Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 481 - le dernier en 1662


Anneau sigillaire de Childéric Ier de Francie Fourreau de glaive en or et grenat de Childéric Ier de Francie Abeilles en or semées sur lemanteau de Childéric Ier de Francie Clovis Ier

Mort de Childéric Ier de Francie

Clovis Ier Roi des Francs Saliens puis Roi des Francs

Childéric Ier de Francie meurt le 26 décembre 481. Il est enterré à Tournai.

Le 27 mai 1653, à Tournai, un ouvrier, Adrien Quinquin, creusant les fondations d'un hospice à construire près de l'église Saint Brice, plante sa pioche dans une bourse pleine de pièces d'or. Il venait de découvrir un trésor :

Le trésor vécut quelques pérégrinations :

Le tombeau de Childéric Ier de Francie est le monument le plus ancien de la monarchie française.

Il était protégé par un grand tumulus de terre.

Il comprend, outre la sépulture, plusieurs étalons de guerres qui ont été sacrifiés et enterrés dans des fosses avoisinantes.

Dans sa tombe, on découvre le roi portant un bracelet en or et ses armes de cavaliers.

À cotés de lui se trouve un cheval richement harnaché.

Sur le crâne du cheval, il y a une pendeloque en forme de tête de taureau.

Le Roi est vêtu d'une cuirasse avec un manteau de soie pourpre semé d'abeilles en or.

Le pourpre symbolise les généraux romains.

Une fibule en or cruciforme ferme le manteau.

C'est le symbole des grands fonctionnaires romains.

Childéric Ier de Francie se considére à la fois un général et un gouverneur romain de la Gaule du Nord.

On retrouve un anneau sigillaire avec la figure du roi qui lui sert à authentifier ses actes.

On peut y lire une inscription CHILDIRICI REGIS.

Ses cheveux tressés avec soin sont placés à l'un de ses doigts.

Ceci semble devoir être mis en corrélation avec la sacralité conférée à la chevelure des monarques francs.

On a également retrouvé un remarquable fourreau de glaive en or et grenat.

Childéric Ier de Francie lègue à son fils un royaume encore restreint mais déjà puissant et respecté.

En 481, Clovis Ier est élu roi à Tournai dans l'actuelle Belgique et élevé sur le pavois.

Le véritable nom semble avoir été Hlodwig ou Khlodowig, mais on trouve des variantes avec Chlodweg ou Chlodoweg ou Clodovech.

Tous signifieraient "chemin de gloire" ou bien "illustre au combat".

Ce nom fut ensuite latinisé en Chlodovicus ou Clovis puis progressivement, l'usage simplifia son nom en Hludovicus puis Ludovicus signifiant Louis en latin.

En l'honneur de ce glorieux roi, de nombreux princes et 19 rois de France portèrent par la suite ce nom.



Mariage de Ferdinand II de Habsbourg avec Marie-Anne de Bavière

Ferdinand II de Habsbourg épouse à Graz le 23 avril 1600 Marie-Anne de Bavière, fille de Guillaume V de Bavière et de Renée de Lorraine. Leurs enfants sont :



Naissance de Léopold-Guillaume de Habsbourg

Léopold-Guillaume de Habsbourg naît à Wiener Neustadt le 5 ou 6 janvier 1614, fils de Ferdinand II de Habsbourg et de Marie-Anne de Bavière (1574-1616).



Léopold-Guillaume de Habsbourg Évêque de Strasbourg

Léopold V d'Autriche-Tyrol demande en 1625 que Léopold-Guillaume de Habsbourg son neveu, lui succède.

Léopold-Guillaume de Habsbourg devient évêque de Strasbourg en 1626.

Il portera cette la charge durant 37 ans.

Il est réputé n'avoir jamais séjourné en Alsace.



Léopold-Guillaume de Habsbourg Grand-Maître des Chevaliers teutoniques

Léopold-Guillaume de Habsbourg devient Grand-Maître des Chevaliers teutoniques en 1641.



Seconde bataille de Breitenfeld

Prise de Leipzig

En 1642 Lennart Torstenson avance à travers le Brandebourg et la Silésie vers la Moravie, prenant sur sa route toutes les forteresses de quelque importance.

Le maréchal Lennart Torstenson, commandant en chef de l'armée suédoise, pour achever une brillante campagne militaire, se dispose à assiéger la forteresse impériale de Leipzig.

Léopold-Guillaume de Habsbourg, commandant avec Ottavio Piccolomini une armée de Saxons et d'Impériaux, supérieure en nombre, marche à sa rencontre.

Lennart Torstenson dispose son armée à Breitenfeld, entre les hameaux de Gross Widderitsch et de Haun à 6 km au nord-ouest de Leipzig.

Le 23 octobre 1642, la cavalerie suédoise parvient à briser la résistance de l'infanterie impériale.

Elle n'en compte pour autant, pas moins 4 000 hommes et 8 généraux tués ou blessés dont Torsten Stålhandske, commandant de la cavalerie, qui est sérieusement touché.

Les Saxons et les Impériaux, pour leur part, comptent 15 000 morts et blessés et perdent 46 canons, 191 drapeaux ainsi que tout leurs bagages.

Le lendemain 24 octobre 1642, Leipzig tombe aux mains des Suédois.

La victoire permet aux Suédois d'occuper la Saxe.

Elle amène l'Empereur Ferdinand III de Habsbourg à renoncer aux Préliminaires de Hambourg et à signer la paix.



Bataille de Jankau

Le 6 mars 1645, la bataille de Jankau (Jankovice) en Bohême méridionale oppose les troupes suédoises, en marche vers Prague, commandées par le général Lennart Torstenson aux troupes impériales commandées par les généraux Melchior von Hatzfeld et Götz.

Les Suédois sont vainqueurs notamment grâce à l'efficacité de leur artillerie.

La cavalerie des troupes impériales y est massacrée.

Le général Hatzfeld y est fait prisonnier, le général Götz y trouve la mort.

Cette victoire ouvre à Lennart Torstenson la route de Vienne, sans défense, d'où l'Empereur s'enfuit alors vers Prague.

Au début d'avril 1645, Lennart Torstenson est aux portes de Vienne mais son armée épuisée ne peut forcer le passage du Danube.

Lennart Torstenson est vaincue par Léopold-Guillaume de Habsbourg dans le quartier de Brigittenau.

Lennart Torstenson renonce à attaquer Vienne.

Matthias Gallas est à nouveau rappelé pour affronter à nouveau les Suédois en 1645 après leur victoire de Jankau.


Léopold-Guillaume de Habsbourg - Gouverneur des Pays-Bas espagnols

Léopold-Guillaume de Habsbourg Gouverneur général des Pays-Bas espagnols

En 1647, Léopold-Guillaume de Habsbourg remplace Manuel de Moura y Cortereal et devient Gouverneur général des Pays-Bas espagnols.



Mort de Léopold-Guillaume de Habsbourg

Léopold-Guillaume de Habsbourg meurt à Vienne le 20 novembre 1662.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !