Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



18 événements affichés, le premier en 1365 - le dernier en 1414



Mariage de Jacques Ier de Lusignan avec Helvis de Brunswick-Grubenhagen

Jacques Ier de Lusignan épouse en 1365 Héloïse ou Helvis de Brunswick-Grubenhagen, fille de Philippe de Brunswick-Grubenhagen, Connétable de Jérusalem, et d'Hélvis de Dampierre. Leurs enfants sont :

La plupart de leurs enfants sont nés à Gênes.



Mariage de Charles III de Durazzo avec Marguerite de Durazzo

Jeanne Ire d'Anjou pense résoudre son problème de succession en faisant épouser Marguerite de Durazzo fille de sa sœur Marie de Sicile.

Ce choix n'est pas du goût de son beau frère Philippe de Tarente qui aurait préféré voir désigner son neveu, Jacques des Baux, Duc d'Andria.

Charles III de Durazzo épouse en février 1369 Marguerite de Durazzo, fille de Charles Ier de Durazzo et de Marie de Sicile. Leurs enfants sont :



Naissance de Ladislas Ier de Durazzo

László ou Ladislas Ier de Durazzo dit le Magnanime et le Victorieux naît à Naples le 15 février 1377, fils de Charles III de Durazzo et de Marguerite de Durazzo.

Ladislas est parfois appelé Lancelot, à la suite de la déformation française du hongrois László.


Ladislas Ier de Durazzo

Mort de Charles III de Durazzo

Ladislas Ier de Durazzo Roi de Naples

Marie Ire de Hongrie à nouveau Reine de Hongrie

Charles III de Durazzo meurt à Visegrád en Hongrie le 24 février 1386, empoisonné.

Ladislas Ier de Durazzo, fils de Charles III de Durazzo, devient Roi de Naples en 1386.

Marguerite de Durazzo, sa mère, se réfugie à Gaète.

Ladislas Ier de Durazzo grandit au milieu des factions italiennes alors en pleine guerre.

Marie Ire de Hongrie revient au pouvoir en Hongrie.

Ladislas Ier de Durazzo grandit au milieu des factions italiennes alors en pleine guerre.



Soumission de la Provence

Prise de Naples

Après la mort des deux protagonistes Louis Ier d'Anjou et Charles III de Durazzo, le conflit est poursuivi par leurs épouses Marguerite de Durazzo et Marie de Blois-Châtillon en qualité de régentes de leurs fils mineurs Ladislas Ier de Durazzo et Louis II d'Anjou.

La Provence est déchirée entre les deux parties :

La majorité des communes, dont Nice, est également favorables aux Durazzo.

À ces troubles politiques viennent s'ajouter encore le Grand Schisme de l'Église catholique :

Clément VII confie à Gantonnet d'Abzac la charge de protéger militairement l'archevêque Jean d'Agoult.

En 1387, suite à un retournement de situation, Aix-en-Provence se rallie à la maison d'Anjou.

Louis II d'Anjou obtient la soumission de la Provence en 1387.

D'une façon inattendue, la Provence à l'est du Var, c'est-à-dire le pays niçois, se retrouve seule face aux partisans des Anjou, maintenant très nombreux grâce aux avantages substantiels distribués généreusement par ces derniers.

Othon IV de Brunswick-Grubenhagen prend Naples en 1387 et punit ceux qui s'étaient déclarés contre Jeanne Ire d'Anjou.

Ladislas Ier de Durazzo chassé de sa capitale, se révèle incapable d'aider ce qui reste de ses partisans. Plusieurs seigneurs des montagnes niçoises rendent hommages à Louis II d'Anjou.

Louis II d'Anjou fait face aux divagations des routiers, soutient le pape d'Avignon Clément VII avant d'adhérer à la soustraction d'obédience, puis d'assurer à Benoît XIII fugitif une relative protection.



Dédition de Nice à la Savoie

Amédée VII de Savoie Comte de Nice et Vintimille

Au début 1388, Georges de Marle, Sénéchal de Louis II d'Anjou, concentre des troupes autour de Nice pour investir la cité.

Voyant cela, les édiles envoient une délégation auprès de Ladislas Ier de Durazzo pour demander de l'aide.

Il leur est répondu qu'il ne peut les aider et qu'en conséquence, il permet aux Niçois de se donner au seigneur qu'il leur plaira, et qui pourra assurer leur protection, à condition qu'il ne soit pas un adversaire des Durazzo.

Au retour de la délégation et après délibération, il est décidé de choisir Amédée VII de Savoie, Comte dit le Comte rouge.

Dès réception de l'ambassade niçoise, celui-ci se met immédiatement en marche pour Nice, saisissant l'aubaine d'ouvrir ses États montagnards sur un port méditerranéen.

Amédée VII arrive à l'abbaye de Saint-Pons, aux portes de Nice, le 27 septembre 1388 et le Conseil des Quarante donne mandat aux quatre Syndics d'aller demander la protection de la Savoie.

Le lendemain 28 septembre 1388, est rédigé par devant notaire le pacte de dédition aux termes duquel le comte de Savoie s'engage à gouverner et protéger Nice.

L'acte maintient pour Ladislas Ier de Durazzo la possibilité de récupérer son domaine dans les 3 ans à venir, à condition de rembourser au Comte de Savoie tous les frais par lui exposés dans cette affaire.

À défaut, la cession deviendra définitive et les habitants seront tenus de prêter serment d'hommage et fidélité.

L'original de la charte est perdu et le titre provient d'une copie du XVIe siècle intitulée Dedizione della città e vicaria di Nizza ad Amedeo VII conte di Savoia.

Le terme dédition est un terme juridique qui caractérise la soumission volontaire d'un peuple ou d'une commune à un souverain. Une dédition se réalise par l'établissement d'un contrat écrit établissant les droits et obligations de chacun.

Les 34 articles du texte font ressortir que le premier souci des Niçois est d'obtenir protection contre la maison d'Anjou et ses alliés locaux, les Comtes de Vintimille et de Tende. Il s'agit d'une protection militaire et juridique. Il y a, ensuite, le souhait de préserver les privilèges de la ville et le désir d'obtenir de la maison de Savoie de nouveaux avantages ; installation de la capitale de la Provence à Nice, concession de facilités portuaires.

Les vigueries constituant le futur comté de Nice sont celles de Nice, Puget-Théniers, Sospel et val de Lantosque et Barcelonnette.



Mariage de Ladislas Ier de Durazzo avec Constance de Clermont

Ladislas Ier de Durazzo épouse en 1390 Constance de Clermont, fille de Manfred de Clermont, Comte de Motica.



Création du Comté de Nice

En 1391, au terme du délai de 3 ans fixé par la charte de Dédition de Nice, Ladislas Ier de Durazzo est incapable de rembourser les dépenses d'Amédée VII de Savoie. Le pays niçois revient définitivement à la Savoie en prenant le nom de terres neuves de Provence puis comté de Nice.

Le mot comté a un sens administratif et non féodal puisqu'il n'y aura jamais de Comte de Nice, hormis Louis XIV.



Campagne de Louis II d'Anjou à Naples

Ladislas Ier de Durazzo a son baptême de feu en 1392 quand Louis II d'Anjou, qui prétend au trône de Naples, l'attaque dans ses états.

Louis II d'Anjou commence par remporter des succès.



Séparation de Ladislas Ier de Durazzo et de Constance de Clermont

Ladislas Ier de Durazzo se sépare de Constance de Clermont en 1392.



Retour en France de Louis II d'Anjou

Ladislas Ier de Durazzo reprend l'avantage et force Louis II d'Anjou à repasser en France en 1399.



Révolte des nobles hongrois

Sigismond Ier de Luxembourg Prisonnier

En 1402 les nobles hongrois, las des violences de Sigismond Ier de Luxembourg, se révoltent, l'emprisonnent et donnent le trône de Hongrie à Ladislas Ier de Durazzo.



Mariage de Ladislas Ier de Durazzo avec Marie de Lusignan

Ladislas Ier de Durazzo épouse le 12 février 1403 Marie de Lusignan, fille de Jacques Ier de Lusignan et d'Helvis de Brunswick-Grubenhagen.



Ladislas Ier de Durazzo Roi de Hongrie

Ladislas Ier de Durazzo couronné à Zara le 5 août 1403.

Mais Sigismond Ier de Luxembour s'évade, et reprend la couronne de Hongrie.

Ladislas Ier de Durazzo, occupé par d'autres projets, se désintéresse de la Hongrie et regagne Naples avant la fin 1403.



Mariage de Ladislas Ier de Durazzo avec Marie d'Enghien

Ladislas Ier de Durazzo est veuf de Marie de Lusignan.

Ladislas Ier de Durazzo épouse en 1406 Marie d'Enghien (1370-1446), Comtesse de Lecce, fille de Jean d'Enghien, Comte de Castro.

Ladislas Ier de Durazzo a des enfants illégitimes :



Cession des droits sur Zara et la Dalmatie

Venise rétablit ses droits sur Zara et la Dalmatie qu'elle achète en 1409 à Ladislas Ier de Durazzo pour 100 000 ducats.



Prise de Rome

Bataille de Rocca-Secca

Le Grand Schisme d'Occident entraîne l'anarchie à Rome, et Ladislas Ier de Durazzo envisage de rattacher les États pontificaux à son royaume.

Appelé par les Colonna, Ladislas Ier de Durazzo se présente à Rome pour en demander la seigneurie, mais le peuple romain les chasse, lui et son escorte.

Ladislas Ier de Durazzo revient avec une armée de 12 000 hommes et conquiert Rome et sa région.

Puis Ladislas Ier de Durazzo s'attaque à Florence, voulant constituer un royaume d'Italie.

Mais Florence, par surenchère, achète une partie de ses mercenaires et obtient le concours de Louis II d'Anjou.

Ladislas Ier de Durazzo est battu à Rocca-Secca,

Louis II d'Anjou ne sait pas exploiter ses succès.



Prise de Rome

Mort de Ladislas Ier de Durazzo

Jeanne II de Durazzo Reine de Naples

Ladislas Ier de Durazzo, après quelques temps de paix, reprend la guerre contre Rome.

Ladislas Ier de Durazzo s'empare de la ville et envisage une nouvelle fois d'attaquer Florence

Ladislas Ier de Durazzo tombe malade.

Ladislas Ier de Durazzo meurt au château de l'Œuf à Naples le 6 août 1414.

Jeanne II de Durazzo succède à Ladislas Ier de Durazzo, son frère, en 1414.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !