Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



18 événements affichés, le premier en 1269 - le dernier en 1354



Mariage de Mathieu Ier Visconti avec Bonacossa Borri

Mathieu Ier Visconti épouse en août 1269 Bonacossa Borri, fille du capitaine Squarcino Borri. Leurs enfants sont :



Naissance de Jean Visconti

Jean Visconti (en italien Giovanni Visconti) naît à Milan vers 1290, fils de Mathieu Ier Visconti et de Bonacossa Borri.



Liaison de Jean Visconti

Jean Visconti a des enfants illégitimes :



Guerre des excommuniés

Jean Visconti Archevêque de Milan

Aicardo Antimiani Archevêque de Milan

À partir de 1317, la guerre des excommuniés commence, opposant Mathieu Ier Visconti et sa famille au pape Jean XXII.

Le pape Jean XXII charge deux émissaires papaux d'enquêter sur les villes gibelines, à commencer par Milan, Vérone et Mantoue où ils présentent à leurs seigneurs l'interdit papal de porter le titre de vicaire impérial.

En mars 1317, une bulle du pape Jean XXII confirme cette interdiction à quiconque portait ce titre s'il avait été attribué par Henri VII de Luxembourg, le défunt empereur.

Jean Visconti se destine à la carrière ecclésiastique.

En août 1317, il est élu archevêque de Milan par le Capitole milanais, le chapitre de la cathédrale.

Mais le pape Jean XXII refuse cette nomination et nomme Aicardo Antimiani di Comodeia, un ecclésiastique franciscain torriani.


Azzon Visconti - illustration anonyme du XVIIIe siècle Armes des Visconti

Mort d'Étienne II Visconti Seigneur de Milan

Destitution de Galéas Ier Visconti

Azzon Visconti Seigneur de Milan

Étienne II Visconti meurt le 4 juillet 1327.

Les rivalités familiales surgissent : Marco Visconti accuse Galéas Ier Visconti, en 1327, auprès de l'empereur Louis IV de Wittelsbach, de trahison au profit du pape Jean XXII.

Le 5 juillet 1327, Louis IV de Wittelsbach destitue Galéas Ier Visconti et le fait incarcérer dans la prison des Fours (I Forni) de Monza avec ses deux autres frères Jean Visconti et Lucien Visconti. Il les l'accuse de l'assassinat d'Étienne II Visconti, leur frère.

Azzon Visconti fait alors son possible pour reconquérir la cité.

Azzon Visconti devient Seigneur de Milan en 1327.

Selon une légende, on doit à Azzon Visconti les armes des Visconti, le serpent avalant un homme. On raconte qu'il réussit à chasser sans peur une vipère qui s'était introduite dans son heaume. Le fait qu'il ne soit pas mordu est considéré comme un prodige. Il exploite l'évènement en le rappelant dans ses armes.



Jean Visconti Cardinal

Jean Visconti trouve dans l'antipape Nicolas V un allié qui lui confère le cardinalat en 1329.



Jean Visconti Évêque et Seigneur de Novare

En 1331, Jean Visconti devient Évêque et Seigneur de Novare.



Jean Visconti et Lucien Visconti associés au gouvernement de Milan

Guerre de Milan contre le Royaume de Bohême

En 1332, Azzon Visconti associe ses oncles Jean Visconti et Lucien Visconti à son gouvernement, ce qui lui permet de mener une guerre victorieuse contre le Royaume de Bohême.



Négociation entre Jean Visconti et Aicardo Antimiani

En 1334, Jean Visconti négocie avec Aicardo Antimiani di Comodeia la permutation des charges de Novare et de Milan. Ce dernier refus.



Bataille de Parabiago

Lodrisio Visconti prisonnier

Cependant, Lodrisio Visconti noue une série d'alliances, pour détrôner Azzon Visconti, son neveu.

Azzon Visconti, malade de la goutte, reste à Milan avec son oncle Jean Visconti.

Azzon Visconti envoie Lucien Visconti, à la tête de l'armée milanaise, contre la Compagnie de San Georgio de Lodrisio, composée de mercenaires helvétiques.

Le 21 février 1339, a lieu la bataille de Parabiago. On raconte que Lucien Visconti vainc grâce à une miraculeuse apparition de Saint-Ambroise à cheval qui effraie l'armée ennemie.

Azzon Visconti fait enfermer Lodrisio Visconti dans les prisons de San Colombano du Lambro et peut se consacrer au gouvernement de Milan, à la tête du triumvirat formé avec ses deux oncles.

Azzon Visconti réussit à rallier à Milan toutes les cités de la région.



Mort d'Aicardo Antimiani

Jean Visconti Archevêque de Milan

Aicardo Antimiani meurt en 1339.

Jean Visconti s'installer à sa place à Milan, triomphalement accueilli.


Campanile de San Gottardo Sépulcre d'Azzon Visconti dans l'abside de l'église San Gottardo à Milan Lucien Visconti - Illustration anonyme du XVIIIe siècle

Mort d'Azzon Visconti

Jean Visconti et Lucien Visconti Seigneur de Milan

Au sommet de sa puissance, Azzon Visconti meurt à Milan le 16 août 1339 sans postérité.

La lignée de Galéas Ier, le premier fils de Mathieu Ier, s'éteint.

Azzon Visconti initie le renouveau artistique de Milan.

Il restructure le palais du Broletto Vecchio, qui de siège communal devient le palais des Visconti, tandis que le siège de la Commune est déplacé dans le Palais de la Raison (Palazzo della Ragione).

Il prend un soin particulier à la réalisation de l'église de San Gottardo, annexe au palais Visconti, dont il ne reste aujourd'hui que le campanile isolé de forme octogonale. Cette église est réalisée de 1330 à 1336, par l'architecte crémonais Francesco Pecorari qui a probablement comme référence le projet initial de Giotto pour le clocher de Santa Maria del Fiore à Florence.

Azzone Visconti fait venir de Florence Giotto qui exécute diverses fresques pour le palais viscontien, aujourd'hui perdues et qui devaient représenter des exploits de protagonistes héroïques de l'histoire, depuis ceux mythiques de l'antiquité (d'Énée par exemple), jusqu'à ceux des Visconti. De ces fresques giottesques, ne reste aujourd'hui que celle de la Crucifixion exécutée par un de ses élèves, initialement apposée sur le côté extérieur de l'église de San Gottardo qui fut, dans les années 1950, déplacée à l'intérieur de l'église en raison de son mauvais état.

Dans l'église, se trouve le monument sépulcral d'Azzon Visconti, réalisé par le sculpteur pisan Giovanni de Balduccio.

Les seuls héritiers mâles du fief de Milan sont Jean et Lucien. Jean Visconti et Lucien Visconti succèdent à leur cousin Azzon Visconti.

Jean Visconti laisse à Lucien Visconti toute latitude quant au gouvernement de l'État milanais.

Vers la fin 1339, Lucien s'empare de Pise et de Parme.



Conjuration contre Jean Visconti et Lucien Visconti

En juillet 1340, Barnabé Visconti, Mathieu II Visconti et Galéas II Visconti, ses frères, participent à la conjuration menée par Francesco Pusterla et quelques autres nobles contre ses oncles Jean Visconti et Lucien Visconti.

Cette conjuration ayant été dénoncée, Lucien Visconti sévit contre les conjurés mais ne punit pas ses neveux.



Jean Visconti et Lucien Visconti Vicaires

En 1341, contre la somme de 500?000 florins et en l'absence de l'empereur, le pape Benoît XII accorde à Jean Visconti et à Lucien Visconti, le vicariat qui les confirme dans leur fonction de seigneurs de Milan.



Levée de l'accusation d'hérésie contre les Visconti

En 1342, une bulle papale de Clément VI lève l'accusation d'hérésie qui pèse sur Jean Visconti et Lucien Visconti et leur famille. Jean Visconti est reconnu comme archevêque de Milan.


Jean Visconti

Mort de Lucien Visconti

Jean Visconti Seigneur de Milan et Vicaire impérial

La dernière entreprise de Lucien Visconti est une guerre contre le marquisat de Montferrat de Jean II Paléologue et la seigneurie de Mantoue de Louis Ier Gonzague, guerre qui avorte en raison de sa mort.

Lucien Visconti meurt le 24 janvier ou en mars 1349.

Jean Visconti succède à son frère Lucien Visconti et devient seul seigneur et vicaire impérial de Milan.

Jean Visconti rappelle à Milan Barnabé Visconti, Mathieu II Visconti et Galéas II Visconti de l'exil dans lequel Luchino les avait confinés.

Il les fait participer au gouvernement et les reconnaît comme ses successeurs.

Les prétendues escapades amoureuses d'Isabelle Fieschi servent de motif aux neveux pour exclure Luchino Visconti dit Novello de la succession de Lucien Visconti.



Jean Visconti Doge de Gênes

Le 9 octobre 1353, Jean Visconti est élu Doge de Gênes et y délègue comme gouverneur Guglielmo Pallavicino.


Tombeau d'Otton Visconti et de Jean Visconti dans la cathédrale de Milan Mathieu II Visconti - illustration anonyme du XVIIIe siècle

Jean Visconti Seigneur de Bologne et de Novare

Mort de Jean Visconti Seigneur de Milan

Mathieu II Visconti, Galéas II Visconti et Barnabé Visconti Co-Seigneur de Milan

Indépendance de Bologne

En 1354, Jean Visconti devient Seigneur de Bologne et de Novare.

Jean Visconti meurt le 5 octobre 1354.

Ces neveux Mathieu II Visconti, Galéas II Visconti et Barnabé Visconti lui succèdent et deviennent co-seigneurs de Milan en se partageant les seigneuries affidées :

Les prétendues escapades amoureuses d'Isabelle Fieschi servent de motif aux neveux pour exclure Luchino Visconti dit Novello de la succession de Jean Visconti en 1354.

Dans la dotation de Mathieu II Visconti, la cité de Bologne pose un problème.

Giovanni Visconti d'Oleggio en a obtenu le gouvernement en récompense de services rendus.

Ce dernier proclame l'indépendance du fief.

Mathieu II Visconti limite sa réaction à une protestation auprès du pape Innocent VI mais son frère benjamin Barnabé Visconti appelle à la révolte contre Bologne.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !