Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



30 événements affichés, le premier en 1115 - le dernier en 1682



Mariage de Louis VI le Gros avec Adélaïde de Maurienne

Louis VI le Gros épouse à Paris le 4 mai 1115 Adélaïde de Maurienne ou de Poitiers, Comtesse de Savoie, nièce de Calixte II. Leurs enfants sont :



Naissance d'Henri de France

Henri de France naît en 1121, fils de Louis VI le Gros et d'Adélaïde de Maurienne.



Henri de France Tonsuré

Destiné très tôt à une carrière religieuse, Henri de France est tonsuré en 1134.



Henri de France Sous-diacre

Henri de France est ordonné sous-diacre en 1136.

Henri de France est pourvu petit à petit de bénéfices destiné à lui permettre de tenir son rang.



Henri de France Moine

En 1146, Henri de France se retire à Clairvaux et devint simple moine.



Mort d'Eudes III de Beauvais

Henri de France Évêque de Beauvais

Odon ou Eudes III de Beauvais meurt en 1149.

Le chapitre de la ville élit Henri de France pour lui succéder comme Évêque de Beauvais.

Bernard de Clairvaux et de Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, lui font accepter cet honneur.



Conflit entre Henri de France et les bourgeois de Beauvais

Mal préparé à assumer les fonctions temporelles de l'évêché, Henri de France se met à dos les bourgeois de Beauvais qui ont formé une commune.

Le conflit s'envenime, car Louis VII de France, son frère, prend parti pour les bourgeois et Robert Ier de Dreux, son autre frère, prend parti pour lui.

Le pape Eugène III parvient à mettre fin au conflit en 1151.


Henri de France

Henri de France Archevêque de Reims

Henri de France quitte l'évêché de Beauvais et devient Archevêque de Reims en 1162.



Concile à Reims

Henri de France organise un concile à Reims en 1164.



Démêlés entre Henri de France et la Commune de Reims

Henri de France a des démêlés avec la Commune de Reims en 1167.

Henri de France obtient cette fois le soutien de Louis VII de France qui réprime la révolte.



Mort d'Henri de France Archevêque de Reims

Par la suite, Henri de France embellit Reims et contribue à son développement économique et urbain.

Henri de France meurt le 13 novembre 1175.



Guillaume-aux-Blanches-Mains Archevêque de Reims

Le chapitre de Reims choisit Guillaume-aux-Blanches-Mains pour succéder à Henri de France.

Guillaume-aux-Blanches-Mains devient Archevêque de Reims en 1176.

À ce titre, il est le premier duc et pair de Reims.

Guillaume-aux-Blanches-Mains renonce alors aux diocèses de Chartres et de Sens.


Henriette de Balzac d'Entragues

Liaison d'Henri IV de France avec Henriette de Balzac d'Entragues

Henri IV de France fait la connaissance d'Henriette de Balzac, Marquise d'Entragues de Verneuil. Il a une liaison avec elle. Leurs enfants sont :

Très amoureux d'elle, il va jusqu'à lui promettre le mariage dans une lettre datant d'octobre 1599.

Rédigée et signée de la main même d'Henri IV de France, après une promenade coquine dans la Vallée des 7 moulins proche du château des parents, la promesse de mariage faite à Henriette d'Entragues était ainsi libellée :

Nous, Henri Quatrième, par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre, promettons et jurons devant Dieu, en foi et parole de roi, à messire François de Balzac, sieur d'Entragues, chevalier de nos ordres, que nous donnant pour compagne demoiselle Catherine Henriette de Balzac, sa fille, au cas que dans six mois à commencer du premier jour du présent, elle devienne grosse et qu'elle accouche d'un fils, alors et à l'instant nous la prendrons à femme et légitime épouse, dont nous solenniserons le mariage publiquement et en face de notre Sainte Église, selon les solennités en tel cas requises et accoutumées (...). Aussitôt après que nous aurons obtenu de notre Saint Père le pape la dissolution du mariage entre nous et Madame Marguerite de France, avec permission de nous marier où bon nous semblera.


Débarquement de Marie de Médicis à Marseille - par Pierre-Paul Rubens

Mariage d'Henri IV de France avec Marie de Médicis

Nicolas Brûlart de Sillery conclut le remariage du roi avec Marie de Médicis. Ce mariage répond à des préoccupations dynastiques et financières.

Les Médicis, banquiers créanciers du roi de France, promettent une dot d'un montant total de 600 000 écus d'or, ce qui donne à la reine le surnom de la grosse banquière.

Le contrat de mariage d'Henri IV de France et de Marie de Médicis est signé le 25 avril 1600 à Florence.

Le mariage est célébré par procuration à Florence le 15 juillet 1600.

Lors de l'arrivée de Marie de Médicis, ayant trouvé Antoinette de Pons plus vertueuse que jamais Henri IV de France lui déclare que puisqu'elle est véritablement dame d'honneur elle sera dame d'honneur de sa femme.

Antoinette de Pons est chargée d'accueillir Marie de Médicis à Marseille où elle débarque en France avec une suite de 2 000 personnes.

Henri IV de France épouse à Lyon, le16 ou 17 décembre 1600 Marie de Médicis, fille de François Ier de Médicis et de Jeanne de Habsbourg. Leurs enfants sont :

Ils passent leur première nuit de noce à Lyon.

Marie de Médicis est une femme de belle prestance, grande, grasse, de petits yeux, froide, hautaine, fastueuse, paresseuse, jalouse, vindicative, d'humeur acariâtre. Elle a un magnifique teint blanc, des cheveux châtains.

Marie de Médicis ne s'entend pas toujours avec Henri IV. D'un tempérament très jaloux, elle ne supporte pas les aventures féminines de son mari, et les nombreuses indélicatesses de ce dernier à son égard. En effet il l'oblige à côtoyer ses maîtresses, et lui refuse souvent l'argent nécessaire pour régler toutes les dépenses qu'elle entend réaliser pour manifester à tous son rang royal.

Des scènes de ménage ont lieu entre les deux époux, suivies de périodes de paix relative.

Catherine de Clèves sera dame d'honneur de Marie de Médicis.



Naissance de Gaston-Henri de France

Gaston-Henri de France naît le 27 octobre 1601, fils d'Henri IV de France et d'Henriette de Balzac d'Entragues.

Le siège d'évêque de Metz, prestigieux et politiquement stratégique, est réservé à Gaston-Henri de France dès son plus jeune âge.



Légitimation des enfants de Henriette de Balzac d'Entragues

Gaston-Henri de France et Gabrielle-Angélique de France sont légitimés par Henri IV de France en 1603.



Complot pour faire reconnaître petit Gaston-Henri de France comme dauphin

Déçue par Henri IV de France, Henriette de Balzac d'Entragues développe une attitude arrogante qui éteint la passion du roi.

En 1604, Henriette de Balzac d'Entragues participe avec son frère, Charles d'Angoulême, Comte d'Auvergne à un complot pour faire reconnaître le petit Gaston-Henri de France comme le dauphin au détriment de Louis XIII.

Charles d'Angoulême est emprisonné à la Bastille.



Mort de Charles de Lorraine

Anne de Peruse d'Escars de Givry Évêque de Metz

Léopold V d'Autriche-Tyrol Évêque de Strasbourg

Le siège d'évêque de Metz est refusé à Gaston-Henri de France par le pape à la mort de Charles de Lorraine en 1607.

Anne de Peruse d'Escars de Givry est alors désigné à cette place avec l'objectif que celui-ci démissionne quand Gaston-Henri de France atteindra sa majorité.

Gaston-Henri de France obtient le bénéfice de la grâce expectative, une procédure du droit canon qui permet au pape d'accorder un titre non encore vacant, et une pension de 10 000 livres.

Le 24 novembre 1607, Léopold V d'Autriche-Tyrol est nommé Évêque de Strasbourg.

Léopold V d'Autriche-Tyrol intervient lors des procès de sorcellerie à Molsheim (Bas-Rhin).



Naissance de Nicolas Henri de France

Nicolas Henri de France naît 13 avril 1607, fils d'Henri IV de France et de Marie de Médicis.



Mort de Nicolas Henri de France

Gaston de France Duc d'Anjou

Nicolas Henri de France meurt 17 novembre 1611. Gaston de France devient l'éternel second. Il est titré Duc d'Anjou comme plus proche héritier du trône.



Mort d'Anne de Peruse d'Escars de Givry

Gaston-Henri de France Évêque de Metz

Anne de Peruse d'Escars de Givry meurt en 1612.

Louis XIII demande à Paul V une dispense qu'il accorde.

Gaston-Henri de France obtient la charge d'évêque, bien qu'il ne soit pas ecclésiastique et qu'il soit encore un enfant.

Gaston-Henri de France est aussi abbé de Saint-Germain-des-Prés.

Gaston-Henri de France étudie à Paris au collège de Clermont.

L'évêché est administré par le chapitre jusqu'à sa majorité puis par le suffragant Pierre Bédacier ou le princier Claude Bruillard de Coursan.

Gaston-Henri de France n'est ordonné prêtre et ne se rendra à Metz.



Mariage de Pierre II Séguier avec Madeleine Fabry

Pierre II Séguier épouse Magdeleine ou Madeleine Fabry ou Fabri de Champauzé (1597-1683). Leurs enfants sont :



Transfert de l'évêché de Metz de Gaston-Henri de France à Jules Mazarin

Gaston-Henri de France résigne en 1652 de sa charge d'évêque en faveur de Jules Mazarin. Cette opération n'est pas reconnue par le pape.



Gaston-Henri de France est déclaré démissionnaire de l'évêché de Metz

Gaston-Henri de France est déclaré démissionnaire de l'évêché de Metz par le pape en 1659.



Nicolas V de Neufville de Villeroy Chef du Conseil royal des finances

Nicolas de Neufville Chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit

Gaston-Henri de France Chevalier de l'ordre du Saint-Esprit

Anne de Noailles Chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit

Louis XIV nomme Nicolas V de Neufville de Villeroy chef du Conseil royal des finances en 1661.

Il conservera cette fonction jusqu'à sa mort. Elle a une certaine importance au moment de la suppression de la surintendance des finances, mais deviendra ensuite largement honorifique.

Nicolas de Neufville, Gaston-Henri de France et Anne de Noailles sont fait chevalier de l'Ordre du Saint-Esprit le 31 décembre 1661.



Gaston-Henri de France Duc de Verneuil et Pair de France

Gaston-Henri de France devient Duc de Verneuil et Pair de France en 1663.



Gaston-Henri de France Ambassadeur extraordinaire en Angleterre.

En 1665, on envoie Gaston-Henri de France comme ambassadeur extraordinaire en Angleterre.



Gaston-Henri de France Gouverneur du Languedoc

Gaston-Henri de France obtient en 1666 la charge de gouverneur du Languedoc.



Mariage de Gaston-Henri de France avec Charlotte Séguier

Charlotte Séguier est veuve de Maximilien III de Béthune, petit-fils de Sully.

Le contrat de mariage est signé le 26 octobre 1668 à Saint-Germain.

Gaston-Henri de France épouse le 29 octobre 1668 Charlotte Séguier, fille de Pierre II Séguier et de Madeleine Fabry.

Sont témoins Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche.



Mort de Gaston-Henri de France

Gaston-Henri de France meurt le 28 mai 1682, sans postérité.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !