Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



11 événements affichés, le premier en 1578 - le dernier en 1633



Mariage de François de Balzac avec Marie Touchet

François de Balzac, Seigneur d'Entragues et de Marcoussis, Gouverneur d'Orléans, épouse en 1578 Marie Touchet, Dame de Belleville. Leur enfant est :



Naissance d'Henriette de Balzac d'Entragues

Henriette de Balzac d'Entragues naît en 1579, fille de François de Balzac, Seigneur d'Entragues et de Marcoussis, et de Marie Touchet, Dame de Belleville.


Henriette de Balzac d'Entragues

Liaison d'Henri IV de France avec Henriette de Balzac d'Entragues

Henri IV de France fait la connaissance d'Henriette de Balzac, Marquise d'Entragues de Verneuil. Il a une liaison avec elle. Leurs enfants sont :

Très amoureux d'elle, il va jusqu'à lui promettre le mariage dans une lettre datant d'octobre 1599.

Rédigée et signée de la main même d'Henri IV de France, après une promenade coquine dans la Vallée des 7 moulins proche du château des parents, la promesse de mariage faite à Henriette d'Entragues était ainsi libellée :

Nous, Henri Quatrième, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, promettons et jurons devant Dieu, en foi et parole de roi, à messire François de Balzac, sieur d'Entragues, chevalier de nos ordres, que nous donnant pour compagne demoiselle Catherine Henriette de Balzac, sa fille, au cas que dans six mois à commencer du premier jour du présent, elle devienne grosse et qu'elle accouche d'un fils, alors et à l'instant nous la prendrons à femme et légitime épouse, dont nous solenniserons le mariage publiquement et en face de notre Sainte Église, selon les solennités en tel cas requises et accoutumées (...). Aussitôt après que nous aurons obtenu de notre Saint Père le pape la dissolution du mariage entre nous et Madame Marguerite de France, avec permission de nous marier où bon nous semblera.



Naissance de Gaston-Henri de France

Gaston-Henri de France naît le 27 octobre 1601, fils d'Henri IV de France et d'Henriette de Balzac d'Entragues.

Le siège d'évêque de Metz, prestigieux et politiquement stratégique, est réservé à Gaston-Henri de France dès son plus jeune âge.



Légitimation des enfants de Henriette de Balzac d'Entragues

Gaston-Henri de France et Gabrielle-Angélique de France sont légitimés par Henri IV de France en 1603.



Complot pour faire reconnaître petit Gaston-Henri de France comme dauphin

Déçue par Henri IV de France, Henriette de Balzac d'Entragues développe une attitude arrogante qui éteint la passion du roi.

En 1604, Henriette de Balzac d'Entragues participe avec son frère, Charles d'Angoulême, Comte d'Auvergne à un complot pour faire reconnaître le petit Gaston-Henri de France comme le dauphin au détriment de Louis XIII.

Charles d'Angoulême est emprisonné à la Bastille.



Condamnation de Charles d'Angoulême

Henriette de Balzac d'Entragues parvient à sauver sa vie ainsi que celle de Charles d'Angoulême, son frère et de François de Balzac, son père.

Le 1er février 1605, Charles d'Angoulême est condamné par arrêt du parlement à avoir la tête tranchée, mais sa peine commuée en prison perpétuelle.



Séparation d'Henri IV de France d'avec Henriette de Balzac d'Entragues

Henri IV de France rompt sa relation avec Henriette de Balzac d'Entragues en 1609.



Affaire d'Escoman

François Ravaillac est originaire d'Angoulême où il s'est fait connaître des services de police dont Jean-Louis de Nogaret est responsable.

Jean-Louis de Nogaret l'aurait rencontré et lui aurait confié plusieurs missions à Paris. François Ravaillac a toujours clamé avoir agi seul.

Jacqueline d'Escoman est Dame de compagnie d'Henriette de Balzac d'Entragues, Marquise de Verneuil, ancienne maîtresse d'Henri IV de France.

En janvier 1611, Jacqueline d'Escoman accuse Henriette de Balzac d'Entragues, sa maitresse, d'avoir organisé l'assassinat d'Henri IV de France.

La conspiration à laquelle auraient participé Marie de Médicis et Jean-Louis de Nogaret, aurait été menée pour le compte de l'Espagne.

Un procès présidé par Achille Ier de Harlay entend les témoins, y compris Henriette de Balzac d'Entragues et Jean-Louis de Nogaret.

L'arrêté pris par le tribunal décide du seul maintien en détention de Jacqueline d'Escoman.

Compte tenu de la qualité des personnes mentionnées, l'enquête est suspendue.

Quinze jours après l'arrêté, Achille Ier de Harlay résigne sa charge le 29 mars 1611 et prend sa retraite.

Le 30 juillet 1611, son successeur condamne Jacqueline Escoman à la prison à vie pour calomnie.

Parallèlement, les archives diplomatiques des gouvernements de Bruxelles, Madrid et Vienne, contacts habituels des comploteurs contre le roi, sont nettoyées, comme le constatera plus tard le diplomate Philippe Erlanger.



Mariage de Bernard de Nogaret de Foix avec Gabrielle-Angélique de France

Bernard de Nogaret de Foix, Duc de La Valette et d'Épernon, épouse le 12 décembre 1622 Gabrielle-Angélique de France, fille d'Henri IV de France et d'Henriette de Balzac d'Entragues. Leur enfant est :



Mort d'Henriette de Balzac d'Entragues Marquise de Verneuil

Henriette de Balzac d'Entragues meurt le 9 février 1633.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !