création de la Décime

Bulle "Clericis Laicos"

En 1296, Philippe IV le Bel crée, sans l'autorisation du Pape Boniface VIII, la décime, impôt dû par le clergé.

Boniface VIII réplique par la bulle "Clericis Laicos" dans laquelle il interdit aux membres du clergé de payer ou de promettre un impôt de n'importe quelle nature à des laïques sans demander l'autorisation du Saint-siège. De plus Boniface VIII menace Philippe IV le Bel d'excommunication. Le Roi déclare l'interdiction de l'exportation de toutes les valeurs en dehors du Royaume privant le Pape de revenus important. Le Pape retire quelques mois plus tard la bulle.

Louis de France défend avec fermeté le droit de l'État contre l'Église et seconde son frère Philippe IV le Bel dans sa lutte contre Boniface VIII.



Conquête de la Flandre par Philippe IV le Bel

Bataille de Furnes

Guy III de Dampierre Prisonnier

Guy III de Dampierre tente de marier sa fille Philippine (morte prisonnière à Blois en 1306) à Édouard II Carnavon. Cela sert de prétexte à l'intervention militaire de Philippe IV le Bel, son suzerain.

Édouard Ier d'Angleterre est sur le continent, où il aide ses alliés flamands contre les Français.

Philippe IV le Bel envoie Robert II d'Artois et Louis de France combattre en Flandre.

Les Français sous le commandement de Charles Ier de Valois, sont victorieux sur les Anglais à Furnes le 20 août 1297.

Édouard de Savoie fait ses premières armes en Flandre pour Philippe IV le Bel.

Louis Ier de Bourbon fait ses premières armes à la bataille de Furnes contre les Flamands. Il y fait preuve d'une grande bravoure, contribuant à la victoire tout en arrachant à l'ennemi le corps de son cousin Philippe d'Artois, fils de Robert II d'Artois, mortellement blessé.

Guy III de Dampierre qui a pris le parti de ses tisserands, foulons et autres drapiers, est attiré et emprisonné à Paris. Jean Ier de Namur est retenu captif à Paris avec Guy III de Dampierre son père.

Quand il apprend l'évolution inquiétante de la situation en Écosse, Édouard Ier d'Angleterre signe une trêve avec la France et repasse la mer.



Louis de France Comte de Beaumont-le-Roger

Louis de France, frère cadet de Philippe IV le Bel, reçoit en apanage de celui-ci, en 1298 le comté de Beaumont-le-Roger.



Louis de France Comte d'Évreux

Louis de France, frère cadet de Philippe IV le Bel, reçoit en apanage de celui-ci, en 1300 le comté d'Évreux.



Mariage de Louis de France avec Marguerite d'Artois

Louis de France épouse en 1301 Marguerite d'Artois, fille de Philippe d'Artois et de Blanche de Dreux. Leurs enfants sont :

Il est à l'origine de la maison capétienne d'Évreux-Navarre.

Blanche de Dreux donne en dot Brie-Comte-Robert à Marguerite d'Artois, sa fille.

C'est à cette époque que Brie prend le nom de Brie-Comte-Robert : Braya-Comitis-Roberti.



Naissance de Philippe III d'Évreux

Philippe III d'Évreux, dit le Bon et le Sage, naît vers 1301 ou le 27 mars 1306, fils de Louis de France et de Marguerite d'Artois.



Trêve entre la Flandre et la France

Bataille de Zierikzee

Gui de Dampierre Prisonnier

Bataille de Mons-en-Pévèle

Mort de Guillaume Ier de Chalon-Auxerre

Jean II de Chalon-Auxerre Comte d'Auxerre

Humilié, Philippe IV le Bel décide d'en finir coûte que coûte avec ses sujets rebelles en Flandre.

D'abord allié à Édouard Ier d'Angleterre, Amédée V de Savoie se rallie en 1304 à Philippe IV le Bel, et participe aux luttes contre les Flamands.

L'armée, sous les ordres de Gaucher V de Châtillon-sur-Marne, obtient quelques succès pendant l'hiver.

Jean de Charny est convoqué à l'ost de Flandres parmi 28 barons et chevaliers bourguignons.

Louis Ier de Bourbon remporte quelques escarmouches.

Une trêve est conclue au printemps 1304. Le siège de Tournai est levé suite à la trêve.

Philippe IV le Bel cherche un commandant pour sa marine, appelle Reynier Ier Grimaldi auprès de lui. À l'été 1304 il se trouve à Calais.

À l'été 1304, les troupes flamandes, commandées par Gui de Dampierre, mettent le siège devant Zierikzee ou Zierikzée, un port de Zélande, qui fait par ailleurs l'objet d'un blocus naval.

Les 10 et 11 août 1304, une flotte franco-hollando-génoise, commandée par Reynier Ier Grimaldi, attaque l'escadre flamande. La flotte Flamande est totalement anéantie après 2 jours de lutte.

Gui de Dampierre, qui a pris le commandement de ses navires, est capturé.

Des troupes fanco-hollandaises débarquent et dégagent définitivement Zierikzee de son étau.

Une semaine plus tard, le 18 août 1304, l'armée de Philippe IV le Bel bat les milices flamandes de Jean Ier de Namur à Mons-en-Pévèle ou Mons-en-Puelle.

Bernard VI d'Armagnac contribue à la victoire avec 400 cents hommes d'armes et 1 000 sergents à pied.

Jean II de Bretagne, allié de la France, est cité lors de cette bataille de Mons-en-Pévèle, et aux deux sièges de Lille,…

Participent à cette bataille :

Louis Ier de Bourbon se signale lors de cette bataille.

On doit à Gaucher V de Châtillon-sur-Marne en grande partie cette victoire.

Jean IV de Pierrepont meurt lors de cette bataille

Guillaume Ier de Chalon-Auxerre meurt lors de cette bataille. Jean II de Chalon-Auxerre, son fils, devient Comte d'Auxerre.

Les villes du comte de Foix se révoltent contre les agents royaux qui veulent lever une aide pour financer la poursuite des guerres flamandes.

Gaston Ier de Foix soutient ses administrés et refusent de livrer les meneurs. Après une saisie partielle du comté de Foix par le sénéchal de Carcassonne, Gaston Ier de Foix rentre en grâce.



Naissance de Charles d'Évreux

Charles d'Évreux naît en 1305, fils de Louis de France et de Marguerite d'Artois.



Louis de France Comte d'Étampes

Louis de France, frère cadet de Philippe IV le Bel, reçoit en apanage de celui-ci, en 1307 les comté de d'Étampes.



Naissance de Jeanne d'Évreux

Jeanne d'Évreux naît en 1310, fille de Louis de France et de Marguerite d'Artois.



Mariage de Guillaume de Coucy avec Isabeau de Châtillon-sur-Marne

Guillaume de Coucy épouse à Pontoile en mai 1311 Isabeau de Châtillon-sur-Marne, fille de Guy III de Châtillon-Saint-Pol et de Marie de Bretagne. Leurs enfants sont :

Le contrat de mariage est signé en mai 1311 à Pontoile dans l'abbaye de Notre-Dame la Royale, avec comme témoins :



Mariage de Jean III de Brabant avec Marie d'Évreux

Jean III de Brabant épouse en 1311 ou vers 1314 Marie d'Évreux (1303-1335), fille de Louis de France, Comte d'Évreux et de Marguerite d'Artois.

Leurs enfants sont :

Il laisse également de nombreux enfants illégitimes.



Mort de Marguerite d'Artois Dame de Brie-Comte-Robert

Marguerite d'Artois meurt le 24 avril 1311.

Elle laisse la châtellenie de Brie-Comte-Robert à Louis de France, son époux.



Comté d'Évreux érigé en pairie

Philippe V le Long, neveu de Louis de France, érige le comté d'Évreux en pairie en 1316.



Mort de Louis de France

Philippe III d'Évreux Comte d'Évreux

Louis de France meurt le 19 mai 1319 à Longpont-sur-Orge. Il est inhumé à Saint-Jacques à Paris.

A l'inverse de nombre de ses contemporains, Louis de France est un prince attaché à la paix.

Philippe III d'Évreux devient Comte d'Évreux en 1319.

Jeanne d'Évreux hérite de Marguerite d'Artois, sa mère, de la châtellenie de Brie-Comte-Robert.



Mariage de Guillaume XII d'Auvergne avec Marguerite d'Évreux

Guillaume XII d'Auvergne épouse en 1325 Marguerite d'Évreux (1307-1350), fille de Louis de France et de Marguerite d'Artois, Dame de Brie-Comte-Robert. Leur enfant est :



Mariage de Jean sans Peur avec Marguerite de Bavière

Jean sans Peur Comte de Nevers

Mariage de Guillaume II de Bavière avec Marguerite de Bourgogne

Jean sans Peur épouse à Cambrai le 12 avril 1385 Marguerite de Bavière. Leurs enfants sont :

Jean sans Peur devient Comte de Nevers en 1385.

Guillaume II de Bavière épouse le 12 avril 1385 Marguerite de Bourgogne, fille de Philippe II le Hardi et de Marguerite de Mâle. Leur enfant est :

Ces mariages préparent la future unité territoriale des Pays-Bas et l'union de ces principautés à l'État bourguignon.

Philippe II le Hardi fait aussi entrer par ces mariages la nouvelle dynastie de Bourgogne dans le réseau d'alliance de la maison de Bavière.


Mariage de Charles VI avec Isabeau de Bavière Isabeau de Bavière avec Christine de Pisan

Mariage de Charles VI le Fou avec Isabeau de Bavière

Charles VI le Fol épouse à la cathédrale d'Amiens le 17 juillet 1385 Isabeau de Bavière, fille d'Étienne III de Bavière et de Thadée Visconti. Leurs enfants sont :



Naissance de Louis de France

Louis de France naît le 22 janvier 1397, fils de Charles VI le Fou et d'Isabeau de Bavière.



Louis de France Duc de Guyenne

Louis de France est duc de Guyenne en 1401. Ce duché est érigé en pairie.



Mariage de Louis de France avec Marguerite de Bourgogne

Louis de France, Duc de Guyenne, épouse le 30 avril 1404 ou en 1409 ou en 1412 Marguerite de Bourgogne.

Il est haït par les parisiens. Il fait beaucoup de maladresses en politique et ne sait quel camp choisir dans le conflit entre les Armagnacs et les Bourguignons.



Louis de France Chef du Conseil du Roi

Le 31 décembre 1409, malgré son très jeune âge, Louis de France est nommé chef du Conseil du Roi à cause de la folie de son père.

Sa mère Isabeau de Bavière et Jean sans Peur sont toutefois les vrais dirigeants du Conseil.



Louis de France Comte de Mortain

Louis de France reçoit le titre de Comte de Mortain, en 1412.



Paix de Pontoise

Lors de la guerre civile des Armagnacs et des Bourguignons, une paix est signée à Pontoise entre le 28 juillet 1413 et le 8 août 1413.

En août 1413, Jean de Berry et Jean sans Peur, son neveu, assisté de monseigneur Jean de Thoisy, son conseiller, entrent dans Pontoise pour négocier la Paix entre Charles VI le Fou et les Cabochiens qui ont envahi Paris.

Cette paix ne peut en aucun cas être signée sans l'accord de Paris, en effet la capitale retient prisonniers :

otages des Cabochiens.

Les Cabochiens, après délibération dans chaque quartier de la capitale, accepte la paix proposée par Charles VI le Fou, à l'exception du quartier des Halles où l'on trouve une forte concentration de Cabochiens et l'Hôtel d'Artois, résidence des ducs de Bourgogne à Paris.

Cette paix permet la libération :

détenus au Louvre.



Ordonnance cabochienne

Réunion des états généraux

Révolte des Parisiens

Jean Ier de Berry Capitaine de Paris

Jean Ier de Berry Lieutenant du roi en Languedoc

Charles Ier d'Albret à nouveau Connétable de France

Les Bourguignons, alliés des clercs et des docteurs de l'université, réclament la réforme du royaume.

Une commission est formée, chargée d'enquêter sur les abus de l'administration. Pierre Cauchon en fait partie.

Les universitaires, soutenus par Jean sans peur, prépare une réforme administrative connue sous le nom d'ordonnance cabochienne et qui tend à brider le pouvoir monarchique.

Jean sans peur s'aliène ainsi les modérés.

Exerçant nominalement le pouvoir au nom de Charles VI le Fou, son père toujours malade, Louis de France doit face au soulèvement d'une partie des Parisiens menés les bouchers de Simon Caboche, agent du parti Bourguignon.

Afin de récupérer des fonds destinés à la guerre contre les Anglais, Charles VI le Fou est obligé de convoquer les états généraux en janvier 1413 et de signer l'ordonnance. En signe d'acceptation, il coiffe même le capuchon des cabochiens.

Lors de l'émeute du 27 avril 1413, la foule parisienne vient réclamer sous ses fenêtres les têtes des traîtres, en premier lieu celle de Pierre des Essarts.

Louis de France réplique qu'il n'a pas de traîtres chez lui, mais il doit finalement céder et une liste de 50 personnes à châtier est lue sous la pression des émeutiers par son chancelier Jean Ier Jouvenel des Ursins.

Furieux, Louis de France se plaint de cet affront au véritable instigateur de cette émeute, Jean sans Peur, son beau-père.

Mais ce dernier étant maître à ce moment de la capitale, Louis de France est réduit à l'impuissance.

Il est ainsi contraint de s'entourer de conseillers bourguignons et de laisser ceux-ci mener des massacres dans la capitale.

Mais les exactions des Bourguignons et des cabochiens entraînent bientôt les habitants à se soulever.

Les Armagnacs débarquent à Paris pour y remettre de l'ordre.

Les cabochiens et tous les sympathisants bourguignons sont exterminés.

Jean sans peur doit quitter brusquement Paris en août 1413.

Valéran III de Luxembourg doit quitter Paris avec le parti bourguignon.

Louis de France appuie la chute des Cabochiens et le retour au pouvoir du parti des Armagnacs.

Bernard VII d'Armagnac conduit en province et à Paris la répression.

Jean Ier de Berry traite avec les Anglais et est nommé Capitaine de Paris et Lieutenant du roi en Languedoc en 1413.

Charles Ier d'Albret est rétabli dans sa charge de Connétable de France en 1413 quand les Armagnacs reprennent le pouvoir.

Louis II d'Anjou rejoint la faction des Armagnacs contre les Bourguignons

Yolande d'Aragon arrange le futur mariage de sa fille Marie d'Anjou avec Charles de Ponthieu qui deviendra Charles VII de France.



Paix d'Arras

La paix d'Arras est signée le 4 septembre 1414 entre les envoyés de Jean sans Peur et Louis de France, Duc de Guyenne, représentant Charles VI le Fou, son père, qui de nouveau, a sombré dans une crise de démence.

C'est une trêve dans la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons.

Concernant l'unité du royaume et la paix, les pensées de Louis de France vont dans le même sens que celles de son père.

Louis de France fait prêter serment aux prélats, aux grands seigneurs de l'armée royale de respecter cette paix.

Le port de la croix de saint André et la bande blanche portées respectivement par les Bourguignons et les Armagnacs est interdit.

Sur l'ordre de Louis de France les mots Bourguignons et Armagnacs sont bannis du royaume, il est formellement interdit de les prononcer.



Courrier de Louis de France à Jean sans peur

Presque prisonnier au Louvre, Louis de France écrivit à Jean sans peur à l'hiver 1414 pour lui demander de l'aide mais le duc de Bourgogne ne peut rentrer dans la capitale.


Cheminement de Henri V – pointillés rouges

Prise d'Harfleur

William de La Pole Blessé

Jean de Lancastre Lieutenant général d'Angleterre

La demande d'Henri V de Lancastre à Charles VI le Fou de la main de Catherine et de la succession du trône de France n'a pas abouti.

Le mardi 13 août 1415, la flotte d'Henri V de Lancastre, forte de 1 600 navires, accoste en vue de Chef-de-Caux près de l'estuaire de la Seine.

Il débarque son armée et son artillerie le 14 août 1415.

Il entreprend le siège d'Harfleur le 18 août 1415 avec 6 000 hommes d'armes et 24 000 archers.

La ville d'Harfleur demande de l'aide à l'armée française stationnée à Vernon et essuie un refus.

Thomas Montaigu participe au siège.

Jean de Villiers de L'Isle-Adam est fait prisonnier par les Anglais lors de ce siège après une défense courageuse.

Après un mois de siège, le 22 septembre 1415, la ville d'Harfleur se rend.

William de La Pole est sérieusement blessé lors du siège. Son père est tué.

Arthur III de Bretagne rejoint alors le dauphin Louis de France à la tête d'un fort contingent d'hommes d'armes bretons.

Jean de Lancastre est nommé Lieutenant général d'Angleterre pendant la campagne d'Henri V de Lancastre, son frère, en France.



Mort de Louis de France

Louis de France, Dauphin de Viennois, meurt à Paris le 18 décembre 1415, dans l'indifférence.

Jean de France, son frère, lui succède comme dauphin de Viennois.



Mariage d'Arthur III de Bretagne avec Marguerite de Bourgogne

Marguerite de Bourgogne, sœur de Philippe III le Bon, Duchesse de Guyenne, est veuve de Louis de France.

Débarrassé de toute entrave, Arthur III de Bretagne épouse à Dijon en avril ou le 10 octobre 1423 Marguerite de Bourgogne.



Mariage de Louis XI avec Charlotte de Savoie

Louis XI est veuf de Marguerite Stuart.

Sans le consentement de son père, Louis XI épouse à Chambéry le 2 ou le 14 février 1451 Charlotte de Savoie, fille de Louis Ier de Savoie et d'Anne de Lusignan. Leurs enfants sont :

Par-delà ce mariage apparaît pour la première fois le mirage italien.

Louis XI passant peu de temps avec elle, elle restera souvent seule à Amboise ou à Tours.

La princesse est somptueusement dotée de 200 000 écus, dont 12 000 comptant.

Néanmoins, Louis XI rencontra par la suite des difficultés pour entrer en possession de toute la dot.

Parallèlement au mariage, Louis XI et Louis Ier de Savoie signe une alliance exclusive.



Naissance de Louis de France

Louis de France naît à Genappe en Belgique le 18 octobre 1458, fils de Louis XI et de Charlotte de Savoie.



Mort de Louis de France

Louis de France meurt en 1460.


Catherine de Médicis

Mariage de Henri II de France avec Catherine de Médicis

François Ier de France veut s'allier avec Clément VII, lui-même Médicis, restaurant ainsi la paix entre la France et la papauté, faisant ainsi front commun contre Charles Quint.

Louis de Brézé et Diane de Poitiers appuient le choix de l'arrière petite-fille de Laurent le Magnifique, considérée comme une fille de marchands par les opposants à l'union.

Le contrat de mariage est signé à Marseille le 27 octobre 1533.

Henri II de France épouse à Marseille le 28 octobre 1533 Catherine de Médicis, sans grand enthousiasme. Leurs enfants sont :

Ils ne se voient que quelques jours avant les noces.

Catherine de Médicis est une femme intelligente et cultivée. Proche de François Ier de France, elle est vite appréciée par les français.

Henri II de France, malgré ses liaisons, reste attentionné vis à vis de sa femme.

Diane de Poitiers pousse Henri II à multiplier les visites nocturnes à sa femme lorsque les rumeurs de répudiation s'élèvent devant la stérilité prolongée du couple.

Durant les onze premières années de leur union, Catherine de Médicis ne donne aucun enfant à Henri II. Leurs enfants garderont de l'héritage syphilitique de François Ier de France et de Laurent le Magnifique une fragilité congénitale qui sera fatale à la survie de la dynastie.

Sur les 10 enfants seulement 3 survivront à l'âge adulte. Trois seront Roi de France : François II de France, Charles IX de France, Henri III de France.

Clément VII donne une messe fastueuse suivi d'un banquet et d'un bal masqué.

Françoise de Brézé, fille de Diane de Poitiers, est aux commandes de la maison de Catherine de Médicis.

Jacqueline de Rohan-Gyé est dame d'honneur de Catherine de Médicis.



Naissance de Louis de France

Louis de France naît à Fontainebleau le 3 février 1549, fils d'Henri II de France et de Catherine de Médicis.



Mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Autriche

Louis XIV est amoureux de Marie Mancini. Conscient des intérêts de la France et des siens, Mazarin préfère faire épouser Louis XIV et l'infante d'Espagne.

En 1670, Jean Racine s'inspirera de l'histoire du Roi et de Marie Mancini pour écrire "Bérénice".

Louis XIV accepte bon gré, mal gré de respecter une des clauses du traité des Pyrénées pour rapprocher la France de l'Espagne.

Antoine III de Gramont, Ambassadeur à Madrid, organise le mariage de Louis XIV

Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche se rencontrent sur l'île des Faisans en plein milieu la rivière de la Bidassoa.

Louis XIV épouse le 9 juin 1660 à Saint-Jean-de-Luz l'infante Marie-Thérèse d'Autriche, fille de Philippe IV d'Espagne, et d'Élisabeth de France. Leurs enfants sont :

Il est à noter que les époux sont doublement cousins germains :

Louis XIV ne connaît sa femme que depuis 3 jours. Celle-ci ne parle pas un mot de français. Mais le Roi l'honore fougueusement et devant témoins dès la nuit de noce.

Marie Mancini tombe en disgrâce après le mariage du roi.

Olympe Mancini conserve l'estime du roi et demeure à la cour avec Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, son époux, et ses enfants.

Marie-Françoise de Paule de Béthisy est sous-gouvernante des filles d'honneur de la reine Marie-Thérèse d'Autriche.

Perrette Dufour devient femme de chambre de Marie-Thérèse d'Autriche.



Naissance de Louis le Grand Dauphin

Jacques-Bénigne Bossuet Précepteur de Louis le Grand Dauphin

Charles de Sainte-Maure Gouverneur de Louis le Grand Dauphin

Julie Lucie d'Angennes Gouvernante des Enfants de France

Louis de France, dit le Grand Dauphin ou Monseigneur, naît à Fontainebleau le 1er novembre 1661 fils de Louis XIV et de Marie-Thérèse d'Autriche. Il a :

Charles de Sainte-Maure sert assidument le Dauphin.

Louis le Grand Dauphin est un élève appliqué, mais reçoit une éducation qui lui apprend davantage l'obéissance à son père que de l'art de gouverner les Royaumes.

Charles de Sainte-Maure rédige des Maximes morales et politiques.

Julie Lucie d'Angennes devient Gouvernante des Enfants de France (enfants de Louis XIV) de 1661 à 1664.

Julie Lucie d'Angennes devient 1ère Dame d'honneur de Marie-Thérèse d'Autriche de 1661 à 1671.



Naissance de Louis le Petit Dauphin

Louis de France ou Louis le Petit Dauphin naît à Versailles le 6 août 1682, fils de Louis le Grand Dauphin et de Marie-Anne-Christine de Bavière.

Jeune prince violent et arrogant qui ne respecte personne, Louis le Petit Dauphin devient un homme d'une grande dévotion grâce aux longs efforts de son tuteur Fénelon.

Louis de Duras est envoyé par Charles II Stuart pour féliciter Louis XIV pour la naissance de Louis le Petit Dauphin, son petit-fils.



Mariage de Victor-Amédée II de Savoie avec Anne Marie d'Orléans

Marie Jeanne Baptiste de Savoie-Nemours met un terme à sa régence en mariant son fils avec une nièce du roi de France.

Victor-Amédée II de Savoie épouse à Versailles le 10 avril 1684 et à Chambéry le 6 mai 1684 Anne Marie d'Orléans (1666 ou 27 août 1669-26 août 1728), fille de Philippe Ier d'Orléans et d'Henriette-Anne Stuart. Leurs enfants sont :

Anne Marie d'Orléans devient ainsi reine de Sardaigne.



Mariage de Louis le Petit Dauphin avec Marie-Adélaïde de Savoie

Louis le Petit Dauphin épouse le 11 décembre 1697 Marie-Adélaïde de Savoie, fille de Victor-Amédée II de Savoie et d'Anne Marie d'Orléans. Leurs enfants sont :

Archidiacre de Narbonne, Armand Pierre de La Croix de Castries devient aumônier de Marie-Adélaïde de Savoie en 1697.



Naissance de Louis de France

Louis de France naît 25 juin 1704, fils de Louis le Petit Dauphin et de Marie-Adélaïde de Savoie.

Il est titré Duc de Bretagne.

Comme le fût avant elle Louise de Prie, sa mère, Charlotte-Éléonore Magdeleine de la Mothe-Houdancourt est nommée gouvernante de Louis de France.

Charlotte-Éléonore Magdeleine de la Mothe-Houdancourt possède le château de Montpoupon en Touraine.



Mort de Louis de France

Louis de France meurt le 13 avril 1705.



Naissance de Louis de France

Louis de France naît le 8 janvier 1707, fils de Louis le Petit Dauphin et de Marie-Adélaïde de Savoie. Il est titré Duc de Bretagne.


Duchesse de Ventadour

Mort de Louise de Prie

Louise de Prie meurt en 1709.

Charlotte-Éléonore Magdeleine de la Mothe-Houdancourt se fait peindre, en habits de deuil, en compagnie de Louis XIV, Louis le Grand Dauphin, Louis le Petit Dauphin et, tenu en lisière, Louis de France, le petit duc de Bretagne.



La faction de Bourgogne

Mort de Louis le Petit Dauphin Duc de Bourgogne

Mort de Marie-Adélaïde de Savoie

Mort de Louis de France

Louis XV Dauphin de France

Sous l'influence du parti dévot, Louis le Petit Dauphin est entouré d'un cercle de personnes, connu comme la faction de Bourgogne, constitué :

Ces aristocrates de rang élevé sont des réformateurs qui souhaitent un retour à une monarchie moins absolue.

Des conseils et des organismes intermédiaires de pouvoirs entre le roi et le peuple constitués d'aristocrates (et non plus de bourgeois comme ceux qu'avaient nommés Louis XIV) assisteraient le roi dans l'exercice du pouvoir gouvernemental.

Il y a là cet idéal utopique d'une monarchie contrôlée par l'aristocratie (dans laquelle on voit la représentante du peuple) et décentralisée (de larges pouvoirs seraient accordés aux provinces).

Marie-Adélaïde de Savoie meurt le 12 février 1712 de la même épidémie.

Louis le Petit Dauphin meurt au château de Marly le 18 février 1712 d'une épidémie. On crut à tort qu'il a été empoisonné.

La mort de Louis le Petit Dauphin ruine les espoirs de sa faction. La plupart de ceux qui en font partie mourront bientôt à leur tour de mort naturelle.

En mars 1712, leurs deux enfants, Louis de France, le Dauphin, et le futur Louis XV, contractent une forme de rougeole.

Les médecins s'acharnent sur Louis de France, le frère aîné l'héritier du trône, qui meurt le 8 mars 1712 âgé de 5 ans.

Louis XV, Duc d'Anjou, est sauvé par Charlotte-Éléonore Magdeleine de la Mothe-Houdancourt qui l'arrache aux médecins et refuse énergiquement qu'on le saigne. À 2 ans, Louis XV devient le nouveau dauphin.


Marie Leszczynska

Rupture des fiançailles de Louis XV avec Marie-Anne d'Espagne

Retraite de Marie Anne de Bourbon

Mariage de Louis XV de France avec Marie Leszczynska

Le roi devenant adulte est apte à procréer. Se pose alors la question de l'héritier du trône.

Marie-Anne d'Espagne n'a que 6 ans et Louis IV Henri de Bourbon-Condé redoute de perdre le pouvoir au cas où le jeune roi, de santé fragile, viendrait à disparaître.

En 1725, on prend la décision de rompre les fiançailles de Louis XV avec Marie-Anne d'Espagne et de la renvoyer dans son pays. Marie Anne de Bourbon se retire alors dans ses châteaux où elle mène une vie de plus en plus recluse.

On chercher une nouvelle fiancée. Fleuriau de Morville, l'un des secrétaires d'État, dresse une liste des partis possibles. Cent noms de Princesses européennes sont présentés et l'on n'en retint que 8.

Louis IV Henri de Bourbon-Condé ne peut imposer une de ses sœurs. Aussi refuse-t-il toutes les princesses alliées à la branche rivale des Orléans en dépit des intérêts du Royaume, notamment les filles du Duc et de la Duchesse de Lorraine.

On prête un rôle à Jeanne Agnès Berthelot de Pléneuf dans ces manœuvres.

Le 31 mars 1725, faute de mieux et à la grande déception de la cour et de la nation toute entière, Marie Leszczynska, fille du roi détrôné de Pologne est choisie par Luis XV et André Hercule de Fleury.

Elle vit alors chichement en Alsace d'une pension que lui verse la France. Elle est de 7 ans plus âgée que le roi.

Le 2 avril 1725, Louis IV Henri de Bourbon-Condé demande à Stanislas Ier Leszczynski sa fille en mariage au nom de Louis XV.

Néanmoins, le 15 août 1725, Louis Ier d'Orléans épouse Marie Leszczynska par procuration dans la cathédrale de Strasbourg, devant le cardinal de Rohan, grand aumônier de France.

Le 4 septembre 1725, Marie Leszczynska rencontre Louis XV.

Louis XV de France épouse à la chapelle de la Trinité du château de Fontainebleau le 5 septembre 1725 Marie Leszczynska. Leurs enfants sont :

Seule l'aînée des sœurs se mariera, les autres resteront à la cour, auprès de leurs mères et frères.

Le mariage est consommé le soir même, et le roi fera durer la lune de miel à Fontainebleau jusqu'en décembre. Marie tombe aussitôt amoureuse du roi, qui lui-même en est très épris.

On donne à la nouvelle reine, André Hercule de Fleury comme grand aumônier, et des serviteurs qui ont veillé sur Louis XV enfant, afin de lui permettre de mieux connaître son mari.

Elle se fait instruire dans les questions de cérémonial et d'étiquette et assume ses devoirs de représentation lors des fréquentes absences de Louis XV, à la chasse ou ailleurs.

Grande amatrice de musique et de peinture, elle peint elle-même des aquarelles, c'est elle la véritable mécène de la culture à la cour.

Jeanne Agnès Berthelot de Pléneuf noue une amitié de 2 années qui en fait, pendant un temps, la femme la plus puissante de la cour.

Charles VII Albert de Bavière est à Versailles pour ce mariage.



Naissance de Philippe-Louis de France

Philippe-Louis de France naît le 30 août 1730, fils de Louis XV de France et de Marie Leszczynska. Il est fait Duc d'Anjou.



Mort de Philippe-Louis de France Duc d'Anjou

Philippe-Louis de France meurt le 7 avril 1733.



Mariage de Louis-Ferdinand de France avec Marie-Josèphe de Saxe

Louis-Ferdinand de France est veuf de Marie-Thérèse-Raphaëlle d'Espagne. La raison d'état oblige Louis-Ferdinand de France à avoir des enfants mâles aptes à accéder au trône.

Louis-Ferdinand de France épouse à Versailles le 9 février 1747 Marie-Josèphe de Saxe, fille de Frédéric-Auguste II de Saxe et de Marie-Josèphe d'Autriche. Leurs enfants sont :

Louis-Ferdinand de France, toujours attaché à Marie-Thérèse-Raphaëlle d'Espagne, ne montre d'abord à la jeune princesse allemande que froideur voire mépris.

Mais Marie-Josèphe de Saxe est une femme d'un esprit supérieur et est soutenue par ses belles-sœurs.

Anne-Henriette de France se prend d'affection pour Marie-Josèphe de Saxe et, avec succès, s'emploie à faire changer les sentiments de Louis-Ferdinand de France, son frère.

Conseillée par son oncle le Maréchal de Saxe, Marie-Josèphe de Saxe apprivoise son mari, modère ses excès de dévotion et de rigueur morale tout en étant elle-même très pieuse. Leur couple sera finalement très uni.



Naissance de Louis de France

Louis de France naît en 1751, fils de Louis-Ferdinand de France et de Marie-Josèphe de Saxe.

Jean-Gilles du Coëtlosquet est un homme modeste et sincèrement pieux ce qui lui vaut d'être choisi comme précepteur de Louis de France, duc de Bourgogne,



Marie-Louise-Élisabeth de France à la cour de France

Marie-Louise-Élisabeth de France quitte le duché de Parme en 1757 pour rejoindre la cour de France, où elle compte négocier le mariage de ses enfants :

et divers avantages pour son pays d'adoption.



Mort de Louis de France

Louis de France, Duc de Bourgogne, fils aîné de Louis-Ferdinand de France, enfant précoce et prometteur, meurt en 1761.

Cela cause à Louis-Ferdinand de France un immense chagrin. Il ne reporte pas son affection sur Louis-Auguste de France, son fils suivant le futur Louis XVI mais sur Louis-Stanislas, le cadet, plus ouvert et spirituel, le futur Louis XVIII.

Marie Louise de Bourbon-Parme est alors promise à Charles IV d'Espagne.

Jean-Gilles du Coëtlosquet est nommé précepteur des frères de Louis de France :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !