Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1515 - le dernier en 1587



Mariage de Charles de Rohan-Gié avec Jeanne de San-Séverin

Charles de Rohan-Gié est veuf de Charlotte d'Armagnac.

Charles de Rohan-Gié épouse Jeanne de San-Séverin, fille de Bernard de San-Séverin, Prince de Besignano et de Jeanne Éléonore Piccolimini.

Leurs enfants sont :

Éléonore Piccolimini est dite d'Aragon car arrière-arrière-petite-fille illégitime par les femmes d'Alphonse V d'Aragon.



Naissance de Jacqueline de Rohan-Gyé

Jacqueline de Rohan-Gyé naît vers 1520, fille de Charles de Rohan-Gié et de Jeanne de Saint-Séverin.


Éléonore d'Autriche - par ou d'après Joos van Cleve ou Cleeve

Mariage de François Ier de France avec Éléonore d'Autriche

François Ier de France est veuf de Claude de France.

Éléonore d'Autriche est veuve d'Emmanuel Ier le Fortuné.

François Ier de France épouse à l'Abbaye de Veien le 4 ou le 6 juillet ou le 7 août 1530 Éléonore d'Autriche, sœur de Charles Quint.

Éléonore d'Autriche est couronnée à Saint-Denis.

Ce mariage scelle la réconciliation temporaire avec Charles Quint.

Comme toutes les reines de France, Éléonore d'Autriche n'a aucun pouvoir politique.

Catholique, Éléonore d'Autriche a une nouvelle ennemie en Marguerite d'Angoulême, sa belle-sœur protestante, qui et très appréciée de la cour.

Mais François Ier de France, peu attiré par sa femme, multiplie les conquêtes et s'affiche avec sa favorite en titre Anne de Pisseleu.

Rejetant son affection sur ses beaux-enfants, elle se heurte encore à un mur, ceux-ci ayant été fait captifs de Charles Quint.

Charles II d'Orléans ne revoit François III de Bretagne et Henri II de France, ses frères, qu'à l'occasion de ce mariage.

Jacqueline de Rohan-Gyé est demoiselle d'honneur de la reine Éléonore d'Autriche.


Catherine de Médicis

Mariage de Henri II de France avec Catherine de Médicis

François Ier de France veut s'allier avec Clément VII, lui-même Médicis, restaurant ainsi la paix entre la France et la papauté, faisant ainsi front commun contre Charles Quint.

Louis de Brézé et Diane de Poitiers appuient le choix de l'arrière petite-fille de Laurent le Magnifique, considérée comme une fille de marchands par les opposants à l'union.

Le contrat de mariage est signé à Marseille le 27 octobre 1533.

Henri II de France épouse à Marseille le 28 octobre 1533 Catherine de Médicis, sans grand enthousiasme. Leurs enfants sont :

Ils ne se voient que quelques jours avant les noces.

Catherine de Médicis est une femme intelligente et cultivée. Proche de François Ier de France, elle est vite appréciée par les français.

Henri II de France, malgré ses liaisons, reste attentionné vis à vis de sa femme.

Diane de Poitiers pousse Henri II à multiplier les visites nocturnes à sa femme lorsque les rumeurs de répudiation s'élèvent devant la stérilité prolongée du couple.

Durant les onze premières années de leur union, Catherine de Médicis ne donne aucun enfant à Henri II. Leurs enfants garderont de l'héritage syphilitique de François Ier de France et de Laurent le Magnifique une fragilité congénitale qui sera fatale à la survie de la dynastie.

Sur les 10 enfants seulement 3 survivront à l'âge adulte. Trois seront Roi de France : François II de France, Charles IX de France, Henri III de France.

Clément VII donne une messe fastueuse suivi d'un banquet et d'un bal masqué.

Françoise de Brézé, fille de Diane de Poitiers, est aux commandes de la maison de Catherine de Médicis.

Jacqueline de Rohan-Gyé est dame d'honneur de Catherine de Médicis.


Jacqueline de Rohan-Gyé Portrait par François Clouet

Mariage de François d'Orléans-Longueville avec Jacqueline de Rohan-Gyé

François d'Orléans-Longueville, fils de Louis Ier de d'Orléans-Longueville et de Jeanne de Baden-Hochberg, épouse à Lyon le 19 juillet 1536 Jacqueline de Rohan-Gyé. Leurs enfants sont :



Naissance de Léonor d'Orléans-Longueville

Léonor d'Orléans-Longueville naît en 1540, fils de François d'Orléans-Longueville et de Jacqueline de Rohan-Gyé.



Naissance de Françoise-Éléonore d'Orléans-Longueville

Françoise-Éléonore d'Orléans-Longueville naît à Châteaudun le 5 avril 1549, fille posthume de François d'Orléans-Longueville et de Jacqueline de Rohan-Gyé.



Conversion au protestantisme de Jacqueline de Rohan-Gyé

Jacqueline de Rohan-Gyé se convertit au protestantisme à la fin des années 1550. Elle organise le refuge huguenot en Brie.

Les paysans venus faire la moisson en Brie rapportent ces idées nouvelles en Thiérache.

Ainsi Jacqueline de Rohan-Gyé est-elle indirectement à l'origine du protestantisme dans cette région du nord de la France.



Mort de Jacqueline de Rohan-Gyé Dame de Blandy-les-Tours, Marquise de Rothelin et Princesse de Neufchâtel

Jacqueline de Rohan-Gyé meurt en 1587.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !