Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



17 événements affichés, le premier en 752 - le dernier en 1461



Naissance d'Irène l'Athénienne

Irène l'Athénienne naît en 752 ou 755.



Mariage de Léon IV le Khazar avec Irène l'Athénienne

Léon IV le Khazar épouse le 3 août 768 Irène l'Athénienne. Leur enfant est :



Naissance de Constantin VI l'Aveugle

Constantin VI, dit l'Aveugle, naît en 771, fils de Léon IV le Khazar et d'Irène l'Athénienne.



Régence d'Irène l'Athénienne

Son fils Constantin VI étant trop jeune pour gouverner, Irène l'Athénienne parvient à faire écarter ses beaux-frères Nicéphore et Christophore et à se faire reconnaître régente de l'Empire, ce qui n'est pas sans attirer le mécontentement de l'armée. Elle est couronnée en même temps que son fils en 780.

Issue d'une région de l'empire où l'iconoclasme avait eu du mal à s'implanter, Irène est iconophile.



Fiançailles de Constantin VI et de Gertrude

Décidée à restaurer les relations avec Rome, Irène l'Athénienne envoie un émissaire à Rome en 781 afin de demander à Charlemagne la main de sa fille Gertrude (Hermengarde), pour son fils Constantin VI. Ce geste réjouit Charlemagne. En effet, jusqu'ici, les empereurs byzantins avaient toujours dédaigné les empereurs occidentaux, ne renonçant pas à leur ancienne suprématie.

Les Byzantins sont en pleine guerre iconoclaste. Ils redoutent le rapprochement du pape avec Charlemagne et craignent de perdre leurs territoires comme la Sardaigne, la Sicile, Venise, Naples et l'Istrie, au profit des Francs. Irène rétablit le culte des images et entreprend de se rapprocher à son tour du pape.

Arichis, duc de Bénévent, est l'époux d'Adelperge, fille de Didier de Lombardie, et par conséquent le beau-frère d'Adalgise, fils de Didier de Lombardie, l'ancien roi Lombard.

Arichis, se croyant supérieur à son titre de duc, s'est octroyé celui de prince et se pose en continuateur de Didier.

Charlemagne ne fait pas confiance à Arichis, bien que celui-ci ait reconnu sa suzeraineté. Charlemagne accepte donc de fiancer sa fille Gertrude à Constantin VI, geste par lequel :



Abdication du patriarche Paul

Taraise Patriarche orthodoxe

Organisation d'un concile oecuménique

L'abdication du patriarche Paul, en 784, fournit à Irène l'Athénienne l'occasion de le remplacer par un laïc, Taraise. Irène l'Athénienne invite le pape Adrien Ier à envoyer des délégués à un nouveau concile oecuménique destiné à rétablir l'orthodoxie en condamnant les édits iconoclastes. Cette décision est assez bien reçue dans l'empire.



Reprise du pouvoir par Irène l'Athénienne

Constantin VI l'Aveugle fait mutiler ses oncles et s'aliène toute l'aristocratie byzantine. Irène l'Athénienne profite de l'impopularité de son fils pour reprendre le pouvoir, le 15 janvier 792.



Déposition de Constantin VI l'Aveugle

Irène l'Athénienne Impératrice byzantine

Le matin du 18 août 797, avec l'accord d'Irène l'Athénienne, des conjurés s'introduisent dans le palais impérial et lui crèvent les yeux. Il est ensuite déporté hors de Constantinople et enfermé dans un monastère.

Irène reprend le pouvoir et devient Impératrice byzantine en 797. Son titre d'empereur est très contesté. Son geste lui retire l'appui des chrétiens.

Le peuple offre la couronne à Charlemagne, qui la récuse.

La suzeraineté de Byzance sur l'Occident n'est plus qu'un mirage…

Sur le plan intérieur, Irène prend le contre-pied de la politique suivie par Constantin V et Constantin VI et apporte son soutien aux riches commerçants, au détriment des couches populaires. Elle favorise également la restauration du monachisme, créant le monastère du Stoudios, fédération de monastères qui s'installe à Constantinople sous la direction de l'évêque Théodore. Elle prend des mesures afin d'améliorer les conditions de vie des plus défavorisés et de satisfaire les moines : une loi déclarera une bénédiction suffisante pour sanctionner le mariage des pauvres, une autre loi prohibera les troisièmes noces. Ces innovations seront jugées démagogiques par certains membres de l'aristocratie byzantine, demeurés conservateurs.



Versement d'un tribut par Irène l'Athénienne à Haroum al-Rachid

Irène l'Athénienne favorise le reprise des échanges commerciaux dans les Balkans, ce qui la conduit à verser un tribut à Haroum al-Rachid en 798.


Couronnement de Charlemagne

Charlemagne Empereur des Romains

Charlemagne profite de la quasi-vacance de l'empire d'Occident pour se faire couronner à Rome dans la basilique Saint-Pierre par le pape Léon III à la Noël le 25 décembre 800.

En remerciement des services rendus à la papauté et notamment de l'élimination des Lombards, Charlemagne reçoit du souverain pontife le titre inédit d''Empereur des Romains.

La cérémonie se déroule en présence d'une nombreuse délégation de Francs. Par son sacre dans la Ville éternelle, Charlemagne se démarque de son père, sacré à Saint-Denis. Il se présente de façon symbolique en continuateur lointain de l'empire romain d'Occident... C'est ainsi qu'il arbore comme emblème l'aigle monocéphale (une seule tête tournée vers la gauche).

Il rompt de la sorte avec la lignée de Clovis, qui a unifié trois siècles plus tôt les territoires francs des deux côtés du Rhin.

Irène l'Athénienne cherche la paix avec les francs mais le couronnement de Charlemagne est regardé à Constantinople comme un acte de rébellion.

Avec le sacre de Charles le Grand, le monde romain de l'Antiquité se trouve désormais partagé entre trois empires rivaux :



Projet d'union matrimoniale de Charlemagne avec Irène l'Athénienne

Léon III tente de réunir les deux Empires par l'union de Charlemagne et de l'impératrice Irène l'Athénienne. À l'automne 801, Irène l'Athénienne propose à Charlemagne un projet d'union matrimoniale destiné à réunifier l'Empire romain.



Nicéphore Ier le Logothète Empereur byzantin

Irène l'Athénienne Prisonnière

L'aristocratie byzantine, hostile à Irène l'Athénienne, organise un coup d'État en octobre 802. Le logothète du Trésor Grand (surintendant des finances) Nicéphore se fait proclamer Empereur par une assemblée de hauts fonctionnaires, sous le nom de Nicéphore Ier. Irène est enfermée dans la forteresse de Prinkipo, où elle jouit du statut d'higoumène.

Nicéphore Ier le Logothète est fidèle au culte des Images, tout en restant modéré, mais mène une politique agressive contre le clergé et provoque la colère des Stoudites, qui quittent l'église officielle.

Nicéphore Ier engage une profonde réforme des finances : suppression des exemptions d'impôts, interdiction des prêts privés aux commerçants, restriction des prêts aux armateurs, imposition des propriétaires. Ces mesures permirent d'assainir les finances de l'Empire.

Nicéphore Ier le Logothète réorganise l'armée, en imposant le service militaire aux paysans plus pauvres tels les Stratiotes et en établit des marins sur des parcelles de terre.



Mort d'Irène l'Athénienne

Irène l'Athénienne est ensuite déportée au monastère de Mitylène, dans l'île de Lesbos, où elle meurt le 9 août 803. Son corps est ramené à Prinkipo.



Mariage de Staurakios avec Théophano

Staurakios ou Stauracius, fils de Nicéphore Ier le Logothète, épouse Théophano, cousine de l'impératrice Irène l'Athénienne.



Canonisation d'Irène l'Athénienne

En 864, Irène l'Athénienne est canonisée et son corps est ramené dans la église des Saints Apôtres de Constantinople.



Nouvelle prise de Constantinople

Mort d'Isaac II Ange

Fuite d'Alexis V Doukas Murzuphle

Pillage de la tombe d'Irène l'Athénienne

Constantin Lascaris Empereur Byzantin

Sac de Constantinople

Partage du butin

Alexis V Murzuphle renforce les murs et les tours de Constantinople, renforce la garde de la ville mais refuse d'acquitter les tributs promis par ses prédécesseurs, ce qui irrite les croisés.

Alexis V Doukas Murzuphle n'a aucune chance de se maintenir sur le trône, s'il ne donne satisfaction aux volontés populaires. Il essaie de traiter avec les Latins, et, dans une conférence avec Enrico Dandolo, il promet de leur payer sur-le-champ 5 000 livres pesant d'or. Mais il refuse catégoriquement de soumettre l'Église grecque à l'Église romaine. Les pourparlers sont rompus.

Le 9 avril 1204, les Croisés livrent assaut à Constantinople du côté du port.

Après une héroïque résistance, les Croisés y pénètrent le 12 avril 1204.

Hugues IV de Saint-Pol, Guillaume Ier de Champlitte, Jean Ier de Brienne et Eudes II Le Champenois participent à la prise de Constantinople.

Isaac II Ange meurt à Constantinople le 12 avril 1204.

Le 13 avril 1204, Alexis V Doukas Murzuphle s'enfuit par la porte Dorée avec sa femme Eudoxie Ange, fille d'Alexis III Ange. La ville, pillée et brûlée, est désertée par sa population.

La multitude nomme aussitôt un nouvel empereur dans la personne de Constantin Lascaris. Mais lorsque ce personnage, dont on vantait les talents militaires, veut rétablir le combat, il ne trouve personne pour le soutenir.

Les Latins s'établissent à l'intérieur de la ville tout près des murailles, afin d'être à portée de leur flotte en cas de surprise nocturne, et pour plus de sûreté ils mettent le feu en divers endroits.

Le matin du 14 avril 1204, les croisés se remettent en mouvement et occupent les principaux quartiers où des scènes de carnage se répètent pendant plusieurs jours. Boniface Ier de Montferrat entre dans le palais de Boucoléon et Henri Ier de Constantinople prend possession de celui de Blaquernes.

Constantinople est mise à sac malgré les efforts du clergé latin et des chefs militaires.

La tombe d'Irène l'Athénienne est pillée par les croisés en 1204.

En moins d'une semaine, elle voit périr les trésors que 9 siècles avaient accumulés dans ses murs.

Parmi les chefs-d'œuvre de l'Antiquité et de l'art chrétien dont étaient décorés ses palais, ses places et ses édifices publics, tous ceux qui sont de métal disparaissent.

On fond des statues, des pièces d'orfèvrerie des ornements de toutes sortes pour les réduire en pièces de monnaie.

Les reliques des saints et des personnages bibliques, plus nombreuses à Constantinople que dans toute autre ville, vont enrichir les églises et les couvents de l'Occident.

Les vainqueurs passent en actions de grâces la semaine sainte du 18 au 24 avril 1204 puis procèdent au partage du butin :



Destruction de la tombe d'Irène l'Athénienne

La tombe d'Irène l'Athénienne est détruite par Mehmet II en 1461.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !