Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



37 événements affichés, le premier en 1166 - le dernier en 1237



Mariage d'Érard II de Brienne avec Agnès de Montfaucon

Érard II de Brienne épouse avant 1166 Agnès de Montfaucon, fille d'Amédée II de Montfaucon, Comte de Montbéliard, et de Béatrice de Joinville ou de Grandson-Joinville.

Leurs enfants sont :



Naissance de Jean Ier de Brienne

Jean Ier de Brienne naît en 1171, fils d'Érard II de Brienne, Comte de Brienne, et d'Agnès de Montfaucon.



Mariage de Conrad Ier de Montferrat avec Isabelle Ire d'Anjou

Conrad Ier de Montferrat, fils de Guillaume V de Montferrat et de Judith de Babenberg, épouse à Acre le 24 novembre 1190 Isabelle Ire d'Anjou. Leur enfant est :



Tournoi d'Écry-sur-Aisne

Quatrième croisade

Geoffroi de Villehardouin commissaire auprès de la République de Venise

Philippe Régent de Flandre

Érard II de Brienne destine Jean Ier de Brienne, son fils, à une carrière ecclésiastique, mais Jean Ier de Brienne a la passion des armes et s'enfuit à Clervaux, où l'un de ses oncles le prend en charge.

Jean Ier de Brienne devient chevalier, se couvre d'honneur en participant à de nombreux tournois et est rapidement considéré comme le chevalier le plus valeureux de son époque.

Jean Ier de Brienne prend probablement part au tournoi d'Écry-sur-Aisne le 28 novembre 1199.

Le 22 novembre 1199, Thibault III de Champagne, Comte de Champagne, organise un tournoi à Écry-sur-Aisne. Suite à l'appel du pape Innocent III et au prêche de Foulques de Neuilly une nouvelle croisade y est décidé.

Simon IV de Montfort prend également la croix, accompagné par Pierre des Vaux-de-Cernay.

Gautier de Montbéliard est fils d'Amédée II de Montfaucon, Comte de Montbéliard, et de Béatrice de Grandson-Joinville.

Jean Ier de Brienne, Gautier de Montbéliard et Gautier III de Brienne se joignent la quatrième croisade.

Baudouin VI de Hainaut entend la prédication à la croisade d'Erluin et de Pierre de Roussy, envoyés en Flandre par le pape. Baudouin IX et son épouse Marie de Champagne prennent alors solennellement la Croix le 23 février 1200 en l'église St-Donat de Bruges, suivis par une foule de chevaliers flamands.

Baudouin IX prend, avec Thibault III de Champagne, Louis de Blois, Cousin de Thibaut, et Hugues IV de Saint-Pol la tête de l'expédition. Thibault III de Champagne nomme Geoffroi de Villehardouin commissaire auprès de la République de Venise chargé de préparer et négocier le transport des Croisés vers la Palestine.

Avant le départ, Baudouin VI de Hainaut confie à son frère Philippe, Comte de Namur, la régence de Flandre, assisté d'un conseil composé du chancelier Gérard, prévôt de St-Donat, son oncle, de Baudouin de Comines et des châtelains de Bruges, de Gand et de Lille.



Nouvelle prise de Constantinople

Mort d'Isaac II Ange

Fuite d'Alexis V Doukas Murzuphle

Pillage de la tombe d'Irène l'Athénienne

Constantin Lascaris Empereur Byzantin

Sac de Constantinople

Partage du butin

Alexis V Murzuphle renforce les murs et les tours de Constantinople, renforce la garde de la ville mais refuse d'acquitter les tributs promis par ses prédécesseurs, ce qui irrite les croisés.

Alexis V Doukas Murzuphle n'a aucune chance de se maintenir sur le trône, s'il ne donne satisfaction aux volontés populaires. Il essaie de traiter avec les Latins, et, dans une conférence avec Enrico Dandolo, il promet de leur payer sur-le-champ 5 000 livres pesant d'or. Mais il refuse catégoriquement de soumettre l'Église grecque à l'Église romaine. Les pourparlers sont rompus.

Le 9 avril 1204, les Croisés livrent assaut à Constantinople du côté du port.

Après une héroïque résistance, les Croisés y pénètrent le 12 avril 1204.

Hugues IV de Saint-Pol, Guillaume Ier de Champlitte, Jean Ier de Brienne et Eudes II Le Champenois participent à la prise de Constantinople.

Isaac II Ange meurt à Constantinople le 12 avril 1204.

Le 13 avril 1204, Alexis V Doukas Murzuphle s'enfuit par la porte Dorée avec sa femme Eudoxie Ange, fille d'Alexis III Ange. La ville, pillée et brûlée, est désertée par sa population.

La multitude nomme aussitôt un nouvel empereur dans la personne de Constantin Lascaris. Mais lorsque ce personnage, dont on vantait les talents militaires, veut rétablir le combat, il ne trouve personne pour le soutenir.

Les Latins s'établissent à l'intérieur de la ville tout près des murailles, afin d'être à portée de leur flotte en cas de surprise nocturne, et pour plus de sûreté ils mettent le feu en divers endroits.

Le matin du 14 avril 1204, les croisés se remettent en mouvement et occupent les principaux quartiers où des scènes de carnage se répètent pendant plusieurs jours. Boniface Ier de Montferrat entre dans le palais de Boucoléon et Henri Ier de Constantinople prend possession de celui de Blaquernes.

Constantinople est mise à sac malgré les efforts du clergé latin et des chefs militaires.

La tombe d'Irène l'Athénienne est pillée par les croisés en 1204.

En moins d'une semaine, elle voit périr les trésors que 9 siècles avaient accumulés dans ses murs.

Parmi les chefs-d'œuvre de l'Antiquité et de l'art chrétien dont étaient décorés ses palais, ses places et ses édifices publics, tous ceux qui sont de métal disparaissent.

On fond des statues, des pièces d'orfèvrerie des ornements de toutes sortes pour les réduire en pièces de monnaie.

Les reliques des saints et des personnages bibliques, plus nombreuses à Constantinople que dans toute autre ville, vont enrichir les églises et les couvents de l'Occident.

Les vainqueurs passent en actions de grâces la semaine sainte du 18 au 24 avril 1204 puis procèdent au partage du butin :



Bataille de Sarno

Mort de Gautier de Brienne Roi titulaire de Sicile

Naissance de Gautier IV de Brienne

Gautier IV de Brienne Comte de Brienne

Diepold de Vohbourg bat Gautier III de Brienne à Sarno le 11 juin 1205.

Gautier III de Brienne est grièvement blessé au cours de l'engagement.

Gautier III de Brienne meurt quelques jours plus tard en prison.

Gautier IV de Brienne, dit le Grand, naît en 1205, fils posthume de Gautier III de Brienne et d'Elvire de Hauteville.

Gautier IV de Brienne devient Comte de Brienne.

Jean Ier de Brienne doit céder face à Frédéric II de Hohenstaufen et rentre en France avec son neveu Gautier IV de Brienne.

La principauté de Tarente et le comté de Lecce sont confisqués à la famille de Brienne en 1205.



Projet de mariage de Jean Ier de Brienne avec Marie de Montferrat

En 1209, la régence doit bientôt prendre fin et le conseil de régence sous la houlette de Jean d'Ibelin, oncle de Marie de Montferrat, considère que la présence d'un roi devient nécessaire au coté de Marie de Montferrat.

Après en avoir délibéré à Saint-Jean-d'Acre, l'assemblée des barons et des prélats décide de demander conseil à Philippe-Auguste.

Gautier de Florence, Évêque d'Acre, et Aymar de Lairon, Seigneur de Césarée, sont envoyés auprès de Philippe-Auguste.

Il propose Jean Ier de Brienne, un de ses fidèles, un cadet d'une famille champenoise.

L'Estoire d'Eraclée suggère que le roi veut se séparer d'un chevalier dont Blanche de Castille, épouse du prince héritier, est éprise.

Doué d'une grande bravoure, rappelant celle des premiers croisés, et d'une grande sagesse, ce chevalier est cependant impécunieux et âgé de 60 ans.

Pour remédier à son manque de fortune et pour lui permettre de financer ses obligations de souverain (cour et ost), Philippe-Auguste et le pape Innocent III lui versent chacun la somme de 40 000 livres tournois.



Première campagne contre l'hérésie cathare

Siège de Béziers

Siège de Carcassonne

Hervé IV de Donzy participe à la croisade des Albigeois aux côtés d'Eudes III de Bourgogne, son voisin et rival.

Guy Ier de Lévis se place sous les ordres de Simon IV de Montfort et joue une part active dans la croisade des Albigeois.

L'armée :

Ils y arrivent, le 21 juillet 1209.

Raymond VIII de Toulouse les guide et se montre fort utile sur les terres de son neveu qui n'avait de cesse de lui faire la guerre.

Deux autres groupes se sont formés :

A l'arrivée des troupes croisées, les habitants de Béziers sortent sur les remparts pour narguer les croisés.

Arnaud Amaury, légat du pape, juge qu'une démonstration de force est nécessaire.

L'évêque de Béziers lui donne une liste de 223 hérétiques, mais la population refuse de livrer les hérétiques.

L'évêque quitte la ville avec seulement quelques catholiques.

Le 22 juillet 1209, une bande de ribauds donne alors l'assaut et massacre 7 000 personnes qui restent, catholiques compris, dans la ville qui sera totalement pillée et incendiée.

Arnaud Amaury aurait dit :

Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens.

Hervé IV de Donzy, Guillaume II de Genève, Guy Ier de Lévis et Humbert de Genève participent au sac de Béziers.

Selon la Chanson de la Croisade, Jean Ier de Brienne participe à la croisade des Albigeois et est présent au siège de Béziers.

Aimery le vicomte et Bérenger l'évêque apportent la soumission et le soutien des Narbonnais aux croisés ainsi que ceux de Montpellier et d'Arles.

Carcassonne reçoit une charte de coutume en 1209.

Le siège est mis devant Carcassonne le 1er août 1209. Sous le dur soleil d'été, les croisés se rendent mettre des points d'eau. En temps que vassal du roi d'Aragon, Raymond-Roger s'attend à ce que Pierre II le Catholique vienne le secourir, mais ce dernier, vassal direct du pape préfère la voie diplomatique et joue le médiateur. Les négociations échouent et Pierre II le Catholique repart.

Devant l'ultimatum de livrer les hérétiques, le comte Raymond-Roger Trencavel, pour négocier, sort de la ville et se retrouve prisonnier. L'eau vient à manquer dans la cité, ce qui provoqua sa reddition le 15 août 1209. Raymond VIII de Toulouse assiste à la chute de la ville en spectateur.

Hervé IV de Donzy participe à la chute de Carcassonne.

Bernard IV de Comminges est d'une prudente neutralité pendant les sièges de Béziers et de Carcassonne.

Suite à cela, Raymond-Roger de Foix se range alors du côté des Comtes de Toulouse.



Émancipation d'Hugues Ier de Lusignan

Gautier de Montbéliard Connétable du royaume de Jérusalem

En 1210, malgré sa cupidité, Gautier de Montbéliard hâte l'émancipation d'Hugues Ier de Lusignan, son pupille.

Hugues est un roi dur et tyrannique, souvent emporté et violent, mais dont les colères ne durent pas, nous dit le continuateur de la chronique de Guillaume de Tyr.

Dès le début de son règne, Hugues Ier de Lusignan disgracie Gautier de Montbéliard et lui confisque ses biens et l'exile

Gautier de Montbéliard se rend à Saint-Jean-d'Acre où règne Jean Ier de Brienne, son neveu.

Il y reçoit le meilleur accueil, ce qui cause une tension entre les royaumes de Chypre et de Jérusalem.

Jean Ier de Brienne fait Gautier de Montbéliard Connétable du royaume de Jérusalem.


Couronnement de Marie de Montferrat et de Jean Ier de Brienne - Histoire d'Outremer - XIIIe siècle

Mariage de Jean Ier de Brienne avec Marie de Montferrat

Jean Ier de Brienne Roi de Jérusalem

Jean Ier de Brienne épouse à Tyr au Liban le 4 ou le 14 septembre 1210 Marie de Montferrat, fille de Conrad Ier de Montferrat et d'Isabelle Ire d'Anjou. Leurs enfants sont :

Jean Ier de Brienne devient ainsi Roi de Jérusalem.

Les époux sont sacrés roi et reine de Jérusalem le 3 octobre 1210 dans la cathédrale de Tyr.

Guy de Montfort assiste à ce couronnement.

Jean Ier de Brienne continue la politique de paix de Jean d'Ibelin.



Mariage d'Enguerrand III de Coucy avec Marie d'Oisy

Enguerrand III de Coucy est veuf de Mahaut Welf de Saxe.

Enguerrand III de Coucy épouse Marie d'Oisy, fille de Jean de Montmirail, Seigneur de Montmirail et de Condé. Leurs enfants sont :



Campagne de Jean Ier de Brienne en Égypte

Prise de Damiette

En 1210, dans l'espoir de négocier la restitution de Jérusalem, perdue depuis 1187, Jean Ier de Brienne lance une campagne en Égypte, prend Damiette, mais le fanatisme de Pelagius d'Albanie, le légat du pape, empêche toute négociation. L'opération s'enlise en Égypte et échoue ainsi.



Naissance d'Isabelle II de Brienne

Yolande ou Isabelle II de Brienne naît en 1211 ou 1212, fille de Jean Ier de Brienne et de Marie de Montferrat.



Trêve entre Jean Ier de Brienne avec Al-Adel

Jean Ier de Brienne réussit à réfréner l'ardeur belliqueuse des Templiers et négocie une nouvelle trêve avec Al-Adel en juillet 1211 pour une durée de 6 ans.

Pendant ce temps les Templiers vont combattre pour le prince d'Antioche pour reprendre leur citadelle de Baghrâs que Saladin avait prises.

De leur côté, les Hospitaliers vont prêter main forte au roi Léon II d'Arménie contre le sultanat seldjoukide de Roum.


Jean Ier de Brienne

Mort de Marie de Montferrat

Jean Ier de Brienne Roi de Jérusalem

Marie de Montferrat meurt en 1212, probablement de la fièvre puerpérale.

Avec l'accord des barons, Jean Ier de Brienne conserve la couronne de Jérusalem, mais en devenant bayle ou bailli ou régent du royaume au nom de sa fille.



Mariage d'Érard Ier de Brienne avec Philippine de Champagne-Jérusalem

Érard Ier de Brienne épouse le 15 août 1213 ou 1214 Philippine de Champagne-Jérusalem, fille d'Henri II de Champagne et d'Isabelle Ire de Jérusalem. Leurs enfants sont :

Érard de Brienne est le cousin de Jean Ier de Brienne, Roi de Jérusalem.



Mariage de Jean Ier de Brienne avec Étiennette d'Arménie

Jean Ier de Brienne est veuf de Marie de Montferrat.

Jean Ier de Brienne épouse avant 1214 Étiennette d'Arménie, fille de Léon II d'Arménie et d'Isabelle. Leur enfant est :


Château Pèlerin

Cinquième croisade

Construction du Château Pèlerin

Jean Ier de Brienne, héritier du titre de roi de Jérusalem, et André II Arpad de Hongrie se mettent en 1217 à la tête de la cinquième croisade contre les Sarrasins d'Égypte. Le roi de France y reste étranger.

Léopold VI d'Autriche et Hervé IV de Donzy participe cette cinquième croisade.

Les premiers croisés de la cinquième croisade arrivent en Palestine en 1217.

Forcés d'attendre l'arrivée de la majeure partie du contingent, les croisés présents, dont Gauthier II d'Avesnes, entreprennent plusieurs opérations militaires contre les territoires musulmans en Syrie, sans résultats notables.

Gautier II d'Avesnes est fait prisonnier mais est libéré par les Templiers.

Les premiers croisés contribuent à la construction de Château Pèlerin, une puissante forteresse côtière sur un ancien site phénicien entre 1217 et 1218.

Le château Pèlerin est une des plus grandes forteresses templières en Terre Sainte. Elle est bâtie sur un éperon rocheux entouré d'eau qui se situe à 25 km au nord de Césarée et à 12 km au sud d'Acre et du mont Carmel dans le royaume franc de Jérusalem, et à l'est de la tour de Détroit, cette dernière étant déjà en possession des Templiers.

La croisade sous la conduite du roi André II de Hongrie et de Léopold VI d'Autriche débarque à Acre en septembre 1217.

L'objectif choisi est une citadelle que le sultan Malik al-Adel vient de construire sur le Mont Tabor et qui domine la plaine d'Acreet contrôle la Galilée et la Samarie.

La forteresse du Mont-Thabor est assiégée en vain du 29 novembre au 7 décembre 1217.

Il semble que les Croisés ont alors manqué de persévérance.

À la tête d'un petit détachement, un prince hongrois tente ensuite de prendre le château de Shaqîf Arnûn (Beaufort) dans le Marj Ayoun, bien que le comte de Sidon lui déconseille une telle entreprise, et son armée est taillée en pièces par les montagnards.

L'armée hongroise retourne dans son pays en janvier 1218.

De son côté, Jean Ier de Brienne fait fortifier Césarée.


Delta oriental du Nil

Campagne des Croisés en Égypte

Mort de Malik al-Adil

D'autres Croisés, venant de royaumes plus occidentaux, continuent à arriver en Terre Sainte.

Jean Ier de Brienne comprend l'inutilité d'attaquer et d'assiéger directement Jérusalem, décide de s'attaquer à des ports égyptiens, Alexandrie ou Damiette, pour ensuite négocier l'échange de ce port contre Jérusalem.

La flotte franque débarque devant Damiette le 29 mai 1218.

La flotte franque réussit à forcer le passage sur le Nil le 24 août 1218.

Malik al-Adil meurt le 31 août 1218.

Es fils lui succèdent, Malik al-Kamil en Égypte et Malik al-Mu'azzam en Syrie.

Le 29 août 1218, Al-Mu'azzam tente de faire diversion en prenant et détruisant Césarée, mais sans succès.

À la fin septembre 1218, le légat Pélage arrive à Damiette et demande la direction de la croisade.

Le 9 octobre 1218, Al-Kamil tente une attaque du camp croisé, mais est repoussé.



Échec de la cinquième croisade

La cinquième croisade a lieu de 1219 à 1221. Jean Ier de Brienne essaye, sans succès de prendre possession du royaume de Jérusalem.



Retour de Jean Ier de Brienne

Jean Ier de Brienne quitte Damiette avec son armée en mars 1220.



Gautier IV de Brienne Comte de Jaffa

Jean Ier de Brienne, Roi de Jérusalem, donne à Gautier IV de Brienne le comté de Jaffa en 1221.



Trêve entre Jean Ier de Brienne et Al-Kamil

En juillet 1221, l'armée croisée décide de marcher sur le Caire, mais est paralysée par la crue du Nil, et doit livrer Damiette en échange de sa liberté.

Après l'échec de cette cinquième croisade, Jean Ier de Brienne conclut avec Al-Kamil un trêve de 7 ans.



Jean Ier de Brienne en Occident

Jean Ier de Brienne décide de se rendre en Italie afin de discuter avec les principaux souverains du sort des états latins d'Orient.

Débarqué à Brindisi en octobre 1222, Jean Ier de Brienne rencontre le pape Honorius III, auquel il se plaint du comportement du légat Pélage qui a fait échouer la croisade par son intransigeance.

Honorius III lui donne raison, puis lui propose le mariage d'Isabelle II de Brienne la princesse héritière à l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen.

Ce dernier est intéressé par le projet, qui lui permet d'ébaucher un empire méditerranéen, tandis que Jean Ier de Brienne apprécie la possibilité de bénéficier des troupes germaniques.

Philippe-Auguste, à qui Jean Ier de Brienne vient ensuite rendre visite, apprécie moins et reproche à Jean Ier de Brienne de s'être fait manipulé.



Mariage de Jean Ier de Brienne avec Bérengère de León

Jean Ier de Brienne est veuf d'Étiennette d'Arménie.

Jean Ier de Brienne épouse à Tolède en 1222 ou en 1224 Bérengère de León, fille d'Alphonse IX de Léon et de Bérengère de Castille. Leurs enfants sont :



Naissance d'Alphonse de Brienne

Alphonse de Brienne dit d'Acre naît en 1224, fils de Jean Ier de Brienne et de Bérengère de León.



Naissance de Marie de Brienne

Marie de Brienne, dite la Jeune, naît en 1223 ou 1225, fille de Jean Ier de Brienne et de Bérengère de León.



Naissance de Jean II d'Acre

Jean II d'Acre naît à Saint-Jean-d'Acre en 1225, fils de Jean Ier de Brienne et de Bérengère de León.



Naissance de Louis Ier de Brienne

Louis Ier de Brienne dit d'Acre naît en 1225, fils de Jean Ier de Brienne et de Bérengère de León.



Traité de San Germano

Le 21 juin 1225 est fixé comme date pour le départ vers la Terre Sainte de Frédéric II de Hohenstaufen.

Pour obtenir des renforts, Jean Ier de Brienne négocie le mariage entre sa fille et l'Empereur germanique. Honorius III organise son mariage avec Isabelle II de Brienne, héritière du Royaume de Jérusalem, pour lui donner enfin une incitation à partir.

Frédéric II de Hohenstaufen signe le traité de San Germano en juillet 1225 pour obtenir un nouveau report de 2 ans de son départ en Croisade.



Mariage de Frédéric II de Hohenstaufen avec Isabelle II de Brienne

Abdication de Jean Ier de Brienne comme Roi de Jérusalem

Isabelle II de Brienne Reine de Jérusalem

Frédéric II de Hohenstaufen Roi de Jérusalem

Couronnement d'Henri Ier de Lusignan

Une escadre impériale vient chercher Isabelle II de Brienne en août 1225.

Frédéric II de Hohenstaufen épouse à Brindisi dans les Pouilles le 9 novembre 1225 Isabelle II de Brienne, fille de Jean Ier de Brienne et de Marie de Montferrat. Leur enfant est :

Le lendemain, Frédéric II de Hohenstaufen dépossède Jean Ier de Brienne de la baile du royaume de Jérusalem et revendique celle de Chypre.

Scandalisé par cette manœuvre que les négociations du mariage ne laissaient pas présager, et aussi par le viol dont Frédéric II de Hohenstaufen s'est rendu coupable auprès d'une des cousines d'Isabelle II de Brienne, Jean Ier de Brienne abdique comme Roi de Jérusalem et quitte définitivement le royaume de Jérusalem.

Philippe d'Ibelin décide par précaution de faire couronner Henri Ier de Lusignan en 1225 mais Frédéric II de Hohenstaufen réussit à se faire des partisans parmi les nobles chypriotes.



Jean Ier de Brienne Tuteur de Baudouin II

Jean Ier de Brienne Régent de l'Empire latin de Constantinople

Jean Ier de Brienne Empereur latin de Constantinople associé

Fiancailles de Baudouin II de Courtenay et de Marie de Brienne

En 1229, les barons proposent la régence de l'Empire latin de Constantinople et la tutelle du jeune Baudouin II de Courtenay à Jean Ier de Brienne, qui l'accepte, à la condition d'être associé au trône.

Le 19 avril 1229, Baudouin II de Courtenay et Marie de Brienne sont fiancés.

Le mariage a pour but d'établir une alliance dynastique entre Baudouin II de Courtenay et Jean Ier de Brienne, les deux codirigeants de l'Empire latin.



Paix de San Germano

Le 20 mai 1230, Malatesta della Penna prend part à la ligue de Frédéric II de Hohenstaufen, passant ainsi du côté des Gibelins avec Ravenne, Forlì et Bertinoro.

Soutenu par le pape Grégoire IX, Jean Ier de Brienne tente d'envahir le royaume de Sicile, mais est vaincu par Frédéric II de Hohenstaufen, son gendre.

Le traité de Paix de San Germano, négocié par le dominicain Guala, est signé le 23 juillet 1230 entre l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen et le pape Grégoire IX.

L'empereur accorde amnistie à tous ses ennemis, et révoque le ban prononcé contre la Ligue Lombarde.

Gaète et Sant'Agata qui s'étaient mises sous la protection du pape resteront pendant une année entre ses mains, après quoi, si l'on n'a pu s'accorder sur une manière de les rendre à l'empereur qui ne soit pas contraire à l'honneur du souverain pontife, cette affaire sera réglée par des arbitres.

Toutes les présentations et élections dans les églises et fondations se feront d'après les lois de l'Église.

Frédéric II de Hohenstaufen donnera des otages pour assurer l'exécution du traité et promet de laisser le Saint-Siège jouir des terres de l'Église, spécialement de la Marche d'Ancône et du duché de Spolète.

Le 28 août 1230, Frédéric II de Hohenstaufen est absous de l'excommunication qui pesait contre lui.


Empire latin de Constantinople en 1230

Jean Ier de Brienne Empereur latin de Constantinople

Jean Ier de Brienne est couronné Empereur latin de Constantinople à son arrivée à Constantinople en 1231.

L'empire latin se réduit alors à Constantinople et ses environs, et sous la triple menace de l'empire de Nicée, du despotat d'Épire et des Bulgares.

Jean Ier de Brienne repousse les attaques des Grecs et des Bulgares.


Marie de Brienne

Mariage de Baudouin II de Courtenay avec Marie de Brienne

Baudouin II de Courtenay épouse en 1234 Marie de Brienne, fille de Jean Ier de Brienne et de Bérengère de León. Leur enfant est :

Ce mariage est relaté dans la chronique d'Albéric de Trois-Fontaines.



Siège de Constantinople

Conquête de la Thrace et la Macédoine par Jean III Empereur de Nicée

En 1235, Jean III, Empereur de Nicée, allié aux Bulgares de Jean III Asen, assiège sans succès Constantinople défendue par Jean Ier de Brienne , alors qu'il n'y a que 160 chevaliers

Mais les Vénitiens, craignant la perte de leurs avantages commerciaux, lui prêtent main forte et la ville résiste.

La flotte vénitienne domine sur la mer, et les assiégeants finissent par se décourager.

Jean III réussit à reconquérir la Thrace et la Macédoine.



Mort de Jean Ier de Brienne Empereur latin de Constantinople

Jean Ier de Brienne meurt à Constantinople le 21 ou le 23 mars 1237.

Jean Ier de Brienne cultive la poésie, on le croit le véritable auteur de vers attribués par erreur à Thibault IV de Champagne. Il les aurait adressés à Blanche de Champagne.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !