Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



69 événements affichés, le premier en 1284 - le dernier en 1445



Mariage de Philippe IV le Bel avec Jeanne Ire de Navarre

Philippe IV le Bel Roi de Navarre

Philippe IV le Bel Comte de Champagne

Rattachement de la Champagne et la Navarre à la France

Philippe IV le Bel épouse à Paris le 16 août 1284 Jeanne Ire de Navarre, fille d'Henri III de Champagne. Leurs enfants sont :

Jeanne Ire de Navarre apporte la Navarre et la Champagne à Philippe IV le Bel qui devient Roi consort de Navarre, sous le nom de Philippe Ier de Navarre, et Comte de Champagne.

La Champagne et la Navarre sont ainsi définitivement rattachées au royaume de France.

Cela place le Barrois dans le voisinage immédiat du domaine royal.

Philippe IV le Bel devient propriétaire du fief de Château-Porcien par son mariage.



Mariage de Othon IV de Bourgogne avec Mahaut d'Artois

Othon IV de Bourgogne Comte d'Artois

Othon IV de Bourgogne s'abandonne davantage au clan français. Veuf, Othon IV de Bourgogne épouse en 1285 ou 1291 Mathilde d'Artois dite Mahaut d'Artois. Leurs enfants sont :

Othon IV de Bourgogne devient par mariage Comte d'Artois.



Naissance de Jeanne II de Bourgogne

Jeanne de Bourgogne naît vers 1291, fille d'Othon IV de Bourgogne et de Mahaut d'Artois.



Traité de Vincennes

En 1291, Othon IV de Bourgogne signe un traité secret à Vincennes, avec le roi de France Philippe IV le Bel, par lequel il s'engage :



Jeanne II de Bourgogne, Dame de Salins

Jeanne II de Bourgogne devient Dame de Salins en 1303.



Mariage de Louis X le Hutin avec Marguerite de Bourgogne

Louis X le Hutin épouse à Vernon le 23 septembre 1305 Marguerite de Bourgogne, fille de Robert II de Bourgogne et d'Agnès de France. Leurs enfants sont :



Mariage de Philippe V le Long avec Jeanne II de Bourgogne

Philippe de France, le futur Philippe V le Long, épouse à Corbeil en janvier 1307 Jeanne II de Bourgogne, fille d'Othon IV de Bourgogne et de Mahaut d'Artois. Leurs enfants sont :

Malgré ce mariage, Philippe IV le Bel continue de gouverner la province.



Naissance de Jeanne III de France

Jeanne III de France naît en 1308, fille de Philippe V le Long et de Navarre, et de Jeanne II de Bourgogne.



Naissance de Marguerite Ire de France

Marguerite Ire de France naît en 1309 ou 1310, fille de Philippe V le Long et de Jeanne II de Bourgogne.



Naissance d'Isabelle de France

Isabelle de France naît en 1310 ou 1312, fille de Philippe V le Long et de Jeanne II de Bourgogne.



Naissance de Jeanne II de France

Jeanne II de France naît 1305 ou 1311 ou le 28 janvier 1312, fille de Louis X le Hutin et de Marguerite de Bourgogne.



Mort de Robert de Bourgogne Comte de Bourgogne

Maison de France

Jeanne II de Bourgogne Comtesse de Bourgogne

Philippe V le Long Comte de Bourgogne

Robert de Bourgogne, fils aîné d'Othon IV de Bourgogne et de Mahaut d'Artois, meurt en 1315, âgé de 15 ans, sans avoir régné et sans héritiers.

Il est inhumé à Saint-Denis.

Jeanne de Bourgogne, sa sœur, hérite du comté de Bourgogne sous le nom de Jeanne II de Bourgogne.

Par son mariage avec Jeanne II de Bourgogne, Philippe V le Long devient Comte palatin de Bourgogne.



Mort de Louis X le Hutin Roi de France

Philippe V le Long Régent du royaume de France

Louis X le Hutin meurt à Vincennes le 4 ou le 5 juin 1316, pour avoir bu du vin glacé, après s'être échauffé au jeu de paume.

Il est inhumé le 7 juin dans la basilique de Saint-Denis.

Mahaut d'Artois et de Bourgogne, est accusée d'avoir empoisonné le roi pour faciliter à ses enfants l'accès du trône de France.

L'œuvre de Philippe IV le Bel est compromise par Louis X le Hutin, son fils.

Son gouvernement est avant tout le gouvernement de Charles Ier de Valois

Louis X, aux yeux de l'opinion largement informée, apparaît plutôt comme un roi fragile et malchanceux.

Son avènement favorise une recrudescence de l'agitation.

En fait, face à une situation économique et politique difficile, l'apparente résignation du roi le sert.

Période de réaction violente sur un arrière-plan de crise, le règne de Louis X le Hutin marque le pas dans les progrès de la monarchie.

L'expansion de la société féodale atteint alors ses limites.

Le dialogue du roi et de la nation est devenu nécessaire.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne a été nommé exécuteur testamentaire par le roi décédé et Régent.

Philippe V le Long ne revient à Paris que le 28 juin 1316.

A peine arrivé, Philippe V le Long fait célébrer les obsèques du roi à basilique de Saint Denis le 12 juillet 1316.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne, lors du Conseil de Régence, réuni quelques semaines après la mort du roi propose alors de décréter l'impossibilité pour les filles d'accéder à la couronne, bien qu'aucune coutume du passé ne semble légitimer cette solution.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne déclare alors :

En vérité, ce serait folie que de laisser fille monter au trône ! Voyez-vous dame ou donzelle commander les armées, impure chaque mois, grosse chaque année ? Et tenir tête aux vassaux, alors qu'elle ne sont point capables de faire taire les chaleurs de leur nature ? Non, moi je ne vois point cela, et je vous le dis, la France est trop noble royaume pour tomber en quenouille et être remis à femelle.

Les lis ne filent pas !

Son oncle, Charles Ier de Valois, soutenu par le parti féodal, veut s'emparer de la régence, mais le connétable Gaucher V de Chatillon arme les bourgeois de Paris qui n'aiment pas Charles et avec eux chasse du Louvre ses gens d'armes.

Alors, Philippe V le Long se saisit du palais, agit en maître.

Clémence de Hongrie, la reine, qui retirée au château de Vincennes, lui annonce sa grossesse.

Il est décidé dans une assemblée de barons que si la reine accouche d'un fils, Philippe V le Long sera gouverneur du royaume jusqu'à ce que son neveu atteigne ses 18 ans.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne défend les intérêts de la reine, quand Philippe V le Long veut abuser de ses pouvoirs.

Philippe V le Long prend le titre de fils du roi des Français, régent des royaumes de France et de Navarre et prépare son avènement au trône.

Robert de France intervint une dernière fois sur la scène politique en se ralliant à Philippe V le Long, son neveu, pour l'obtention de la régence.

Louis Ier de Bourbon prend également le parti Philippe V le Long contre les menées de Charles IV Le Bel et d'Eudes IV de Bourgogne qui soutiennent la candidature au trône de Jeanne II de France.

Louis Ier de Bourbon vend à Philippe V le Long ses droits de battre monnaies d'or et d'argent sur ses terres pour 15 000 livres.

Très bien en cour, Louis Ier de Bourbon fait son entrée au Conseil du Roi.


Philippe V le Long Philippe V le Long

Philippe V le Long Roi de France

Philippe V le Long Roi de Navarre

Jeanne II de France privée de la couronne de France

Jeanne II de Bourgogne Comtesse de Bourgogne

Sacre de Philippe V le Long et Jeanne II de Bourgogne

Philippe V le Long est couronné Roi de France après les États généraux de 1317 où il réussit à faire interpréter en sa faveur la coutume.

Philippe V le Long est aussi Roi de Navarre sous le nom de Philippe II de Navarre.

Lettré, il a le sens du pouvoir.

Son esprit de décision l'emporte sur les oppositions qu'il rencontre.

Jeanne II de Bourgogne a été mêlée à la triste histoire des belles-filles de Philippe IV le Bel en 1314 mais lorsque son époux monte sur le trône de France, tout est oublié.

Acquittée par arrêt du Parlement, Jeanne II de Bourgogne reprend sa place à la cour et devient reine de France.

L'influence de Mahaut d'Artois, sa mère, est certainement pour beaucoup dans son retour en faveur.

Philippe confie le comté de Bourgogne à son épouse Jeanne II de Bourgogne.

Philippe V le Long et Jeanne II de Bourgogne sont sacrés et couronné en la cathédrale Notre-Dame de Reims par l'archevêque Robert de Courtenay (qui était un capétien) à Reims, le 6 ou le 9 janvier 1317.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne assiste au sacre.

Il fait fermer les portes de la ville et surveiller les rues par de nombreux corps de gardes.

Philippe V le Long réunit le 2 février 1317 une assemblée de grands et de nobles, de prélats, de bourgeois de Paris qui déclare qu'il est mieux placé que sa nièce Jeanne II de France car séparé de Saint-Louis par 2 générations contre 3 pour Jeanne sa nièce, affirmant que "femme ne succède pas au royaume de France".

Jeanne II de France est privée de ses droits à la couronne de France (droits discutés) et à la couronne de Navarre (indiscutables).

Mais, pour mener à bien sa tâche, Philippe V le Long doit compter avec les ambitions des grands et l'avis des assemblées d'états.

24 grands seigneurs siègent en priorité au Conseil où ils contrôlent la nomination des baillis et des sénéchaux, les donations et les mouvements de fonds.

Aucun progrès de l'État n'est possible sans l'accord des assemblées :

En 1317, elles, déclarent que les femmes ne succèdent pas à la couronne de France.

C'est au cours de leurs discussions que naît l'idée de réformer le royaume.

Passéiste, leur idéal est celui d'un retour à l'âge d'or du "bon roi Saint-Louis".

Ainsi s'amorcent les principales revendications politiques du XIVe siècle.



Mariage de Louis Ier de Dampierre avec Marguerite Ire de France

Robert III de Flandre fait épouser à son petit-fils la fille de Philippe V le Long et de Jeanne II de Bourgogne.

Louis Ier de Dampierre épouse en 1317 ou en juillet 1320 Marguerite Ire de France.

Leur enfant est :

Louis Ier de Dampierre a également comme enfant :



Mariage de Philippe III d'Évreux avec Jeanne II de France

Philippe III d'Évreux épouse à Paris le 27 mars 1317 ou le 18 juin 1318 Jeanne II de France. Leurs enfants sont :



Mariage d'Eudes IV de Bourgogne avec Jeanne III de France

Eudes IV de Bourgogne épouse en 1318 Jeanne III de France, fille de Philippe V le Long et de Jeanne II de Bourgogne.

Leur enfant est :



Cadeau de la Tour de Nesle à Jeanne II de Bourgogne

Philippe V le Long offre l'hôtel de Nesle, plus communément appelé la Tour de Nesle, à Jeanne II de Bourgogne en 1319.


Philippe V le Long - Jeanne d'Évreux - Charles IV le Bel - Gisants dans la basilique Saint-Denis Charles IV le Bel

Mort de Philippe V le Long Roi de France

Charles IV le Bel Roi de France

Charles IV le Bel Roi de Navarre

Après 5 mois de souffrance, Philippe V le Long meurt à l'abbaye de Longchamp près de Paris dans la nuit du 2 au 3 janvier 1322, ne laissant que des filles de son mariage avec Jeanne II de Bourgogne.

Il est inhumé dans la basilique Saint-Denis.

Tout en confirmant les chartes provinciales accordées par son frère, Philippe V le Long centralise les institutions pour les rendre plus efficaces. L'Hôtel du roi, le Parlement, la Chambre des comptes sont réorganisés. Au Trésor, à Paris, convergent les recettes. Le roi tente, malgré l'opposition des seigneurs du Midi, d'imposer une monnaie commune dans l'ensemble du royaume. Philippe V le Long tente de normaliser les poids et mesures.

Bureaucratisation galopante, train de vie accru, hausse vertigineuse des prix : les revenus tirés du domaine royal ne suffisent plus. La crise économique se résorbe lentement.

Le pays connaît les révoltes de la misère, celle des pastoureaux, notamment, paysans déracinés et jeunes qui se font tailler en pièces dans une répression violente, comme les juifs et les lépreux qui sont autant de boucs émissaires.

Philippe V, plus que ses prédécesseurs, est obligé de demander le consentement de ses sujets pour mettre en place une politique de revenus extraordinaires. Ces procédés, nourris aux idées démocratiques, favorisent le développement de l'opinion publique.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne se charge de la succession.

Nul ne songe à Charles Ier de Valois pour la succession.

Selon le précédent créé en 1317, le plus jeune des fils de Philippe IV le Bel, Charles de la Marche, prend la succession du trône de France sous le nom de Charles IV le Bel.

Charles IV de France devient Roi de Navarre sous le nom de Charles Ier de Navarre.

Louis Ier de Bourbon soutient les droits de Charles IV le Bel qui est sacré Roi de France à Reims le 21 février 1322.

Gaucher V de Châtillon-sur-Marne assiste au sacre.

Pour gouverner, Charles IV le Bel doit, comme ses frères, consentir aux exigences de réformes soutenues par la noblesse et le clergé. Les réformateurs généraux pour l'ensemble du royaume et surtout ceux de la ville et vicomté de Paris poursuivent leur tâche. Les charges financières et judiciaires accordées gratuitement sont restituées. Les officiers de la Chambre des comptes, du Parlement, des Requêtes de l'hôtel, de la Chancellerie et du Châtelet sont surveillés, leur office réformé. Mais l'action des réformateurs ne freine ni la bureaucratisation, ni l'intrusion des bourgeois parisiens et auvergnats et, surtout, des compagnies italiennes dans les mouvements de fonds royaux.

La recherche de moyens financiers reste un problème majeur. On a recours à des expédients :



Jeanne III Gouverneur du comté de Bourgogne

Jeanne II, veuve de Philippe V le Long, recueille le gouvernement du comté de Bourgogne et règne avec sagesse jusqu'à sa mort. Elle est souvent secondée par sa mère Mahaut, comtesse d'Artois, et tient sa cour à Gray, à Salins, à Quingey ou à la Tour de Nesle à Paris. Jeanne fait venir de Paris des drapiers pour les installer à Gray.



Mariage de Guigues VIII du Viennois avec Isabelle de France

L'influence française se renforce. Guigues VIII du Viennois épouse le 17 mai 1323 Isabelle de France, fille de Philippe V le Long et de Jeanne II de Bourgogne.


Philippe VI de Valois Philippe VI de Valois Philippe VI de Valois

Les Valois directs

Philippe VI de Valois Roi de France

Jeanne II de France Reine de Navarre

Philippe III le Bon Roi consort de Navarre

Incorporation au domaine royal des comtés de Champagne et de Brie

Jeanne II de France Comtesse d'Angoulême et de Mortain

Plusieurs prétendants ont des droits équivalents à la couronne :

Le père de Philippe VI de Valois, Charles Ier de Valois, est le frère cadet de Philippe IV le Bel. Ferry IV de Lorraine se rallie au Comte de Valois.

Édouard III descend en ligne directe de Philippe IV le Bel par sa mère, Isabelle de France, sœur des précédents rois. Il est encouragé par Robert III d'Artois, et appuyé par les ducs de Bourgogne.

Charles II le Mauvais descend en ligne directe de Saint-Louis et de Philippe III le Hardi.

Après moult délibérations, les Grands du royaume, dont Gaucher V de Châtillon-sur-Marne, se décident à laisser la couronne au régent Philippe VI de Valois en 1328.

Philippe, qui plus est, s'il est Valois, descend de Philippe III le Hardi, puisque c'est celui-ci qui donne à Charles, son fils puîné, le comté de Valois en apanage.

Aux yeux des féodaux et des juristes qui les assistent, Philippe VI de Valois a pour principal avantage de n'être ni Anglais ni Navarrais!

Beaucoup plus tard, les juristes tenteront de justifier l'élection de Philippe VI de Valois en invoquant une prétendue "loi salique" qui prohibe la transmission de la couronne par les femmes dans la tribu des Francs Saliens dont sont issus Clovis et ses descendants.

En fait de "loi salique", ils exhibent un vieux document où il est simplement dit à propos de contrats de droit privé : "femme ne peut servir de pont et de planche" !

Un accord intervient en 1328 entre Philippe VI de Valois et Philippe III d'Évreux, époux de Jeanne II de France, l'héritière de Navarre.

Après la mort de ses deux oncles Philippe V le Long et Charles IV le Bel, les droits de Jeanne à la couronne de Navarre sont reconnus en échange de la renonciation aux droits sur la couronne de France et de l'abandon au domaine royal de France des comtés de Champagne et de Brie.

Jeanne II de France devient reine de Navarre. Philippe d'Évreux devient Roi de Navarre à titre consort sous le nom de Philippe III de Navarre.

Jeanne II de France reçoit également le comté d'Angoulême et le comté de Mortain. Poursuivant ses tractations Jeanne II de France obtient Longueville dans le Cotentin. Enfin Jeanne II de France ne tarde pas à échanger le comté d'Angoulême contre des places dans le Vexin : Pontoise, Beaumont-sur-Oise et Asnières-sur-Oise.

En 1328, William Montacute participe à une campagne diplomatique auprès du roi de France et du Pape.

Toujours partisan de l'exclusion des femmes du trône de France, Louis Ier de Bourbon se rallie à Philippe VI de Valois.

Louis Ier de Bourbon est fait pair de France par le nouveau souverain.



Couronnement de Jeanne II de France Reine de Navarre

Jeanne II de France et Philippe III d'Évreux sont sacré et couronné Reine et Roi de Navarre le 5 mars 1329 par Arnaldo de Barbazan, Évêque de Pampelune, en la Cathédrale Sainte-Marie-la-Royale à Pampelune.



Mort de Mahaut d'Artois

Jeanne II de Bourgogne Comtesse d'Artois

Mahaut d'Artois meurt subitement à Paris en quelques jours le 27 octobre 1329.

Elle est inhumée dans l'abbaye de Maubuisson de Saint-Ouen-l'Aumône.

Mahaut d'Artois est une bonne gestionnaire, n'intervenant qu'à bon escient dans la vie communale. Son autoritarisme la rend impopulaire et elle défend ses droits avec âpreté mais elle ne cherche pas à envenimer les querelles. Elle se montre également généreuse dans ses dons aux pauvres, aux monastères et aux hôpitaux. Enfin, elle manifeste sa volonté de protéger les arts et d'encourager l'enluminure des nombreux manuscrits qu'elle fait copier.

Jeanne II de Bourgogne devient Comtesse d'Artois en 1329 sous le nom de Jeanne Ire d'Artois. Philippe VI de Valois prend le comté sous sa garde.



Fondation du Collège de Bourgogne

Mort de Jeanne II de Bourgogne

Maison capétienne de Bourgogne

Jeanne III de France Comtesse de Bourgogne et d'Artois

Eudes IV de Bourgogne Comte de Bourgogne et d'Artois

Jeanne II de Bourgogne indique dans son testament que l'on doit vendre l'hôtel de la Tour de Nesle à Paris pour fonder un nouvel établissement à l'Université de Paris, le Collège de Bourgogne.

Jeanne II de Bourgogne, veuve de Philippe V le Long, meurt le 21 janvier 1330 de façon très soudaine.

Jeanne III de France hérite des comtés de Bourgogne et d'Artois.

Eudes IV de Bourgogne devient Comte de Bourgogne et Comte d'Artois en 1330.

La rumeur accuse Jeanne de Divion et Robert III d'Artois d'avoir empoisonné Mahaut d'Artois et sa fille Jeanne II de Bourgogne.

Eudes IV de Bourgogne demande à Philippe VI de Valois une enquête. La guerre de Cent Ans vient d'éclater, l'enquête ne prouvera rien.



Naissance de Blanche de Navarre

Blanche de Navarre ou d'Évreux naît en 1331 ou 1333, fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.



Mariage de Jean II le Bon avec Bonne de Luxembourg

Très lié aux Valois et à la cour de France, Jean Ier de Luxembourg donne sa fille en mariage au fils de Philippe VI de Valois.

En janvier 1332, le contrat de mariage entre Jean II le Bon et Bonne de Luxembourg est signé à Fontainebleau.

Jean II le Bon épouse à Melun le 28 juillet 1332 Bonne de Luxembourg. Leurs enfants sont :

Bonne de Luxembourg est la sœur aînée de l'Empereur Charles Ier de Luxembourg



Naissance de Charles II le Mauvais

Charles II de Navarre, dit le Mauvais, naît le 10 octobre 1332, fils de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.



Naissance d'Agnès de Navarre

Agnès de Navarre naît en 1334, fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.



Naissance de Philippe de Navarre

Philippe de Navarre naît en 1336, fils de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.



Mariage de Pierre IV le Cérémonieux avec Marie d'Évreux

Pierre IV le Cérémonieux épouse en 1338 Marie d'Évreux (1326-1347), fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France. Leurs enfants sont :



Naissance de Jeanne de Navarre

Jeanne de Navarre naît en 1339, fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.



Mariage de Philippe VI de Valois avec Blanche de Navarre

Jeanne d'Évreux est écoutée et respectée des différents partis agitant alors la France.

Elle collabore au mariage de Philippe VI.

Après un peu plus d'un mois de veuvage, Philippe VI de Valois épouse en l'église de Brie-Comte-Robert le 19 ou 29 janvier 1349 Blanche de Navarre, fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.

Leur enfant est :



Mort de Myriam de Foix

Mariage de Gaston III Phébus avec Agnès de Navarre

Pour rendre service à sa sœur Agnès de Navarre tombée folle amoureuse de Gaston III Phébus, Charles II le Mauvais aurait fait empoisonner sa femme Myriam.

Gaston III Phébus épouse à Paris le 4 août 1349 Agnès de Navarre, fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France.

Leur enfant est :

Gaston III Phébus lui refuse d'accomplir le devoir conjugal et prends maintes amantes au vu et su de tous.



Mort de Jeanne II de France Reine de Navarre

Charles II le Mauvais, Roi de Navarre

Jeanne II de France meurt le 6 octobre 1349.

En 1349, Charles II le Mauvais, fils de Jeanne, devient Roi de Navarre.

Il hérite également de droits en Champagne, du comté de Mortain, d'une partie du Cotentin, et dans le Vexin : de Pontoise, de Beaumont-sur-Oise et d'Asnières-sur-Oise.

Charles II le Mauvais apprend à gouverner avec les seigneurs navarrais de Pampelune.

Parlant parfaitement la langue, les joutes oratoires aux Cortès lui permettent d'exercer ses talents de tribun.



Mort de Agnès Ire La Queue-en-Brie

Jeanne II de La Forest Abbesse de Chelles

Agnès Ire de La Queue-en-Brie meurt en 1368.

Jeanne II de La Forest devient Abbesse de Chelles.



Mariage de Charles III de Durazzo avec Marguerite de Durazzo

Jeanne Ire d'Anjou pense résoudre son problème de succession en faisant épouser Marguerite de Durazzo fille de sa sœur Marie de Sicile.

Ce choix n'est pas du goût de son beau frère Philippe de Tarente qui aurait préféré voir désigner son neveu, Jacques des Baux, Duc d'Andria.

Charles III de Durazzo épouse en février 1369 Marguerite de Durazzo, fille de Charles Ier de Durazzo et de Marie de Sicile. Leurs enfants sont :



Naissance de Jeanne II de Durazzo

Jeanne II de Durazzo naît en 1373, fils de Charles III de Durazzo et de Marguerite de Durazzo.



Mariage de Jean II d'Auvergne avec Aliénor de Comminges

Jean II d'Auvergne épouse le 11 août 1373 Aliénor de Comminges, fille de Pierre-Raymond II de Comminges, Comte de Comminges, et de Jeanne de Comminges. Leur enfant est :



Mariage de Jean Ier de Rohan avec Jeanne de Navarre

Jean Ier de Rohan est veuf de Jeanne de Léon.

Jean Ier de Rohan épouse en 1377 Jeanne de Navarre, fille de Philippe III d'Évreux et de Jeanne II de France. Leur enfant est :

Cette branche doit son nom à la ville de Guémené-sur-Scorff dans le Morbihan.



Naissance de Jeanne II d'Auvergne

Jeanne II d'Auvergne naît en 1378, fille de Jean II d'Auvergne et d'Aliénor de Comminges.



Mort de Jeanne II de La Forest

Jeanne III de Roye Abbesse de Chelles

Jeanne II de La Forest meurt en 1379.

Jeanne III de Roye, sœur de Guy de Roye, archevêque de Reims devient Abbesse de Chelles.



Mariage de Louis Ier de Chalon-Auxerre avec Marie de Parthenay

Louis Ier de Chalon-Auxerre épouse Marie de Parthenay, fille de Guillaume de Parthenay et de Jeanne de Mathefelon. Leurs enfants sont :



Mariage de Guy VI de La Trémoïlle avec Marie de Sully

Guy VI de La Trémoïlle épouse en 1382 Marie de Sully, Princesse de Boisbelle, fille de Louis Ier de Sully et d'Isabeau de Craon. Leurs enfants sont :



Mariage de Jean IV le Conquérant avec Jeanne de Navarre

Jean IV le Conquérant est veuf de Jeanne Holland.

Jean IV le Conquérant épouse en septembre 1386 Jeanne de Navarre, fille de Charles II le Mauvais et de Jeanne de France. Leurs enfants sont :



Mariage de Jean Ier de Berry avec Jeanne II d'Auvergne

Jean Ier de Berry épouse en 1389 Jeanne II d'Auvergne. Jeanne II d'Auvergne devient Duchesse d'Auvergne et de Berry.



Cession de la seigneurie de Champs-sur-Marne

En 1399, Jeanne II de Champs-sur-Marne vend la seigneurie de Champs-sur-Marne à la famille d'Orgemont, originaire de Lagny-sur-Marne.



Mariage de Jean de la Baume avec Jeanne II de Chalon

Jean de la Baume, Seigneur de Valfin, épouse en 1400 Jeanne II de Chalon :



Mariage de Guillaume Ier d'Autriche avec Jeanne II de Durazzo

Guillaume Ier d'Autriche épouse à Vienne en 1401 Jeanne II de Durazzo, fille de Charles III de Durazzo, et de Marguerite de Durazzo.



Mort de Jean II d'Auvergne

Jeanne II d'Auvergne Comtesse d'Auvergne et de Boulogne

Jean Ier de Berry Comte d'Auvergne et de Boulogne

Jean II d'Auvergne meurt, dans une hôtellerie du faubourg Saint-Marceau à Paris le 28 septembre 1404 obscurément.

Jeanne II d'Auvergne devient Comtesse d'Auvergne et de Boulogne en 1404.

Jean Ier de Berry, son époux, devient Comte d'Auvergne et de Boulogne et de Montpensier sous le nom de Jean III ou IV.

Il convient de noter que le chroniqueur Jean Froissart mentionne les pratiques homosexuelles du duc, qui ne seraient pas rares au sein de la Cour : il évoque ainsi la présence, dans l'entourage du duc, d'un Jacques Thibaut, en qui se fixait la majeure partie de son plaisir.

Ce Jacques Thibaut était un valet faiseur de chausses, que le duc de Berry avait dans l'âme on ne savait pourquoi, car l'homme n'avait ni sens, ni conseil, ni nul bien, ne songeant qu'à son grand profit.

Le duc de Berry l'avait enrichi, lui donnant de bons joyaux, de l'or, de l'argent, de la valeur de deux cent mille francs.

Et c'étaient les pauvres gens d'Auvergne et de Languedoc, taillés trois ou quatre fois l'an, qui payaient toutes les folles jouissances du duc."


Autriche des Habsbourg

Mort de Guillaume Ier d'Autriche

Ernest Ier d'Autriche Duc de Styrie

Frédéric IV d'Autriche Comte de Tyrol

Guillaume Ier d'Autriche meurt le 15 juin 1406 sans descendance.

Le veuvage de Jeanne II de Durazzo est plutôt frivole. Elle s'entoure d'amants.

La branche Léopoldine ou styrienne des Habsbourg se subdivise :



Naissance de Claude de La Baume-Montrevel

Claude de La Baume-Montrevel naît en 1410, fils de Jean de La Baume-Montrevel, Seigneur de Valfin, et de Jeanne II de Chalon.



Prise de Rome

Mort de Ladislas Ier de Durazzo

Jeanne II de Durazzo Reine de Naples

Ladislas Ier de Durazzo, après quelques temps de paix, reprend la guerre contre Rome.

Ladislas Ier de Durazzo s'empare de la ville et envisage une nouvelle fois d'attaquer Florence

Ladislas Ier de Durazzo tombe malade.

Ladislas Ier de Durazzo meurt au château de l'Œuf à Naples le 6 août 1414.

Jeanne II de Durazzo succède à Ladislas Ier de Durazzo, son frère, en 1414.


Jacques II de Bourbon-La Marche et Jeanne II de Durazzo -Chartres

Mariage de Jacques II de Bourbon-La Marche avec Jeanne II de Durazzo

Jeanne II de Durazzo Prisonnière

Jeanne II de Durazzo, Reine de Naples, annonce à tous les princes d'Europe qu'elle souhaite se remarier.

Jacques II de Bourbon-La Marche est choisi

Jacques II de Bourbon-La Marche épouse en 1415 Jeanne II de Durazzo.

Il est couronné mais le nouveau roi, jaloux, ne supporte pas les favoris de la reine, en fait décapiter plusieurs et jeter la reine en prison.



Mariage de Georges Ier de la Trémoïlle avec Jeanne II d'Auvergne

Georges Ier de la Trémoïlle Comte d'Auvergne et de Boulogne

Jeanne II d'Auvergne est veuve de Jean Ier de Berry.

Georges Ier de la Trémoïlle épouse en 1416 Jeanne II d'Auvergne, fille de Jean II d'Auvergne et d'Aliénor de Comminges.

Georges Ier de la Trémoïlle devient Comte d'Auvergne et de Boulogne jusqu'en 1424.

Jeanne II d'Auvergne devient Comtesse de Guînes

Georges Ier de la Trémoïlle est titré comte d'Auvergne et de Boulogne.



Mariage de Charles II d'Albret avec Anne d'Armagnac

Charles II d'Albret épouse le 28 octobre 1417 Anne d'Armagnac, fille de Bernard VII d'Armagnac et de Bonne de Berry. Leurs enfants sont :



Libération de Jeanne II de Durazzo

Retour de Jacques II de Bourbon-La Marche en France

Liaison de Jeanne II de Durazzo avec Jean Caracciolo

En 1419, Les Napolitains délivrent Jeanne II de Durazzo.

Après 4 ans de mésentente conjugale, Jacques II de Bourbon-La Marche quitte le royaume de Naples et son épouse et retourne en France.

Jeanne II de Durazzo prend un nouveau favori Giovanni ou Jean Caracciolo ou Caraccioli son secrétaire.

Jean Caracciolo triomphe d'un rival dangereux, Sforza de Cotignola, et se fait nommer Grand Sénéchal, Duc de Venise et Comte d'Avellino.


Blason des Comtes d'Auvergne et de Boulogne

Mort de Jeanne II d'Auvergne

Marie Ire d'Auvergne Comtesse d'Auvergne et de Boulogne

Jeanne II d'Auvergne meurt en 1424. Marie Ire d'Auvergne devient 31e Comtesse d'Auvergne et 30e Comtesse de Boulogne en 1424.



Prise du château Ivry-la-Bataille

Siège du château d'Ivry par les Anglais

Bataille de Verneuil

Mort de Jean Stuart

Mort de Robert Stuart

Mort d'Archibald Douglas

Mort de James Douglas

Mort de Guillaume II de Narbonne Vicomte de Narbonne

Mort d'Hugues de Chalon

Mort de Guy Malet

Mort de Jean Rouhault

Jeanne II de Chalon Comtesse de Tonnerre

Jean II d'Alençon Prisonnier

Libération d'Antoine de Chabannes

Guillaume III de Narbonne Vicomte de Narbonne

Mort de Jean VIII d'Harcourt Comte d'Aumale

Jean de Dunois Capitaine du Mont Saint-Michel passe à

Un partisan du Dauphin prend par surprise le château Ivry-la-Bataille ce qui entraîne en réaction un siège anglais. Les assiégés proposent de se rendre le 15 août 1424 si aucun secours ne leur parvient.

L'armée du Dauphin réunie à Châteaudun, se met en route pour les secourir. Les éclaireurs ayant démontré la trop forte position anglaise, les Français décident de se détourner d'Ivry-la-Bataille. Il leur parait alors opportun de prendre la ville proche de Verneuil. Déguisant les archers écossais en archers anglais, ils occupent la ville.

Jean de Lancastre furieux marche sur Verneuil. Après avoir parlementé, les Franco-Écossais acceptent de livrer bataille le 17 août 1424 plutôt que de subir un siège. 11 000 Français et quelque 7 000 Écossais affrontent 14 000 Anglais.

Jean Poton de Xaintrailles combat à la bataille de Verneuil.

Thomas Montaigu participe à la bataille de Verneuil.

Jean V de Bueil sert lors de sa première bataille aux côtés de Jean II d'Alençon et sous Guillaume II de Narbonne.

Malgré sa jeunesse, Jean V de Bueil gagne le surnom de Fléau des Anglais.

Après de longues heures d'attente et d'observation, les archers anglais décident de provoquer les Français.

Cependant, ces derniers chargent avant que les archers aient pu se fixer sur leurs nouvelles positions, faisant voler en éclats l'aile droite anglaise.

Au même moment, sur la droite franco-écossaise, les archers écossais s'avancent et engagent un formidable duel d'archerie, 12 000 archers s'affrontant pendant près de 3/4 d'heure.

Et plus à droite, les mercenaires espagnols et lombards, contournant ce combat d'archers, s'attaquent aux bagages anglais et s'éloigne avec son butin.

Plutôt que de protéger ses valets, l'escorte des bagages anglais contre-attaque victorieusement l'aile gauche française.

Les Français battent en retraite tandis que les Anglais encerclent les Écossais et les massacrent.

Sont tués :

Jeanne II de Chalon devient Comtesse de Tonnerre.

Jean II d'Alençon et Antoine de Chabannes sont pris par les Anglais.

Le château Ivry-la-Bataille est finalement repris par les Anglais qui détruisent les parties supérieures.

Libéré, Antoine de Chabannes devient le page d'Étienne de Vignolles, puis de Charles Ier de Bourbon.

Guillaume II de Narbonne est le dernier vicomte de Narbonne de la maison de Lara. Guillaume II de Narbonne lègue sa vicomté à son demi-frère utérin Pierre de Linières, qui prend le nom de Guillaume III de Narbonne.

Après la mort de Guillaume II de Narbonne, Jean V de Bueil entre au service du mercenaire Étienne de Vignolles.

Jean VIII d'Harcourt meurt lors de cette bataille.

Il est inhumé à la Saussaie.

N'ayant pas d'héritier légitime, sa charge de capitaine du Mont Saint-Michel passe à Jean de Dunois, son cousin, époux de Marie d'Harcourt, fille de Jacques d'Harcourt et de Marguerite de Melun.



Siège de Naples

François Ier Sforza se met au service de Jeanne II de Durazzo pour qui il assiège Naples.



Naissance de Jeanne II d'Albret

Jeanne II d'Albret naît en 1425, fille de Charles II d'Albret et d'Anne d'Armagnac.



Mariage de Georges Ier de la Trémoïlle avec Catherine de l'Isle-Bouchard

Catherine de l'Isle-Bouchard est veuve de Pierre II de Giac.

Georges Ier de la Trémoïlle est veuf de Jeanne II d'Auvergne.

Georges Ier de la Trémoïlle épouse à Sully-sur-Loire le 2 juillet 1427 Catherine de l'Isle-Bouchard. Leurs enfants sont :



Mort de Jean Caracciolo

Adoption de Louis III d'Anjou par Jeanne II de Naples

Jean Caracciolo exige encore de nouvelles faveurs, lorsque Jeanne II de Durazzo, lasse de subir son joug, donne l'ordre de l'arrêter. Les émissaires, sous prétexte de résistance, le tuent dans sa chambre en 1432.

Jeanne II de Durazzo désigne comme héritier Alphonse V le Grand alors Roi de Sicile insulaire.

Alphonse V le Grand porte la guerre jusqu'en Provence et tente de renverser Jeanne II de Durazzo.

Jeanne II de Durazzo choisit comme co-régent et héritier Louis III d'Anjou, à la place Alphonse V le Grand.


Le bon roi René, Duc d'Anjou et Comte de Provence - par Nicolas Froment

Mort de Louis III d'Anjou Duc d'Anjou

René Ier d'Anjou Duc d'Anjou et de Touraine

René Ier d'Anjou Comte de Maine, de Provence et de Forcalquier

Louis III d'Anjou meurt à Cosenza, en pays napolitain, le 12 novembre 1434.

René Ier d'Anjou, frère de Louis III d'Anjou, devient Duc d'Anjou et de Touraine et Comte de Maine, de Provence et de Forcalquier et héritier en Sicile.

Jeanne II de Durazzo choisit par testament comme héritier René Ier d'Anjou.



Mort de Jeanne II de Durazzo Reine de Naples

René Ier d'Anjou Roi de Naples et de Sicile

René Ier d'Anjou Roi titulaire de Jérusalem

René Ier d'Anjou Comte de Barcelone

Jean II d'Anjou Duc de Calabre

Jeanne II de Durazzo meurt en 1435.

René Ier d'Anjou devient Roi nominal de Sicile et de Jérusalem et Comte de Barcelone.

Jean II d'Anjou devient Duc de Calabre en 1435, titre réservé aux héritiers du la couronne napolitaine. Jean II d'Anjou est élevé dans le giron de la chevalerie, au milieu des tournois où rapidement il excelle.



Mort de Jeanne II de Chalon Comtesse de Tonnerre

Jeanne II de Chalon meurt en 1440.



Mariage d'Arthur III de Bretagne avec Jeanne II d'Albret

Arthur III de Bretagne est veuf de Marguerite de Bourgogne.

Arthur III de Bretagne épouse à Nérac le 29 août 1442, Jeanne II d'Albret (1425-1444), fille de Charles II d'Albret et d'Anne d'Armagnac.



Mort de Jeanne II d'Albret

Jeanne II d'Albret, épouse d'Arthur III de Bretagne, meurt en septembre 1444.



Mariage d'Arthur III de Bretagne avec Catherine de Luxembourg

Arthur III de Bretagne est veuf de Jeanne II d'Albret.

Arthur III de Bretagne épouse en juillet 1445 ou le 2 juillet 1446 Catherine de Luxembourg, fille de Pierre Ier de Luxembourg et de Marguerite des Baux.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !