Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



32 événements affichés, le premier en 1157 - le dernier en 1238



Mariage de Boleslas Ier le Long

Boleslas Ier le Long épouse en 1157 épouse Christine (morte le 21 février 1204 ou 1208), une princesse allemande. Leurs enfants sont :

Les relations d'Iaroslav d'Opole avec Boleslas Ier le Long, son père, commencent à se détériorer après ce remariage.

Suite aux intrigues de sa belle-mère, Boleslas Ier le Long favorise les enfants de ce second mariage.

Boleslas Ier le Long décide que son fils aîné doit rentrer dans les ordres, de cette façon les fils de Christine hériteront de son duché.



Naissance d'Henri Ier le Barbu

Henri Ier le Barbu ou en polonais Henryk I Brodaty naît à Glogów vers 1165 ou 1170, fils de Boleslas Ier le Long et de Christine, une comtesse allemand.

Il appartient à la dynastie Piast.


Berthold IV de Méranie et Agnès de Rochlitz

Mariage de Berthold IV de Méranie avec Agnès de Rochlitz

Berthold IV de Méranie épouse en 1170 Agnès de Rochlitz de Basse-Lusace, fille de Dedo V de Saxe, Margrave de Basse-Lusace. Leurs enfants sont :


Assis en haut- Henri Ier le Barbu et Hedwige d'Andechs - Debout de gauche à droite : Gertrude – Agnès - Henri – Boleslas – assis au premier plan : Sophie - Conrad

Mariage d'Henri Ier le Barbu avec Hedwige d'Andechs

Henri Ier le Barbu épouse en 1186 Hedwige d'Andechs, fille de Berthold IV de Méranie et d'Agnès de Rochlitz. Leurs enfants sont :



Naissance d'Henri II le Pieux

Henri II le Pieux en polonais Henryk II Pobozny naît vers 1191 ou 1196, fils d'Henri Ier le Barbu et d'Hedwige d'Andechs.

Il fait parti de la dynastie Piast.



Mort de Boleslas Ier le Long

Henri Ier le Barbu Duc de Wroclaw

Boleslas Ier le Long meurt en 1201.

Henri Ier le Barbu, son fils, lui succède et devient Duc de Wroclaw et de Silésie le 8 décembre 1201.



Mort de Boleslas Ier le Long

Henri Ier le Barbu Duc de Silésie

Mieszko IV Jambes Mêlées Duc d'Opole

Boleslas Ier le Long meurt e 7 ou le 8 décembre 1201.

Henri Ier le Barbu, son fils, lui succède en Silésie.

Mieszko IV Jambes Mêlées devient également Duc d'Opole.

Mieszko IV Jambes Mêlées revendique le trône de Cracovie en vertu du testament de Boleslas III Bouche-Torse selon lequel l'aîné des représentants mâles de la dynastie Piast doit être le princeps (ou senior) et à ce titre occuper le trône de Cracovie.



Échange de terres d'Henri Ier le Barbu avec Ladislas III aux Jambes Grêles

En 1205, Henri Ier le Barbu accepte de faire un échange de terres avec Ladislas III aux Jambes Grêles de Grande-Pologne.

Ladislas III aux Jambes Grêles reçoit la région de Lubusz d'où il est plus facile de mener une politique active sur les rivages de la mer Baltique.

Henri Ier le Barbu reçoit la région de Kalisz qui doit revenir à Ladislas Odonic.



Tentative de renversement de Ladislas III aux Jambes Grêles

Anathème sur Ladislas III aux Jambes Grêles

Ladislas III aux Jambes Grêles cède la région de Kalisz qui doit revenir à Ladislas Odonic, son neveu, à la Silésie.

En 1206, Ladislas Odonic entre en conflit avec Ladislas III aux Jambes Grêles, son oncle et tuteur.

Le jeune Ladislas Odonic n'accepte pas de voir une partie de ses terres quitter la Grande-Pologne.

Ladislas Odonic rallie à sa cause une partie de la noblesse de Grande-Pologne ainsi que Henri Kietlicz, archevêque de Gniezno.

Henryk Kietlicz y voit une bonne occasion d'obliger le duc de Grande-Pologne à accorder des privilèges à l'Église.

Henryk Kietlicz jette l'anathème sur Ladislas III aux Jambes Grêles qui conteste la légitimité de Lech Ier le Blanc.

Mal préparée et malgré l'anathème lancé par Henri Kietlicz, la tentative de renverser Ladislas III aux Jambes Grêles est un échec.

Ladislas Odonic et Henri Kietlicz doivent s'enfuir et se réfugier à la cour d'Henri Ier le Barbu de Silésie qui les accueille à bras ouverts.

Henri Ier le Barbu installe Ladislas Odonic sur le trône de Kalisz alors que l'archevêque Henri Kietlicz se rend à Rome pour demander l'aide du pape Innocent III.

Celui-ci réagit en confirmant l'excommunication de Ladislas III aux Jambes Grêles et lance un appel à la noblesse polonaise pour permettre à l'archevêque de rentrer en Grande-Pologne.



Trône de Kalisz offert à Ladislas Odonic

Henri Ier le Barbu offre le trône de Kalisz à Ladislas Odonic en 1208.



Réunion des ducs Piasts à Glogów

Henri Ier le Barbu se donne pour mission de réconcilier les différentes parties.

En 1208, à l'occasion de la fête de la nativité, Henri Ier le Barbu réunit tous les ducs Piasts à Glogów.

Les ducs de Grande-Pologne sont invités ainsi que l'archevêque Henri Kietlicz et les évêques de Wroclaw, de Lubusz et de Poznan.

Ladislas III aux Jambes Grêles autorise le retour d'Henri Kietlicz à Gniezno en échange de la levée de l'anathème prononcé contre lui.

Par contre, le différend de Ladislas III aux Jambes Grêles avec Ladislas Odonic, son neveu, ne trouve pas de solution.



Reprise de Lubusz

En 1211, Henri Ier le Barbu expulse le margrave de Lusace l'envahisseur et reprend la région de Lubusz.



Accord entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles

Une bulle du pape Honorius III, datée du 9 février 1217, confirme la cession du duché du sud de la Grande Pologne à Ladislas Odonic.

Fin 1217, grâce à la médiation des évêques de Poznan et de Lubusz, un accord est conclu entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles.

Les termes exacts de l'accord ne sont pas connus.

Ladislas III aux Jambes Grêles:

Peut-être que ce qui pousse la Silésie à accepter cet accord, c'est la nécessité d'unir les ducs polonais au-delà de leurs intérêts particuliers.

Ladislas III aux Jambes Grêles s'assure de la neutralité d'Henri Ier le Barbu et lance une attaque contre Ladislas Odonic, son neveu, obligeant celui-ci à fuir le sud de la Grande-Pologne.

Lech Ier le Blanc et Ladislas III aux Jambes Grêles décident que la Petite-Pologne et la Grande-Pologne reviendront à celui des deux qui vivra le plus longtemps.

Les trois ducs décident également d'entreprendre la christianisation de la Prusse.



Accord entre Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles

En 1217, Henri Ier le Barbu conclut un accord avec Ladislas III aux Jambes Grêles, grâce à la médiation des évêques de Poznan et de Lubusz.

Les termes exacts de l'accord ne nous sont pas connus. On sait que :



Approbation de l'accord entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles

Henri Kietlicz réunit contre lui tous les ducs polonais.

L'accord entre Lech Ier le Blanc, Henri Ier le Barbu et Ladislas III aux Jambes Grêles de 1217 est approuvé par une bulle pontificale datée du 9 mai 1218.

C'est une défaite pour l'archevêque Henri Kietlicz dont le pouvoir s'écroule parallèlement aux défaites politiques de son protecteur, le pape Honorius III.



Mort d'Henri Kietlicz

Henri Kietlicz meurt le 22 mars 1219.

Il est inhumé dans la cathédrale de Gniezno.

À cette époque du démembrement territorial féodal, il est le seul à symboliser l'unité de la nation polonaise. Il mene à bien les réformes grégoriennes en Pologne.

Ladislas III aux Jambes Grêles, Henri Ier le Barbu et Lech Ier le Blanc lui choisissent comme successeur un proche collaborateur du duc de Grande Pologne.

Iwo Odrowaz repousse l'offre du pape Honorius III qui veut le nommer archevêque de Gniezno.

Ladislas Odonic, qui s'est réfugié chez Swietopelk II de Poméranie, revient défier son oncle Ladislas III aux Jambes Grêles, ce qui contraint celui-ci à prendre ses distances par rapport aux croisades lancées par les autres ducs contre les Prussiens.



Combat d'Henri II le Pieux contre Conrad Ier de Mazovie et Ladislas Odonic

À partir de 1222, Henri II le Pieux commence à seconder Henri Ier le Barbu, son père, et l'aide dans son objectif d'unifier la Pologne.

Henri II le Pieux combat Conrad Ier de Mazovie et Ladislas Odonic, les 2 plus grands ennemis d'Henri Ier le Barbu, son père.



Croisade contre les Prussiens

En 1222, les Polonais lancent une première croisade contre les Prussiens qui se soldera par un échec.

Henri Ier le Barbu participe à cette croisade.

En 1222, Conrad Ier de Mazovie offre des propriétés à Christian de Oliva, l'évêque missionnaire qui organise les croisades baltes contre les Vieux-Prussiens.



Croisade contre les Prussiens

En 1223, les Polonais entreprennent sans beaucoup plus de succès une nouvelle grande croisade contre les Prussiens sous les auspices de Christian de Oliva, évêque missionnaire.

Henri Ier le Barbu participe à cette croisade.



Siège de Cracovie

En 1225, des opposants à Lech Ier le Blanc incitent Henri Ier le Barbu à s'emparer du trône de Cracovie.

Malgré l'accord de paix, celui-ci assiège la ville pendant quelques jours avant de renoncer.

Casimir Ier d'Opole soutient militairement Henri Ier le Barbu lorsque de ce siège.



Mort de Lech Ier le Blanc

Boleslas V le Pudique Duc de Sandomierz

Swietopelk II de Poméranie se proclame duc et dénonce la suzeraineté polonaise, ne voulant plus être le vassal de Lech Ier le Blanc.

Swietopelk II de Poméranie se trouve un allié en la personne de Ladislas Odonic écarté du pouvoir en Grande-Pologne par Ladislas III aux Jambes Grêles.

Swietopelk II de Poméranie promet à Ladislas Odonic le trône de Cracovie et la Silésie s'il l'aide à éliminer Lech Ier le Blanc et Henri Ier le Barbu.

La situation en Grande-Pologne et en Poméranie oblige Lech Ier le Blanc à convoquer à Gasawa une assemblée des ducs Piasts et des puissants des terres polonaises.

Ladislas III aux Jambes Grêles ne se rend pas personnellement à Gasawa mais s'y fait représenter par l'archevêque de Gniezno et par l'évêque de Poznan.

Lech Ier le Blanc est tué dans un guet-apens monté par Swietopelk II de Poméranie et Ladislas Odonic.

Le 23 novembre 1227, Swietopelk II de Poméranie et Ladislas Odonic monté un guet-apens.

Lech Ier le Blanc y meurt à Marcinkow.

Boleslas V le Pudique, son fils, devient Duc de Sandomierz.

Henri Ier le Barbu est gravement blessé.

Lech Ier le Blanc est le dernier duc de Cracovie ayant eu autorité sur tous les duchés polonais.

Ce guet-apens est suivi d'une foire d'empoigne entre les prétendants au trône de Cracovie.

Henri Ier le Barbu soutient Ladislas III aux Jambes Grêles.

Iwo Odrowaz soutint Henri Ier le Barbu contre Conrad Ier de Mazovie.

Conrad Ier de Mazovie commence à se battre pour monter sur le trône de Cracovie.

Grzymislawa de Luck et Boleslas V le Pudique sont emprisonnés par Conrad Ier de Mazovie. Grâce à l'aide d'un magnat, tous deux parviennent à s'enfuir.



Prise de Czeladz

En 1227, grâce à son alliance avec Henri Ier le Barbu, Casimir Ier d'Opole annexe pour une courte période la place-forte de Czeladz.



Ladislas Odonic Prisonnier

Assemblée de Wislica

Ladislas III aux Jambes Grêles à nouveau Princeps de Pologne et Duc de Cracovie

Attaque de Conrad Ier de Mazovie contre la Petite-Pologne

Au début 1228, Ladislas III aux Jambes Grêles repasse à l'offensive en Grande-Pologne et défait Ladislas Odonic, son neveu, et l'emprisonne.

Ladislas III aux Jambes Grêles se rend en Petite-Pologne où il revendique le trône en vertu de l'accord de 1217 sur la succession de Lech Ier le Blanc, son fils étant trop jeune pour régner.

Conrad Ier de Mazovie, le frère de Lech Ier le Blanc, s'oppose au plan de Ladislas III aux Jambes Grêles sur la réunification entre la Grande-Pologne et la Petite-Pologne.

Le 5 mai 1228, à Wislica, une assemblée des ducs et des puissants est convoquée pour choisir le duc de Cracovie.

Ladislas III aux Jambes Grêles obtient le trône de Cracovie.

En contrepartie de l'union entre la Grande et la Petite-Pologne, Ladislas III aux Jambes Grêles doit accorder de nombreux privilèges à l'évêque de Cracovie et aux seigneurs de Petite-Pologne.

Ladislas III aux Jambes Grêles leur donne le droit de constituer une assemblée (wiece) pour faire les lois et pour traiter les affaires judiciaires.

Ladislas III aux Jambes Grêles doit adopter Boleslas V le Pudique, le fils de Lech Ier le Blanc, et en faire son successeur.

Le pouvoir de Ladislas III aux Jambes Grêles se fragilise très vite.

Tout d'abord, Ladislas Odonic réussit à s'échapper de sa prison et à reprendre la guerre contre son oncle, ce qui empêche Ladislas III aux Jambes Grêles de se préparer contre l'invasion de la Petite-Pologne envisagée par Conrad Ier de Mazovie.

Cela pousse les nobles de Cracovie à remettre le pouvoir à Henri Ier le Barbu.

Officiellement, Ladislas III aux Jambes Grêles devient le gouverneur de Petite-Pologne.

En échange, Ladislas III aux Jambes Grêles obtient que Boleslas V le Pudique soit écarté et que les ducs de Silésie deviennent ses héritiers.

Conrad Ier de Mazovie ne renonce pas à son ambition de monter sur le trône de Cracovie et lance une attaque contre la Petite-Pologne au cours de l'été 1228.

Elle est arrêtée par Henri II le Pieux, le fils d'Henri Ier le Barbu.


Conrad Ier de Mazovie

Nouvelle attaque contre la Petite-Pologne

Conrad Ier de Mazovie Duc de Cracovie

En 1229, Conrad Ier de Mazovie qui ne s'avoue pas vaincu, lance une nouvelle invasion.

Conrad Ier de Mazovie commence le siège de Kalisz, Ladislas III aux Jambes Grêles étant occupé à combattre Ladislas Odonic dans le nord de la Grande-Pologne.

Cependant, Kalisz résiste et les troupes de Conrad Ier de Mazovie doivent renoncer à prendre la ville.

Conrad Ier de Mazovie s'empare d'une grande partie de la Petite-Pologne et envahit les régions de Sieradz, Leczyca et Sandomierz.

Il s'empare enfin de Cracovie.

Il réussit même à enlever Henri Ier le Barbu.

Grâce à la médiation de sa femme Hedwige d'Andechs, Henri Ier le Barbu est relâché contre la promesse de renoncer à Cracovie.

Par la suite, Henri Ier le Barbu sera libéré par le pape de cette promesse faite sous la contrainte.



Mort de Casimir Ier d'Opole

Mieszko II l'Obèse

Casimir Ier d'Opole meurt le 13 mai 1230.

Mieszko II l'Obèse devient Duc d'Opole et de Racibórz en 1230.

Sa mère assure la régence et poursuit la politique d'étroite collaboration avec l'Église, mise en place par Casimir d'Opole.

Henri Ier le Barbu prend sous sa protection sa veuve et leurs enfants :

À la mort de Casimir Ier d'Opole, Ladislas III aux Jambes Grêles rejoint la cour d'Henri Ier le Barbu et de son fils, demandant leur aide en échange de la promesse de lui succéder.



Offensive d'Henri Ier le Barbu contre la Grande-Pologne

Au printemps 1231, Henri Ier le Barbu lance une offensive contre la Grande-Pologne dans le but de renverser Ladislas Odonic et de remettre Ladislas III aux Jambes Grêles au pouvoir.

Cette attaque se solde par un échec.


Henri Ier le Barbu

Henri Ier le Barbu Duc de Cracovie

Conrad Ier de Mazovie est obligé d'abandonner Cracovie en 1232.

Henri Ier le Barbu devient Duc de Cracovie en 1232.

Henri Ier le Barbu prend le contrôle du duché de Sandomierz en devenant le protecteur de Boleslas V le Pudique.

Au cours de son règne, il tentera de réunifier les territoires polonais.



Révolte de la chevalerie de Grande-Pologne

Ladislas Odonic accorde d'importants privilèges à l'évêché et au chapitre de Poznan qui provoquent l'ire de la chevalerie de Grande-Pologne qui se révolte en 1233.

Henri Ier le Barbu profite de l'affaiblissement du pouvoir de Ladislas Odonic pour s'emparer d'une partie de la Grande-Pologne.



La Veuve de Casimir Ier d'Opole et ses enfants sous la protection de l'Église

En 1233, sans doute avec l'accord d'Henri Ier le Barbu, la Veuve de Casimir Ier d'Opole obtient une bulle du pape Grégoire IX par laquelle il la place, ainsi que

ses enfants, sous la protection de l'archevêché de Gniezno et des évêchés de Wroclaw et d'Olomouc.



Attaque contre la Grande-Pologne

Henri II le Pieux Duc de Grande-Pologne

Ladislas d'Opole Duc de Kalisz

En juillet 1234, Henri le Barbu lance une attaque décisive contre la Grande-Pologne par l'ouest et le sud, s'emparant du sud de la Grande-Pologne, jusqu'à la Warta.

En septembre 1234, Henri le Barbu offre le trône de Grande-Pologne à Henri II le Pieux, son fils.

En 1234, Henri Ier le Barbu prend le contrôle du duché d'Opole, donnant en échange à la famille de Casimir Ier d'Opole les régions de Kalisz et de Wielun.

Ladislas d'Opole devient Duc de Kalisz.

Cependant, il ne remet pas en question le droit

à régner sur ce duché.



Désignation d'Henri II le Pieux successeur officiel d'Henri Ier le Barbu

Le 22 juin 1235, dans une bulle, le pape Grégoire IX prend Henri II le Pieux sous sa protection et le désigne officiellement comme successeur de son père.


Henri II le Pieux

Mort d'Henri Ier le Barbu Duc de Cracovie et de Silésie

Henri II le Pieux Duc de Cracovie, de Silésie et de Grande-Pologne

Henri Ier le Barbu meurt à Krosno Odrzanskie le 19 mars 1238.

Il est inhumé dans l'église cistercienne de Trzebnica.

Hedwige d'Andechs se retire à l'abbaye des cisterciennes de Trebnitz qu'elle a fondée.

Henri Ier le Barbu et Hedwige d'Andechs vivent d'une manière très pieuse.

Hedwige d'Andechs eut une vie exemplaire, aidant les nécessiteux, marchant pieds-nus en toute saison, distribuant sa fortune à l'Église et aux pauvres.

Henri II le Pieux, son fils, devient duc de Cracovie, de Silésie et de Grande-Pologne.

Henri II le Pieux hérite de vastes territoires : Silésie, Petite-Pologne, sud de la Grande-Pologne, sur lesquels il essaie de consolider son pouvoir.

Henri II le Pieux continue la politique de réunification des territoires polonais commencée par son père, mais il n'y a qu'en Silésie que son autorité n'est pas contestée.

Au niveau de la politique intérieure, Henri II le Pieux s'appuie sur l'aristocratie pour gouverner.

Henri II le Pieux reprend le duché d'Opole et de Racibórz sous sa protection mais doit très vite reconnaître le droit de Mieszko II l'Obèse à gouverner le duché de son père.

Ladislas d'Opole et sa mère continuent à régner sur le duché de Kalisz, sous la protection du duc de Wroclaw.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !