Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



13 événements affichés, le premier en 1203 - le dernier en 1242


Théodora Comnène

Mariage de Léopold VI d'Autriche avec Théodora Comnène

Léopold VI d'Autriche épouse en 1203 Théodora Comnène, une princesse byzantine. Leurs enfants sont :



Mariage de Frédéric II de Hohenstaufen avec Constance d'Aragon

Frédéric II de Hohenstaufen épouse à Messine en février 1210 Constance d'Aragon (1179-1222), Infante d'Aragon, fille d'Alphonse-Raymond II le Chaste et de Sancie de Castille dite la Jeune. Leurs enfants sont :

Frédéric II de Hohenstaufen a d'autres enfants illégitimes :



Naissance de Henri VII de Hohenstaufen

Henri VII de Hohenstaufen naît en 1211, fils de Frédéric II de Hohenstaufen et de Constance d'Aragon.



Henri VII de Hohenstaufen Roi de Sicile

Henri VII de Hohenstaufen devient Roi de Sicile en 1212.



Henri VII de Hohenstaufen Duc de Souabe

Henri VII de Hohenstaufen devient Duc de Souabe en 1217 sous le nom d'Henri II.



Henri VII de Hohenstaufen Roi de Bourgogne

Henri VII de Hohenstaufen, fils de Frédéric II de Hohenstaufen, devient Roi de Bourgogne 1219.



Henri VII de Hohenstaufen Roi des Romains

Henri de Hohenstaufen, fils de Frédéric II de Hohenstaufen, devient Roi des Romains sous le nom d'Henri VII en 1220.



Guerre entre Ottokar Ier de Bohême et Frédéric II de Hohenstaufen

En 1226, Ottokar Ier de Bohême fait la guerre à Frédéric II de Hohenstaufen après que celui-ci a rendu impossible le mariage d'Henri VII de Hohenstaufen, son fils, avec Agnès de Bohême, fille d'Ottokar Ier de Bohême.

Ottokar Ier de Bohême tente ensuite de marier Agnès de Bohême à Henri III Plantagenêt, mariage qui reçoit de nouveau le veto de l'empereur.



Installation desTeutoniques autour de Chelmno

En 1226, dans le but de préserver ses terres d'une invasion des Prussiens, Conrad Ier de Mazovie invite l'ordre des chevaliers teutoniques à venir s'installer sur la frontière de la Pologne.

Ceux-ci s'installent autour de Chelmno, sur la basse Vistule.

En 1226, Henri VII de Hohenstaufen accorde aux Teutoniques des droits souverains et seigneuriaux sur leurs futures conquêtes.



Invasion des États pontificaux

Sixième croisade

Henri VII Régent du royaume germanique

Frédéric II de Hohenstaufen tente une invasion des États pontificaux en 1228 mais elle échoue et il est contraint d'implorer l'absolution et la levée de l'excommunication.

Frédéric II de Hohenstaufen part en 1228 avec seulement 3 000 hommes alors que son excommunication n'est pas levée.

Henri VII de Hohenstaufen, son fils, assure la régence en Allemagne sous la tutelle d'Engelbert Ier de Berg, l'archevêque de Cologne. Des légats du Pape défendent aux chrétiens de lui obéir.

Henri IV de Limbourg précède Frédéric II de Hohenstaufen en Terre Sainte.

Mathieu II de Lorraine accompagne Frédéric II de Hohenstaufen durant la sixième croisade.

Philippe Ier de Montfort-Castres part en 1228 avec la sixième croisade, mais ne reste pas en Orient.

En juillet 1228, Frédéric II de Hohenstaufen arrive à Chypre.

Comme il est suzerain du royaume de Chypre, il écarte le régent Jean d'Ibelin et se déclare régent et tuteur du jeune roi Henri Ier de Lusignan.

Puis Frédéric II de Hohenstaufen rejoint la Palestine.

Son islamophilie et la brutalité avec laquelle il mène sa politique outremer lui vaut la révolte des barons d'Orient.

Frédéric II de Hohenstaufen entame des négociations avec le sultan d'Égypte Al-Kamel neveu de Saladin.

Al-Kamel qui l'appelle son ami, lui donne un droit de passage aux lieux saints pour les pèlerins, la neutralité de Jérusalem, ainsi qu'un droit d'accès aux lieux saints de Nazareth et de Bethléem.

Durant la croisade de Frédéric II Hohenstaufen, Bohémond IV d'Antioche réussit à éviter que la principauté d'Antioche ne tombe sous la suzeraineté germanique.

Il affirme qu'il ne tient ce fief que de l'empereur d'Orient (ce qui est juridiquement vrai depuis la soumission en droit puis en fait des princes d'Antioche aux Comnènes).

Cette déclaration est aussi appuyée par la forte communauté hellénique d'Antioche qui joue un rôle important dans le maintien de la ville hors de la domination du royaume arménien de Cilicie.


Frédéric II d'Autriche (arbre généalogique des Babenberg, 1489-1492)

Confirmation des privilèges du duché d'Autriche

Mort de Léopold VI d'Autriche

Frédéric II d'Autriche Duc d'Autriche et de Styrie

En 1230, Henri VII de Hohenstaufen, gendre de Léopold VI d'Autriche, confirme les privilèges du duché d'Autriche avec le consentement des princes-électeurs.

Léopold, parti pour l'Italie pour participer à l'accord de paix entre l'empereur et Grégoire IX, le pape.

Léopold VI d'Autriche meurt à San Germano le 26 ou 28 juillet 1230.

Ses entrailles sont inhumées au Mont-Cassin et son corps rapporté à l'abbaye cistercienne de Lilienfeld, qu'il a fondée.

Frédéric II d'Autriche devient Duc d'Autriche et de Styrie en 1230, le dernier Duc de la maison de Babenberg.



Déposition de Henri VII de Hohenstaufen comme Roi des Romains

Henri VII de Hohenstaufen prisonnier

En 1235, Henri VII de Hohenstaufen se soulève contre Frédéric II de Hohenstaufen, son père.

Mathieu II de Lorraine accompagne Frédéric II de Hohenstaufen en Italie en 1235.

Frédéric II de Hohenstaufen défait Henri VII de Hohenstaufen, le dépose comme Roi des Romains et l'emprisonne en Italie.



Mort de Henri VII de Hohenstaufen Roi de Sicile

Henri VII de Hohenstaufen, toujours emprisonné, s'empoisonne en 1242.

En 1242, Henri III Plantagenêt essaie de placer son fils Edmond sur le trône de Sicile.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !