Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



27 événements affichés, le premier en 1163 - le dernier en 1228



Mariage de Casimir II le Juste avec Hélène de Znojmo

Casimir II le Juste épouse vers 1163 Hélène de Znojmo, fille de Conrad II de Znojmo. Leurs enfants sont :



Naissance de Lech Ier le Blanc

Lech Ier le Blanc en polonais Leszek Bialy naît en 1186 ou 1187, fils de Casimir II le Juste et d'Hélène de Znojmo.

Il appartient à de la dynastie des Piasts.


Lech Ier le Blanc

Mort de Casimir II le Juste

Lech Ier le Blanc Duc de Cracovie, de Sandomierz, de Mazovie

Casimir II le Juste meurt à Cracovie le 4 ou 5 mai 1194 inopinément pendant un banquet, sans doute par un empoisonnement.

Lech Ier le Blanc, son fils, devient Duc de Cracovie, de Sandomierz, de Mazovie et de Cujavie.

Mieszko IV Jambes Mêlées essaie sans succès de monter sur le trône de Cracovie.

Mieszko III le Vieux y voit une bonne occasion de reprendre le pouvoir.



Boleslas de Cujavie Duc de Cujavie

Bataille de la Mozgawa

Mort de Boleslas de Cujavie

Mieszko III le Vieux, oncle de Lech Ier le Blanc, ambitionne de reconquérir le trône de Cracovie.

Mieszko III le Vieux envahit la Cujavie qu'il offre à son fils Boleslas de Cujavie.

Boleslas de Cujavie devient Duc de Cujavie en 1186 ou en 1194 ou en 1195.

Le 13 septembre 1195, à la tête d'une armée composée d'hommes venant de Grande Pologne et de Cujavie, Mieszko III le Vieux et son fils Boleslas de Cujavie affrontent lors d'une confrontation militaire sanglante Lech Ier le Blanc et Conrad Ier de Mazovie.

Mieszko III le Vieux ne prend pas l'avantage.

Iaroslav d'Opole se bat dans le camp de Mieszko III le Vieux.

Boleslas de Cujavie, son fils, meurt tué au combat.

Il est probablement inhumé à la collégiale Saint Paul de Kalisz.

Ladislas III aux Jambes Grêles reste le seul héritier de Mieszko III le Vieux, son père, qu'il soutient totalement dans sa lutte pour reconquérir le trône de Cracovie.



Mieszko III le Vieux Princeps de Pologne de fait

Mieszko III le Vieux Régent au nom de Lech Ier le Blanc

En 1198, suite à un accord, Mieszko III le Vieux assure la régence au nom de Lech Ier le Blanc qui a l'appui de la noblesse.

Mieszko III le Vieux redevient princeps de Pologne de fait.

En échange, Mieszko III le Vieux restitue la Cujavie et reconnaît Lech Ier le Blanc comme héritier du trône de Grande-Pologne.



Lech Ier le Blanc Duc de Cujavie

Lech Ier le Blanc devient Duc de Cujavie en 1199.


Ladislas III aux Jambes Grêles

Mort de Mieszko III le Vieux

Ladislas III aux Jambes Grêles Duc de Cracovie, Princeps de Pologne,et Duc de Grande-Pologne

Conrad Ier de Mazovie Duc de Mazovie et de Cujavie

Mieszko III le Vieux meurt à Kalisz le 13 mars 1202.

Lech Ier le Blanc, fils aîné de Casimir II le Juste, en âge de régner, doit lui succéder et devenir Duc de Grande-Pologne.

Soutenu par le voïvode de Cracovie, Ladislas III aux Jambes Grêles devient brièvement Duc de Cracovie (princeps ou senior) et Duc de Grande-Pologne.

Très vite, Ladislas III aux Jambes Grêles est chassé de Cracovie par Lech Ier le Blanc et ses partisans.

Conrad Ier de Mazovie, le frère de Lech Ier le Blanc et son meilleur allié, devient Duc de Mazovie et de Cujavie.



Rencontre de Ladislas III aux Jambes Grêles avec Valdemar II de Danemark

Revenu en Grande-Pologne, Ladislas III aux Jambes Grêles mène une politique visant à prendre le contrôle de la Poméranie dont le suzerain est Lech Ier le Blanc.

À cette fin, Ladislas III aux Jambes Grêles rencontre Valdemar II de Danemark pour résoudre leurs contentieux et délimiter leurs zones d'influence respectives.



Bataille de Zawichost

Mort de Roman le Grand

En 1205, Roman le Grand, le prince de la Rus' de Halych-Volodymyr, lance une offensive contre la Pologne.

Il est arrêté par les armées de Conrad Ier de Mazovie et de Lech Ier le Blanc.

Roman le Grand meurt le 19 juin 1205 en passant la Vistule lors de la bataille de Zawichost.



Iwo Odrowaz chancelier de Lech Ier le Blanc

En 1206, Iwo Odrowaz devient le chancelier de Lech Ier le Blanc.

Iwo Odrowaz encourage les réformes du pape Innocent III.



Tentative de renversement de Ladislas III aux Jambes Grêles

Anathème sur Ladislas III aux Jambes Grêles

Ladislas III aux Jambes Grêles cède la région de Kalisz qui doit revenir à Ladislas Odonic, son neveu, à la Silésie.

En 1206, Ladislas Odonic entre en conflit avec Ladislas III aux Jambes Grêles, son oncle et tuteur.

Le jeune Ladislas Odonic n'accepte pas de voir une partie de ses terres quitter la Grande-Pologne.

Ladislas Odonic rallie à sa cause une partie de la noblesse de Grande-Pologne ainsi que Henri Kietlicz, archevêque de Gniezno.

Henryk Kietlicz y voit une bonne occasion d'obliger le duc de Grande-Pologne à accorder des privilèges à l'Église.

Henryk Kietlicz jette l'anathème sur Ladislas III aux Jambes Grêles qui conteste la légitimité de Lech Ier le Blanc.

Mal préparée et malgré l'anathème lancé par Henri Kietlicz, la tentative de renverser Ladislas III aux Jambes Grêles est un échec.

Ladislas Odonic et Henri Kietlicz doivent s'enfuir et se réfugier à la cour d'Henri Ier le Barbu de Silésie qui les accueille à bras ouverts.

Henri Ier le Barbu installe Ladislas Odonic sur le trône de Kalisz alors que l'archevêque Henri Kietlicz se rend à Rome pour demander l'aide du pape Innocent III.

Celui-ci réagit en confirmant l'excommunication de Ladislas III aux Jambes Grêles et lance un appel à la noblesse polonaise pour permettre à l'archevêque de rentrer en Grande-Pologne.



Wincenty Kadlubek Évêque de Cracovie

La Pologne sous la protection du Saint-Siège

En 1207, Lech Ier le Blanc applique les réformes du pape Innocent III, soutenues par l'archevêque de Gniezno et par son chancelier.

Lech Ier le Blanc renonce également au droit d'investiture épiscopale ce qui permet à Wincenty Kadlubek d'être élu évêque de Cracovie par le Chapitre le 11 septembre 1207.

En échange, une bulle du pape Innocent III confirme la légitimité de Lech Ier le Blanc et place la Pologne sous la protection du Saint-Siège.

La Pologne rejoint les États vassaux de l'Église faisant contrepoids au Saint-Empire.



Mariage de Lech Ier le Blanc avec Grzymislawa de Luck

Lech Ier le Blanc épouse en 1207 Grzymislawa de Luck, fille d'Ingwar, Prince de Lutsk et coprince de Kiev. Leurs enfants sont :



Synode de Borzykowa

Confirmation des privilèges obtenus par l'Église à Leczyca

Mieszko IV Jambes Mêlées Duc de Cracovie et princeps ou senior

Un synode se tient à Borzykowa en même temps qu'une assemblée des ducs polonais le 9 juin 1210.

Henryk Kietlicz, archevêque de Gniezno, arrive à faire confirmer les nombreux privilèges obtenus par l'Église à Leczyca en 1180.

L'Église obtient le privilège d'immunité ce qui signifie qu'elle pourra avoir ses propres tribunaux.

Tous ces privilèges sont reconnus par Lech Ier le Blanc, Conrad Ier de Mazovie et Ladislas Odonic.

Mieszko IV Jambes Mêlées demande l'application de la volonté de Boleslas III Bouche-Torse, selon laquelle l'aîné des représentants mâles de la dynastie Piast doit être le princeps (ou senior) et à ce titre occuper le trône de Cracovie. Le 9 juin 1210, le pape Innocent III promulgue une bulle demandant à ce que l'on revienne à cette règle de succession.

Ladislas III aux Jambes Grêles soutient Mieszko IV Jambes Mêlées, assez âgé, car espère lui succéder rapidement après sa mort.

En juillet 1210, fort du soutien papal et de celui de Ladislas III aux Jambes Grêles, profitant de l'absence de Lech Ier le Blanc, Mieszko IV Jambes Mêlées s'empare de Cracovie et s'installe sur le trône.



Naissance de Salomé

Salomé naît en 1211 ou 1212, fille de Lech Ier le Blanc et de Grzymislawa de Luck.



Mort de Mieszko IV Jambes Mêlées

Casimir Ier d'Opole Duc d'Opole et de Racibórz

Lech Ier le Blanc à nouveau Princeps de Pologne et Duc de Cracovie

Mieszko IV Jambes Mêlées meurt à Cracovie le 16 mai 1211.

Il est probablement inhumé dans la cathédrale du Wawel.

Casimir Ier d'Opole succède à son père et devient Duc d'Opole et de Racibórz en 1211.

Lech Ier le Blanc retrouve le pouvoir à Cracovie avec la bénédiction papale, le droit d'aînesse qui devait jouer en faveur de Ladislas III aux Jambes Grêles ayant été aboli.



Accord avec la Hongrie sur Halych

Lech Ier le Blanc intervient dans la guerre de succession au trône de Halych-Volodymyr qu'il convoite.

En 1215, Lech Ier le Blanc signe un accord avec la Hongrie en vertu duquel la principauté doit être indépendante avec comme souverain Coloman de Hongrie, fils du roi de Hongrie, qui devra épouser Salomé, la fille de Lech Ier le Blanc.



Nouveaux privilèges accorde à l'Église par Lech Ier le Blanc

En 1215, à Wolbórz, lors d'une rencontre avec Lech Ier le Blanc, Conrad Ier de Mazovie, Ladislas Odonic et Casimir Ier d'Opole, l'archevêque Henri Kietlicz obtient de nouveaux privilèges pour l'Église qui devient un véritable État dans l'État.

La position de Ladislas III aux Jambes Grêles s'affaiblit encore, suite au renforcement de la puissance de l'archevêque Henri Kietlicz, soutenu par le quatrième concile du Latran.



Swietopelk II de Poméranie Duc de Gdansk

En 1216 ou 1217, Lech Ier le Blanc confie le duché de Gdansk à Swietopelk II de Poméranie qui lui rend un hommage de vassalité, tout en ayant pour objectif de se libérer de la suzeraineté polonaise.



Accord entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles

Une bulle du pape Honorius III, datée du 9 février 1217, confirme la cession du duché du sud de la Grande Pologne à Ladislas Odonic.

Fin 1217, grâce à la médiation des évêques de Poznan et de Lubusz, un accord est conclu entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles.

Les termes exacts de l'accord ne sont pas connus.

Ladislas III aux Jambes Grêles:

Peut-être que ce qui pousse la Silésie à accepter cet accord, c'est la nécessité d'unir les ducs polonais au-delà de leurs intérêts particuliers.

Ladislas III aux Jambes Grêles s'assure de la neutralité d'Henri Ier le Barbu et lance une attaque contre Ladislas Odonic, son neveu, obligeant celui-ci à fuir le sud de la Grande-Pologne.

Lech Ier le Blanc et Ladislas III aux Jambes Grêles décident que la Petite-Pologne et la Grande-Pologne reviendront à celui des deux qui vivra le plus longtemps.

Les trois ducs décident également d'entreprendre la christianisation de la Prusse.



Approbation de l'accord entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles

Henri Kietlicz réunit contre lui tous les ducs polonais.

L'accord entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles de 1217 est approuvé par une bulle pontificale datée du 9 mai 1218.

C'est une défaite pour l'archevêque Henri Kietlicz dont le pouvoir s'écroule parallèlement aux défaites politiques de son protecteur, le pape Honorius III.



Mariage de Coloman de Hongrie

Coloman de Hongrie épouse en 1219 Salomé, fille de Lech Ier le Blanc.



Mort d'Henri Kietlicz

Henri Kietlicz meurt le 22 mars 1219.

Il est inhumé dans la cathédrale de Gniezno.

À cette époque du démembrement territorial féodal, il est le seul à symboliser l'unité de la nation polonaise. Il mene à bien les réformes grégoriennes en Pologne.

Ladislas III aux Jambes Grêles, Henri Ier le Barbu et Lech Ier le Blanc lui choisissent comme successeur un proche collaborateur du duc de Grande Pologne.

Iwo Odrowaz repousse l'offre du pape Honorius III qui veut le nommer archevêque de Gniezno.

Ladislas Odonic, qui s'est réfugié chez Swietopelk II de Poméranie, revient défier son oncle Ladislas III aux Jambes Grêles, ce qui contraint celui-ci à prendre ses distances par rapport aux croisades lancées par les autres ducs contre les Prussiens.



Siège de Cracovie

En 1225, des opposants à Lech Ier le Blanc incitent Henri Ier le Barbu à s'emparer du trône de Cracovie.

Malgré l'accord de paix, celui-ci assiège la ville pendant quelques jours avant de renoncer.

Casimir Ier d'Opole soutient militairement Henri Ier le Barbu lorsque de ce siège.



Naissance de Boleslas V le Pudique

Boleslaw ou Boleslas V le Pudique ou le Chaste ou en polonais Boleslaw V Wstydliwy naît le 21 juin 1226, fils de Lech Ier le Blanc et de Grzymislawa de Luck.

Il appartient à la dynastie Piast.



Mort de Lech Ier le Blanc

Boleslas V le Pudique Duc de Sandomierz

Swietopelk II de Poméranie se proclame duc et dénonce la suzeraineté polonaise, ne voulant plus être le vassal de Lech Ier le Blanc.

Swietopelk II de Poméranie se trouve un allié en la personne de Ladislas Odonic écarté du pouvoir en Grande-Pologne par Ladislas III aux Jambes Grêles.

Swietopelk II de Poméranie promet à Ladislas Odonic le trône de Cracovie et la Silésie s'il l'aide à éliminer Lech Ier le Blanc et Henri Ier le Barbu.

La situation en Grande-Pologne et en Poméranie oblige Lech Ier le Blanc à convoquer à Gasawa une assemblée des ducs Piasts et des puissants des terres polonaises.

Ladislas III aux Jambes Grêles ne se rend pas personnellement à Gasawa mais s'y fait représenter par l'archevêque de Gniezno et par l'évêque de Poznan.

Lech Ier le Blanc est tué dans un guet-apens monté par Swietopelk II de Poméranie et Ladislas Odonic.

Le 23 novembre 1227, Swietopelk II de Poméranie et Ladislas Odonic monté un guet-apens.

Lech Ier le Blanc y meurt à Marcinkow.

Boleslas V le Pudique, son fils, devient Duc de Sandomierz.

Henri Ier le Barbu est gravement blessé.

Lech Ier le Blanc est le dernier duc de Cracovie ayant eu autorité sur tous les duchés polonais.

Ce guet-apens est suivi d'une foire d'empoigne entre les prétendants au trône de Cracovie.

Henri Ier le Barbu soutient Ladislas III aux Jambes Grêles.

Iwo Odrowaz soutint Henri Ier le Barbu contre Conrad Ier de Mazovie.

Conrad Ier de Mazovie commence à se battre pour monter sur le trône de Cracovie.

Grzymislawa de Luck et Boleslas V le Pudique sont emprisonnés par Conrad Ier de Mazovie. Grâce à l'aide d'un magnat, tous deux parviennent à s'enfuir.



Ladislas Odonic Prisonnier

Assemblée de Wislica

Ladislas III aux Jambes Grêles à nouveau Princeps de Pologne et Duc de Cracovie

Attaque de Conrad Ier de Mazovie contre la Petite-Pologne

Au début 1228, Ladislas III aux Jambes Grêles repasse à l'offensive en Grande-Pologne et défait Ladislas Odonic, son neveu, et l'emprisonne.

Ladislas III aux Jambes Grêles se rend en Petite-Pologne où il revendique le trône en vertu de l'accord de 1217 sur la succession de Lech Ier le Blanc, son fils étant trop jeune pour régner.

Conrad Ier de Mazovie, le frère de Lech Ier le Blanc, s'oppose au plan de Ladislas III aux Jambes Grêles sur la réunification entre la Grande-Pologne et la Petite-Pologne.

Le 5 mai 1228, à Wislica, une assemblée des ducs et des puissants est convoquée pour choisir le duc de Cracovie.

Ladislas III aux Jambes Grêles obtient le trône de Cracovie.

En contrepartie de l'union entre la Grande et la Petite-Pologne, Ladislas III aux Jambes Grêles doit accorder de nombreux privilèges à l'évêque de Cracovie et aux seigneurs de Petite-Pologne.

Ladislas III aux Jambes Grêles leur donne le droit de constituer une assemblée (wiece) pour faire les lois et pour traiter les affaires judiciaires.

Ladislas III aux Jambes Grêles doit adopter Boleslas V le Pudique, le fils de Lech Ier le Blanc, et en faire son successeur.

Le pouvoir de Ladislas III aux Jambes Grêles se fragilise très vite.

Tout d'abord, Ladislas Odonic réussit à s'échapper de sa prison et à reprendre la guerre contre son oncle, ce qui empêche Ladislas III aux Jambes Grêles de se préparer contre l'invasion de la Petite-Pologne envisagée par Conrad Ier de Mazovie.

Cela pousse les nobles de Cracovie à remettre le pouvoir à Henri Ier le Barbu.

Officiellement, Ladislas III aux Jambes Grêles devient le gouverneur de Petite-Pologne.

En échange, Ladislas III aux Jambes Grêles obtient que Boleslas V le Pudique soit écarté et que les ducs de Silésie deviennent ses héritiers.

Conrad Ier de Mazovie ne renonce pas à son ambition de monter sur le trône de Cracovie et lance une attaque contre la Petite-Pologne au cours de l'été 1228.

Elle est arrêtée par Henri II le Pieux, le fils d'Henri Ier le Barbu.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !