Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



6 événements affichés, le premier en 1737 - le dernier en 1772



Naissance de Johann Friedrich Struensee

Johann Friedrich Struensee naît à Halle-sur-la-Saale, en Allemagne le 5 août 1737.



Exil de Louise von Plessen de la cour

Lorsque Louise von Plessen est exilée de la cour en 1768.

Caroline-Mathilde de Hanovre perd sa seule confidente, la laissant encore plus isolée.

En mai 1768, Christian VII de Danemark effectue un long voyage en Europe, en effectuant des séjours

Christian VII de Danemark rencontre Johann Friedrich Struensee à Altona.

Durant son absence, Caroline-Mathilde de Hanovre soulève l'attention lorsqu'elle effectue des promenades à pied dans Copenhague.

Ce comportement est jugé scandaleux, car les femmes de sang royal comme celles de la noblesse danoise ne se déplacent normalement en ville qu'en carrosse.

Caroline-Mathilde passe l'été au château de Frederiksborg, avec Frédéric VI de Danemark qui vient de lui naître, pour s'en retourner à Copenhague à l'automne.



Retour à Copenhague de Christian VII de Danemark

Christian VII de Danemark rentre à Copenhague le 12 janvier 1769, en ramenant avec lui Johann Friedrich Struensee en tant que médecin du roi.

Johann Friedrich Struensee parvient, semble-t-il, à gérer l'instabilité mentale de Christian VII de Danemark, ce qui est un grand soulagement pour tous les conseillers de celui-ci, et le roi lui accorde sa confiance.

Johann Friedrich Struensee encourage Christian VII de Danemark à améliorer ses rapports avec Caroline-Mathilde de Hanovre.

Christian VII de Danemark témoigne à Caroline-Mathilde de Hanovre son attention sous la forme d'une fête de 3 jours pour célébrer son anniversaire, le 22 juillet 1769.

Caroline-Mathilde de Hanovre est parfaitement consciente que c'est à Johann Friedrich Struensee qu'elle doit ces améliorations, et son intérêt comme son affection pour le séduisant médecin ne fait que croître.


Johann Friedrich Struensee

Liaison de Johann Friedrich Struensee avec Caroline-Mathilde de Hanovre

En janvier 1770, on attribue à Johann Friedrich Struensee sa propre chambre au palais royal.

Au printemps 1770, Johann Friedrich Struensee devenir l'amant de Caroline-Mathilde de Hanovre, délaissée par Christian VII de Danemark. Leur enfant probable est :

Louise-Augusta de Danemark est reconnue officiellement comme enfant de Christian VII de Danemark.

Andreas Peter Bernstorff est évincé des affaires par Johann Friedrich Struensee de 1770 à 1771.

Une vaccination couronnée de succès de Frédéric VI de Danemark tout jeune héritier de la couronne accroît encore l'influence de Johann Friedrich Struensee.

La maladie de Christian VII de Danemark progressant, le pouvoir de Caroline-Mathilde de Hanovre grandit à la cour.

Johann Friedrich Struensee devient conseiller privé du roi le 15 septembre 1770.



Naissance de Louise-Augusta de Danemark

Christian VII de Danemark perd ses capacités cognitives en mars 1771.

Louise-Augusta de Danemark naît en juillet 1771, fille probable de Johann Friedrich Struensee et de Caroline-Mathilde de Hanovre.


Frédéric de Danemark

Mort de Johann Friedrich Struensee

Frédéric de Danemark Régent du Danemark

La politique libérale de Caroline-Mathilde de Hanovre et de Johann Friedrich Struensee leur aliène la noblesse.

Julienne-Marie de Brunswick-Bevern se retrouve au centre de l'opposition et participe en 1772 au coup d'État qui fait inculper Johann Friedrich Struensee de complot et exiler Caroline-Mathilde de Hanovre.

Johann Friedrich Struensee meurt sur la Grand-Place de Copenhague le 28 avril 1772 décapité.

Caroline-Mathilde de Hanovre est répudiée et passe quelque temps comme prisonnière à la forteresse de Kronborg.

Elle est alors bannie du royaume.

Frédéric de Danemark remplace Caroline-Mathilde de Hanovre comme régent de Christian VII de Danemark, son demi-frère.

Sa régence n'est que nominale.

Julienne-Marie de Brunswick-Bevern, sa mère, est régente de facto de 1772 à 1784.

Le pouvoir est dans les mains de Julienne-Marie de Brunswick-Bevern et de son ministre Ove Høegh-Guldberg.

Son gouvernement est d'un conservatisme extrême.

Andreas Peter Bernstorff devient ministre des Affaires étrangères.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !