Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



39 événements affichés, le premier en 1066 - le dernier en 1133



Mariage d'Henri IV de Franconie avec Berthe de Savoie

Henri IV de Franconie épouse le 13 juillet 1066 Berthe de Savoie.

Leurs enfants sont :

Alexandre II refuse d'autoriser le divorce d'Henri IV de Franconie et le force à reprendre sa femme, Berthe de Saxe.



Naissance de Henri V de Franconie

Henri V de Franconie naît en 1083, fils de Henri IV de Franconie et de Berthe de Savoie.



Rébellion de Conrad et Henri V contre leur père Henri IV de Franconie

Entre 1093 et 1097, Conrad le Franc et Henri V entre en rébellion contre leur père Henri IV de Franconie. Conrad lui interdit tout retour en Allemagne. Sa femme Praxède, puis son second fils, le futur Henri V de Franconie, l'abandonnent.



Diète de Mayence

Déposition de Conrad de Germanie comme Roi d'Italie

Henri V de Franconie héritier du Royaume de Germanie

À la Diète de Mayence en avril 1098, Henri IV de Franconie dépose son fils Conrad de Germanie et désigne comme héritier son autre fils Henri V de Franconie. A partir de cette date, l'influence de Conrad de Germanie en Italie diminue.


Pascal II Pape

Mort d'Urbain II

Pascal II Pape

Urbain II meurt à Rome le 22 ou le 29 juillet 1099 avant d'apprendre la nouvelle de la conquête de Jérusalem.

Rainier, un bénédictin de Cluny, cardinal-prètre de Saint Clément, est élu Pape le 13 août 1099 sous le nom de Pascal II et est consacré le lendemain. Clément III est prêt à faire pression contre lui, mais il est forcé d'abandonner.

Pascal II lutte contre les empereurs Henri IV de Franconie et Henri V de Franconie.

Mal acceptée par le clergé de France, soucieux de conserver son autonomie, l'autorité d'Hugues de Romans primat des Gaules qui repose sur les pouvoirs du légat, s'effondre avec l'élection du pape Pascal II en 1099.



Mariage d'Henri Ier Beauclerc avec Édith d'Écosse

Henri Ier Beauclerc épouse le 11 novembre 1100 Édith d'Écosse, fille de Malcolm III d'Écosse. Leurs enfants sont :

Jaloux, Guillaume II de Warenne semble éprouver un fort ressentiment envers Henri Ier Beauclerc.

Le mariage déplaît beaucoup aux barons normands mais, comme concession.

Édith d'Écosse change son son prénom en Mathilde en devenant reine.

Comme Édith d'Écosse est la nièce d'Edgar II Atheling, le mariage unit la lignée normande avec l'ancienne lignée des rois anglais.

Malgré ses liens de parenté avec les trônes des deux royaumes, Edgar II Atheling reste totalement exclu du pouvoir politique.



Conflit entre Henri V et Robert II de Flandre

Possession de Douai et de Cambrai reconnue à Robert II de Flandre

Mais dès 1105, le nouvel empereur, Henri V de Franconie, marche sur la Flandre, appuyé par Baudouin III de Hainaut, Comte de Hainaut, et les Hollandais.

Ils échouent devant Douai et une nouvelle paix est signée, par laquelle la possession de Douai est reconnue au comte de Flandre, ainsi que celle de la cité de Cambrai et de sa châtellenie.


Henri IV de Franconie à gauche remet les régalia à Henri V de Franconie - Chronique de Ekkehard von Aura-, après 1106

Diète de Mayence

Déposition de Henri IV de Franconie

Henri Ier de Limbourg ne se montre pas forcément reconnaissant vis-à-vis d'Henri IV de Franconie, car il hésite à prendre parti et change de camp lors des querelles qui opposent l'empereur Henri IV de Franconie à Henri V de Franconie, son fils. Henri Ier de Limbourg finit cependant par se rallier définitivement à Henri IV de Franconie.

Borivoj II de Bohême reste, avec Léopold III de Babenberg, aux côtés de l'Empereur Henri IV de Franconie.

Thierry II d'Alsace prend ses distances avec le pouvoir impérial, ne voulant pas intervenir dans le conflit entre Henri IV de Franconie et Henri V de Franconie.

Henri V de Franconie contraint Henri IV de Franconie, son père, à abdiquer en sa faveur, bénéficiant pour ce faire de l'appui du pape Pascal II.

En 1105, Henri IV de Franconie est déposé à la diète de Mayence et peut fuir par la Bohême.



Mort de Magnus Ier de Saxe

Lothaire II de Supplinbourg Duc de Saxe

Magnus Ier de Saxe meurt en 1106.

Sans descendance masculine, Magnus Ier de Saxe fut le dernier duc de Saxe de la dynastie des Billung.

Lothaire II de Supplinbourg est fait Duc de Saxe par l'empereur Henri V de Franconie en 1106.



Prise du Limbourg par Henri V de Franconie

Henri Ier de Limbourg prisonnier

Godefroy Ier de Louvain Duc de Basse-Lotharingie

Godefroy Ier de Louvain Marquis d'Anvers

Prise d'Aix-la-Chapelle par Henri Ier de Limbourg

Henri Ier de Limbourg Duc de Limbourg

En 1106, Henri V de Franconie attaque les partisans de son père Henri IV de Franconie.

Les domaines d'Henri Ier de Limbourg sont ravagés. Limbourg est prit et Henri Ier de Limbourg est enfermé à Hildesheim.

Le duché de Basse-Lotharingie est retiré à Henri Ier de Limbourg et est confié à Godefroy Ier de Louvain sous le nom de Godefroy V.

Godefroy Ier de Louvain devient Marquis d'Anvers.

Il en résulte une haine ente les familles de Limbourg et de Louvain.

Henri Ier de Limbourg s'échappe et tente de reprendre la Basse Lotharingie et prend Aix-la-Chapelle.

Godefroy Ier de Louvain vainc Henri Ier de Limbourg qui doit faire la paix avec Henri V de Franconie et Godefroy Ier de Louvain.

Henri Ier de Limbourg abdique mais conserve le titre ducal et se qualifie Duc de Limbourg.



Mort de Henri IV de Franconie

Henri V de Franconie Roi de Germanie

Henri V de Franconie Roi des Romains

Henri IV de Franconie meurt à Liège, dans une grande détresse, le 7 août 1106, toujours sous le coup d'une excommunication qui le prive du droit à une sépulture chrétienne.

Henri V de Franconie, âgé de 25 ans, devient Roi de Germanie et Roi des Romains en 1106.



Naissance de Venceslas Heinrich

Venceslas Heinrich naît en 1107, fils de Svatopluk Ier de Bohême.

Henri V de Franconie devient son parrain.



Différend entre Coloman Arpad et Almos Arpad

En 1108, Borivoj II de Bohême, allié à Boleslas III Bouche-Torse, mène une attaque pour reprendre la Bohême par la force.

À ce moment, Henri V de Franconie intervient dans le différend qui oppose Coloman Arpad et Almos Arpad, son frère. Svatopluk Ier de Bohême, allié à Henri V de ranconie, combat alors en Hongrie.

Le contingent tchèque commandé par Svatopluk Ier de Bohême est rappelé en Bohême pour chasser les troupes de Borivoj II de Bohême.

Les Allemands ne parviennent pas à s'emparer de Presbourg et Coloman Arpad peut ravager la Moravie qui appartient à Svatopluk Ier de Bohême.

L'échec germanique en Hongrie étant en partie lié à la diversion polonaise, Henri V de Franconie veut se venger et envahit la Pologne.



Exil de Zbigniew

Zbigniew n'accepte pas la suzeraineté de Boleslas III Bouche-Torse.

Zbigniew refuse par exemple d'incendier la forteresse de Kurów et de fournir des militaires dans une campagne contre les Poméraniens durant l'hiver de 1107 à 1108.

Boleslas III Bouche-Torse ne lui pardonne pas et lance une campagne pour se débarrasser de Zbigniew qui est vite obligé de se rendre.

Zbigniew est banni du pays et trouve d'abord refuge en Poméranie, puis en Hongrie et à la cour d'Henri V de Franconie.


Pierre tombale de Svatopluk Ier de Bohême et de Venceslas Heinrich son fils Vladislav Ier de Bohême

Siège de Glogow

Mort de Svatopluk Ier de Bohême

Borivoj II de Bohême Duc de Bohême

Vladislav Ier de Bohême Duc de Bohême

Depuis son exil en Bohême, Zbigniew et ses alliés tchèques continuent d'attaquer les villes frontalières polonaises.

En 1109, Henri V de Franconie, lance une offensive contre la Silésie sous le prétexte de rétablir le pouvoir de Zbigniew.

Les troupes impériales doivent faire face à la forte résistance des défenseurs de Bytom Odrzanski, Glogów, et Wroclaw.

Mutina, chef de la famille des Vršovice, appuie le parti de Borivoj II de Bohême.

Svatopluk Ier de Bohême fait décapiter Mutina et fait exterminer la famille des Vršovice.

Svatopluk Ier de Bohême meurt le 14 ou le 21 septembre 1109 assassiné sous la tente de l'empereur lors du siège de Glogów par un membre survivant de la famille des Vršovice.

Les troupes impériales sont finalement vaincues à la bataille de Glogów le 14 août 1109.

Boleslas III Bouche-Torse aide Borivoj II de Bohême à monter sur le trône de Bohême devenu vacant.

Borivoj II de Bohême est rapidement renversé et exilé par son frère Vladislav Ier de Bohême.

Boleslas III Bouche-Torse essaie alors de placer Sobeslav Ier de Bohême, le jeune frère de Borivoj II de Bohême, sur le trône de Bohême.

Othon II de Moravie tente en vain de succéder à Svatopluk Ier de Bohême en Bohême, mais il est vaincu et dépossédé d'Olomouc par Vladislav Ier de Bohême.

Vladislav Ier de Bohême devient duc de Bohême à son tour de 1109 à 1117.



Henri V de Franconie Empereur germanique

Grégoire VIII sacre l'empereur Henri V de Franconie empereur du Saint-Empire romain germanique en 1111 malgré la défense du pape.



Concordat de Sutri

En 1111, Henri V de Franconie capture Pascal II et l'oblige à signer sous contraintes le concordat de Sutri par lequel :



Charte concernant Rénier Ier de Montferrat

Une charte du 23 mars 1111 présente Rénier Ier de Montferrat comme Raynerius de Monteferrato marchio.

Rénier Ier de Montferrat obtient pour les habitants de Turin d'Henri V de Franconie dont il est un fidèle, un diplome à propos de la Via Francigena qui traverse la ville.

Rénier Ier de Montferrat effectue une donation avec son cousin Aubert d'Occimiano au chapitre de Saint-Evase de Casale.



Prise du château de Bar

Renaud Ier de Montbéliard Prisonnier

Pendant la querelle des Investitures, Renaud Ier de Montbéliard est partisan du pape et combat l'évêque de Verdun, partisan de l'empereur.

En 1113, Henri V de Franconie intervient dans la lutte entre Renaud Ier de Montbéliard et l'évêque de Verdun.

Henri V de Franconie prend d'assaut le château de Bar et fait prisonnier Renaud Ier de Montbéliard.

Renaud Ier de Montbéliard ne sera libéré qu'après avoir juré fidélité et prêté hommage.



Mariage d'Henri V de Franconie avec Mathilde l'Emperesse

Henri V de Franconie épouse le 7 janvier 1114, à Mainz en Rhénanie-Palatinat, Mathilde l'Emperesse, fille d'Henri Ier Beauclerc et de Mathilde Atheling d'Écosse.



Bataille d'Andernach

En 1114, à l'occasion d'une brouille entre l'empereur et le pape Pascal II, une insurrection éclate en Germanie, à laquelle prend part Godefroy Ier de Louvain.

Henri Ier de Limbourg prend part à des révoltes contre Henri V de Franconie aux côtés de Lothaire II de Supplinbourg, et combat à Andernach en 1114. L'empereur est vaincu.

Thierry II d'Alsace ne veut pas prendre parti dans cette lutte.



Bataille de Welphesholt

Henri Ier de Limbourg, aux côtés de Lothaire II de Supplinbourg, combat à Welphesholt le 11 février 1115. Henri V de Franconie est vaincu.



Attribution des châteaux de Celle, Frassinello, Fubine, et Cuccaro à Conrad

Le 23 mai 1116, Rénier Ier de Montferrat est présent avec Henri V de Franconie lorsque ce dernier attribue les châteaux de Celle, Frassinello, Fubine, et Cuccaro à son neveu Conrad.


Gélase II Pape

Mort de Pascal II Pape

Gélase II Pape

Exil de Gélase II

Grégoire VIII Antipape

Pascal II meurt le 21 janvier 1118.

Jean de Gaète devient Pape le 24 janvier 1118 sous le nom de Gélase II. Vaincu par les princes saxons, Henri V de Franconie se dirige sur Rome. Le nouveau Pape Gélase II part en exil de 1118 à 1119. Lamberto Scannabecchi, futur Honorius II, et Gregorio Papareschi, futur Innocent II sont parmi les cardinaux qui accompagnent Gélase II.

Henri V de Franconie fait élire Maurice Bourdin Antipape le 8 mars 1118 sous le nom de Grégoire VIII.



Ralliement de Godefroy Ier de Louvain à Henri V de Franconie

En 1118, Henri V de Franconie rallie Godefroy Ier de Louvain à sa cause.



Lutte de Frédéric de Namur et de l'archidiacre Alexandre

En 1119, Arnoul Ier de Looz soutient et défend Frédéric de Namur, évêque de Liège, soutenu par le pape Calixte II en lutte contre, que Henri V de Franconie a investit du même diocèse.



Guerre de Louis VI le Gros contre les Anglais en Normandie

Quand il revient de pèlerinage Foulques V d'Anjou aide le Roi Louis VI le Gros à vaincre la coalition d'Henri Ier Beauclerc et d'Henri V de Franconie.

En 1120, sous la bannière de son suzerain Foulques V d'Anjou, Geoffroy III de Vendôme prend part à la guerre de Louis VI le Gros contre les Anglais en Normandie.

Ayant réussi à épargner la profanation aux reliques de sainte Opportune et de saint Chrodegand lors du pillage de l'abbaye d'Almenesches près d'Alençon, Geoffroy III de Vendôme obtint le droit de les rapporter à la collégiale Saint Georges.


Thierry VI de Hollande Thierry VI de Hollande et Gertrude d'Alsace mère visitent l'atelier de l'abbaye d'Egmond - Ch. Rochussen - 1881

Mort de Florent II de Hollande

Thierry VI de Hollande Comte de Hollande

Gertrude d'Alsace Régente du comté de Hollande

Florent II de Hollande meurt le 2 mars 1121.

Thierry VI de Hollande devient Comte de Hollande en 1121.

Gertrude d'Alsace, sa mère, est régente du comté de Hollande.

Gertrude d'Alsace soutient le soulèvement de Lothaire II de Supplinbourg contre Henri V de Franconie

Thierry VI de Hollande et Gertrude d'Alsace, sa mère, favorisent les monastères d'Egmond et de Rijnsburg. Les moines sont employés dans l'administration du comté, ils sont capables de lire et écrire.



Amédée de Clermont à Cluny

Amédée de Clermont en Allemagne

En 1121, après sa profession de foi, Amédée Ier de Clermont-Tonnerre quitte Bonnevaux et emmène Amédée de Clermont, son fils, à Cluny, où ils sont accueillis à bras ouverts.

Peu de temps après, Amédée de Clermont est envoyé en Allemagne auprès d'Henri V de Franconie qui le confie à d'habiles maîtres.



Grégoire VIII Prisonnier

Henri V de Franconie abandonne Grégoire VIII en 1121. Grégoire VIII, assiégé dans Sutri par Calixte II, est pris et enfermé dans un monastère,



Mariage de Guillaume Cliton avec Sybille d'Anjou

Guillaume Cliton Comte de Maine

Nouvelle rébellion en Normandie

Guillaume Cliton épouse en 1122 ou 1123 Sybille d'Anjou, fille de Foulques V d'Anjou, Comte d'Anjou et Tours, et d'Eremburge du Maine, Comtesse du Maine.

Guillaume Cliton reçoit le comté du Maine.

Louis VI le Gros et Foulques V d'Anjou sont de nouveau prêts à attaquer la Normandie, même si Charles de Danemark, Comte de Flandre, ne les soutient pas.

De 1122 à 1124, Louis VI le Gros mène en vain 3 campagnes contre Henri Ier Beauclerc pour soutenir les prétentions de Robert II Courteheuse et de Guillaume Cliton.

Henri Ier Beauclerc déjoue leurs manœuvres, en demandant à son beau-fils, l'empereur Henri V de Franconie, de harceler Louis VI le Gros sur le flanc est du royaume franc.



Pons de Melgueil Cardinal.

Démission de Pons de Melgueil comme Abbé de Cluny

Hugues II de Cluny Abbé de Cluny

Mort d'Hugues II de Cluny

Pierre le Vénérable Abbé de Cluny

Pons de Melgueil, lointainement apparenté à l'empereur Henri V de Franconie, rompt avec la traditionnelle neutralité de l'ordre clunisien et prend le parti du pape dans l'interminable querelle des Investitures. Pons de Melgueil prépare ainsi le concordat de Worms.

En remerciement, Calixte II nomme Pons de Melgueil cardinal.

En mars 1122, Pons de Melgueil est convoqué à Rome par Calixte II, qui a reçu des plaintes de ses moines.

La raison de cette brusque convocation est traditionnellement attribue au rejet par Pons de Melgueil du privilège de l'exemption, qui relève l'abbaye de l'autorité épiscopale.

C'est plutôt une manœuvre des traditionalistes clunisiens, s'opposant à sa volonté de réforme disciplinaire.

Pons de Melgueil démissionne ou est déposé par le pape.

Pons de Melgueil redevenu simple moine gagne le Mont-Cassin, puis la Terre Sainte.

Selon Orderic Vital, il est accueilli à Jérusalem comme un saint et se voit confier la Sainte Lance lors d'une sortie contre les Sarrasins.

Parallèlement, le pape se hâte de lui faire élire un successeur, l'ordre de Cluny n'étant alors pas en état de rester sans chef.

Hugues II de Cluny lui succède donc en avril 1122.

Mais, déjà âgé, Hugues II de Cluny meurt au bout de 3 mois et est remplacé par le traditionaliste Pierre de Montboissier, que la postérité appellera Pierre le Vénérable.

Pierre le Vénérable, considéré à juste titre comme le dernier des grands abbés de Cluny, est le neuvième abbé de Cluny.

Pierre le Vénérable réforme l'abbaye de Cluny, en proie à des difficultés financières. Il réforme le domaine seigneurial pour assurer le train de vie des moines (Dispositio rei familiaris).

Les inventaires qui sont constitués (Constitutio expense cluniaci) constituent une précieuse source pour les historiens, avec des données sur les rendements, les semences, les techniques agricoles… Henri de Blois, Évêque de Winchester, joue un rôle essentiel dans cet ouvrage.



Fin de la querelle des Investitures

Concordat de Worms

Honorius II, légat du pape, accompagné du futur Innocent II, participe activement au Concordat de Worms.

Henri V de Franconie finit par se réconcilier et s'accorder avec le pape Calixte II par le Concordat de Worms, le "Pactum Calixtinum", le 23 septembre 1122, mettant fin à la querelle des Investitures.

Simon Ier d'Alsace accompagne l'empereur Henri V de Franconie.

L'élection des évêques est réservée à l'Église :

Une des conséquences du conflit est la disparition progressive des églises et monastères privés, l'investiture laïque étant remplacée par les droits de patronage.

À son retour, Gregorio Papareschi, futur Innocent II, s'attache au clan des Frangipani, l'une des grandes familles romaines, contre les Pierleoni, plus populaires.



Guerre entre Henri V de Franconie allié à Henri Ier Beauclerc et Louis VI le Gros

En 1123, l'empereur Henri V de Franconie, allié de Henri Ier Beauclerc son gendre, déclare la guerre à Louis VI le Gros et envahit la France.

Charles de Danemark s'allie au roi de France, Louis VI le Gros, pour repousser l'empereur Henri V de Franconie.



Retraite d'Henri V de Franconie

Hugues II le Pacifique combat contre Henri V de Franconie qui a envahi la Champagne.

En 1124, Louis VI le Gros obtient l'aide de tous ses grands vassaux, ce qui contraint Henri V de Franconie à se retirer sans combattre.


Lothaire II de Supplinbourg

Mort de Henri V de Franconie Empereur germanique

Lothaire II de Supplinbourg Roi des Romains

Destitution de Godefroy Ier de Louvain

Waléran II de Limbourg Duc Basse-Lotharingie

Henri V de Franconie meurt le 23 mai 1125 à Utrecht sans héritiers directs.

Mathilde, sa veuve, garde le surnom d'Impératrice ou Emperesse.

Frédéric II le Borgne, son neveu devient candidat pour le titre de roi des romains. Bien qu'il bénéficie du soutien de son plus jeune frère Conrad III de Hohenstaufen et de plusieurs familles, il perd cette élection.

Lothaire II de Supplinbourg et Conrad III de Hohenstaufen briguent le trône impérial.

Godefroy Ier de Louvain soutient Conrad III de Hohenstaufen.

Lothaire II de Supplinbourg devient Roi des Romains en 1125.

Lothaire II de Supplinbourg retire la Basse-Lotharingie à Godefroy Ier de Louvain et nomme Waléran II de Limbourg Duc Basse-Lotharingie. Godefroy Ier de Louvain parvient à conserver le marquisat d'Anvers et le titre ducal.

Évidemment, Godefroy Ier de Louvain de ne veut pas céder le duché et empêche Waléran II de Limbourg d'exercer ses nouvelles fonctions.

Le différent dégénère rapidement en lutte armée, à l'occasion de troubles à propos de l'abbaye de Saint-Trond.

Lothaire II de Supplinbourg donne au comté de Hollande la région de Leyde, qui relevait jusqu'alors de l'évêché d'Utrecht.



Amédée de Clermont à Clairvaux

Mais après la mort d'Henri V de Franconie, en 1125, Amédée de Clermont se retire à Clairvaux, sous la conduite de Bernard de Clairvaux.



Contrat de Mariage de Geoffroy V Plantagenêt et de Mathilde l'Emperesse

Mathilde l'Emperesse est veuve d'Henri V de Franconie.

Le contrat de mariage Geoffroy V Plantagenêt et de Mathilde l'Emperesse est signé le 22 mai 1127 au Mans.



Lothaire II de Supplinbourg Empereur Germanique

Nouvel exil d'Innocent II

Lothaire II de Supplinbourg devient empereur du Saint Empire Romain Germanique, couronné par Innocent II le 4 juin 1133 au détriment des neveux d'Henri V de Franconie :

Il ne triomphe qu'avec l'appui du pape et de son gendre Henri X le Superbe, Duc de Bavière.

Aussitôt couronné, Lothaire II rebrousse chemin avec son armée. De nouveau chassé de Rome, Innocent II s'installe à Pise

Lothaire II de Supplinbourg oblige Boleslas III Bouche-Torse à lui prêter hommage pour la Poméranie.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !