Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



39 événements affichés, le premier en 1151 - le dernier en 1202



Mariage de Roger II de Hauteville avec Béatrice de Réthel

Roger II de Hauteville épouse en 1151 Béatrix ou Béatrice de Réthel, fille de Gonthier de Vitry, Comte de Réthel, et de Béatrice de Namur. Leur enfant est :

Roger II de Hauteville a également un fils Simon.


Mariage de Frédéric Barberousse avec Béatrice Ire de Bourgogne – par Giovanni Battista Tiepolo -1751 - Imperial Hall of the Residenz à Würzburg

Mariage de Frédéric Ier Barberousse avec Béatrice Ire de Bourgogne

Maison de Hohenstaufen

Béatrice Comtesse de Bourgogne

Frédéric Ier Barberousse Comte de Bourgogne

Berthold IV de Zähringen Recteur de Bourgogne

Frédéric Ier Barberousse préfère épouser l'héritière du comté de Bourgogne Cisjurane et la Provence plutôt que de les conquérir.

Frédéric Ier Barberousse épouse dans la cathédrale de Würzburg ou Wurzbourg le le 9 ou le 16 juin 1156 Béatrice Ire de Bourgogne, fille de Renaud III de Bourgogne et d'Agathe de Lorraine.

Leurs enfants sont :

Béatrice Ire de Bourgogne récupère ses droits sur le comté de Bourgogne.

Les deux fils de Guillaume IV de Bourgogne-Comté :

restent encore très présents dans l'histoire du comté, et notamment sur Lons Le Saunier et sa saline où ils exercent une co-seigneurie.

Étienne II de Bourgogne-Comté exclut de l'héritage comtois s'emploie à miner l'autorité impériale.

Le comté échappe à Berthold IV de Zähringen qui, en compensation, reçoit en 1156 de Frédéric Ier Barberousse le titre de recteur de Bourgogne et l'autorité sur les villes Sion, Lausanne et Genève.

Le pape Alexandre III soutient l'évêque de Lausanne, dans ses prétentions temporelles faisant reculer Berthold IV de Zähringen.

Les trois évêques maintiennent leur autonomie.



Naissance d'Henri VI le Sévère

Henri VI Hohenstaufen, dit Henri VI le Sévère ou le Cruel naît en novembre 1165 à Nimègue en Gueldre aux Pays-Bas, fils de Frédéric Ier Barberousse et de Béatrice Ire de Bourgogne.



Projet de campagne militaire de l'Empire contre la Pologne

Mieszko III le Vieux continue à vouloir conspirer et à mener une politique diplomatique contre Casimir II le Juste.

Il s'allie avec Boleslas Ier le Long et avec la cour allemande.

En 1184, Frédéric Ier Barberousse donne l'ordre à Henri VI le Sévère, son fils, de mettre sur pied une campagne militaire contre la Pologne afin de soutenir Mieszko III le Vieux.

Casimir II Le Juste retient l'empire en réaffirmant sa vassalité et en faisant sans doute d'autres concessions.



Henri VI le Sévère Roi d'Italie

Henri VI le Sévère est élu roi d'Italie en 1186.


Henri VI le Sévère et Constance de Hauteville

Mariage de Henri VI le Sévère avec Constance de Hauteville

Guillaume II le Bon, Roi de Sicile, donne sa tante en mariage au prince impérial germanique. Henri VI le Sévère épouse le 27 janvier 1186 Constance de Hauteville, fille de Roger II de Hauteville, Roi de Sicile, et de Béatrice de Réthel. Leur enfant est :



Humbert III de Savoie au ban de l'Empire

Henri VI le Sévère met Humbert III de Savoie au ban de l'Empire en 1187

Henri VI le Sévère dévaste le Piémont.


Frédéric Ier Barberousse habillé en croisé. Miniature de 1188

Départ de Frédéric Ier Barberousse pour la troisième croisade

Henri VI le Sévère Régent

Âgé de plus de 65 ans, Frédéric Ier Barberousse quitte Ratisbonne le 11 mai 1189 pour la troisième croisade. Henri VI le Sévère exerce alors le pouvoir sur le Saint-Empire romain germanique.

Gérard II de Looz prend part à la troisième croisade.

Florent III de Hollande est un des chefs de cette croisade.

Adolphe III de Holstein accompagne Frédéric Ier Barberousse à cette croisade.



Mort de Guillaume II le Bon Roi de Sicile

Guillaume II le Bon, Roi de Sicile, meurt prématurément et sans descendance légitime le 18 novembre 1189, plongeant le royaume siciliano-normand dans de graves problèmes de succession. L'Empire germanique prétend à l'héritage du royaume de Sicile par mariage.

Dans la Divine Comédie, Dante fait mention du roi Guillaume II le Bon, un "souverain estimé et aimé de ses sujets, le plaçant au paradis dans le 6e ciel, le ciel de Jupiter, parmi les princes pieux, justes et sages, aux côtés des David, Trajan, Constantin.

L'héritière de Guillaume II le Bon est sa tante Constance de Hauteville qui est mariée à l'empereur Henri VI le Sévère.


Othon Ier de Hohenstaufen - cathédrale St Jean de Besançon

Mort de Frédéric Ier Barberousse Empereur Germanique

Henri VI le Sévère Roi des Romains

Othon Ier de Hohenstaufen Comte palatin de Bourgogne

Frédéric Ier Barberousse se noie dans les eaux de la rivière Saleph ou Selef le 10 juin 1190 en Cilicie dans le sud est de l'Anatolie en Turquie, pendant le voyage aller de la croisade.

Frédéric est le sujet d'une légende de héros endormi, qui dit qu'il n'est pas mort, mais endormi avec ses chevaliers dans une cave dans les montagnes de Kyffhäuser en Thuringe et que lorsque les corbeaux cesseront de voler autour de la montagne il se réveillera et rétablira l'Allemagne dans son ancienne grandeur. En accord avec l'histoire sa barbe rousse a poussé à travers la table auprès de laquelle il est assis. Ses yeux sont à demi clos dans son sommeil, mais de temps en temps il lève la main et envoie un garçon voir si les corbeaux ont cessé de voler.

Henri VI le Sévère, fils de Frédéric Ier Barberousse, lui succéde comme roi des Romains et empereur d'Allemagne.

Frédéric Ier Barberousse laisse le comté à son troisième fils Othon Ier de Hohenstaufen qui est le premier à porter le titre de comte "Palatin" de Bourgogne.

Comte "Palatin" est le titre que donne les empereurs germaniques à ceux qui sont de l'administration des domaines de la Couronne.



Hommage de Boniface Ier de Montferrat et de Thomas Ier de Savoie, à Henri VI le Sévère

En 1190, Boniface Ier de Montferrat en compagnie de Thomas Ier de Savoie, rend l'hommage à Henri VI le Sévère.



Mort de Florent III de Hollande

Thierry VII de Hollande Comte de Hollande

Florent III de Hollande meurt à Antioche le 1er août 1190 de maladie. Il y est inhumé.

Thierry VII de Hollande devient Comte de Hollande en 1190.

Le Saint-Empire romain germanique est alors déchiré par la guerre entre Henri VI le Sévère et Henri III Welf le Lion, son rival, Duc de Saxe et de Bavière.

Henri VI le Sévère, ayant besoin d'appui, accorde à Thierry VII de Hollande le droit de percevoir les taxes auprès des marchands flamands qui viennent à Geervliet.

Il lui donne aussi la Grote Waard (Dordrecht et ses environs) aux dépens de l'évêché d'Utrecht.

Thierry VII de Hollande décide que le comté de Hollande sera transmissible par les femmes.



Voyage de Henri VI le Sévère en Italie

En janvier 1191, Henri VI le Sévère se rend en Italie



Mort de Raoul de Zähringen

Adalbéron de Louvain Évêque de Liège

Au retour de Terre Sainte, Raoul de Zähringen meurt à Herdern près de Fribourg en Suisse le 5 août 1191. Il est inhumé dans le monastère de Sankt Peter.

Adalbéron de Louvain récupère sa charge de chanoine de la cathédrale de Liège et est choisi comme Évêque de Liège en 1191.

Cependant l'empereur Henri VI le Sévère a son candidat, Lothaire de Hochstaden, un membre de sa famille, qu'il cherche à imposer.


Henri VI le Sévère (Codex Manesse, vers 1300)

Henri VI le Sévère Empereur germanique

Le 14 avril 1191, le pape Célestin III couronne Henri VI le Sévère empereur du Saint-Empire romain germanique.



Paix de Fulda

Henri VI le Sévère conclut la paix de Fulda avec son rival Henri III Welf le Lion pour avoir les mains libres en Sicile, où Tancrède de Lecce conteste ses droits au trône.



Cession de la seigneurie de Albissola

Boniface Ier de Montferrat occupe de nombreuses charges pour Henri VI le Sévère au point d'être récompensé par l'acquisition de plusieurs fiefs en 1191.

Le 19 novembre 1191 Otton Ier du Carretto vend à Boniface Ier de Montferrat la seigneurie d'Albissola.



Siège de Naples

Constance de Hauteville Prisonnière de Tancrède de Lecce

Henri VI le Sévère va assiéger Naples, sans succès. Les habitants de Salerne capturent et livrent sa femme Constance de Hauteville à son rival Tancrède de Lecce. Constance de Hauteville est ramenée à Palerme puis éloignée à Naples.

Henri le Sévère repart en Allemagne en décembre 1191.



Révolte des princes allemands contre Henri VI le Sévère

En 1191, Henri III Welf le Lion rompt la paix de Fulda et attaque les ducs de Saxe et de Holstein, et de nombreux princes allemands se révoltent contre l'empereur, dans le cadre de la lutte entre Guelfes et Gibelins.

Se retrouvant avec le Duc Léopold V d'Autriche, Richard Cœur de Lion se retrouve soudainement sans alliés. Richard Cœur de Lion entreprend alors de marcher vers le sud.



Ottokar Ier de Bohême Prince suzerain de Bohême

Ottokar Ier de Bohême est reconnu par l'empereur Henri VI le Sévère comme prince suzerain de Bohême en 1192.



Richard Cœur de Lion Prisonnier d'Henri VI le Sévère

Léopold V d'Autriche livre Richard Cœur de Lion à Henri VI le Sévère, empereur d'Allemagne, en mars 1193.

Bien que les conditions de sa captivité ne soient pas strictes, il est frustré par l'impossibilité de voyager librement.

En 1193, Ranulph de Blundeville s'oppose à Jean-sans-Terre, lorsque celui-ci tente de profiter de la captivité de Richard Cœur de Lion pour s'emparer de la couronne anglaise.



Excommunication d'Henri VI le Sévère

Léopold V d'Autriche Excommunié

Célestin III excommunie Henri VI le Sévère en 1194, parce qu'il retient prisonnier Richard Cœur de Lion.

Léopold V d'Autriche est excommunié et puni de l'interdit par le pape Célestin III.

Cependant, cette décision n'a apparemment jamais été publiée.



Fin de la révolte des princes allemands contre Henri VI le Sévère

Libération de Richard Cœur de Lion

Gautier de Coutances régent du Royaume d'Angleterre

Massacre de la garnison d'Évreux

Second couronnement de Richard Cœur de Lion

Philippe-Auguste intrigue avec Jean-sans-Terre et se fait donner Loches.

La révolte des princes allemands prend fin lorsque Richard Cœur de Lion se réconcilie avec Henri VI le Sévère, en février 1194.

Aliénor d'Aquitaine, mère de Richard Cœur de Lion rassemble une rançon énorme prélevée sur le trésor anglais, ce qui laissera le royaume exsangue pendant plusieurs années.

La rançon de 6 000 Eimer d'argent (environ 100 000 marks d'argent ou, selon les sources, 23,3 tonnes) est utilisée pour:

Henri VI le Sévère libère Richard Cœur de Lion en mars 1194 et lui extorque également un serment d'allégeance de la couronne d'Angleterre à l'Empire.

De retour en Angleterre, Richard Cœur de Lion y remet de l'ordre. Richard remplace l'impopulaire régent Guillaume Longchamp par Gautier de Coutances.

En apprenant le retour de Richard Cœur de Lion, pour se faire pardonner d'avoir essayé de s'emparer du trône, Jean-Sans-Terre trahit le roi de France et fait massacrer par des Anglais la garnison d'Évreux.

Richard Cœur de Lion pardonne à Jean-Sans-Terre et en fait son héritier car en grandissant, Arthur Ier de Bretagne lui déplaît. Il se repend de ses péchés, à l'occasion d'un second couronnement.

Richard Cœur de Lion reprend à son compte les prétentions des ducs d'Aquitaine sur le Toulousain, mais doit compter avec l'opposition de Philippe-Auguste. Plutôt que se lancer dans une guerre hasardeuse, il préfère conclure une alliance avec Raymond VIII de Toulouse.



Campagne de Henri VI le Sévère en en Italie

En mai 1194, Henri VI le Sévère retourne en Italie.

Son armée s'empare du royaume sans grandes difficultés.

Il libère Constance de Hauteville.

C'est la fin de la dynastie des Hauteville en Sicile.



Boniface Ier de Montferrat Seigneur d'Alexandrie

Fidèle à Henri VI le Sévère, Boniface Ier de Montferrat passe plusieurs mois aux cotés de l'empereur en Allemagne, lequel lui accorde le fief d'Alexandrie.



Dynastie souabe de Hohenstaufen

Henri VI le Sévère Roi de Sicile

Constance de Hauteville Reine de Sicile

Guillaume III de Sicile Prisonnier

Mort de Guillaume III de Sicile

Le 25 décembre 1194, Guillaume III de Sicile doit céder son trône à Henri VI le Sévère. Il est couronné roi de Sicile à Palerme sous le nom de Henri Ier de Sicile. Boniface Ier de Montferrat est alors dans la suite d'Henri VI le Sévère.

Le jeune Guillaume III de Sicile est capturé le lendemain du couronnement d'Henri VI le Sévère.

Constance devient dès lors reine de Sicile mais ne peut empêcher le pillage des richesses de l'île par les troupes germaniques et la sévère répression de son mari envers la noblesse normande.

Guillaume est malmené avant d'avoir les yeux crevés et envoyé en exil en Germanie (peut-être en Alsace actuelle ou dans les Grisons) où il meurt dans des conditions obscures, probablement peu de temps après.

Boniface Ier de Montferrat accompagne Henri VI le Sévère lors de son retour en Allemagne.



Naissance de Frédéric II de Hohenstaufen

Friedrich ou Frédéric Roger ou Frédéric II de Hohenstaufen naît à Jesi le 26 décembre 1194, fils d'Henri VI le Sévère et de Constance de Hauteville.

Sa naissance est publique, sous une tente dressée sur la place principale de Jesi près d'Ancône en Italie. L'accouchement menace de tourner au drame lorsque l'on fait appel à deux médecins arabes qui sauvent la mère et l'enfant.

Frédéric II de Hohenstaufen est éduqué par un juge musulman à Palerme.



Confirmation d'Hartwig II d'Utlede comme Archevêque de Hambourg-Brême

Henri VI le Sévère confirme Hartwig II d'Utlede comme Archevêque de Hambourg-Brême en 1195.



Amaury Ier de Lusignan Roi de Chypre

Amaury Ier de Lusignan se tourne vers le pape Célestin III et l'empereur Henri VI le Sévère pour clarifier son titre.

Henri VI le Sévère le fait roi de Chypre en octobre 1195.



Projet de croisade de Henri VI le Sévère

Henri VI le Sévère annonce qu'il souhaite prendre la tête d'une croisade allemande. Il veut faire élire son fils Frédéric II de Hohenstaufen Roi des Romains, afin que sa succession se passe sans problème. Mais la diète de décembre 1195 refuse, de nombreux nobles espérant préserver leurs droits à la couronne.



Retour dans le Montferrat de Boniface Ier de Montferrat

Boniface Ier de Montferrat Seigneur d'Asti

Boniface Ier de Montferrat rentre dans le Montferrat en 1196, où il s'engage pleinement dans les guerres contre les communes de l'Italie.

Boniface Ier de Montferrat obtient arbitrairement d'Henri VI le Sévère la ville d'Asti.



Mort d'Henri Ier de Namur

Othon Ier de Hohenstaufen Comte de Luxembourg

Henri Ier de Namur meurt à Echternach le 14 août 1196.

Othon Ier de Hohenstaufen reçoit le comté de Luxembourg de son frère l'empereur Henri VI le Sévère qui en a hérité.



Frédéric II de Hohenstaufen Roi des Romains

Révolte en Sicile

Henri VI le Sévère finit par obtenir gain de cause et faire élire son fils Frédéric II de Hohenstaufen Roi des Romains en 1196, mais au moment où il se prépare à partir en croisade, une révolte éclate en Sicile, peut-être fomentée par sa femme Constance de Hauteville et le pape Célestin III. Les révoltés sont matés.


Frédéric Ier d'Autriche en croisade - Arbre généalogique des Babenberg -1489-1492

Prise de Sidon et de Beyrouth

Participation de Frédéric Ier d'Autriche à la croisade

En 1197, Henri Ier de Brabant conduit une expédition de l'empereur Henri VI le Sévère en Terre sainte.

Frédéric Ier d'Autriche participe à cette croisade.

Hartwig II d'Utlede rallie cette croisade.

Ne pouvant reprendre Jaffa, Amaury Ier de Lusignan convoque l'ost. Il repousse l'armée ayyoubide le 23 octobre 1197

Avec l'aide des croisés allemands, il reprend Sidon et à Beyrouth en octobre 1197.

Sidon est rendue son seigneur Renaud de Grenier et Beyrouth est donné à Jean d'Ibelin.

Les croisés allemand tente d'assiéger Toron, dans l'arrière pays, mais échoue, Malik al'Adil ayant envoyé une armée de secours.



Mort de Henri VI le Sévère Empereur Germanique

Honorius III Tuteur de Frédéric II de Hohenstaufen

Henri VI le Sévère meurt le 28 septembre 1197 à Messine en Sicile avant de pouvoir embarquer vers la Terre Sainte.

Constance de Hauteville renvoie un certain nombre de seigneurs germaniques installés dans le royaume de Sicile. Une période d'anarchie s'en suit.

En 1197, Honorius III devient un tuteur du futur empereur Frédéric II de Hohenstaufen, qui est confié à la garde d'Innocent III par l'impératrice Constance de Hauteville.

Innocent III réaffirme l'autorité papale dans le choix des prétendants à la couronne impériale et dans l'arbitrage des candidats.

La succession de Henri VI le Sévère est disputée entre :

Les deux sont candidats auprès d'Innocent III pour la couronne impériale.

Ferry II de Lorraine soutient la candidature de Philippe Ier de Souabe.

Henri III de Limbourg se rallie à Othon IV de Brunswick.

Mathilde de Boulogne soutient d'Othon IV de Brunswick, et Henri Ier de Brabant est un de ses fidèles, comme la plupart des seigneurs de Basse-Allemagne, alors que la Haute-Allemagne soutient Philippe Ier de Souabe.



Révolte d'Asti

Avec la mort d'Henri VI le Sévère, les habitants d'Asti s'allient à Alexandrie et se révoltent contre Boniface Ier de Montferrat occupant Castello di Annone.



Mort de Constance de Hauteville

Constance de Hauteville, veuve de Henri VI le Sévère, meurt le 27 novembre 1198, peu de temps après son époux, alors que Frédéric II de Hohenstaufen, leur fils, n'est encore qu'un enfant.



Mort de Guillaume III de Sicile

Revendication de la couronne de Sicile par Gautier III de Brienne

Frédéric II de Hohenstaufen Roi de Sicile

Innocent III tuteur de Frédéric II de Hohenstaufen

Guillaume III de Sicile meurt en 1198.

Elvire de Hauteville, sa sœur, est l'héritière de Guillaume III de Sicile, Roi de Sicile. Gautier son époux revendique la couronne de Sicile.

La succession est également revendiquée Frédéric II de Hohenstaufen, mineur.

Gautier III de Brienne en appelle au pape pour faire valoir ses droits, mais le pape ne l'investit que de la principauté de Tarente et du comté de Lecce, qu'Henri VI le Sévère avait promis à Elvire de Hauteville, et lui recommande de rester fidèle à Frédéric II de Hohenstaufen.

Le pape donne la Sicile à Frédéric II de Hohenstaufen à condition qu'il paye tribut au Saint-Siège.

Mais Gautier III de Brienne engage sa terre de Brienne pour financer la guerre, et entreprend la conquête du royaume de Sicile.

Frédéric II de Hohenstaufen est roi de Sicile en 1198 sous la tutelle du pape jusqu'à sa majorité.

Transféré à la cour royale de Sicile, Frédéric II de Hohenstaufen y rencontre de nombreux étrangers, en particulier des maures, et y apprend : l'arabe, l'italien, l'allemand...



Adalbéron de Louvain à Rome

Mort d'Adalbéron de Louvain

Excommunication de Lothaire de Hochstaden

Adalbéron de Louvain se rend à Rome et obtient l'approbation et le soutien du pape Célestin III qui déclare son élection comme Évêque de Liège valide.

Au retour, Adalbéron de Louvain s'arrête à Reims où il est ordonné prêtre et évêque par Guillaume-aux-Blanches-Mains, Archevêque de Reims.

Par crainte de l'empereur, Adolf Ier von Altena, Évêque de Cologne ne veut pas le faire.

L'usurpateur du siège, Lothaire de Hochstaden, refuse de céder et, avec l'aide de Henri VI le Sévère, force le clergé à se soumettre à son autorité.

Allant plus loin Henri VI le Sévère envoie des émissaires à Reims qui surprennent Adalbéron de Louvain alors qu'il se rend à l'abbaye de Saint-Rémi et l'assassinent le 24 novembre 1202.

Adalbéron de Louvain sera fait saint de l'Église catholique.

Lothaire de Hochstaden est excommunié et l'empereur Henri VI le Sévère doit faire pénitence.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !