Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



15 événements affichés, le premier en 1550 - le dernier en 1603



Mariage de Jacques de Clermont d'Amboise avec Catherine de Beauvau

Jacques de Clermont d'Amboise épouse le 26 juin 1550 Catherine de Beauvau, Dame de Moineville ou Mognéville. Leurs enfants sont :


Antoine IV d'Estrées - par François Clouet en 1560 Françoise Babou de La Bourdaisière

Mariage d'Antoine IV d'Estrées avec Françoise Babou de La Bourdaisière

Antoine IV d'Estrées épouse à Chartres le 14 février 1559 Françoise Babou de La Bourdaisière. Leurs enfants sont :

Ils se sépareront.



Naissance de Jean de Montluc de Balagny

Jean de Montesquiou de Montluc de Balagny ou Jean de Montluc de Balagny naît en 1560, fils naturel de Jean de Montluc ou Jean de Montesquiou de Lasseran (mort en 1579), Évêque de Valence, et d'Anne Martin.

Jean de Montluc de Balagny est le neveu du maréchal Blaise de Lasseran de Massencôme



Légitimation de Jean de Montluc de Balagny

Jean de Montluc de Balagny est légitimé en 1567.



Mort de Sigismond II Auguste Roi de Pologne

Sigismond II Auguste meurt à Knyszyn le 7 juillet 1572.

Le dernier Jagellon, probablement stérile, ne laisse aucune descendance de ses unions.

Il laisse vacant le trône de la République des Deux Nations.

Jean de Montluc de Balagny accompagne Jean de Montluc, son père, en Pologne dans une mission dont celui-ci est chargé par Charles IX de France, et qui avait pour objet d'assurer la couronne de Pologne à Henri III de France.


Renée de Clermont d'Amboise

Mariage de Jean de Montluc de Balagny avec Renée de Clermont d'Amboise

Jean de Montluc de Balagny épouse en 1579 Renée de Clermont d'Amboise, fille de Jacques de Clermont d'Amboise, Seigneur de Bussy, et de Catherine de Beauvau. Leurs enfants sont :



Bataille de Senlis

Henri Ier d'Orléans-Longueville Pair et Grand chambellan de France

Les forces d'Henri III de France et d'Henri IV de France commandée par Henri Ier d'Orléans-Longueville gagnent sur les Ligueurs la bataille de Senlis le 17 mai 1589.

Anne d'Anglure combat contre la Ligue dans cette bataille.

Jean de Montluc de Balagny qui embrasse le parti de la Ligue, fait parti des battus, ainsi que Charles Ier d'Aumale.

Henri Ier d'Orléans-Longueville devient Pair et Grand chambellan de France en 1589.



Bataille d'Arques

Les troupes d'Henri IV de France refluent partout. Henri IV de France est se replie personnellement à Dieppe pour attendre les renforts promis par son alliée, Élisabeth Ire Tudor.

Le 6 août 1589, Henri IV installe son camp et ses 8000 hommes à Dieppe.

Maximilien de Béthune, François III de la Noue, François Ier de Bourbon-Vendôme, Armand de Gontaut-Biron et Charles de Gontaut-Biron, son fils, participent au combat à Arques.

Charles II de Mayenne désire récupérer ce port stratégique de Normandie. En vue d'un assaut de la cité, Charles II de Mayenne rassemble 35 000 hommes, en plus des milices cambrésiennes et des Lorrains du marquis de Pont à Mousson.

Tilly passé au service de Charles II de Mayenne, participe à cette bataille. Jean de Montluc de Balagny est fait parti des ligueurs.

Henri IV de France, en homme avisé, sait qu'une offensive face à une telle armée serait vaine, et que rester dans la cité de Dieppe serait suicidaire. Après avoir averti Henri Ier d'Orléans-Longueville et Jean VI d'Aumont, Henri IV décide d'aller vers le bourg d'Arques et d'y placer des moyens de défense importants. Il y fait des travaux de terrassement et consolide les fortifications et se prépare au choc frontal.

Entre le 15 septembre et le 29 septembre 1589, les Ligueurs menés par Charles II de Mayenne lancent plusieurs assauts sur le bourg d'Arques et ses environs, mais leur élan se retrouve vite brisé par l'artillerie royale.

Ces attaques sont très meurtrières des deux cotés, et bientôt le manque d'hommes du côté Henri IV se fait cruellement sentir.

Jean VI d'Aumont participe à cette bataille.

Charles Emmanuel de Savoie-Nemours prend part à cette bataille.

Le salut d'Henri IV de France vient de la mer le 23 septembre 1589, en effet, 50 Anglais, puis 1200 Écossais et enfin 4 000 soldats britanniques envoyés par Élisabeth Ire Tudor débarquent d'Angleterre par vagues en moins de 3 jours pour prêter main forte au nouveau roi de France.

Devant cette situation, Charles II de Mayenne préfère abandonner, et Henri IV de France sort vainqueur de cette première confrontation.



Troisième Siège de Paris

En 1590, après la brillante victoire d'Ivry, Henri IV de France tente un troisième siège sur Paris où plusieurs milliers de pauvres gens meurent de faim.

L'opinion publique peine toutefois à se porter en sa faveur, du fait de l'accentuation de la pression fanatique qu'exerce sur la population une minorité extrémiste appelée les Seize.

Charles de Gontaut-Biron participe à ce siège.

Charles de Bourbon-Soissons prend le commandement de la cavalerie du roi.

En juillet 1590, Guillaume V de Hautemer s'empare du faubourg de Saint-Denis, et s'y retranche.

Alexandre Farnèse à la tête d'une armée espagnole vient secourir Paris.

Alexandre Farnèse se contente de prendre Lagny-sur-Marne, Saint-Maur, Charenton et Corbeil, et ainsi de ravitailler la capitale affamée. Alexandre Farnèse ne risque pas l'affrontement.

Henri IV de France abandonne momentanément Paris.

Alexandre Farnèse se retire ensuite prudemment en Flandre.

En 1590, Jean de Montluc de Balagny aide à faire lever le siège de Paris,



Siège de Rouen

En 1592, Alexandre Farnèse avec Urbain de Laval et 18 000 hommes marchent au secours de Rouen, assiégé par Henri IV de France.

Le roi de France le refoule au-delà de la Somme avec seulement 7 000 cavaliers.

Alexandre Farnèse parvient néanmoins à dégager la ville, mais est mortellement blessé devant Caudebec.

Jean de Montluc de Balagny aide à faire lever le siège de Rouen.



Réconciliation de Jean de Montluc de Balagny avec Henri IV de France

Jean de Montluc de Balagny se réconcilie peu après avec Henri IV de France par l'entremise de Renée de Clermont d'Amboise, sa femme.


Jean de Balagny

Jean de Montluc Balagny Maréchal de France

Jean de Montluc de Balagny Gouverneur de Cambrai

Jean de Montluc de Balagny est fait Maréchal de France en 1594 par Henri IV de France.

Jean de Montluc de Balagny est nommé gouverneur de Cambrai.


Charles Ier Gonzague

Siège de Cambrai

Mort de Louis de Gonzague

Charles Ier Gonzague Duc de Nevers et de Rethel

Les Cambrésiens, mécontents de Jean de Montluc de Balagny, leur gouverneur, se choisissent pour chef Antoine de Villers-au-Tertre.

Il fait prendre les armes aux compagnies bourgeoises.

Jean de Montluc de Balagny est contraint à se réfugier dans la citadelle.

Les bourgeois livrent leur ville aux Espagnols.

Louis de Gonzague est envoyé contre le Duc de Parme en Picardie.

À 15 ans, Charles Ier Gonzague entre dans la ville assiégée par Louis de Berlaimont et des troupes espagnoles, avec une force de 450 cavaliers.

Renée de Clermont d'Amboise, femme de Jean de Montluc de Balagny, révèle un courage héroïque.

Jean de Montluc de Balagny doit se rendre, sans gloire, le 9 octobre 1595.

Peu de jours après la prise de Cambrai, Louis de Gonzague meurt à Nesle en Picardie le 23 octobre 1595.

Nevers doit à Louis de Gonzague son activité de faïencerie.

Vers la fin du XVIe siècle, il fait venir d'Italie Augustin Conrade, potier d'Albissola, près de Savone, et ses frères, Baptiste et Dominique, et les installe au château du Marais à Gimouille.

Leur réputation et leur réussite deviendront telles, que Nevers s'affirmera au XVIIe siècle comme capitale française de la faïence.

Charles Ier Gonzague devient de plein droit Duc de Nevers sous le titre de Charles III de Nevers et Duc de Rethel sous le titre de Charles III de Rethel.



Mariage de Jean de Montluc de Balagny avec Diane d'Estrées

Jean de Montluc de Balagny est veuf de Renée de Clermont d'Amboise.

Jean de Montluc de Balagny épouse le 17 février 1599 Diane d'Estrées. Leurs enfants sont :



Mort de Jean de Montluc de Balagny Maréchal de France

Jean de Montluc de Balagny meurt en juin 1603.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !