Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1728 - le dernier en 1808



Naissance de José Moñino y Redondo

José Moñino y Redondo naît à Murcie le 21 octobre 1728.



José Moñino y Redondo Ambassadeur près de la cour de Rome

D'abord ambassadeur près de la cour de Rome en 1772, José Moñino y Redondo s'efforce d'obtenir du pape Clément XIV la suppression de l'ordre des jésuites.


José Moñino y Redondo - par Goya

José Moñino y Redondo Premier ministre

José Moñino y Redondo est secrétaire d'État, équivalent de premier ministre, de Charles III d'Espagne à partir de 1777.

José Moñino y Redondo gouverne selon les principes du despotisme éclairé, mais ne sait pas associer l'opinion publique à ses réformes.

José Moñino y Redondo échoue dans une expédition contre Alger et dans l'entreprise de chasser les Anglais de Gibraltar.



Guerre de l'Espagne contre l'Angleterre

José Moñino y Redondo engage l'Espagne dans une guerre ruineuse contre l'Angleterre de 1779 à 1783 en prenant parti pour les États-Unis d'Amérique.



Antonio Ricardos Commandant général

En 1788, José Moñino y Redondo nomme Antonio Ricardos Commandant général et l'envoie à Guipúzcoa loin de la cour de Madrid.


Charles IV d'Espagne

Mort de Charles III d'Espagne

Charles IV d'Espagne Roi d'Espagne

José Moñino y Redondo Premier ministre

Abrogation de la loi salique en Espagne

Charles III d'Espagne meurt à Madrid le 14 décembre 1788.

A la mort de Charles III d'Espagne, le déclin économique et les dysfonctionnements de l'administration mettent au jour les limites du réformisme, au moment même où la Révolution française met sur la table une alternative à l'Ancien Régime.

Charles IV d'Espagne devient Roi d'Espagne.

Il accède au trône avec une large expérience des affaires de l'état mais il manque de volonté personnelle.

Cela met le gouvernement dans les mains de Marie Louise de Bourbon-Parme; son épouse; et de Manuel Godoy, son favori.

On dit qu'il est l'amant de la reine, bien qu'aujourd'hui ce fait soit contesté par divers historiens.

Les premières décisions de Charles IV d'Espagne démontrent une volonté réformiste.

Charles IV d'Espagne nomme José Moñino y Redondo premier ministre.

Ce dernier prend des mesures comme :

et donne une impulsion au développement économique.

Charles IV d'Espagne prend l'initiative d'abroger la loi salique imposée par son prédécesseur Philippe V d'Espagne.



Abrogation de la loi salique ratifiée par les Cortes

Ferdinand VII d'Espagne Prince des Asturies

L'abrogation de la loi salique est ratifiée par les Cortes de 1789 mais ne sera pas promulguée.

Ferdinand VII d'Espagne est reconnu comme prince des Asturies par les Cortes contrôlées par le José Moñino y Redondo lors d'une cérémonie célébrée au monastère San Jeronimo el Real de Madrid le 13 septembre 1789.

Lorsque les nouvelles de France parviennent en Espagne, la nervosité de la couronne s'accroit et Charles IV d'Espagne renvoie les Cortes.

L'isolement semble être le meilleur moyen d'éviter les propagations des idées révolutionnaires à l'Espagne.

José Moñino y Redondo, face à la gravité des faits, suspend les Pactes de famille, établit des contrôles à la frontière pour empêcher l'expansion révolutionnaire et exerce une forte pression diplomatique en appui à Louis XVI.

Il met fin aux projets réformistes du règne précédent et les remplace par le conservatisme et la répression, essentiellement aux mains de l'Inquisition :


Pedro Pablo Abarca de Bolea

Pedro Pablo Abarca de Bolea Premier ministre

José Moñino y Redondo est disgracié par Charles IV d'Espagne en 1792.

Il restera plusieurs années emprisonné à Pampelune.

Pedro Pablo Abarca de Bolea est nommé le 28 février 1792 secrétaire d'État, équivalent de premier ministre, par Charles IV d'Espagne.

Pedro Pablo Abarca de Bolea est ami de Voltaire et d'autres révolutionnaires français. Il doit faire face a la France révolutionnaire et essaie de sauver Louis XVI.



José Moñino y Redondo Président de la junte centrale

José Moñino y Redondo reparait en 1808, lors du soulèvement de la péninsule ibérique contre Napoléon Ier et est alors élu président de la junte centrale.



Mort de José Moñino y Redondo

José Moñino y Redondo est Comte de Floridablanca ou Conde de Floridablanca et appartient à la franc-maçonnerie.

José Moñino y Redondo meurt à Séville le 30 décembre 1808.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !