Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



60 événements affichés, le premier en 1676 - le dernier en 1950


Éléonore de Neubourg Éléonore de Neubourg

Mariage de Léopold Ier de Habsbourg avec Éléonore de Neubourg

Léopold Ier de Habsbourg est veuf de Claude-Félicité d'Autriche-Tyrol.

La réputation d'extrême fécondité des princesses de la maison de Neubourg fait de ces dernières l'objet d'alliances très recherchées des souverains européens.

Cette fois, la candidature d'Éléonore de Neubourg est agréée.

Léopold Ier de Habsbourg épouse en 1676 Éléonore de Neubourg, fille de Philippe-Guillaume de Wittelsbach-Neubourg et d'Élisabeth-Amalie de Hesse-Darmstadt.

Leurs enfants sont :

Devenue impératrice à son tour, Éléonore de Neubourg se souvient du prince Lobkowitz, en faisant élever les enfants du ministre disgracié aux premiers honneurs de la Cour Impériale.

Très proche de son mari qui lui est fidèle, elle le soigne elle-même pendant ses maladies.



Naissance de Joseph Ier de Habsbourg

Joseph Ier de Habsbourg naît à Vienne le 26 juillet 1678, fils de Léopold Ier de Habsbourg et d'Éléonore de Neubourg.

Son père a dû attendre ses troisièmes noces pour enfin avoir un héritier viable.

Il est ainsi prénommé en hommage au père nourricier du Christ.



Joseph Ier de Habsbourg Roi des Romains

Joseph Ier de Habsbourg devient Roi des Romains en 1690.



Mariage de Léopold Ier de Lorraine avec Élisabeth Charlotte d'Orléans

Léopold Ier de Lorraine épouse une nièce de Louis XIV.

Léopold Ier de Lorraine arrive à Nancy, pour la première fois de sa vie, le 17 août 1698.

Élisabeth Charlotte d'Orléans devait épouser Joseph Ier de Habsbourg.

Le mariage par procuration avec Léopold Ier de Lorraine, a lieu à Fontainebleau le 13 octobre 1698, Henri de Guise-Lorraine, chef de la branche française de la Maison de Lorraine représentant Léopold Ier de Lorraine.

Léopold Ier de Lorraine épouse de vivo à Bar-le-Duc le 25 octobre 1698 Élisabeth Charlotte d'Orléans, fille de Philippe Ier d'Orléans et d'Élisabeth Charlotte Wittelsbach von Pfalz. Leurs enfants sont :

Le mariage est consommé le soir même.



Mariage de Joseph Ier de Habsbourg avec Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg

Joseph Ier de Habsbourg a pour favori le comte de Salm qui lui fait épouser une de ses nièces.

Joseph Ier de Habsbourg épouse en 1699 Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg (1673-1742) fille de Jean-Frédéric de Hanovre, Duc de Brunswick-Lunebourg-Kalenberg, et de Bénédicte de Palatinat. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie-Josèphe d'Autriche

Marie-Josèphe d'Autriche naît en 1699, fille de Joseph Ier de Habsbourg et de Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg.



Naissance de Marie-Amélie d'Autriche

Marie-Amélie d'Autriche naît en 1701, fille de Joseph Ier de Habsbourg et de Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg.


Joseph Ier de Habsbourg

Mort de Léopold Ier de Habsbourg

Joseph Ier de Habsbourg Empereur germanique

Joseph Ier de Habsbourg Roi de Hongrie

Joseph Ier de Habsbourg Archiduc d'Autriche

Léopold Ier de Habsbourg meurt à Vienne le 5 mai 1705.

Joseph Ier de Habsbourg, son fils aîné lui succède et devient Empereur germanique, Roi de Hongrie et Archiduc d'Autriche.

Il a à son service Eugène-François de Savoie-Carignan qu'il fait entrer dans ses conseils et pour qui il est comme un frère.

Toute la durée de son règne sera marquée par la révolte de François II Rakoczy en Hongrie orientale.

Joseph Ier de Habsbourg n'a que deux filles et il parait évident qu'il n'aura pas d'autres enfants.

Seul Charles VI de Habsbourg représente encore un avenir pour la dynastie.



Conquête du Montferrat

Victor-Amédée II de Savoie en Piémont

Perte de la Savoie par Victor-Amédée II de Savoie

En 1706 et 1707, Eugène-François de Savoie-Carignan fait rentrer tout le Milanais et la Lombardie sous l'obédience de Joseph Ier de Habsbourg.

En 1706, Eugène-François de Savoie-Carignan s'empare du Montferrat, pour le compte de Victor-Amédée II de Savoie.

En 1706, par une victoire d'Eugène de Savoie près de Turin, Victor-Amédée II de Savoie peut rentrer dans le Piémont.

Mais une nouvelle défaite de Victor-Amédée II de Savoie lui fait perdre la Savoie.

Lors des campagnes difficiles de la guerre de Succession d'Espagne, Louis XIV confie à Philippe II d'Orléans l'armée d'Italie.

Philippe II d'Orléans prouve sa bravoure à Turin en 1706.



Cession d'Alexandrie en Italie

En 1707, la ville d'Alexandrie en Italie est cédée par Joseph Ier de Habsbourg à Victor-Amédée II de Savoie.


Marie-Anne d'Autriche

Mariage de Jean V de Portugal avec Marie-Anne d'Autriche

Jean V de Portugal épouse le 28 octobre 1708 Marie-Anne d'Autriche, fille de Léopold Ier de Habsbourg et d'Éléonore de Neubourg. Leurs enfants sont :


Charles VI de Habsbourg Charles VI de Habsbourg

Mort de Joseph Ier de Habsbourg

Charles VI de Habsbourg Empereur germanique

Charles VI de Habsbourg Roi de Hongrie

En 1711, Joseph Ier de Habsbourg reconnait le calvinisme en Hongrie ainsi que le droit des États.

Joseph Ier de Habsbourg meurt à Vienne le 17 avril 1711, sans descendance masculine, victime de l'épidémie de petite vérole (variole) qui frappe toute l'Europe.

Charles VI de Habsbourg est élu Empereur romain germanique ou Empereur d'Allemagne et Roi de Hongrie sous le nom de Charles III en 1711.

Charles VI de Habsbourg rassemble l'ensemble de l'Empire de Charles Quint au grand dam des puissances européennes.



Publication de la Pragmatique Sanction

Charles VI de Habsbourg n'a pas encore de successeur et son mariage se révèle stérile.

Charles VI de Habsbourg désire, qu'à son décès, ses états patrimoniaux restent au sein de sa Maison et ne soient pas démembrés au profit :

maris des filles de Joseph Ier de Habsbourg.

Charles VI de Habsbourg édicte en 1713 la Pragmatique Sanction qui réserve le trône à l'aîné des enfants de Charles VI de Habsbourg, qu'il soit de sexe masculin ou féminin, au détriment des enfants de Joseph Ier de Habsbourg, son frère aîné décédé.

Malgré les accords des époux des filles de Joseph Ier de Habsbourg et la garantie des différentes puissances européennes, cela déclenchera plus tard la guerre de succession d'Autriche.



Naissance de Joseph Ier du Portugal

Joseph Ier du Portugal dit le Réformateur naît le 6 juin 1714, fils de Jean V de Portugal et de Marie-Anne d'Autriche.


Famille de Philippe V d'Espagne - par Louis Michel van Loo - peint en 1743

Mariage de Philippe V d'Espagne avec Élisabeth Farnèse

Philippe V d'Espagne est veuf de Marie-Louise Gabrielle de Savoie.

Philippe V d'Espagne épouse à Guadalajara le 24 décembre 1714 Élisabeth Farnèse, fille d'Édouard II Farnèse et de Dorothée-Sophie de Palatinat-Neuburg, nièce du Duc de Parme. Leurs enfants sont :

Sur la toile on trouve de gauche à droite :

les deux enfants sont :

Par ce mariage, le duché de Parme passera aux mains des Bourbon.



Mariage de Frédéric-Auguste II de Saxe avec Marie-Josèphe d'Autriche

Frédéric-Auguste II de Saxe épouse en 1719 Marie-Josèphe d'Autriche, fille de Joseph Ier de Habsbourg et de Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg. Leurs enfants sont :



Mariage de Charles VII Albert de Bavière avec Marie-Amélie d'Autriche

En signe de réconciliation avec les Habsbourg, Maximilien II Emmanuel de Bavière marie son fils avec la fille de l'empereur.

Charles VII Albert de Bavière épouse le 5 octobre 1722 Marie-Amélie d'Autriche (1701-1756), fille de Joseph Ier de Habsbourg et de Wilhelmine de Brunswick-Lunebourg. Leurs enfants sont :



Mariage de Joseph Ier du Portugal avec Marie-Anne-Victoire de Bourbon

Joseph Ier du Portugal épouse le 19 janvier 1729 Marie-Anne-Victoire de Bourbon, fille de Philippe V d'Espagne et d'Élisabeth Farnèse. Leurs enfants sont :



Naissance de Marie Ire du Portugal

Maria Francisca Doroteia Josefa Antónia Gertrudes Rita Joana ou Marie Ire du Portugal naît à Lisbonne le 17 décembre 1734, dite la Pieuse (au Portugal) ou la Folle (au Brésil), fille de Joseph Ier du Portugal et de Marie-Anne-Victoire de Bourbon.


Joseph Ier de Portugal

Mort de Jean V de Portugal

Joseph Ier du Portugal Roi de Portugal

Malade durant les 8 dernières années de sa vie, Jean V de Portugal meurt à Lisbonne le 31 juillet 1750.

Il laisse un royaume en banqueroute, endetté, notamment auprès de la France, suite au ralentissement des entrées d'or du Brésil.

Joseph Ier du Portugal son fils, devient Roi du Portugal.

Le nouveau roi est conscient que des changements importants sont nécessaires pour redresser la situation du pays à l'intérieur et son influence à l'extérieur.

Il faut affronter des problèmes :



Sebastião José de Carvalho e Melo Secrétaire d'état

Joseph Ier du Portugal apprécie Sebastião José de Carvalho e Melo et le nomme secrétaire d'état en 1755.

Pendant 20 ans il sera l'homme fort du pays, le roi Joseph Ier du Portugal ayant une personnalité réservée.


Séisme à Lisbonne

Tremblement de terre à Lisbonne

Abandon du monastère de Notre-Dame de la Péna

Le 1er novembre 1755 un tremblement de terre parmi les plus destructeurs et les plus meurtriers de l'histoire, de magnitude 8.75 ravage Lisbonne, provoquant incendies, raz-de-marée, scènes de paniques.

On compte entre 80 000 et 100 000 victimes, 15 000 morts et 85% des habitations détruites, dont le palais royal, avec la bibliothèque et ses archives, des églises...

Par miracle, la famille royale survit à l'effondrement de son palais.

Le monastère de Notre-Dame de la Péna est endommagé par le séisme de 1755 et laissé à l'abandon et en ruine.

Sebastião José de Carvalho e Melo prend immédiatement les choses en main alors que la famille royale fuit Lisbonne. Afin d'éviter les pillages, il fait protéger par la troupe tous les endroits sensibles et organise la distribution de vivres et l'installation de logements provisoires pour les survivants.

Tout est fait pour ramener l'ordre, assainir la ville, conserver les habitants sur place, faire taire les mauvais prophètes.

Sebastião José de Carvalho e Melo fait appel à l'entraide des princes européens. La nouvelle de la catastrophe émeut l'Europe entière. Voltaire compose un poème sur le désastre de Lisbonne.

Les fonds affluent pour rebâtir la ville, qui est reconstruite sur un plan rectiligne s'ordonnant autour de la place Terreiro do Paço ornée de la statue équestre du roi Joseph Ier du Portugal.

La ville basse (a Baixa) est reconstruite telle que nous la connaissons encore aujourd'hui.

Sebastião José de Carvalho e Melo fait appel à des architectes portugais avec qui il va chercher à appliquer les principes des Lumières. Un souci de simplicité, de cohérence et de fonctionnalité animent ce projet. Les activités sont regroupées par quartier. Pour se protéger des incendies, on privilégie l'azulejo qui connaît son grand essor.

Le terme d'azulejos ou azuléjos (de l'arabe al zulaydj, pierre polie) désigne un ensemble de carreaux de faïence assemblés en panneau mural.

Ces carreaux ou ces panneaux peuvent utiliser des motifs géométriques ou des représentations figuratives, dans les intérieurs de bâtiments mais aussi en revêtement extérieur de façade.



Tentative d'assassinat contre Joseph Ier du Portugal

Le 3 septembre 1758, Joseph Ier du Portugal échappe à une tentative d'assassinat.

Le 13 décembre 1758, Sebastião José de Carvalho e Melo fait arrêter et torturer les auteurs et les complices.



Répression contre les auteurs de la tentative d'assassinat contre Joseph Ier du Portugal

Le 13 janvier 1759, 10 des auteurs et des complices du régicide sont exécutés, dont le duc d'Aveiro, le marquis de Tavora, sa femme et son fils, et le comte d'Atoguia.

La fraction la plus réactionnaire de la haute aristocratie est éliminée.

La noblesse, en état de choc, renonce à manifester publiquement son opposition.


Pierre III de Portugal avec Marie Ire de Portugal

Mariage de Pierre III de Portugal avec Marie Ire du Portugal

Pierre III de Portugal épouse en 1760 Marie Ire du Portugal. Leurs enfants sont :

Pierre III de Portugal est le frère cadet de Joseph Ier du Portugal, le père de Marie.



Mort de Joseph Ier du Portugal

Marie Ire du Portugal Reine de Portugal

Démission de Sebastião José de Carvalho e Melo

Joseph Ier du Portugal meurt le 24 février 1777.

Marie Ire du Portugal devient Reine de Portugal.

À la demande de Marie Ire de Portugal, Pedro devient roi-consort et reçoit le titre de Pierre III de Portugal.

Queluz devient résidence royale.

Les rancœurs à l'égard de Sebastião José de Carvalho e Melo s'accumulent.

La première décision de Marie Ire de Portugal est de démettre Sebastião José de Carvalho e Melo, le premier ministre, en qui elle ne voit qu'un mécréant.

Accusé de tous les maux, il est jugé et démissionne. Il vit dès lors retiré.


Joseph Bonaparte

Joseph Ier Bonaparte roi des Espagnes et des Indes

Abolition de l'Inquisition espagnole

Ferdinand VII d'Espagne, sous la pression, impériale et paternelle, rend la couronne à Charles IV d'Espagne le 6 mai 1808, sans savoir que le jour avant Charles avait accepté la cession de ses droits en faveur de Napoléon Ier.

Charles IV d'Espagne et Marie Louise de Bourbon-Parme séjournent au château de Fontainebleau du 23 mai à début juin 1808.

Ils sont accompagnés de Manuel Godoy.

Napoléon Ier désigne finalement comme roi d'Espagne son frère Joseph Bonaparte qui règne sous le nom de Joseph-Napoléon Ier.

Joseph Bonaparte est perçu par une majorité d'Espagnols comme un roi illégitime, un roi intrus.

Ses ennemis lui attribuent le surnom de Pepe Botella (Jojo la bouteille) car ses premiers décrets ont concerné les boissons alcooliques et les jeux de cartes.

Joseph Bonaparte abolit en 1808 l'Inquisition espagnole.



Mariage de Jean Ier de Saxe avec Amélie Augusta de Bavière

Jean Ier de Saxe épouse en 1822 Amélie Augusta de Bavière. Leurs enfants sont :


François-Charles d'Autriche et Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière vers 1865

Mariage de François-Charles d'Autriche avec Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière

Peu brillant et d'un naturel effacé, François-Charles d'Autriche épouse en 1824 Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Frederica Caroline Wilhelmina de Bade Leurs enfants sont :

Cette union aurait été décidée lors du Congrès de Vienne.


Ludovica de Bavière en 1836 avec ses 2 aînés Louis Guillaume et Hélène

Mariage de Maximilien Joseph de Wittelsbach avec Ludovica de Bavière

D'un caractère fantasque voire misanthrope, Maximilien Joseph de Wittelsbach mène une vie plutôt bohème.

Passant ses étés dans son domaine de Possenhofen et ses hivers dans son palais de Munich, il ne fréquente la cour royale de Bavière que contraint et forcé, lors des cérémonies officielles ou familiales et préfère de loin la compagnie des gens simples.

Maximilien Ier Joseph de Bavière décide de réconcilier les différentes branches de la famille de Bavière.

Maximilien Joseph de Wittelsbach épouse à Tegernsee le 9 septembre 1828 Ludovica de Bavière, sa cousine, fille de Maximilien Ier Joseph de Bavière et de Frederica Caroline Wilhelmina de Bade. Leurs enfants sont :

Ludovica de Bavière passa sa nuit de noces enfermée dans une chambre, refusant d'aller retrouver son mari.

Maximilien Joseph de Wittelsbach se contentera de lui faire des enfants et lui laissera gérer la famille à sa guise, afin qu'elle le laisse vivre plus librement.

Veuve, la duchesse révélera que son mari n'eut aucune attention pour elle avant leurs noces d'or.

Fille du roi Maximilien Ier Joseph de Bavière, Ludovica de Bavière a à souffrir de ce mariage avec un prince de second rang alors que toutes ses sœurs épousent des têtes couronnées.



Naissance de François-Joseph Ier d'Autriche

Franz Josef ou François Joseph Charles de Habsbourg-Lorraine ou François-Joseph Ier d'Autriche dit Franzl naît au Château de Schönbrunn à Vienne le 18 août 1830 à 9h45, fils de François-Charles d'Autriche et de Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière.



Mariage de Léopold de Wittelsbach avec Augusta de Habsbourg-Toscane

Léopold de Wittelsbach épouse en 1844 Augusta de Habsbourg-Toscane (1825-1864). Leurs enfants sont :


François-Joseph Ier d'Autriche en Feld Maréchal

Révolution du Printemps des Peuples

Felix zu Schwarzenberg Chancelier

Abdication de Ferdinand Ier d'Autriche

François-Joseph Ier d'Autriche Empereur d'Autriche

Lors de la révolution du Printemps des Peuples, alors que le peuple marche sur le palais, Ferdinand Ier d'Autriche demande une explication à Clément-Wenceslas de Metternich, et se voit répondre qu'ils font une révolution.

On lui attribue cette réponse : Oui… ont-ils le droit de faire ça ?

Clément-Wenceslas de Metternich doit s'enfuir.

Le Prince Felix zu Schwarzenberg est nommé chancelier en remplacement de Clément-Wenceslas de Metternich, par l'entregent de son beau-frère, Alfred, Prince de Windisch-Graetz.

Le Prince Felix zu Schwarzenberg fait partie de l'entourage de Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière, la belle-sœur de l'empereur.

Avec l'aide de Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière, Felix zu Schwarzenberg convainc Ferdinand Ier d'Autriche d'abdiquer au profit de François Joseph Ier d'Autriche, fils de François-Charles d'Autriche et de Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière.

François-Joseph Ier d'Autriche devient Empereur d'Autriche le 2 décembre 1848.

Ferdinand Ier d'Autriche et Marie Anne de Savoie, son épouse, se retirent à Prague.


Frédéric-Guillaume de Hesse-Rumpenheim - vers 1845

Fiançailles de Frédéric-Guillaume de Hesse-Rumpenheim ave Marie Anne Frédérique de Prusse

Rencontre de François-Joseph Ier d'Autriche avec Marie Anne Frédérique de Prusse

Pour sceller la réconciliation entre la Prusse et la Hesse-Cassel, Marie Anne Frédérique de Prusse est engagée envers Frédéric-Guillaume de Hesse-Rumpenheim, fils aîné du landgrave de Hesse-Rumpenheim, héritier de l'électeur de Hesse-Cassel.

François-Joseph Ier d'Autriche rencontre Marie Anne Frédérique de Prusse à la cour de Berlin à la fin de l'année 1852. Il la demande en mariage.

D'une beauté réputée, elle est une pianiste accomplie formée par Theodor Kullak.

Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière, la mère de l'empereur, s'entremet sans succès auprès de sa sœur, Élisabeth Louise de Bavière, reine de Prusse, tante de la jeune fille.

En réaction de la reculade d'Olmütz, 2 ans plus tôt, Frédéric-Guillaume IV de Prusse oppose une fin de non-recevoir.

De plus, la cour de Prusse protestante, qui convoite toujours la première place au sein de la Confédération Germanique, ne veut en aucun cas s'allier à sa rivale autrichienne catholique.

Aussi, le roi Frédéric-Guillaume IV de Prusse, oncle de la princesse, tout en y mettant les formes, opposa-t-il une fin de non-recevoir aux propositions impériales.

Ce refus est un camouflet pour la Maison de Habsbourg-Lorraine.


Élisabeth de Habsbourg-Hongrie et ses enfants

Mariage de Charles-Ferdinand d'Autriche avec Élisabeth de Habsbourg-Hongrie

François-Joseph Ier d'Autriche s'éprend de sa cousine Élisabeth de Habsbourg-Hongrie, veuve de Ferdinand Charles de Modène, mère d'une petite fille et demi-sœur de Étienne de Habsbourg-Lorraine qui a soutenu les rebelles lors de la révolution de 1848 à 1849.

Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière s'oppose à ce mariage. Elle somme Charles-Ferdinand d'Autriche et Élisabeth de Habsbourg-Hongrie de se marier au plus tôt.

Charles-Ferdinand d'Autriche épouse le 18 avril 1854 Élisabeth de Habsbourg-Hongrie, sa nièce, fille de Joseph Antoine d'Autriche et Dorothée de Wurtemberg. Leurs enfants sont :


François-Joseph Ier d'Autriche en 1853

Mariage de François-Joseph Ier d'Autriche avec Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach

François-Joseph Ier d'Autriche épouse à Vienne le 24 avril 1854 Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach, fille de Maximilien Joseph de Wittelsbach et de Ludovica de Bavière. Leurs enfants sont :



Naissance de Gisèle d'Autriche

Gisèle d'Autriche naît en 1856, fille de François-Joseph Ier d'Autriche et d'Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach.



Naissance de Rodolphe d'Autriche

Rodolphe François Charles Joseph de Habsbourg-Lorraine (Rudolf Franz Karl Joseph von Habsburg-Lothringen) ou Rodolphe d'Autriche ou de Habsbourg naît au château de Laxenbourg près de Vienne le 21 août 1858, fils de François-Joseph Ier d'Autriche et d'Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach.

Il est prénommé Rodolphe en l'honneur de son ancêtre Rodolphe Ier de Habsbourg, premier empereur de la dynastie Habsbourg.

Selon la tradition dès le lendemain de sa naissance, le jeune prince héritier est proclamé par son père Colonel du dix-neuvième régiment d'infanterie.

Rodolphe d'Autriche, archiduc héritier, est élevé par Sophie Dorothée Wilhelmine Friederike de Bavière, sa grand-mère paternelle,.

Fragile et pas très robuste, le petit archiduc est un enfant de tempérament craintif.


Plan de la bataille de Solférino

Batailles de Solférino, de Medole et de de San Martino

L'armée d'Italie se tourne vers l'Est pour poursuivre l'ennemi. La progression est ralentie par les destructions opérées par les troupes autrichiennes et par les pluies incessantes.

L'ennemi se replie successivement derrière plusieurs affluents du Pô : l'Adda, l'Oglio et la Chiese.

Grâce à l'efficacité du génie français, le gros de l'armée franco-sarde traverse le Chiese au cours de la journée du 22 juin 1859 et elle se prépare à avancer rapidement vers le Mincio, encouragée par les rapports des patrouilles de reconnaissance qui ont pu vérifier le repli de l'ennemi.

Dans la matinée du 23 juin 1859, François-Joseph Ier d'Autriche donne l'ordre à ses troupes de se tourner vers l'ouest.

Elles regagnent la rive droite du Mincio où elles reviennent occuper les positions abandonnées quelques jours auparavant.

Cette manœuvre est destinée à :

Aux premières heures du 23 juin 1859, Napoléon III et Victor-Emmanuel II de Savoie se rencontrent sur la colline de Lonato pour discuter d'une dépêche envoyée par l'impératrice Eugénie de Montijo, qui contient d'inquiétantes informations sur d'importants mouvements de troupes prussiennes sur le Rhin.

La lettre contient une invitation pressante à la conclusion rapide de la campagne d'Italie afin que l'armée française puisse rentrer chez elle pour défendre ses frontières.

Après un bref entretien privé, les souverains regagnent leurs quartiers généraux.

Les combats des patrouilles de reconnaissance qui se produisent tout au long de la journée convainquent les Autrichiens qu'ils ont intercepté les premières avant-gardes franco-sardes et ceux-ci pensent avoir établi le contact avec l'arrière-garde autrichienne, tout comme à Melegnano.

En fait, les 2 armées sont déployées sur deux lignes parallèles très proches l'une de l'autre et qui s'étend du Nord au Sud sur 20 km.

Selon le plan établi, à l'aube du 24 juin 1859, l'armée franco-sarde se déplace vers l'Est afin de se déployer le long de la rive droite du Mincio.

Comme première étape matinale, l'armée française aurait dû occuper :

Après quelques kilomètres, inévitablement, les colonnes franco-sardes entrent en contact, les unes après les autres, avec les troupes autrichiennes, fortement implantées précisément à :

En quelques heures, de 4 h à 7 h, de violents combats ont lieu qui conduisent à une mêlée générale, chaotique et très violente, qui dure plus de 18 heures.

L'absence de plan de bataille ordonné, l'équilibre des forces en jeu et la détermination féroce des 2 camps sont les principales causes du carnage.

De nombreux combats se déroulent à Medole, Solférino et San Martino qui correspondent, respectivement, aux secteurs sud, central et nord d'un vaste front.



Déposition de Robert Ier de Parme

Armistice de Villafranca

La famille ducale de Parme est chassée par les armées de Victor-Emmanuel II de Savoie.

En raison des désordres, Louise Marie Thérèse d'Artois préfère se réfugier dans le royaume lombardo-vénitien.

Robert Ier de Parme est déposé.

Louise Marie Thérèse d'Artois rédige une protestation depuis Saint-Gall le 28 juin 1859.

Bien que victorieux, Napoléon III est effrayé par les près de 40 000 tués ou blessés à Solférino et l'idée de devoir continuer une campagne d'automne et d'hiver contre les Autrichiens.

Le gouvernement et l'impératrice lui transmettent des informations alarmantes sur l'exécrable état de l'opinion française.

En particulier, les catholiques, jusqu'alors soutien du régime impérial, craignent pour les États pontificaux et l'indépendance du pape si l'Autriche était éliminée d'Italie.

Enfin, un sentiment anti-français se répand en Allemagne, où on soutient les Autrichiens.

La Prusse masse près de 400 000 soldats près du Rhin, dégarni de troupes françaises.

Napoléon III, sans consulter Cavour, son allié sarde, propose l'armistice le 8 juillet.

Cavour démissionne le 10 juillet 1859, alors que le roi Victor-Emmanuel II donne son accord " à titre personnel ", laissant ainsi la porte ouverte à toute rétractation gouvernementale.

L'armistice et les préliminaires de Villafranca sont signés brusquement lors d'une entrevue le 11 juillet 1859 à Villafranca di Verona, en Vénétie, par Napoléon III et François-Joseph Ier d'Autriche.

Il met fin à la guerre austro-franco-sarde qui constitue pour l'Italie, la deuxième guerre d'indépendance italienne.

Cet armistice déçoit les patriotes italiens.

Il est convenu que l'Autriche cède la Lombardie, Mantoue et Peschiera exceptées, à la France, qui la redonne au royaume de Piémont-Sardaigne.

Une confédération italienne présidée par le pape Pie IX est créée, la Vénétie sous souveraineté autrichienne en fera partie.

Les ducs de Modène, de Parme et de Toscane, chassés par des révolutions, retrouvent leurs trônes.

Le 15 septembre 1859, la dynastie des Bourbon est déchue et Parme est intégré à la province de l'Émilie.



Franz Liszt Chevalier

En vue d'épouser Caroline Élisabeth Iwanovska sans lui faire perdre ses privilèges, Franz Liszt demande à François-Joseph Ier d'Autriche d'être anobli.

Il justifie sa demande pour services rendus envers l'Autriche.

Le titre de noblesse autrichienne Ritter, en France nous dirions Chevalier, lui est donné le 30 octobre 1859.



Conquête de la Romagne, de Modène, Parme et la Toscane

Expédition de Garibaldi dans le royaume des Deux-Siciles

En 1860, profitant des troubles intérieurs des états voisins, Victor-Emmanuel II de Savoie agrandit ses possessions de la Romagne, de Modène, Parme et la Toscane dont il chasse les souverains légitimes.

Ferdinand IV de Toscane est déchu de son trône de Grand-duc de Toscane et s'exile à Vienne.

Ferdinand IV de Toscane et Albert Ier de Saxe, son beau-frère, est un des rares amis intimes de l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche. Ils aiment, entre autres choses, chasser ensemble.

Leurs relations s'espaceront quand les enfants de Ferdinand IV de Toscane feront entrer le scandale au sein de leur vie conjugale.

Victor-Emmanuel II de Savoie soutient discrètement l'expédition de Garibaldi dans le royaume des Deux-Siciles.


Rodolphe d'Autriche en 1861

Éducation de Rodolphe d'Autriche

François-Joseph Ier d'Autriche veut faire de son fils un soldat.

Dès 1861, Rodolphe d'Autriche apprend des exercices militaires tels que le tir ou la revue des troupes. L'enfant reçoit des cours de lecture et d'écriture, de religion, de tchèque et de hongrois.


Ludwig von Benedek

Ludwig von Benedek réduit au silence

Ludwig von Benedek, certes un stratège doué, est très vite considéré comme le responsable de la défaite à la Bataille de Sadowa, ce qu'il convient d'appeler une débâcle.

Ludwig von Benedek est suspendu de son poste et passe en Conseil de Guerre.

La procédure est suspendue sous la pression de François-Joseph Ier d'Autriche.

Il est ordonné à Ludwig von Benedek de se taire jusqu'à la fin de ses jours à propos de cette bataille. Ce qu'il fera.

Les historiens en Autriche sont de nos jours plutôt de l'avis que bien que Ludwig von Benedek ait commis quelques erreurs (sur le choix du terrain notamment), la défaite soit plutôt à mettre au compte des officiers hongrois qui, à l'encontre des ordres de Ludwig von Benedek, contre-attaquèrent dans les bois de Swiep.

Ceci conduit à déchirer le front autrichien et permit l'encerclement des Autrichiens par le régiment prussien " en retard ".

Quant à la supériorité des fusils Dreyse, Benedek semble en avoir été bien informé, ce qui le conduisit à essayer d'obliger les Prussiens à se battre dans des bois épais (comme celui de Swiep).

Les lignes étant ainsi plus rapprochées, l'armement supérieur des Prussiens ne leur était que de peu d'utilité.

Cette tactique fonctionna plutôt bien, jusqu'à la contre-attaque fatale des Prussiens.



Auguste Louis Victor de Saxe-Cobourg-Kohary Général de brigade

Le rôle de Auguste Louis Victor de Saxe-Cobourg-Kohary dans l'armée reste symbolique, même si François-Joseph Ier d'Autriche lui décerne le titre de général de brigade en 1867.



François-Joseph Ier d'Autriche Roi de Hongrie

François-Joseph Ier d'Autriche devient Roi de Hongrie en 1867.



Naissance de Marie-Valérie de Habsbourg

Marie-Valérie de Habsbourg naît en 1868, fille de François-Joseph Ier d'Autriche et d'Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach.

Les mauvaises langues la prétendent fille du comte Andrassy.

Sa mère lui porte un amour exclusif.



Mariage de Robert Ier de Parme avec Maria Maria Pia de Bourbon-Siciles-Siciles

Robert Ier de Parme épouse en 1869 Maria Maria Pia de Bourbon-Siciles-Siciles. Leurs enfants sont :


Inauguration du canal de Suez - Arrivée de l'Aigle portant Eugénie de Montijo à la station d'El Guisr Yacht l'Aigle

Inauguration du canal de Suez

Le 30 septembre 1869, Eugénie de Montijo part pour l'Égypte retrouver Ferdinand de Lesseps, son cousin.

Eugénie de Montijo, accompagnée d'une suite de 37 personnes, quitte Paris en chemin de fer à destination de Venise pour embarquer à bord du yacht impérial l'Aigle.

Après un accueil strictement protocolaire de Victor-Emmanuel II de Savoie, l'Aigle quitte Venise pour une escale de 4 jours à Athènes où le roi George Ier de Grèce organise quelques excursions dans les sites antiques les plus significatifs.

Le yacht poursuit sa croisière et, le 13 octobre 1869, arrive à Constantinople où Eugénie de Montijo réside dans le palais Beyierbey, résidence mise à sa disposition par le sultan Abdùl Aziz.

Elle arrive en Égypte où le Khévide lui réserve un accueil fastueux.

Pendant un mois, Eugénie de Montijo demeure sur les bords du Nil, avec sa suite, au palais de Ghezireh (aujourd'hui Guizeh) non loin du site des pyramides.

Eugénie de Montijo rejoint Port-Saïd pour la cérémonie d'ouverture du 16 novembre 1869.

Le 17 novembre 1869 à 8 heures du matin, l'Aigle ayant à son bord Eugénie de Montijo, Ferdinand de Lesseps, promoteur du canal, et sa famille, suivi des bateaux :

parcourent le canal, les uns derrière les autres de Port-Saïd à Ismaïlia.

Le 19 novembre 1869 à midi, l'Aigle reprend la tête du convoi jusqu'aux lacs Amers.

À Suez le 20 novembre 1869, Ferdinand de Lesseps envoie un télégramme à Paris :

Suez, 20 novembre, 11 heures 30 du matin - L'Aigle a mouillé dans la mer Rouge !

Le canal est ouvert à la circulation maritime le 17 novembre 1869

Napoléon III propose de nommer Ferdinand de Lesseps Duc de Suez.



Mariage de Léopold de Bavière avec Gisèle d'Autriche

Léopold de Bavière épouse en 1873 Gisèle d'Autriche, fille de François-Joseph Ier d'Autriche et d'Élisabeth Amélie Eugénie de Wittelsbach.

C'est un mariage de convenance mais politiquement inutile.



Mort de Ferdinand Ier d'Autriche

Ferdinand Ier d'Autriche meurt à Prague le 29 juin 1875. Il laisse sa fortune à l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche,



Naissance de Joseph Ier de Parme

Giuseppe ou Joseph Ier de Parme naît en 1875, fils de Robert Ier de Parme et de Maria Pia de Bourbon-Siciles.



Rodolphe d'Autriche militaire

Alors qu'il veut faire des études de sciences naturelles, notamment d'ornithologie, Rodolphe d'Autriche est contraint de poursuivre sa carrière militaire.

En 1879, Rodolphe d'Autriche sert au Trente-sixième régiment d'infanterie.

Rodolphe d'Autriche et François-Joseph Ier d'Autriche son père ne parlent jamais ensemble sinon de sujets secondaires comme la chasse.

François-Joseph Ier d'Autriche, d'une nature secrète, se protège en se cachant derrière le protocole. Il rappelle très tôt à son fils que ledit protocole ne permet à personne, pas même au prince héritier, de lui adresser la parole en premier.

Proche des milieux progressistes et libéraux, le seul moyen qu'il ait trouvé pour critiquer la ligne suivie par son père est d'écrire de nombreux articles dans divers quotidiens viennois, publiés sous plusieurs pseudonymes, où il défend son idéal.

D'un point de vue social, Rodolphe d'Autriche combat le cléricalisme et les privilèges de l'aristocratie et dénonce la misère des travailleurs.

En 1879, on commence à chercher une épouse à Rodolphe d'Autriche :

Il refuse les infantes d'Espagne et de Portugal, ainsi que la princesse de Saxe.


Rodolphe d'Autriche avec Stéphanie de Belgique

Mariage de Rodolphe d'Autriche avec Stéphanie de Belgique

Rodolphe d'Autriche épouse à l'Église des Augustins de Vienne le 10 mai 1881 Stéphanie de Belgique, fille de Léopold II de Belgique et de Marie-Henriette de Habsbourg-Lorraine. Leur enfant est :

Pour le couple impérial, c'est un pis-aller :

Elle la surnommera d'ailleurs plus tard le hideux dromadaire ou la paysanne flamande.

Les deux fiancés sont plutôt mal assortis, Rodolphe est un jeune homme très séduisant alors que sa promise, pas très féminine, a encore un corps d'enfant.

Rodolphe d'Autriche est très intelligent, peu conventionnel, impulsif et très libéral, alors que Stéphanie est plutôt sérieuse, protocolaire et terne.

Le mariage, heureux au départ, se solde rapidement par un échec. Les désaccords grandissent peu à peu, et Rodolphe finit par retrouver son ancienne vie de célibataire.



Liaison de Rodolphe d'Autriche avec Mizzi Caspar

Rodolphe d'Autriche multiplie les conquêtes.

Rodolphe d'Autriche a dès 1886 comme principale maîtresse Mizzi Caspar.

Rodolphe d'Autriche finit par attraper une forme de blennorragie très grave et contamine Stéphanie de Belgique, son épouse, qui en conséquence ne peut plus avoir d'enfants.

Rodolphe se soigne alors par de la morphine, de la cocaïne et de l'alcool, afin de surmonter son impuissance. Sujet à des états de dépression et d'anxiété, il se sait incurable, et tente par tous les moyens de cacher son mauvais état à François-Joseph Ier d'Autriche, son père.


Tombe de Rodolphe d'Autriche

Mort de Rodolphe d'Autriche

Mort de Marie Vetsera

Le 26 janvier 1889, Rodolphe d'Autriche a une violente dispute avec François-Joseph Ier d'Autriche, son père; on ne sait pas si l'empereur était en colère :

Le 27 janvier 1889, Rodolphe d'Autriche va voir sa cousine Marie-Louise et lui apprend qu'il est en danger.

À la question de savoir si le danger vient de Stéphanie de Belgique, Rodolphe d'Autriche répond :

Stéphanie ! Ah non, elle ne représente qu'un malheur privé. Le danger qui me menace est de nature politique.

Le 28 janvier 1889, Marie Vetsera et Rodolphe d'Autriche quittent chacun de leur côté Vienne pour se rendre au pavillon de chasse de Mayerling, où Rodolphe d'Autriche doit chasser avec le comte Joseph Hoyos et son beau-frère, le prince Philippe de Cobourg.

Rodolphe d'Autriche envoie des lettres d'adieux à ses proches et écrit au chef de section au ministère des Affaires étrangères d'ouvrir seul son bureau et de détruire toutes les lettres de la comtesse Larisch et de Marie Vetsera.

Le 29 janvier 1889, les deux invités, le comte Hoyos et le prince Philippe de Saxe-Cobourg (époux de la sœur de Stéphanie), arrivent à Mayerling. Ceux-ci ne soupçonnent pas la présence de Marie Vetsera.

Rodolphe d'Autriche et Marie Vetsera sont retrouvés dans le pavillon de chasse au matin du 30 janvier 1889, tués par balles.

Il semble que Marie Vetsera soit alors enceinte de 4 ou 5 mois.

Un suicide organisé par Rodolphe et sa maîtresse ou un attentat politique ?

Rodolphe d'Autriche est inhumé le 5 février dans la Crypte impériale de l'Église des Capucins à Vienne.


Henri Ier de Parme

Mort de Robert Ier de Parme

Élie Ier de Bourbon-Parme tuteur de sa famille

Robert Ier de Parme meurt à la villa Pianore, près de Viareggio le 16 novembre 1907.

Il y est inhumé.

Henri Ier de Parme, son fils, lui succède à la tête de la Maison de Parme.

Cependant, Henri Ier de Parme et 5 de ses frères et sœurs sont mentalement handicapés.

Moins de 4 mois après la mort de Robert Ier de Parme, le grand maréchal de la cour autrichienne les déclare incompétents et les place sous l'autorité de Maria-Antonia de Bragance, veuve de Robert Ier de Parme.

La justice autrichienne déclare tuteur de sa famille.

Quelques mois plus tard, Élie Ier de Bourbon-Parme est fait chevalier de la Toison d'Or par François-Joseph Ier d'Autriche, ce qui équivaut à une reconnaissance de son statut de chef des Bourbon-Parme.


Charles Ier d'Autriche

Mort de François-Joseph Ier d'Autriche

Charles Ier d'Autriche Empereur d'Autriche

Charles Ier d'Autriche Roi de Hongrie

Charles Ier d'Autriche Roi de Bohême

François-Joseph Ier d'Autriche meurt au Château de Schönbrunn à Vienne le 21 novembre 1916.

Charles Ier d'Autriche, son petit-neveu, lui succède et devient le dernier Empereur d'Autriche, le dernier Roi apostolique de Hongrie sous le nom de Charles IV (IV.

Károly) et le dernier Roi de Bohême, sous le nom de Charles III.

Charles Ier d'Autriche est couronné comme Roi de Hongrie à Budapest le 30 décembre 1916.

Il ne sera jamais couronné Empereur d'Autriche, ni Roi de Bohème.

Dès son avènement, Charles Ier d'Autriche cherche les voies de la paix avec les Alliés et notamment la France.


Joseph Ier de Parme

Mort d'Henri Ier de Parme

Joseph Ier de Parme Aîné des Bourbon-Parme

Henri Ier de Parme meurt en 1939.

Joseph Ier de Parme, son frère, lui succède comme aîné des Bourbon-Parme.

Mais, le prince est lui-aussi mentalement handicapé et Élie Ier de Bourbon-Parme continue à représenter sa Maison.


Élie de Bourbon-Parme

Mort de Joseph Ier de Parme Prétendant au duché de Parme

Élie Ier de Bourbon-Parme Chef de la Maison de Parme Duc de Parme, de Plaisance et de Guastalla

Joseph Ier de Parme meurt en 1950.

Élie Ier de Bourbon-Parme devient Chef de la Maison de Parme et nominalement Duc de Parme, de Plaisance et de Guastalla en 1950.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !