Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



5 événements affichés, le premier en 1370 - le dernier en 1458



Naissance de Jan Hus

Jan Hus naît en 1370 à Husinec, en Bohême.



Protection de Jan Hus par Venceslas Ier du Saint-Empire

En tant que roi de Bohême, Venceslas Ier du Saint-Empire accorde sa protection au réformateur Jan Hus et à ses successeurs contre les exigences de l'Église de les traiter comme hérétiques.

Jan Milic de Kromeriz (après 1320-1374), célèbre prédicateur, père de la Réforme tchèque fonde une école de prédicateurs, de laquelle sortira Maître Jan Hus, héritier de sa gloire, et maints autres hommes d'État de la révolution hussite.


Frédéric Ier de Brandebourg recevant le Brandebourg

Suite du Concile de Constance

Démission du Pape Grégoire XII

Frédéric Ier de Brandebourg Électeur de Brandebourg

Mort de Jan Hus

Guerres hussites

Soulèvement du royaume de Bohême

Au concile de Constance, le 30 avril 1415, Sigismond Ier de Luxembourg élève Frédéric Ier de Brandebourg aux titres de margrave et de prince-électeur de Brandebourg.

Le 4 juillet 1415, le concile de Constance accepte la démission du pape Grégoire XII.

En 1415, la Pologne et l'Ordre teutonique font appel au Concile de Constance pour trancher leur différent.

Pierre Cauchon fait partie de l'ambassade que Jean sans Peur envoie au concile de Constance en 1415.

Avec ses collègues bourguignons, Pierre Cauchon y appuie l'élection de Martin V pour mettre fin au schisme.

Jean de La Rochetaillée instruit le procès du réformateur Jean Hus pour hérésie.

Jan Hus est condamne et est brûlé vif sur un bûcher le 6 juillet 1415 en dépit d'un sauf-conduit accordé par Sigismond Ier de Luxembourg.

Les Tchèques se révoltent et commencent les guerres hussites qui vont durer près de 15 ans.



Première défenestration de Prague

Jan Hus a encore de nombreux partisans, menés par le prédicateur Jan Želivský. La première défenestration de Prague se produit au début des guerres hussites. L'origine de la défenestration est, le 30 juillet 1419, une pierre qui aurait été lancée depuis l'hôtel de ville de la nouvelle ville de Prague, contre une procession menée par Jan Želivský. Aussitôt ses partisans prennent d'assaut le bâtiment. Ils jettent par la fenêtre 7 échevins catholiques, sur des lances pointées vers le haut, et la foule les achève. La foule s'en prend ensuite aux églises et monastères loyaux à l'église catholique : l'incident a déclenché une révolte de grande ampleur.


Statue de Georges de Podebrady à Kunštát en République tchèque

Georges de Podebrady Roi de Bohême

Le 27 février 1458, la diète des États de Bohême élit à l'unanimité Georges de Podebrady Roi de Bohême.

Même les partisans du camp catholique votent pour lui, soucieux de ménager un fort sentiment national et de garder les domaines de l'Église romaine que certains d'entre eux avaient sécularisé.

Georges de Podebrady est le premier souverain européen rejetant la foi catholique, embrassant la religion de Jan Hus dont le signe caractéristique est un calice apposé sur les églises.

Excellent administrateur, Georges de Podebrady crée une haute administration qui subsistera jusqu'à la guerre de Trente Ans.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !