Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



19 événements affichés, le premier en 1420 - le dernier en 1475



Mariage de Jean II de Castille avec Marie d'Aragon

Jean II de Castille épouse en 1420 Marie d'Aragon, fille de Ferdinand Ier d'Aragon et d'Éléonore de Castille, sa cousine. Leur enfant est :



Naissance de Henri IV l'Impuissant

Henri IV de Castille, dit Henri IV l'Impuissant, naît à Valladolid en 1425, fils de Jean II de Castille et de Marie d'Aragon.



Mariage d'Édouard Ier de Portugal avec Aliénor d'Aragon

Édouard Ier de Portugal épouse à Coïmbra le 22 septembre ou le 4 novembre 1428 Aliénor d'Aragon, fille de Ferdinand Ier le Juste et d'Éléonore Urraca de Castille. Leurs enfants sont :



Mariage de Henri IV l'Impuissant avec Blanche II d'Aragon

Jean II d'Aragon, comme cela se pratiquait couramment en cette période, ordonne en 1440 le mariage d'Henri IV l'Impuissant avec Blanche II d'Aragon alors qu'ils sont encore enfant.



Annulation du Mariage de Henri IV l'Impuissant avec Blanche II d'Aragon

Blanche II d'Aragon Prisonnnière

En 1453, après 13 ans de mariage, malgré 3 années de vie commune, Blanche II d'Aragon n'a toujours pas d'enfant. Pour obtenir l'annulation du mariage Henri IV l'Impuissant, son époux, va jusqu'à l'accuser devant un tribunal ecclésiastique : d'impénétrable, d'étroite et de stérile ! Deux sages femmes affirme, sous la foi du serment, que la princesse est toujours vierge.

Le magistrat-évêque Don Luis de Acuna, annule le mariage en 1453 pour impossibilité de consommation, une des rares exceptions admise par l'Église de Rome.

Le Pape accorde alors le divorce sous prétexte qu'un acte de sorcellerie avait empêché la consommation du mariage.

Blanche II d'Aragon est renvoyée chez elle. Jean II d'Aragon livre sa fille Blanche II d'Aragon à son autre fille Éléonore Ire de Navarre qui l'emprisonne.



Henri IV l'Impuissant Roi de León, de Galice, de Cordoue, de Murcie, de Séville, de Castille et de Tolède

En 1454, Henri IV l'Impuissant, fils de Jean II, devient Roi roi de Castille et de Léon en 1454 à l'âge de 29 ans.

À l'instigation de son favori, Juan Pacheco, marquis de Villena, le prince Henri avait, dès les dernières années du règne de son père, pris une part active dans la vie politique de la Castille.

Henri IV choisit ses conseillers les plus proches parmi la petite noblesse et les conversos (juifs et musulmans convertis au christianisme), et, bien que se dessine assez rapidement l'opposition d'un certain nombre de grands, groupés autour de l'archevêque de Tolède, Henri IV paraît tout d'abord pouvoir diriger le royaume d'une main ferme.

Après quelques années de règne, Henri invite sa demi-soeur Isabelle et son demi-frère Alphonse à la cour royale pour leur donner une éducation.



Mariage de Henri IV l'Impuissant avec Jeanne de Portugal

Henri IV l'Impuissant épouse en 1455 Jeanne de Portugal. Leur enfant est :



Prise de Jimena de la Frontera

Henri IV l'Impuissant ranime la croisade contre le royaume musulman de Grenade, menant des campagnes militaires de harcèlement qui donnent rapidement des résultats. Jimena de la Frontera est prise, en 1457.



Révolte des Catalans contre Jean II d'Aragon

Roussillon et Cerdagne incorporées au royaume de France

Henri IV l'Impuissant Roi d'Aragon

Henri IV l'Impuissant Comte de Barcelone

En 1462, Jean II d'Aragon doit faire face à une révolte de la Catalogne et de l'Aragon, qui reconnaissent des rois concurrents, descendant, à des degrés plus ou moins divers, du Roi Pierre IV le Cérémonieux. Les Catalans font appel à Henri IV l'Impuissant.

Henri IV l'Impuissant, déjà Roi de Castille et de León, devient Roi d'Aragon sous le nom d'Henri Ier et Comte de Barcelone.

Louis XI tente de s'allier aux États de Catalogne.

Devant leur refus poli, Louis XI de France se tourne vers Jean II d'Aragon qui lui cède les revenus des comtés de Catalogne et de Cerdagne en échange de son aide.

De 1462 à 1463, Henri IV l'Impuissant soutient une guerre contre l'Aragon. Louis XI aide Jean II d'Aragon à vaincre les Catalans révoltés.

Louis XI prend tout bonnement possession du Roussillon et de la Cerdagne qu'il s'était fait remettre comme gage.



Naissance de Jeanne la Beltranéja

Jeanne, dite la Beltranéja, naît à Madrid en 1462, fille de Henri IV l'Impuissant et de Jeanne de Portugal, après 7 ans de mariage. Les ennemis du roi laissent entendre que le véritable père de la princesse est le comte Beltrán de la Cueva.



Alphonse de Castille désigné comme héritier de la couronne de Castille

Mais, après des hésitations, Henri IV l'Impuissant renonce à soutenir la cause catalane (Fuenterrabia, en 1463).

La ligue des nobles, dès lors rejointe par le marquis de Villena, met à profit l'indécision du roi pour accroître ses prétentions. Pactisant avec la rébellion, Henri IV l'Impuissant accepte de désigner comme héritier son demi-frère Alphonse, simple jouet entre les mains de la grande noblesse.



Mort de Blanche d'Aragon

Blanche d'Aragon, ex épouse de Henri IV l'Impuissant, meurt en 1464 à Orthez.



Farce d'Ávila

Enhardis par ce succès, les grands de Castille décident de déposer Henri IV l'Impuissant le 5 juin 1465 et proclament l'infant Alphonse.



Mort d'Alphonse de Castille

Isabelle Ire de Castille Héritière du royaume de Castille et de León

Entrevue à Los Toros de Guisando

L'infant Alphonse de Castille meurt le 5 juillet 1468. Palencia et Valera soutiennent qu'il a été empoisonné par Villena, mais on ne trouve aucune preuve pour pouvoir le juger.

La ligue des nobles porte alors son choix sur la personne de la sœur d'Henri IV l'Impuissant, Isabelle Ire de Castille qui devient l'héritière présomptive du royaume de Castille et de León. Celle-ci révèle aussitôt l'acuité de son sens politique en refusant d'accéder au trône par la rébellion contre son frère.

Mais au terme d'une entrevue à Los Toros de Guisando en septembre 1468, Henri IV l'Impuissant désigne sa sœur comme héritière de la couronne. Pendant quelques mois Isabelle se retire au couvent des dominicains de Sainte Croix dont le prieur se nomme Thomas de Torquemada qui devient le confesseur de l'infante de Castille âgée de 17 ans.



Mariage de Ferdinand II d'Aragon avec Isabelle Ire de Castille

Après avoir refusé trois prétendants, violé deux serments, Isabelle Ire la Catholique se choisit Ferdinand II d'Aragon comme époux :

Ferdinand II d'Aragon épouse le 14 ou le 19 octobre 1469 Isabelle Ire de Castille. Leurs enfants sont :

L'Archevêque de Tolède les unit malgré l'opposition d'Henri IV l'Impuissant, frère d'Isabelle. Le lendemain Ferdinand II d'Aragon présente à la foule le drap post-nuptiale preuve de virginité et de mariage consommé.

Henri IV l'Impuissant essaie en vain d'annuler ce mariage puisqu'elle a épousé son neveu sans obtenir la dérogation papale.

L'accord de Los Toros de Guisandovétant rompu, Henri IV l'Impuissant désigner sa fille Jeanne pour lui succéder. Devant la menace que représentait pour eux le renforcement du pouvoir monarchique entre les mains d'Isabelle et de Ferdinand II d'Aragon, les grands de castille, par un renversement d'alliance, se rangent derrière le roi et sa fille.



Réconciliation d'Isabelle Ire de Castille avec Henri IV l'Impuissant

Après plusieurs brouilles, en décembre 1473, Isabelle Ire de Castille finit par se réconcilier avec son frère Henri IV l'Impuissant.


Isabelle Ire la Catholique - Détail de la Vierge des rois catholiques, musée du Prado

Mort de Henri IV l'Impuissant Roi de León, de Galice, de Cordoue, de Murcie, de Séville, de Castille et de Tolède

Isabelle Ire la Catholique Reine de León, de Galice, de Cordoue, de Murcie, de Séville, de Castille et de Tolède

Auto couronnement d'Isabelle Ire la Catholique

Henri IV l'Impuissant meurt le 12 décembre 1474 subitement, sans doute empoisonné, victime d'un naturel trop doux pour une époque féroce. Il n'a pas réglé la question de sa succession, laissant le royaume devant la perspective d'une guerre civile entre les partisans de Jeanne la Beltranéja et ceux d'Isabelle.

Malgré le testament d'Henri IV l'Impuissant, brûlé par Ferdinand II d'Aragon, les reconnaissances de paternité et les prétendues déclarations d'Henri sur son lit de mort, jamais le mystère concernant le véritable père de Jeanne ne seraélucidé.

Henry IV est surnommé de son vivant le libéral parce qu'il a un grand respect de la personne humaine. Il essaie de se montrer juste et discret en gouvernant son peuple avec modestie et sincérité. Il considère la vie comme une chose précieuse qu'il faut vivre sans la risquer inutilement. Cette réputation est rapidement ternie et remplacée après sa mort par les titres : d'impuissant et d'homosexuel (ce qui arrange l'accession au trône d'Isabelle et de Ferdinand II d'Aragon).

Ferdinand II d'Aragon se trouve à Saragosse, Isabelle séjourne alors seule à Ségovie. Il fallait près de 24 heures à un bon cavalier pour couvrir la distance de Madrid à Ségovie. Henri IV étant mort à 2 heures du matin, Enrique de Ulloa, un messager, réussit à apporter la nouvelle aux environs de midi. Vêtue de blanc, en signe de deuil, Isabelle se rend immédiatement à l'église et fait célébrer une messe à la mémoire du roi défunt. Puis, tandis que le peuple commence à 1'acclamer, Isabelle ordonne de dresser une tribune et regagna l'Alcazar.

Pour qu'un prince soit couronné, les lois du royaume exigeaient l'assentiment des cortes, des principaux prélats et des Grands.

Le 13 Décembre 1474, la foule, massée derrière un petit nombre de soldats qui font retentir trompettes et tambours, voit s'ouvrir les portes de l'Alcazar. La reine blonde vêtue d'étoffes blanches et d'hermine, les joyaux de la couronne lui faisant une cuirasse, ses magnifiques cheveux ruisselant autour de sa tête, s'avance sur un cheval blanc caparaçonné d'or. Sa beauté lui prête à elles seules une légitimité.

Sous un dais soutenu par 4 gentilshommes vêtus eux aussi de blanc, Isabelle va jusqu'à la tribune, y monte et, de ses propres mains, se coiffe de la couronne. Après quoi, elle jure de maintenir les lois du royaume qu'elle vient de violer. Les trompettes sonnent de nouveau. On crie : " Castille ! Castille ! " Cabrera vient remettre les clefs de Ségovie à la nouvelle reine, qui reprend en cortège le chemin de l'Alcazar.

Le chambellan Cardenas marche devant tous, seul à cheval, tenant dans la main droite une épée par la pointe, la poignée en haut, selon l'usage espagnol, afin que tous se rendent compte que s'approce celle qui peut châtier les coupables avec son autorité royale. Jamais encore une femme n'avait disposé de ce redoutable symbole.

Isabelle âgée de 23 ans crée le fait accompli alors qu'en réalité, elle ne dispose que d'un parti infime. Jamais souverain ne s'empara du pouvoir avec si peu de garanties. Aucun des Grands n'assistait à la cérémonie. Elle envoie partout des messagers annonciateurs de son couronnement, destituant d'avance ceux qui ne la reconnaîtraient pas : bon moyen de jeter le trouble dans les guêpiers de la noblesse et du haut clergé !



Mort de Jeanne de Portugal

Jeanne de Portugal, veuve d'Henri IV l'Impuissant, meurt en 1475.



Mariage de Alphonse V de Portugal avec Jeanne la Beltranéja

Alphonse V l'Africain épouse à Coïmbra en 1475 Jeanne la Beltranéja, âgée de13 ans, sa nièce, fille d'Henri IV l'Impuissant, sans toutefois consommer le mariage. Il perd un temps fatal à donner des fêtes.

Scrupuleux, Alphonse V l'Africain attend la dispense demandée au pape. Ce mariage ne sera pas ratifié par le Pape.

À la tête de 500 lances, Carrillo, l'archevêque de Tolède, rejoint Alphonse et, à son tour, reconnaît Jeanne "comme illustre Reine de Castille ".

Burgos, Leon, Madrid, Tolède, Alcalà, Séville se prononcent en faveur de Jeanne la Beltranéja qui envoie à ses " sujets " un long manifeste, où elle affirme ses droits à la couronne et rappelle l'histoire des multiples serments prêtés, puis violés.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !