Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



23 événements affichés, le premier en 1375 - le dernier en 1497



Mariage de Charles III le Noble avec Éléonore de Trastamare

Charles III le Noble épouse en 1375 Éléonore de Trastamare. Leurs enfants sont :

Ce mariage met fin aux conflits entre la Navarre et la Castille et crée une relation d'amitié qui continuera au temps des rois de Castille : Jean Ier de Castille et Henri III le Maladif.



Mariage de Jean IV le Conquérant avec Jeanne de Navarre

Jean IV le Conquérant est veuf de Jeanne Holland.

Jean IV le Conquérant épouse en septembre 1386 Jeanne de Navarre, fille de Charles II le Mauvais et de Jeanne de France. Leurs enfants sont :



Mariage de Bernard VII d'Armagnac avec Bonne de Berry

Bonne de Berry, nièce de Charles V le Sage, est veuve du comte Amédée VII de Savoie.

Bernard VII d'Armagnac épouse le 2 décembre 1393 Bonne de Berry. Leurs enfants sont :



Naissance de Jean IV d'Armagnac

Jean IV d'Armagnac naît à Rodez le 15 octobre 1396, fils de Bernard VII d'Armagnac et de Bonne de Berry.



Mariage d'Olivier de Blois-Châtillon avec Isabelle de Bourgogne

Marguerite de Clisson marie son fils.

Olivier de Blois-Châtillon épouse à Arras le 22 juillet 1406 Isabelle de Bourgogne, fille de Jean sans Peur.

Cette alliance inquiéter Jean V le Sage dont le gendre Jean IV d'Armagnac est ennemi juré du Bourguignon.



Mariage de Jean IV d'Armagnac avec Blanche de Bretagne

Bernard VII d'Armagnac marie son fils. Jean IV d'Armagnac épouse à Nantes le 16 juin 1407 Blanche de Bretagne, fille de Jean IV le Conquérant et Jeanne de Navarre. Leur enfant est :


Les Bourguignons entrent dans Paris - par Martial d'Auvergne- enluminure issue de l'ouvrage Vigiles de Charles VII-- Paris - XVe siècle

Révolte des Parisiens contre les Armagnacs

Mort de Bernard VII d'Armagnac

Jean IV d'Armagnac Comte d'Armagnac, de Fézensac et de Rodez

Fuite de Charles le dauphin à Bourges

Charles VII Régent du royaume de France

Entrée de Jean sans Peur à Paris

Soumission de Charles Ier de Bourbon à Jean sans Peur

À Paris, cependant, le mécontentement gronde contre les gens du Comte d'Armagnac qui font régner la terreur (comme, avant eux, les Bourguignons).

Dans la nuit du 28 au 29 mai 1418, une violente émeute chasse les Armagnacs de Paris.

Charles VII de France est réveillé en catastrophe par Tanguy du Chastel, prévôt de Paris, aidé de Pierre Ier de Beauvau et Ambroise II de Loré.

Ils le roulent dans une couverture, le jettent sur un cheval et l'entraînent hors de la ville en furie.

Avec ses fidèles, Charles VII de France se réfugie à Bourges, prospère capitale du duché de Berry qu'il a reçu en héritage de Jean de France.

Prenant le titre de régent, Charles VII de France va poursuivre la lutte contre les Anglais à la tête de ce qui reste du parti armagnac.

Pierre de Rieux se trouve alors à Paris. Destitué par les Bourguignons, Pierre de Rieux est maintenu Maréchal de France par le Dauphin Charles VII de France.

Bernard VII d'Armagnac meurt le 12 juin 1418 découpé en rondelles.

Jean IV d'Armagnac devient Comte d'Armagnac, de Fézensac et de Rodez en 1418.

Le soir du 20 août 1418, le bourreau Capeluche entraîne le petit peuple et une bande de va-nu-pieds à l'assaut de la Bastille et des maisons des Armagnacs. Tueries et pillages se prolongent toute la nuit. On compte plus de 10 000 morts.

Paris se soumet une nouvelle fois aux Bourguignons.

Jean sans Peur rentre en force dans la capitale en 1418.

Il pense pouvoir gouverner le royaume à la faveur de la maladie du Roi.

Jean sans Peur manœuvre à sa guise Charles VI le Fou et Isabeau de Bavière.

Mais Jean sans Peur finasse avec les Anglais, dont il n'entend pas être l'ennemi sans vouloir pour autant s'allier avec eux.

Après la chute des Armagnacs en 1418, Charles Ier de Bourbon doit se soumettre à Jean sans Peur.

Jean de Villiers de L'Isle-Adam joue un grand rôle dans la prise de Paris.

Jean de Villiers de L'Isle-Adam sauve cependant l'abbé de Saint-Denis, et lui offre refuge à L'Isle-Adam. ce dernier décède néanmoins peu après.



Mort de Blanche de Bretagne

Mariage de Jean IV d'Armagnac avec Isabelle de d'Évreux

Blanche de Bretagne meurt en 1419.

Veuf, Jean IV d' Armagnac épouse le 10 mai 1419 Isabelle d'Évreux (1395-1450), fille de Charles III le Noble, Roi de Navarre, et d'Éléonore de Trastamare. Leurs enfants sont :



Mariage de Mathieu de Foix avec Marguerite de Comminges

Jean IV d'Armagnac ne parvient ni à empêcher le remariage de Marguerite de Comminges ni le don du comté de Comminges au roi Charles VII de France.



Naissance de Jean V d'Armagnac

Jean V d'Armagnac naît en 1420, fils de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle d'Évreux.



Naissance d'Éléonore d'Armagnac

Éléonore d'Armagnac naît en 1423, fille de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle de d'Évreux.


Château de Peñíscola par Juan Fernando Palomino - publié dans l'Atlante español ó Descripción general de todo el reyno de España - de Bernat Espinalt i Garcia - en 1786

Désignation d'un nouveau collège cardinalice

Mort de l'Antipape Benoît XIII

Clément VIII Antipape

Sentant sa mort proche, Benoît XIII, désigne, le 24 mai 1423 un nouveau collège cardinalice, composé de:

Benoît XIII meurt en 1423.

Après le décès de Benoît XIII, en l'absence de Jean Carrier, les 3 autres cardinaux, se réunissent en conclave, au château de Peñíscola, le 10 juin 1424.

Ils choisissent comme Antipape Gil Sanchez Muñoz y Carbón, qui a prend le nom de Clément VIII.

Gil Sanchez Muñoz y Carbón est l'archiprêtre, fonction qu'il cumule avec un canonicat à Barcelone.

Clément VIII réside à Peñíscola.



Naissance de Charles Ier d'Armagnac

Charles Ier d'Armagnac naît en 1425, fils de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle d'Évreux.



Hommage de Jean IV d'Armagnac à Alphonse V le Grand pour l'Armagnac.

En 1425, Jean IV d'Armagnac rend hommage à Alphonse V le Grand, roi de Castille, pour l'Armagnac. Charles VII de France, occupé à combattre les Anglais, ne peut intervenir, mais n'oubliera pas l'affront.

Plus tard, Jean IV d'Armagnac négociera le mariage de sa fille Isabelle d'Armagnac avec Henri VI Plantagenêt, mais y renoncera après les menaces de Charles VII de France.



Mort d'Amaury de Séverac Maréchal de France

Bernard VIII d'Armagnac fait assassiner le maréchal de France Amaury de Séverac sur l'ordre de son frère Jean IV d'Armagnac à Gages en 1427.



Mariage de Jean II d'Alençon avec Marie d'Armagnac

Jean II d'Alençon est veuf de Jeanne d'Orléans.

Jean II d'Alençon épouse au château de L'Isle-Jourdain le 30 avril 1437 Marie d'Armagnac (1420-1473) fille de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle d'Évreux. Leurs enfants sont :

Jean II d'Alençon a plusieurs enfants bâtards :



Révolte de la Praguerie

Pierre de Brézé Sénéchal d'Anjou et du Poitou

En février 1440, la noblesse ne pouvant plus lever des impôts et contrôler l'armée se révolte contre Charles VII de France et les Angevins tout-puissants à la cour.

À cette tentative féodale, dite de la Praguerie, participent :

Cette révolte tente de se débarrasser d'Arthur III de Bretagne.

Après une entrevue avec Jean II d'Alençon, Louis XI rejoint la Praguerie. Cette rébellion du dauphin s'explique par l'absence de responsabilité où le maintenait son père.

Jean de Dunois entre dans la conspiration mais bientôt, repentant de sa faute, il vient se jeter aux pieds du monarque et obtient son pardon.

Pierre de Brézé soutient Charles VII lors de la Praguerie. En récompense de ses services, Pierre de Brézé est nommé Sénéchal d'Anjou et du Poitou.

Avec son frère Antoine de Chabannes, Comte de Dammartin, Jacques Ier de Chabannes, son frère, prend le parti du dauphin.

Jacques Ier de Chabannes est destitué de toutes ses charges mais reviendra rapidement en grâce, et obtiendra la haute fonction de grand maître d'hôtel de France.

Les nobles doivent se soumettre à Charles VII de France qui est maître du royaume. La monarchie l'emporte sur tout système de partage de la puissance publique.

Jean II d'Alençon se retrouve seul et négocie avec les Anglais en avril 1440.

Louis XI doit offrir sa soumission à Cusset, sous réserve néanmoins d'obtenir le gouvernement du Dauphiné, et d'autres garanties. Charles VII lui accorde le gouvernement, mais refuse le reste.



Siège de l'Isle-Jourdain

Jean IV d'Armagnac Prisonnier

En 1443, Charles VII de France fait campagne contre Jean IV d'Armagnac, grand vassal insoumis.

Charles VII de France demande à Jean IV d'Armagnac de renoncer à sa formule régalienne, mais ce dernier refuse.

Charles VII de France demande alors à Louis XI, le dauphin, de punir le vassal récalcitrant.

Jean IV d'Armagnac, assiégé à l'Isle-Jourdain, est fait prisonnier et incarcéré à Carcassonne en 1443.



Mariage de Louis II de Chalon-Arlay avec Éléonore d'Armagnac

Ce mariage est arrangé par Louis XI, selon son point de vue politique.

Louis II de Chalon-Arlay épouse en 1446 Éléonore d'Armagnac, fille de Jean IV d'Armagnac et d'Isabelle de d'Évreux.

Leur enfant est :



Jean IV d'Armagnac Gracié

Jean IV d'Armagnac est gracié, en 1446, mais ses comtés sont dirigés par des officiers royaux.

Il n'aura plus de pouvoirs jusqu'à sa mort.



Insoumission du dauphin Louis XI

Exil de Louis XI en Dauphiné

L'insoumission de Louis II du Viennois, dauphin, futur Louis XI, est flagrante dès 1447 et sans cesse aggravée.

Le fossé avec son père se creuse.

Louis XI consacre ses importants revenus à se constituer une clientèle.

À sa pension royale, il faut ajouter les subsides accordés par les États qu'il a débarrassés des routiers.

Cependant, il reste mécontent de sa situation.

Il est frustré de n'avoir retiré que le Dauphiné de la Praguerie.

Louis XI conspire contre Agnès Sorel et Pierre de Brézé.

Louis XI, pendant quelques mois, tente bien de faire des efforts et offre même à Agnès Sorel des tapisseries prises à Jean IV d'Armagnac.

Mais un jour, en 1446, ne supportant plus qu'elle prenne la place de sa propre mère, Louis XI laisse éclater sa rancœur et poursuit l'infortunée Agnès Sorel, l'épée à la main, dans les pièces de la maison royale.

Pour sauver sa vie, elle doit se réfugier dans le lit du roi.

Charles VII de France, courroucé par tant d'impertinence, chasse son fils de la Cour.

Furieux, Charles VII de France lève une armée pour marcher contre le Dauphiné et la Savoie.

Louis XI parvient cependant à négocier une trêve.

Ceci ne l'empêche pas de mener une campagne de libelles contre son père, l'accusant de mœurs dissolues.

Par prudence, Louis XI envoie plusieurs ambassades auprès du roi pour se justifier.

Charles VII de France ne s'en laisse pas conter, et envoie Antoine de Chabannes à la tête d'une armée pour lui arracher le Dauphiné.

Pendant 10 ans, Louis XI administre soigneusement le Dauphiné et y fait son apprentissage de Roi.

Louis XI accroit la cohésion territoriale en y rattachant les 2 comtés du Valentinois et du Diois et remplace les 7 bailliages d'avant 1349 par 3 circonscriptions :

Le Conseil delphinal est transformé en Parlement du dauphiné, des impôts sont progressivement établis.



Mort de Jean IV Comte d'Armagnac, de Fézensac et de Rodez

Jean V d'Armagnac Comte d'Armagnac, de Fézensac et de Rodez

Jean IV d'Armagnac meurt le 5 novembre 1450 à l'Isle-Jourdain.

Jean V d'Armagnac, Vicomte de Lomagne, devient Comte d'Armagnac, de Fézensac et de Rodez.



Mort de Charles Ier d'Armagnac

Charles IV d'Alençon Comte d'Armagnac, de Fézensac et de Rodez

Charles Ier d'Armagnac meurt à Castelnau-de-Montmirail le 3 juin 1497.

Charles IV d'Alençon succède à Charles Ier d'Armagnac, son grand-oncle, et devient Comte d'Armagnac, de Fézensac et de Rodez en 1497 sous le nom de Charles II d'Armagnac.

Son grand-père Jean II d'Alençon, avait épousé Marie d'Armagnac, fille de Jean IV d'Armagnac.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !