Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1409 - le dernier en 1478



Mariage de Jean-François Gonzague avec Paola Malatesta

Charles Ier Malatesta fera en sorte d'unir encore plus les familles Gonzague et Malatesta en organisant le mariage de Jean-François Gonzague avec une de ses parentes.

Jean-François Gonzague, âgé de 14 ans, épouse en 1409 Paola Malatesta, fille de Galeotto Malatesta, seigneur de Pesaro. Leurs enfants sont :

Paola Malatesta est une femme intelligente qui soutient son mari dans la conduite de l'État. Elle est cependant affligée de la gibbosité (bosse dorsale) qui frappe la famille Malatesta et ce mariage confirme ce qui avait déjà été transmis aux Gonzague par Margherita Malatesta, la mère de Jean-François.



Mariage de Jean IV de Brandebourg-Kulmbach avec Barbara de Saxe

Jean IV de Brandebourg-Kulmbach épouse en 1411 Barbara de Saxe (1405-1465), fille de Rodolphe III de Saxe-Wittenberg et de Barbara de Legnica ou de Schlesien-Liegnitz. Leurs enfants sont :



Naissance de Louis III de Gonzague

Louis III de Gonzague, en italien Ludovico Gonzaga, ou Louis III de Mantoue naît à Mantoue le 5 juin 1414, fils de Jean-François Gonzague et de Paola Malatesta.


Jean-François Gonzague

Jean-François Gonzague 1er Marquis de Mantoue

Mariage de Louis III de Gonzague avec Barbara de Brandebourg

En 1433, pour la somme de 12 000 florins, Jean-François Gonzague obtient de l'empereur Sigismond Ier de Luxembourg le titre de Marquis.

Dans le même temps, l'empereur s'engage à marier sa nièce au fils aîné de Jean-François.

Louis III de Gonzague, âgé de 19 ans, épouse en 1433 Barbara de Brandebourg, âgée de 10 ans, fille de Jean IV de Brandebourg-Kulmbach? dit l'Alchimiste. Leurs enfants sont :



Louis III de Gonzague au service de Philippe Marie Visconti

Avant d'être marquis de Mantoue, assurément sous l'influence de sa mère, une famille d'obédience guelfe, Louis III de Gonzague se range aux côtés de Venise.

Puis, en 1437, Louis III de Gonzague se fait gibelin en entrant au service de Philippe Marie Visconti, Duc de Milan. C'est la source d'une mésentente avec Jean-François Gonzague, son père, qui va jusqu'à le déshériter.



Jean-François Gonzague au service de Philippe Marie Visconti

En 1440, Jean-François Gonzague se range comme Louis III de Gonzague, son fils, au côté de Philippe Marie Visconti.



Naissance de Frédéric Ier Gonzague

Frédéric Ier Gonzague, en italien Federico Gonzaga ou Frédéric Ier de Mantoue naît à Mantoue le 25 juin 1441, fils de Louis III de Gonzague et de Barbara de Brandebourg.


Louis III de Gonzague par Andrea Mantegna - 1474

Mort de Jean-François Gonzague

Louis III de Gonzague Marquis de Mantoue

Jean-François Gonzague meurt à Mantoue le 23 septembre 1444.

Au plan politique, Jean-François reste longtemps fidèle à ses alliances guelfes.

Puis, sans doute dans l'espoir de conquérir Vérone et Vicence et aiguillonné par les ambitions des Visconti, en l'occurrence de Philippe Marie Visconti, Jean-François Gonzague change d'alliance et abandonne Venise.

Cela lui coûte quelques cuisantes défaites.

Jean-François Gonzague laisse toutefois à la postérité le souvenir d'un souverain très actif sur le plan culturel et social.

Jean-François Gonzague fait venir à Mantoue nombre d'artistes dont le peintre Vittore Pisano dit Pisanello.

Il fonde la première manufacture de tapisseries d'Italie en faisant appel à des habiles artisans flamands.

Mantoue sera une des cités phares de la Renaissance.

Louis III de Gonzague, son fils, devient le 2e Marquis de Mantoue.



Mort de Philippe Marie Visconti

Instauration de la République Ambrosienne

Indépendance de Pavie et de Parme

Cession de Lodi et Plaisance à Vénise

Reconquête de Lodi et Plaisance

Cession de Brescia et Crema à Vénise

Le 6 août 1447, Philippe Marie Visconti renonce aux soins.

Le 11, son état empire.

Dans la nuit du 12 au 13 août 1447, Philippe Marie Visconti demande à être tourné dans son lit avec le visage face au mur et, peu après, il meurt à Milan, isolé et indigné comme il avait vécu.

Les prétendants sérieux se multiplient :

D'habiles juristes, parmi lesquels Piccolomini, qui soutiennent que le titre doit être rendu à l'Empereur.

Un groupe de nobles et de juristes de l'université de Pavie instaure, alors un gouvernement républicain qui est nommé République Ambrosienne (Aurea Repubblica Ambrosiana).

Cela entraîne, malheureusement pour elle, la défection des principales cités du duché :

Voulant éviter la division du duché, la République fait appel à François Ier Sforza.

Louis III de Gonzague reste relativement en dehors de ces conflits.

Charles de Gonzague, son frère s'engage d'abord aux côtés de François Ier Sforza dans la défense de Milan contre Venise.

François Ier Sforza reconquiert Lodi et Plaisance et s'impose Seigneur de Pavie.



Mort de Gianlucido Gonzague

Gianlucido Gonzague meurt en 1448 sans descendance.

Ses biens reviennent à Louis III de Gonzague, son frère.


François Ier Sforza - par Bonifacio Bembo vers 1460 - Pinacothèque de Brera à Milan Sforza

François Ier Sforza Duc de Milan

François Ier Sforza s'empare de Pavie, Novare et Alexandrie.

Survient une ultime révolte populaire milanaise due à la famine.

François Ier Sforza assiège et de prend Milan le 26 février 1450.

Il y entre triomphalement avec des vivres en mars 1450.

La population milanaise le proclame Seigneur et Duc de la ville.

Une paix précaire revient.

Les Vénitiens cherchent cependant à détrôner François Ier Sforza parce qu'il n'a pas respecté le pacte de partage de Milan de 1448, et se liguent avec :

François Ier Sforza consacre ses premières années de gouvernement à négocier une paix à long terme avec ses voisins.

Devant cette attitude menaçante, une coalition est créée entre :



Paix de Lodi

Après la chute de Constantinople, les Turcs ont désormais les mains libres en Méditerranée. La plus grande inquiétude est pour les Vénitiens dont la flotte de commerce se trouve confrontée aux vaisseaux turcs. Pour pouvoir faire front à cet ennemi commun, les états chrétiens de l'Italie septentrionale mettent un terme aux querelles intestines.

À la demande du pape Nicolas V, un engagement de non-agression ou paix de Lodi est signée en 1454.

Cette paix consacre la prééminence des trois grands États du nord, Venise, Milan et Florence.

La Ligue italique est formée, comprenant Milan, Florence, Venise, les États pontificaux et le royaume de Naples.

Louis III de Gonzague, un des signataires, en sort déçu car il en espérait quelque agrandissement territorial pour Mantoue.

Un calme relatif règne alors en Italie pendant 25 ans.

Louis III de Gonzague marque son époque, le Quattrocento, comme un très important mécène. Mantoue devient un de plus importants centres artistiques de la Renaissance en Italie, rivalisant avec Florence.



Mort de Charles de Gonzague

Charles de Gonzague, frère de Louis III de Gonzague, meurt le 21 décembre 1456. Il lègue ses biens à son fils Ugolotto Gonzague.

À sa mort, ses biens reviennent à Louis III de Gonzague, son oncle.



Concile de Mantoue

Francesco Gonzague Cardinal

De mai 1459 à janvier 1460, le pape Pie II organise un Concile dans la ville de Mantoue, dans le but d'organiser une croisade contre les Turcs et reprendre Constantinople.

Pie II échoue mais Mantoue en sort grandie grâce à l'hospitalité des Mantouans vis à vis des participants. Francesco Gonzague, frère de Louis III de Gonzague, reçoit la pourpre cardinalice.



Mort d'Alexandre de Castiglione

Alexandre Gonzague meurt en 1466 sans descendance mâle. Ses biens reviennent à Louis III de Gonzague, son frère.


Fresque de la Chambre des époux du palais ducal de Mantoue - Andrea Mantegna Frédéric Ier de Gonzague

Mort de Louis III de Gonzague

Frédéric Ier Gonzague Marquis de Mantoue

Louis III de Gonzague meurt à Goito le 12 juin 1478, âgé de 64 ans, à la suite d'une épidémie de peste qui décime plus de la moitié de la population mantouane.

Andrea Mantegna célèbre les fastes de la cour de Louis III de Gonzague dans les fresques de la Chambre des Époux (Camera degli Sposi) au Palais ducal. Ces fresques, terminées vraisemblablement en 1474, montrent la famille Gonzague dans leur vie quotidienne.

Frédéric Ier Gonzague, son fils, devient 3e marquis de Mantoue.

Louis III de Gonzague qui, après la mort de ses frères, se retrouve en possession de tout l'héritage de Jean-François Gonzague, son père, le répartit entre 3 de ses fils.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !