Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



39 événements affichés, le premier en 842 - le dernier en 909



Mariage de Charles II le Chauve avec Ermentrude d'Orléans

Couronnement d'Ermentrude d'Orléans

Adalard de Fézansac incite Charles II le Chauve à épouser la fille de sa sœur Engeltrude de Fézensac.

Charles II le Chauve épouse au Palais de Quierzy ou à à Crécy-en-Ponthieu ou Crécy sur Oise le 13 décembre 842 Ermentrude d'Orléans, fille d'Eudes Ier d'Orléans et d'Engeltrude de Fézensac.

Leurs enfants sont :

Ermentrude d'Orléans est couronnée à Saint-Médard de Soissons.



Enfants de Théodoric de Vergy

Mariage de Bivin de Vienne avec Richilde d'Arles de Bourgogne

Théodoric de Vergy ou d'Ardennes est le conseiller du roi Charles II le Chauve, le Chambellan de Louis II le Bègue, il est tuteur de Louis III de France et de Carloman II de France.

Il aurait eu pour enfants :

Les historiens sont d'accord sur le fait que Richard le justicier, Boson V de Provence et Richilde d'Ardennes soient frères et sœurs.

Mais ils divergent sur leurs parents.

Bivin de Vienne épouse en 844 Richilde d'Arles de Bourgogne.

Leurs enfants sont :



Mariage de Eudes Ier de Troyes-Robertien avec Wandilmodis

Eudes Ier de Troyes-Robertien épouse Wandilmodis ou Wandelmodis, fille d'Aléran de Troyes, Comte de Troyes.

Leurs enfants sont :



Naissance de Louis II le Bègue

Louis II, dit le Bègue ou le Fainéant, naît le 1er novembre 846, fils de Charles II le Chauve et d'Ermentrude d'Orléans.

Comme l'indique son surnom, Louis II bégaie, ce qui l'empêche de s'exprimer en public et nuit à son autorité.



Naissance d'Adélaïde de Frioul

Aélis de Paris ou Adélaïde de Frioul naît entre 850 et 853, fille :

Elle est l'arrière petite-fille du comte Bégon de Paris et d'Alpaïs.

Alpaïs pourrait être fille du roi Louis Ier le Pieux ou selon certaines sources beaucoup plus sûres une fille illégitime de Charlemagne et de l'une de ses nombreuses concubines.

Si Alpaïs n'est ainsi pas la fille de Louis Ier le Pieux, Adélaïde de Frioul est nièce de Charles II le Chauve et cousine de son fils, Louis II le Bègue.

Si Alpaïs est une fille illégitime de Charlemagne, Adélaïde de Frioul est une demi-sœur de Charles II le Chauve et tante de Louis II le Bègue.



Louis II le Bègue Comte du Mans

Révolte des grands d'Aquitaine contre Charles II le Chauve

En 856, Charles II le Chauve donne à son fils Louis II le Bègue une sorte de vice-royauté sur une Marche à l'est de la Bretagne entre la Seine et la Loire pour défendre le pays contre les Vikings, les Bretons et les Aquitains. Louis II le Bègue devient Comte du Mans.

Mais la présence dans le Maine de l'héritier du trône, Louis II le Bègue, réduit considérablement l'autonomie et le pouvoir des comtes de cette région. C'est le soulèvement général des Grands, dont Eudes Ier de Troyes-Robertien et Robert IV de Hesbaye.

Les Comtes du centre ouest sont pour la plupart apparentés à la femme de Charles II le Chauve, Ermentrude d'Orléans.



Projet avorté de mariage de Louis II le Bègue avec une fille d'Erispoë

Charles II le Chauve entreprend de sceller une alliance avec Erispoë pour faire cesser les raids bretons contre le royaume. Erispoë est marié à Marmohec de Poher et a un fils nommé Conan et une fille. En 856, est négocié le mariage de Louis II le Bègue, fils de Charles II le Chauve, avec la fille d'Erispoë contre une restitution de terres. Le projet n'aboutit pas.



Réconciliation de Charles II le Chauve avec Robert IV de Hesbaye

Traité de Meung-sur-Loire

Robert IV de Hesbaye Duc des Francs ou de Neustrie

Robert IV de Hesbaye Comte d'Anjou, de Blois, du Maine, de Tours

Robert IV de Hesbaye Marquis de la Marche bretonne

Comme son fils Louis II le Bègue s'avère incapable d'affronter efficacement les vikings, Charles II le Chauve se réconcilie avec Robert IV de Hesbaye et par conséquent avec les Grands.

En 861, Charles II le Chauve, par le traité de Meung-sur-Loire, détache Robert IV de Hesbaye de Salomon et s'assure ses services.

Chargé de résister aux deux grands ennemis de Charles II le Chauve, les Bretons et les Vikings, il devient un des principaux conseillers du roi pour tout ce qui concerne la Neustrie.

Charles II le Chauve nomme Robert IV de Hesbaye :

Il lui donne entre la Seine et la Loire un commandement militaire analogue à celui qu'avait déjà exercé Louis II le Bègue.



Louis II le Bègue Comte de Meaux

Louis II le Bègue devient Comte de Meaux en 862.



Mariage de Louis II le Bègue avec Ansgarde d'Hiémois

Louis II le Bègue épouse secrètement en 862 Ansgarde d'Hiémois. Leurs enfants sont :

Louis II le Bègue a 16 ans, Ansgarde a 20 ans de plus que lui.



Enlèvement de Judith de France par Baudouin Ier Bras-de-Fer

Mariage de Baudouin Ier Bras-de-Fer avec Judith de France

Lors d'un séjour à la Cour royale à Senlis, en décembre 862, Baudouin Ier Bras-de-Fer enlève la princesse Judith de France, veuve d'Ethelbald et d'Ethelbert de Wessex. Afin de commettre le rapt, Baudoin s'est assuré de l'aide de Louis II le Bègue, frère de Judith. Amour ou calcul politique ? Toujours est-il que Judith semble l'avoir suivi de son plein gré, sous un déguisement. Baudouin Ier Bras-de-Fer épouse secrètement à Harlebeke en 862 Judith de France. Leurs enfants sont :

Le couple, effrayé des conséquences de ses actes, se réfugie auprès de Louis II de Lotharingie, tandis que Louis II le Bègue se met en sécurité en Bretagne.



Révolte des Bretons et Louis II le Bègue

En 862, Robert IV de Hesbaye défait une troupe de Vikings au service de Salomon, en prend une autre à sa solde et la lance contre Salomon.

En 862, Robert IV de Hesbaye a à lutter contre Louis II le Bègue, le propre fils de Charles II le Chauve, qu'il a supplanté dans son commandement, et qui, uni aux Bretons et aux seigneurs neustriens, jaloux de la situation prépondérante faite à Robert, ravage l'Anjou. Charles II le Chauve réussit à ramener le calme en combattant sur certains fronts et en payant tribu aux autres.



Paix d'Entrammes

Robert défait deux fois Louis II le Bègue, l'oblige à prendre la fuite et contraint ainsi Salomon à signer avec Charles II le Chauve la paix d'Entrammes en 863.



Naissance de Louis III de France

Louis III de France naît vers 863, fils de Louis II le Bègue et d'Ansgarde d'Hiémois.



Pillage de Fleury-sur-Loire, Orléans et Poitiers

Robert IV de Hesbaye Comte d'Autun, d'Auxerre et de Nevers

En 865 Robert IV de Hesbaye défait une nouvelle bande de Vikings qui, après avoir pillé Fleury-sur-Loire, Saint-Benoit-sur-Loire, Orléans et Poitiers, regagne la Loire avec son butin.

Au milieu de ces succès, avec son propre consentement, Robert IV de Hesbaye est remplacé dans son commandement par Louis II le Bègue et envoyé dans l'Est où le roi lui donne les comtés d'Autun, d'Auxerre et de Nevers.



Naissance de Carloman II de France

Carloman II de France naît en 866 ou 867, fils de Louis II le Bègue et d'Ansgarde d'Hiémois.



Pillage du Mans

Bataille de Brissarthe

Mort de Robert IV de Hesbaye

Mort de Ramnulf Ier de Poitou Duc d'Aquitaine

Louis II le Bègue Comte d'Autun

Hugues l'Abbé tuteur de Robert Ier de France et Eudes Ier de France

Eudes Ier de France Marquis de Neustrie

En 866, le prince breton Salomon s'est allié au Danois Hasting (Hásteinn) pour une expédition contre l'Anjou, le Maine, et la Touraine. La ville du Mans est saccagée et toute la contrée est ravagée. Louis II le Bègue n'ayant pas su empêcher ce pillage, Robert IV de Hesbaye est rappelé en Neustrie et y reprend ses possessions. Il reçoit, en outre, l'abbaye de Saint-Martin de Tours. Robert IV de Hesbaye parvient à réunir une armée franque alors que les Bretons et Scandinaves se replient avec leur butin. Il a avec lui Ramnulf Ier, Comte de Poitiers, Gauzfrid, Comte du Maine, et Hervé du Maine. Gauzfrid, comte du Maine bat les vikings entre la Loire et le Mans.

Robert, Ramnulf Ier de Poitou et Gauzfrid assiègent les vikings d'Hasting à Brissarthe près Angers.

Une bataille oppose les Francs aux Normands le 15 septembre 866.

Robert IV de Hesbaye et Ramnulf Ier de Poitou sont tués au combat. Robert est tué en repoussant sans casque ni cuirasse une sortie des Vikings qu'il avait enfermés dans l'église.

Hasting n'est pas né en Scandinavie mais dans les environs de Troyes. Toutefois, Hasting préfère embrasser une carrière de mercenaire et de Prince pillard à la tête d'une bande de vikings, au noble métier de paysans qu'exerçaient ses parents sous le joug du servage.

En 866, Charles II le Chauve attribue le comté d'Autun à Louis II le Bègue, son fils, malgré les tentatives de prise du pouvoir par Bernard Plantevelue, toujours présent dans la région.

Eudes n'a que 6 ans. En 866, Hugues L'Abbé, beau-fils de Robert IV de Hesbaye, se voit confier par Charles II le Chauve la tutelle de Robert Ier de France et Eudes Ier de France, les enfants de Robert IV de Hesbaye, ceux-ci étant trop jeunes pour assumer les charges et honneurs de leur père.

Eudes Ier de France hérite du titre de marquis de Neustrie.

Hugues l'Abbé s'acquitte fort bien de son rôle de tuteur et fortifie leur position quant aux places fortes héritées de leur père : Orléans, Meung sur Loire, Blois, et Châteaudun.



Divorce de Louis II le Bègue et d'Ansgarde d'Hiémois

Le roi Charles II le Chauve parvient à faire casser le premier mariage de Louis II le Bègue et d'Ansgarde d'Hiémois par le pape Jean VIII.



Louis II le Bègue Roi d'Aquitaine

En 867, Charles II le Chauve confit le royaume d'Aquitaine à Louis II le Bègue, son fils.



Eudes Ier Comte d'Autun

En 867, Charles II le Chauve remplace Louis II le Bègue sur le comté d'Autun par Eudes Ier, fils d'Arduin Ier.



Bernard II le Veau Comte d'Autun

Bernard II le Veau Marquis de Bourgogne

Louis II le Bègue confie à Bernard II le Veau, fils de Childebrand III et de Dunna, le comté d'Autun et le Marquisat de Bourgogne en 868.



Naissance de Gisèle de France

Gisèle de France naît en 869, fille de Louis II le Bègue et d'Ansgarde d'Hiémois.



Boson Comte d'Auvergne et du Berry

En 872, la montée en puissance de Boson V de Provence continue.

Charles II le Chauve, le nomme Conseiller et Chambrier de son fils Louis II le Bègue, Roi d'Aquitaine.

Boson récupère cette année là, les honneurs du comte Gérard d'Auvergne, déposé de ses fonctions, et reçoit le comté du Berry.



Échard de Mâcon Comte d'Autun et de Mâcon

En 873, Louis II le Bègue, Roi d'Aquitaine, confie à Échard de Mâcon les comtés d'Autun et de Mâcon.



Mariage de Louis II le Bègue avec Adelaïde de Frioul

Charles II le Chauve la choisit comme épouse pour son fils Louis II le Bègue que tout le monde s'accorde à reconnaître comme laid et bégayant.

Louis II le Bègue épouse en février 875 Aélis ou Adelaïde de Frioul ou de Paris, fille d'Adalard, Comte de Paris.

Leurs enfants sont :



Naissance d'Ermentrude Carolingien

Ermentrude Carolingien naît vers 875, fille de Louis II le Bègue et d'Adelaïde de Frioul.



Charles II le Chauve au secours du pape

En 876, Charles II le Chauve doit partir pour l'Italie, au secours du pape Jean VIII menacé par les Sarrasins du sud de la péninsule italienne.

Charles II le Chauve instaure son fils, Louis II le Bègue, chef du gouvernement du royaume, sous la tutelle d'évêques et de comtes.



Soulèvement en Francia occidentalis

Rébellion de Bernard de Gothie

Bernard de Gothie Comte d'Autun

Pendant le séjour de Charles II le Chauve en Italie, la Francia occidentalis se soulève.

En 877, Bernard de Gothie, Hugues l'abbé et de Bernard Plantevelue refusent de reconnaître Louis II le Bègue, fils de Charles II le Chauve, comme son nouveau souverain.

Bernard de Gothie devient Comte d'Autun en 877.

Bernard de Gothie, maître de la Gothie, de la Septimanie, du Berry et de l'Autunois, se comporte en véritable roi.


Louis II le Bègue Louis II le Bègue - Grandes Chroniques de France - Bibliothèque Nationale Paris Louis II le Bègue

Mort de Charles II le Chauve

Louis II le Bègue ou le Fainéant Roi de Francie occidentale

Sacre de Louis II le Bègue

Théodebert Comte de Meaux

Carloman Ier Roi d'Italie

Charles II le Chauve doit rentrer.

Il meurt à Avrieux, près de Modane, dans la vallée de Maurienne, avant d'être revenu le 6 octobre 877.

Il est enterré au monastère de Nantus.

Hincmar est son exécuteur testamentaire.

Sous son règne, la brillante culture carolingienne connut son apogée notamment grâce à ses largesses.

Prince raffiné et cultivé, il fit de sa cour le plus grand centre culturel de l'époque notamment avec Jean Scot Erigène qui y vécut et enseigna de 845 à 867.

Un nombre très important d'écrits date de cette période.

Il ne faut donc pas trop s'empresser de juger ce règne comme le début de la décadence.

Bien au contraire, la puissance carolingienne dura jusqu'à sa mort.

Les 5 enfants de Charles II le Chauve et Richilde sont morts en bas âge.

Les insurgés sont amenés a priori à refuser la couronne à Louis II le Bègue, qu'une santé faible et l'embarras qu'il a de s'exprimer rendent peu redoutable aux factieux.

Comme Louis II le Bègue n'est pas son fils, et que Richilde, veuve de Charles II le Chauve, a le plus vif désir de voir le duc Boson V de Provence, son frère, s'élever jusqu'à la souveraineté, elle se range du coté des mécontents, dans l'espoir que les divisions qui s'annonce servent l'ambition de son frère.

Louis II le Bègue, apprenant à la fois la mort de son père et les dangers qui menace le trône, part d'Orreville, maison de plaisance entre Arras et Amiens, distribue les places et les trésors de son père en faveur de ceux qu'il rencontre, et prodigue l'argent et les grâces pour se faire des partisans.

Cette conduite devient le premier grief qu'allèguent contre lui les seigneurs, convaincus qu'il ne peut rien accorder sans leur consentement.

En effet, depuis l'usurpation de Pépin III le Bref la couronne était devenue élective, et le sacre était regardé comme une condition nécessaire du pouvoir royal.

Louis, non reconnu par les seigneurs, non sacré par les évêques, n'est rien.

Ainsi la France est deux mois dans l'incertitude.

L'impératrice Richilde, s'aperçoit que les mécontents ne la flattent que pour l'éloigner du roi.

Craignant d'avancer la ruine de Boson V de Provence en se pressant trop de l'élever, Richilde montre le testament par lequel Charles II le Chauve appelle son fils Louis à lui succéder.

Richilde lui remit l'épée de Charlemagne, la couronne, le sceptre, le manteau royal.

Ces signes du pouvoir ayant rapproché de lui les esprits divisés, Louis II le Bègue est sacré à Compiègne par Hincmar, Archevêque de Reims, le 8 décembre 877.

Hincmar garde toute son influence.

Théodebert, frère d'Anscharic Évêque de Paris, succède à Louis II le Bègue comme Comte de Meaux en 877.

Carloman Ier de Bavière hérite et devient Roi d'Italie en 877.



Jean VIII prisonnier de Lambert, Duc de Spolète

Voyage du pape Jean VIII en France

Concile de Troyes

Le pape Jean VIII est forcé de se reconnaître tributaire des Sarrasins qui dévastent l'Italie.

Le pape devient prisonnier de Lambert, Duc de Spolète, qui protège par la force des armes l'Etat papal des appétits de ses voisins.

En 878, parvenu à s'échapper, Jean VIII publie un manifeste contre son persécuteur Lambert de Spolète.

Sa conclusion est sans ambiguïté : même s'il dispose de la noblesse et de la force, Lambert est face au pape tel un enfant face à son père, il lui doit obéissance et contrition.

Il y déclare que les cruautés exercées contre lui l'obligent à passer en France pour réunir les rois et demander leur protection.

Il écrit en même temps à Louis II le Bègue pour le prier d'avoir pitié de ses larmes, et le nomme son conseiller secret, comme l'avait été l'empereur son père, lui déclarant qu'en cette qualité le roi peut convoquer un concile à Troyes, où il se trouvera incessamment.

En mai 878, Boson V de Provence, Ermengarde, sa femme, et Rostang, Évêque Arles, reçoivent à Arles, le pape Jean VIII.

Boson escorte jusqu'à Troyes le pape, qui réunit un grand concile qui décide sur les troubles dans l'empire notamment :

Le pape Jean VIII condamne cette révolte et excommunie Bernard de Gothie.

Louis II le Bègue, retenu à Tours par la faiblesse de sa santé, n'arrive que lorsque le concile est près de sa fin.

Le pape sacre à nouveau Louis II le Bègue le 7 septembre 878 mais il refuse de couronner Adélaïde de Frioul car son mariage avec Louis II le Bègue est consanguin.

Jean VIII demande à Louis II le Bègue de l'accompagner à Rome pour le couronner empereur, mais le roi refuse, trop malade pour un tel déplacement.



Révolte de Bernard Plantevelue

Thierry le Chambrier Comte d'Autun

En 878, Bernard Plantevelue, Comte d'Auvergne, de Toulouse, d'Autun et d'autre lieu se révolte.

Louis II le Bègue donne le comté d'Autun à Thierry le Chambrier et le charge d'en chasser Bernard Plantevelue.


Guifred Ier le Velu à Madrid par L.S. Carmona - 1750-53

Destitution de Bernard de Gothie

Ramnulf II de Poitou Comte de Poitou

Guifred Ier le Velu Marquis d'Espagne

Guifred Ier le Velu Comte de Barcelone, de Bésalu, de Gérone, d'Ausone

Miron Ier Comte du Roussillon.

Louis II le Bègue destitue Bernard de Gothie de tous ses domaines.

Hugues l'Abbé nomme Comte de Poitou Ramnulf II, fils de Ramnulf Ier de Poitou, le demi-frère de Bernard de Gothie en 878.

Hugues fait également la fortune des deux frères de Ramnulf :

Louis II le Bègue nomme Guifred Ier le Velu, Marquis d'Espagne et Comte de Barcelone, de Bésalu, de Gérone, d'Ausone, au concile de Troyes en 878.

Miron Ier, frère Guifred Ier le Velu, est nommé Comte du Roussillon.

Guifred développe la plaine de Vic.



Traité entre Louis II le Bègue et Gosfrid, Comte du Mans

Jean VIII fait d'autres concessions, il accepte d'excommunier quelques seigneurs rebelles, qui, néanmoins, ne déposent pas les armes.

Louis II le Bègue est obligé de signer avec eux, et notamment avec Gosfrid ou Gauzfrid, Comte du Mans, des traités honteux.



Mort de Gauzfrid du Maine

Ragenold d'Herbauges Comte du Maine et Marquis de la marche normande

Gauzfrid du Maine meurt en 878.

Gauzfrid du Maine a comme enfant :

Ses enfants étant trop jeunes pour lui succéder.

Louis II le Bègue confie ses "honores" : le comté du Maine et la marche normande à un cousin Ragenold d'Herbauges.



Révolte de Bernard de Gothie et d'Émenon de Poitiers

Expédition contre Bernard de Gothie

Mort de Bernard de Gothie

Bernard Plantevelue Comte de Berri et de Gothie

Bernard de Gothie et son frère Émenon de Poitiers, isolés et excommuniés, ne peuvent s'opposer en 879 à Bernard Plantevelue qui mène une expédition contre eux et les soumet.

Bernard de Gothie se retire en Bourgogne, où il possède les comtés d'Autun et de Mâcon.

Une expédition pour l'en chasser, à la tête de laquelle doit se mettre Louis II le Bègue.

Mais la maladie de langueur qui le consume depuis longtemps l'arrête à Troyes, d'où il se fait ensuite porter à Compiègne.

La réaction du roi est sans appel, Bernard de Gothie est exécuté, et ses honneurs sont distribués entre plusieurs familles.

Bernard Plantevelue, Comte d'Auvergne, est récompensé par l'attribution du Berri et de la Gothie.


Louis III et Carloman II - peint vers1837 par Charles Auguste Guillaume Henri François Louis de Steuben - Musée national du château et des Trianons à Versailles

Mort de Louis II le Bègue

Louis III de France Roi de Francie occidentale

Carloman II de France Roi de Francie occidentale

Naissance de Charles III le Simple

Alors qu'il prépare une expédition punitive contre les comtes de Poitiers et du Mans, Louis II le Bègue, malade, meurt à Compiègne le 10 ou 11 avril 879.

Il est inhumé le 14 avril dans l'église Notre-Dame de Paris.

De nombreuses concessions ont été faites par Louis II le Bègue aux grands seigneurs.

Son règne est l'époque où s'établissent beaucoup de seigneuries, de duchés et de comtés.

Les seigneurs démembrent la France pour ajouter à leurs domaines, et les plus puissants ou les plus habiles se créent des royaumes.

A la mort de Louis II le Bègue :

Charles III de France, dit le Simple, naît, après la mort de son père, le 17 septembre 879, fils de Louis II le Bègue et d'Adelaïde de Frioul.

Le simple ne signifie pas sot, mais honnête.

Cette naissance d'un enfant mâle remet en cause l'héritage des fils d'Ansgarde d'Hiémois.

Louis III de France et Carloman II de France sont couronnés simultanément en septembre 879 au monastère de Ferrières-en-Gâtinais et règnent ensemble :

Louis III le Jeune veut s'emparer du trône de France, sous prétexte que les deux fils de Louis II le Bègue n'étant pas légitimes, n'y ont aucun droit.

Ramnulf II de Poitou prête serment au nouveau souverain du sud de la Loire, Carloman II de France.

Le mariage d'Adélaïde de Frioul est attaqué par Ansgarde d'Hiémois de Bourgogne et ses deux fils, qui n'hésitent pas à l'accuser d'adultère.



Mariage de Robert Ier de Troyes avec Gisèle de France

Robert Ier de Troyes épouse Gisèle de France, fille de Louis II le Bègue ou le Fainéant et d'Ansgarde d'Hiémois de Bourgogne.


Carloman blessé à mort dans la forêt de Bézu - 1821 par Jean-Charles-Joseph Rémond -Musée du Louvre

Mort de Carloman II de France Roi de Francie occidentale

Charles III le Gros Roi de Francie occidentale

Carloman II de France meurt le 6 ou le 12 décembre 884.

Il est involontairement blessé par un des vassaux au cours d'une partie de chasse dans la forêt d'Ivelines (l'actuelle forêt de Lyons en France entre Rouen et Gournay-en-Bray).

Il est inhumé à Saint-Denis.

II n'a pas d'héritier.

Le successeur en titre est normalement Charles III le Simple, demi-frère de Carloman II de France, fils posthume de Louis II le Bègue, âgé de 5 ans, placé sous la garde de Ramnulf II de Poitou.

Au terme d'un long et difficile procès, Adélaïde de Frioul finit par l'emporter et son fils Charles III le Simple est reconnu comme enfant légitime et seul héritier de la couronne de France.

Les Grands du royaume, ayant à leur tête Hugues l'Abbé, l'écartent cependant du trône car il est trop jeune et choisissent Charles III le Gros, empereur d'Occident en titre, afin d'assurer la régence de la "Francia Occidentalis" pendant la minorité de Charles III le Simple.



Mariage de Wigéric de Bidgau avec Cunégonde de Gand

Wigéric de Bidgau épouse avant 909 Cunégonde de Gand, fille de X de Gand et d'Ermentrude Carolingien. Leurs enfants connus sont :

Cunégonde de Gand est la petite-fille de Louis II le Bègue.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !