Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1043 - le dernier en 1198



Mariage de Casimir Ier le Restaurateur avec Maria Dobronega de Kiev

Mariage d'Iziaslav Ier de Kiev avec Gertrude de Pologne

Casimir Ier le Restaurateur renforce l'alliance entre la Russie kiévienne et le royaume de Pologne afin se mettre à l'abri pendant la reconquête de la Poméranie et de la Mazovie.

Casimir Ier le Restaurateur épouse Maria Dobroniega ou Maria Dobronega de Kiev, fille de Vladimir Ier de Kiev. Leurs enfants sont :

Iziaslav Ier de Kiev épouse en 1043 Gertrude de Pologne. Leurs enfants sont :

Les deux mariages ont lieu le même jour.



Mariage de Vratislav II de Bohême avec Adélaïde Arpad

Vratislav II de Bohême épouse en 1057 Adélaïde Arpad, fille d'André Ier Arpad et d'Anastasia Agmunda Yaroslavna. Leurs enfants sont :



Mort d'Adélaïde Arpad

Mariage de Vratislav II de Bohême avec Swatana de Pologne

Adélaïde Arpad meurt en 1062.

Vratislav II de Bohême est veuf d'Adélaïde Arpad.

Les relations entre la Bohême et la Pologne se réchauffent.

Vratislav II de Bohême épouse en 1062 ou 1063 Swietoslawa ou Swatawa ou Swatana de Pologne (morte en 1126), fille de Casimir Ier le Restaurateur et de Maria Dobronega de Kiev. Leurs enfants sont :



Boleslas II le Généreux Déposé

Mort de Stanislas Szczepanowski

Ladislas Ier Herman Duc de Pologne

Les opposants, soutenus par le Saint-Empire et la Bohême, commencent à dessiner un complot contre Boleslas II le Généreux qu'ils souhaitent remplacer par Ladislas Ier Herman, son jeune frère.

Ayant eu vent de la conspiration, Boleslas II le Généreux soupçonne Stanislas Szczepanowski, évêque de Cracovie, d'en être l'instigateur

Selon Wincenty Kadlubek, Stanislas Szczepanowski a pris la défense de l'épouse infidèle d'un chevalier qui a accompagné Boleslas II le Généreux dans sa campagne contre la Rus' de Kiev.

Boleslas II le Généreux condamne lourdement cette femme alors que son mari lui pardonne.

Pour avoir osé s'opposer à la justice royale, Boleslas II le Généreux condamne Stanislas Szczepanowski à la peine de mort, de façon à faire un exemple et effrayer ses nombreux opposants.

Stanislas Szczepanowski meurt le 11 avril ou le 8 mai 1079 à Cracovie assassiné alors qu'il célèbre l'eucharistie.

Selon la tradition le lieu du martyre de Stanislas Szczepanowski est l'église Saint-Michel-Archange et Saint-Stanislas de Cracovie, aussi appelé en polonais Skalka.

En 1079, face à l'indignation et à la révolte des nobles et des prélats, Boleslas II le Généreux est excommunié et déposé.

Il abandonne la couronne pour s'enfuir en Hongrie, accompagné de son épouse et de son fils Mieszko.

Ladislas Ier Herman, frère de Boleslas II le Généreux, est installé au pouvoir par les magnats dont il est la marionnette.

Ladislas Ier Herman se contente du titre de Duc de Pologne, reconnaissant au Saint-Empire une certaine suprématie.

Zbigniev ne renonce pas à succéder à son père malgré son illégitimité, car Judith de Bohême, la duchesse, est apparemment stérile.

L'homme qui détient réellement le pouvoir est un certain Sieciech, qui est Comte palatin à la cour de Boleslas II le Généreux, et qui a l'ambition de fonder une nouvelle dynastie qui succéderait aux Piasts.

Ladislas Ier Herman change radicalement la politique menée par son prédécesseur.

Il arrête la Réforme grégorienne ainsi que la politique d'indépendance par rapport au Saint-Empire.

Il dénonce l'alliance avec la Hongrie.

Ladislas Ier Herman installe sa résidence à Plock.



Mariage de Ladislas Ier Herman avec Judith de Bohême

En 1080, Przeclawa est répudiée.

Pour célébrer l'alliance entre la Pologne et la Bohême, Ladislas Ier Herman épouse en 1080 ou 1082 Judith de Bohême, fille de Vratislav II de Bohême et d'Adélaïde Arpad. Leur enfant est :



Naissance de Boleslas III Bouche-Torse

Après six ans de mariage, la duchesse Judith donne naissance à un fils.

Boleslaw ou Boleslas III Bouche-Torse ou Krzywousty naît à Cracovie le 20 août 1085 ou 1086, fils de Ladislas Ier Herman et de Judith de Bohême.

Il appartient à la dynastie des Piasts.

Avec un fils légitime pour héritier, les positions de Mieszko Boleslawowic et de Zbigniew sont remises en causes.

Le premier est forcé d'accepter la situation.

Zbigniew quant à lui, poursuit ses études sous la tutelle de Maria Dobronega de Kiev, sa grand-mère paternelle, avec l'intention d'entrer dans la carrière ecclésiastique.

Trop jeune pour être ordonné prêtre, Zbigniew est nommé chanoine de Cracovie.



Mort de Judith de Bohême

Judith de Bohême meurt en 1086.



Mariage de Ladislas Ier Herman avec Judith de Franconie

Ladislas Ier Herman est veuf de Judith de Bohême.

Judith de Franconie est veuve de Salomon de Hongrie

Renforçant les liens avec le Saint-Empire, Ladislas Ier Herman épouse en 1087 ou 1089 Judith de Franconie.

Sieciech obtient le soutien de Judith de Franconie, qui l'aide à manipuler Ladislas Ier Herman.

Les relations entre Judith de Franconie et ses beaux-fils sont très tendues, en particulier avec Zbigniew le premier-né.

Grâce à ses intrigues, Ladislas Ier Herman éloigne Zbigniew de Cracovie et l'envoie à l'abbaye de Quedlinbourg en Saxe, où l'abbesse n'est autre que la sœur de Judith.

Cette action fait de Zbigniew un moine inadmissible à la succession.



Prise de pouvoir de Sieciech

Se présentant comme le premier gardien du jeune prince Boleslas III Bouche-Torse, Sieciech obtient le soutien de la duchesse Judith de Bohême dans ses plans pour s'emparer du pouvoir dans le pays.

En l'absence d'un pouvoir fort, Sieciech occupe les plus hautes fonctions militaires dans le pays.

Sieciech favorise ses partisans à la cour.

Devenu le véritable dirigeant du pays, Sieciech fait battre sa propre monnaie.

En 1090, avec l'aide des forces polonaises placées sous son commandement, Sieciech, Comte palatin, prend le contrôle de la Poméranie de Gdansk.

Les grandes villes sont occupées par des troupes polonaises, les autres sont incendiées.



Divorce d'Ottokar Ier de Bohême et d'Adelaïde de Misnie

Mariage d'Ottokar Ier de Bohême avec Constance Arpad

Ottokar Ier de Bohême et Adelaïde de Misnie divorcent en 1198.

Ottokar Ier de Bohême épouse en 1198 Constance Arpad, fille de Béla III Arpad. Leurs enfants sont :


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !