Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



10 événements affichés, le premier en 1520 - le dernier en 1561



Mariage de John Dudley avec Jane Guildford

John Dudley épouse Jane Guildford.

Leurs enfants sont :



Mariage d'Henry Grey avec Frances Brandon

Avec l'accord d'Henri VIII Tudor, Henry Grey épouse en 1533 Frances Brandon, fille de Charles Brandon et de Mary Tudor. Leurs enfants sont :



Naissance de Jeanne Grey

Jane ou Jeanne Grey, dite la reine de neuf jours, naît à Bradgate Park près de Leicester en octobre 1537, fille de Henry Grey, 3e Marquis de Dorset, et de Frances Brandon.

On lui enseigne très tôt les langues anciennes et contemporaines, ainsi que les vertus de la religion protestante.

Son enfance est rendue difficile par une mère exigeante et volontiers abusive.

Frances Brandon tente d'endurcir Jeanne Grey, dont le comportement réservé et la soumission l'irritent, en la maltraitant.

Privée d'amour maternel, Jeanne Grey se consacre aux livres.



Jeanne Grey Pupille de Catherine Parr

En 1546, Henry Grey et Frances Brandon font de Jeanne Grey une pupille de Catherine Parr, la dernière épouse du roi Henri VIII Tudor.

L'affection de Catherine Parr aide Jeanne Grey à s'épanouir enfin. Elle est présentée dans le même temps à ses cousins royaux : Édouard VI Tudor, Marie Ire Tudor, Élisabeth Ire Tudor.



Mort de Catherine Parr

Catherine Parr meurt au Château de Sudeley à Gloucester dans le Gloucestershire le 5 ou le 7 septembre 1548 en couches. Elle est inhumée à la chapelle du château de Sudeley.

Thomas Seymour, veuf de Catherine Parr, et oncle d'Édouard VI Tudor, propose que Jeanne Grey épouse Édouard VI Tudor qui est son cousin.

Edward Seymour le Vieux a d'ores et déjà arrangé un mariage entre Édouard VI Tudor et Élisabeth de France, la fille d'Henri II de France et de Catherine de Médicis.

Ces deux unions ne sont toutefois pas conclues à cause de la mauvaise santé d'Édouard VI Tudor.



Mariage de Guilford Dudley avec Jeanne Grey

Mariage d'Henry Herbert avec Catherine Grey

Jeanne Grey souhaite se fiancer à Edward Seymour le Jeune.

Mais, Frances Brandon, sa mère, est en pourparlers avec John Dudley désireux de marier son propre fils Guilford Dudley.

Jeanne Grey exècre les Dudley. Frances Brandon parvient à persuader Jeanne Grey, sa fille, qu'elle n'hésite pas à frapper pour l'occasion.

Guilford Dudley épouse le 21 ou le 25 mai 1553 Jeanne Grey.

Henry Herbert, fils de William Herbert, 1er Comte de Pembroke, épouse le 25 mai 1553 Catherine Grey. Ils vivent alors au château de Baynard, sur la Tamise.



Préparation de la succession d'Édouard VI Tudor

Malgré les efforts de ses médecins, l'affection dont souffre Édouard VI Tudor, soit la tuberculose, soit la syphilis ou la polyarthrite rhumatoïde, s'aggrave.

En mai 1553, il devient évident qu'Édouard VI Tudor est mourant.

En sa qualité de protestant et manipulé par John Dudley, il s'oppose avec véhémence à la possibilité pour sa première demi-sœur, la catholique Marie Ire Tudor d'accéder au pouvoir.

La fondation de l'Église anglicane par Henri VIII Tudor a engendré une élite protestante, enrichie par la dissolution des monastères. Le rétablissement de l'autorité de l'Église catholique en Angleterre risque de priver cette noblesse de sa richesse.

Les conseillers d'Édouard VI Tudor lui précisent qu'il lui est impossible d'exclure Marie Ire Tudor de sa succession sans que la protestante Élisabeth Ire Tudor, son autre demi-sœur, subisse le même sort.

Le jeune souverain décide au final de les déshériter toutes les deux.

Édouard VI Tudor, sur son lit de mort, stipule par son testament que Jeanne Grey doit lui succéder.

Jeanne Grey peut revendiquer le trône anglais par sa mère, Frances Brandon, fille de Mary Tudor, elle-même fille d'Henri VII Tudor.


Jeanne Grey - Streatham Portrait - découvert dans les années 2000- considéré comme premier portrait posthume - National Portrait Gallery à Londres Marie Ire Tudor

Mort d'Édouard VI Tudor Roi d'Angleterre

Jeanne Grey Reine d'Angleterre

Marie Ire Tudor Reine d'Angleterre

Jeanne Grey et Guilford Dudley Prisonniers

Mort de John Dudley

Divorce Henry Herbert et de Catherine Grey

Édouard VI Tudor meurt au Palais de Greenwich le 6 juillet 1553.

Selon la tradition, ses dernières paroles sont : " Mon Seigneur Dieu, défendez ce royaume du papisme et maintenez Votre vraie religion. "

Sa dépouille mortelle repose en l'Abbaye de Westminster à Londres.

Le règne d'Édouard est marqué par la réforme religieuse. La faction protestante devient forte, et Thomas Cranmer, l'archevêque de Cantorbéry, détient beaucoup de pouvoir.

Pendant ce règne, beaucoup de lycées (grammar school) sont établis dans les grandes villes du royaume.

Quatre jours après le décès d'Édouard VI, le 10 juillet 1553, John Dudley proclame Jeanne Grey Reine d'Angleterre.

Ce délai entre la mort du souverain et sa publication entraîne des rumeurs quant à la possible survie d'Édouard, plusieurs imposteurs se faisant passer pour le défunt durant le règne de Marie Ire Tudor, puis celui d'Élisabeth Ire Tudor.

Jeanne Grey élit domicile à la tour de Londres, où les monarques anglais séjournent habituellement de leur accession au pouvoir jusqu'à leur couronnement.

Jeanne Grey refuse de conférer le titre de roi à Guilford Dudley, son époux. Elle propose de le créer Duc de Clarence.

John Dudley, pour consolider le pouvoir acquis par les protestants, souhaite arrêter et mettre au secret Marie Ire Tudor avant qu'elle ne récolte suffisamment d'appuis pour la cause qu'elle défend.

Informée, Marie Ire Tudor s'enferme derrière les murs du château de Framlingham dans le Suffolk.

En seulement 9 jours, Marie Ire Tudor réussit à mobiliser assez de membres de la noblesse pour retourner à Londres le 19 juillet 1553, à la tête d'une procession triomphale.

Le Parlement est alors contraint de reconnaître Marie Ire Tudor en tant que reine légitime.

Jeanne Grey n'aura règne sur l'Angleterre qu'à peine plus d'une semaine ce qui lui vaudra le surnom de "reine de neuf jours".

Marie Ire Tudor fait emprisonner Jeanne Grey et Guilford Dudley à la tour de Londres sous l'inculpation de haute trahison.

Marie Ire Tudor commande l'exécution de John Dudley. John Dudley meurt entre le 21 et le 23août 1553.

Henry Herbert veut alors se distancier de la famille Grey. Il jette Catherine Grey hors de sa maison, et divorce d'elle, affirmant que leur mariage n'a pas été consommé.


Exécution de Jeanne Grey - par Paul Delaroche - 1833, National Gallery de Londres

Rébellion protestante

Mort de Guilford Dudley

Mort de Jeanne Grey

Mort d'Henry Grey

L'ambassadeur du Saint-Empire romain germanique est chargé d'annoncer à Charles Quint que Marie Ire Tudor a l'intention d'épargner Jeanne Grey ainsi que Guilford Dudley, son époux.

Cependant, la rébellion protestante dirigée par Thomas Wyatt en janvier 1554 achève de décider de leur sort, bien qu'ils n'y soient pas impliqués directement.

La révolte de Wyatt est en effet la conséquence directe du mariage entre Marie Ire Tudor et le futur roi catholique d'Espagne, Philippe II.

Parmi les protestants exigeant le retour de Jeanne Grey sur le trône figure le propre père de la jeune femme, le duc de Suffolk.

Les conseillers de Marie Ire Tudor la poussent alors à exécuter Jeanne Grey afin d'étouffer dans l'œuf ce soulèvement politique.

Cinq jours après l'arrestation de Thomas Wyatt, la reine signe les ordres d'exécution de Jeanne Grey et de Guilford Dudley.

Au matin du 12 février 1554, Guilford Dudley est mené à l'échafaud et est décapité en public.

On renvoie ensuite son corps dans l'enceinte de la tour de Londres, pour qu'il soit visible depuis l'endroit où Jeanne Grey est retenue captive.

Jeanne Grey meurt le 12 février 1554.

On entraîne ensuite Jeanne Grey jusqu'à Tower Green, une petite étendue de gazon dans l'enceinte de la tour, afin qu'elle y soit exécutée à son tour, à l'abri des regards du plus grand nombre. Une telle procédure ne s'applique en principe qu'aux personnalités de sang royal.

En montant sur l'échafaud, elle s'adresse aux quelques personnes encore présentes à ses côtés :

Gens de bien, je viens ici pour mourir, condamnée par la loi au même lot. L'acte contre la majesté était illégitime, comme ma participation : mais ce jour, pour autant que je l'aie désiré et en aie ambitionné l'achèvement, j'en lave les mains, devant Dieu et devant vous, bons chrétiens.

Elle récite ensuite le psaume Ô Dieu, aie pitié de moi en anglais et donne ses gants ainsi que son mouchoir à une dame d'honneur.

John Feckenham, chapelain catholique, n'ayant pas réussi à convertir Jeanne Grey, reste malgré tout près d'elle.

Elle est mise à genoux et avant de se bander elle-même les yeux, elle pardonne d'avance à son bourreau tout en le suppliant de la dépêcher promptement.

Ayant résolu de mourir avec dignité mais s'avérant incapable de se diriger droit vers le billot à cause du bandeau, elle s'exclame :

Que ferai-je ? Où est-il ?

Après qu'une main inconnue l'y a menée, elle cite les dernières paroles du Christ telles que les rapporte l'Évangile selon Luc :

Seigneur, entre vos mains, je remets mon esprit !

Le bourreau abat sa hache sur le cou de Jeanne, séparant son corps de sa tête, puis il saisit cette dernière par les cheveux et s'écrie :

Périssent ainsi les ennemis de toute reine. C'est la tête d'une traîtresse !

Jeanne et Guilford Dudley sont inhumés dans la chapelle Saint Peter ad Vincula consacrée à saint Pierre dans l'enceinte de la tour de Londres.

À ce moment-là, la reine a déjà emprisonné Henry Grey, père de la suppliciée, pour sa participation à la révolte de Wyatt.

Henry Grey meurt le 19 ou le 23 février 1554 exécuté.



Mort de Jane Seymour

Catherine Grey prisonnière

Jane Seymour meurt en 1561 de la tuberculose.

Catherine Grey est non seulement seule à la Cour, mais de plus elle n'a aucun moyen de prouver son mariage avec Edward Seymour le Jeune. Elle cache ce mariage pendant plusieurs mois.

Devenue enceinte, dans son huitième mois de grossesse, alors qu'elle voyage vers Ipswich avec la cour, elle ne se voit plus d'autre choix que de trouver de l'aide auprès de membres influents de la cour.

se confie tout d'abord à Bess de Harwick, Lady Saintloe. Cependant, Bess, effrayée à l'idée que Catherine Grey et elle-même puissent être exécutée pour une telle trahison, non seulement refuse d'aider la jeune femme mais lui reproche également de l'avoir impliquée dans cette affaire.

Catherine Grey visite ensuite secrètement Robert Dudley, beau-frère de sa sœur Jeanne Grey, dans sa chambre de nuit, et le supplie de l'aider. Robert Dudley refuse également. Craignant que la reine découvre la visite et suspecte une liaison, Robert Dudley va dire à Élisabeth Ire Tudor tout ce qu'il sait.

Élisabeth Ire Tudor est furieuse de découvrir que Catherine Grey, sa cousine, si proche du trône, s'est mariée sans sa permission, qui plus est avec un homme qu'elle n'apprécie pas.

Catherine Grey est emprisonnée à la Tour de Londres, où Edward Seymour le Jeune la rejoint à son retour en Angleterre.

Même Bess d'Hardwick est emprisonnée, car Élisabeth Ire Tudor est convaincue que ce mariage fait partie d'un plus large complot organisé contre elle-même.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !