Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



22 événements affichés, le premier en 866 - le dernier en 928



Naissance de Léon VI le Sage

Léon VI Philosophos ou Léon VI, dit le Sage de, naît le 1er ou le 19 septembre 866, fils de Basile Ier, empereur byzantin et d'Eudocie Ingerina.

L'identité de son père n'est pas été formellement tranchée. Officiellement, Léon VI est le fils de Basile Ier le Macédonien et d'Eudoxie Ingerina, sa seconde épouse. Mais la majorité des chroniqueurs contemporains indique que Léon VI le Sage et son frère Étienne seraient nés de Michel III et d'Eudoxie Ingerina.

Toujours est-il que la jeunesse de Léon VI le Sage est troublée par les sentiments d'antipathie et de dégoût que Basile Ier le Macédonien, son père, éprouve à son égard.

Léon VI le Sage est instruit par Photios futur patriarche de Constantinople. Il est surnommé le sage car il est moins ignorant que ses contemporains.



Naissance d'Anne de Byzance

Anna ou Anne de Byzance naît en 885 ou 887, fille de Léon VI le Sage et de Zoé Zautsina.



Mariage de Léon VI le Sage avec Théophano

Nouvelle déposition et exil de Photios Ier

Léon VI le Sage, tombé amoureux de Zoé Zoutsina, doit renoncer à elle.

Léon VI le Sage épouse, par force, en 886 Théophano, fille de Martinacus, noble byzantin.

Leur enfant est :

Particulièrement laide et pieuse, Théophano se confine dans la religion.

Son aversion pour son épouse entraîna une colère de son père, qui le fait emprisonner pendant 3 mois.

Dans le conflit qui oppose Basile Ier le Macédonien à son fils Léon VI, Photius prend le parti du père.


Basile Ier et son fils Léon

Mort de Basile Ier le Macédonien Empereur byzantin

Léon VI le Sage Empereur byzantin

Alexandre III Co Empereur byzantin

Stylianos Zaoutsès Maître des offices et logothète du drome

Basile Ier le Macédonien meurt en 886, à l'âge de 73 ans après un règne de 19 ans.

Basile Ier le Macédonien laisse un traité de "l'Art de régner" adressé à son fils Léon.

Léon VI le Sage, fils de Basile Ier, devient empereur byzantin en 886 et doit théoriquement partager le pouvoir avec son frère Alexandre III.

La frivolité de ce dernier conduisit Léon à exercer seul le pouvoir impérial.

Dès son avènement, Léon VI le Sage nomme Stylianos Zaoutsès Maître des offices et logothète du drome.



Exil de Photius

Étienne patriarche

Léon VI le Sage exile le patriarche Photius qu'il contraint d'abdiquer.

Le jour de Noël 886, Léon VI le Sage fait couronner patriarche son propre frère puîné, Étienne : maladif, ce dernier est aussi coopératif qu'on le lui demande.


Publication des Basiliques

Léon VI le Sage termine la recodification du droit romain, commencée sous Basile Ier le Macédonien, Connu sous le titre de Basiliques ou Basilica, c'est la traduction grecque et la mise à jour du code de lois créé par Justinien Ier.

Le grec est alors la seule langue comprise par le peuple et les fonctionnaires.



Défaite de Léon VI le Sage devant les Bulgares

Léon VI le Sage est vaincu par les Bulgares en 894.



Victoire de Léon VI le Sage devant les Bulgares

Léon VI le Sage, avec l'aide des Magyars, bat les Bulgares en 895.



Défaite des Byzantins devant les Bulgares

Ayant rompu son alliance avec les Magyars, Léon VI le Sage est à nouveau battu par les Bulgares en 896. Le tsar Syméon profite de ces victoires pour obtenir l'indépendance de son église et l'établissent d'un patriarcat.



Grand Synode

En 899, Léon VI le Sage fait convoquer un grand synode destiné à restaurer les relations entre les Églises d'Occident et d'Orient.



Mariage de Léon VI le Sage avec Eudoxie Baïana

Léon VI le Sage épouse en 900 Eudoxie Baïana. Un litige avec l'église commence. Le nouveau patriarche, Antoine Cauléas, lui accorde la dispense nécessaire.

A l'époque, l'Église orthodoxe considère que le premier mariage a un caractère sacré. À la mort de l'épouse, un second mariage est autorisé afin de permettre la perpétuation de la famille. Les mariages subséquents sont considérés comme des fornications et sont condamnés. Les enfants issus de ces unions sont regardés comme illégitimes.



Mort d'Eudoxie Baïana

Le litige de Léon VI le Sage avec l'église s'achève rapidement par la mort de son épouse après la naissance d'un fils mort-né en avril 901.



Mariage Louis III l'Aveugle avec Anne de Byzance

Louis III l'Aveugle épouse en 901 Anna ou Anne de Byzance ou de Constantinople ou de Macédoine (vers 885-911), fille de Léon VI le Sage et de Zoé Zautsina. Leurs enfants sont :



Conquête de la Sicile par les Musulmans

Léon VI le Sage perd la Sicile en 902, conquise par les Musulmans.



La pornocratie pontificale

La pornocratie pontificale désigne une période sombre de la papauté romaine de 904 à 963. Le terme vient de l'allemand "Römisches Hurenregiment", utilisé par les historiens du XVIIIe siècle, et qui signifie littéralement "gouvernement romain des courtisanes".

Durant cette période, la papauté subit la forte influence de femmes débauchées appartenant aux familles des comtes de Tusculum, les familles des Théophylactes et des Crescentii. Ces grandes familles romaines font et défont les papes, plaçant souvent sur le siège épiscopal des laïcs incompétents.

De tels papes n'étaient évidemment que des fantoches avec une durée de vie très brève. Les chroniqueurs du Moyen Âge (dont Liutprand de Crémone) rapportent que la période est marquée par la débauche, les actes de cruauté et les sacrilèges. Cependant, l'historiographie actuelle a largement relativisé cette vision qui était surtout le fait d'écrivains partisans de l'empereur Othon Ier le Grand qui met fin à cette période.



Mariage de Léon VI le Sage avec Zoé Zautsina

Léon VI le Sage n'ayant pas d'autre fils, pour légitimer leur fils Constantin VII, Léon VI le Sage épouse secrètement en 905 Zoé Zautsina dans une chapelle du Palais Sacré de Constantinople.

Puis Léon VI le Sage la proclame épouse et impératrice.

Leurs enfants sont :

Par ce mariage Léon VI le Sage viole les règles de l'Église et le Code des lois qu'il a lui-même promulgué et qui prohibe toute union au-delà de la deuxième.

Issu d'une quatrième union, Constantin VII Porphyrogénète est regardé comme illégitime.

La fureur de l'Église ne connaît alors plus de bornes et refuse la dispense nécessaire.



Naissance de Constantin VII Porphyrogénète

Constantin VII Porphyrogénète naît en septembre 905 à Constantinople, fils de l'empereur Léon VI le Sage et de Zoé Zautsina. Porphyrogénète signifie "né dans la famille impériale" ou plus précisément "né dans la pourpre", la pourpre symbolisant l'empereur.



Abdication du Patriarche Nicolas

Euthyme Patriarche

L'Église est divisée en deux factions, les photiens et les ignaciens. Léon VI le Sage sait jouer de ces divisions. Léon lutte pendant plus d'un an pour imposer cette légitimation, forçant le patriarche Nicolas à abdiquer et le faisant remplacer comme patriarche par Euthyme, sous la condition que celui-ci lui accorde la dispense de remariage.



Siège de Constantinople

En 907, Constantinople est assiégée par les Rus' de Kiev qui réclament des avantages commerciaux. Léon VI le Sage les leur accorde.



Campagne de Léon VI le Sage contre les Rus' de Kiev

Léon VI le Sage attaque les Rus' de Kiev en 911, mais doit en fin de compte signer avec eux un traité commercial.



Campagne de Byzance en Crète

En 912, Léon VI le Sage tente vainement de reprendre la Crète aux Arabes, mais sans succès.



Mort de Léon VI le Sage Empereur byzantin

Alexandre III Empereur byzantin

Nicolas a nouveau patriarche

Léon VI le Sage tombe malade au retour et mourut le 11 mai 912.

Le fils de Léon VI le Sage étant encore enfant, Alexandre III succède à Léon VI, son frère aîné, et devient seul Empereur byzantin en 912.

Cruel et ivrogne, Alexandre III s'emploie à prendre le contre-pied de son frère Léon VI, refusant d'honorer les traités et les tribus conclus par ce dernier.

Alexandre III rappelle en 912 le patriarche Nicolas, déposé par Léon VI, qui s'efforce de purger la hiérarchie de l'Église, afin d'en éliminer les évêques et les prêtres ayant des sympathies pour le patriarche Ignace. La plupart des prêtres démis refusent cependant de quitter leurs fonctions, obligeant ainsi Nicolas à revenir sur sa décision.



Mort de Jean X Pape

Léon VI Pape

Jean XI Cardinal

Mort de Léon VI Pape

Étienne VII Pape

Jean X est emprisonné puis meurt assassiné à Rome à l'instigation de Marozie Iere ou de Guy de Toscane en 928.

Léon VI, né à Rome de la famille des Sanguigna, devient Pape en mai 928.

Jean XI est nommé cardinal par Léon VI en 928.

Léon VI meurt en décembre 928.

Étienne VII (VIII), né à Rome, devient Pape en 928.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !