Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 1599 - le dernier en 1664



Mariage de Charles Ier Gonzague avec Catherine de Mayenne

Charles Ier Gonzague épouse à Soissons le 1er février 1599 Catherine de Mayenne, fille de Charles II de Mayenne et d'Henriette de Savoie-Villars. Leurs enfants sont :


Henriette-Catherine de Joyeuse

Mariage de Charles Ier de Lorraine avec Henriette-Catherine de Joyeuse

Henriette-Catherine de Joyeuse est veuve d'Henri Ier de Bourbon-Montpensier.

Charles Ier de Lorraine, 4e duc de Guise (1571-1640) épouse le 5 janvier 1611 Henriette-Catherine de Joyeuse. Leurs enfants sont :

Menant une vie pieuse, proche de la famille royale, Henriette-Catherine de Joyeuse est amie de Marie de Médicis.



Naissance d'Henri II de Guise

Henri II de Guise naît à Paris le 4 avril 1614, fils de Charles Ier de Lorraine et d'Henriette-Catherine de Joyeuse.



Henri II de Guise Archevêque de Reims

Henri II de Guise est destiné à une carrière religieuse devient Archevêque de Reims en 1629.



Mariage d'Henri II de Guise avec Anne-Marie de Gonzague

Henri II de Guise épouse en 1639 Anne-Marie de Gonzague, sa cousine, fille de Charles Ier de Gonzague et de Catherine de Mayenne.


Henri II de Lorraine - Duc de Guise par Antoine Van Dyck (1634)

Mort de Charles Ier de Lorraine

Henri II de Guise Duc de Guise Prince de Joinville Comte d'Eu

Henriette-Catherine de Joyeuse reste à Florence avec Charles Ier de Lorraine, son mari.

Charles Ier de Lorraine meurt à Cuna en Italie le 30 septembre 1640.

Les morts de Charles Ier de Lorraine, son père, et de François de Guise, son frère, à un an d'intervalle, contraignent Henri II de Guise à se faire relever de ses vœux.

Henri II de Guise devient 5e Duc de Guise, Prince de Joinville et Comte d'Eu en 1640.



Complot du Comte de Soissons

Bataille de la Marfée

Mort de Louis de Bourbon-Condé Comte de Soissons

Siège de Sedan

Condamnation d'Henri II de Guise

Sedan forme en 1640 une principauté indépendante dont le prince, Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne, accueille les protestants et factieux fuyant la France et Richelieu.

Charles IV de Lorraine soutient le complot de Louis de Bourbon-Condé.

Marie Aimée de Rohan participe à cette conspiration.

Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne prend part à la conspiration des Princes de la paix, avec le Louis de Bourbon-Condé et Henri II de Guise, visant à rétablir les privilèges des grands féodaux.

Louis XIII envoie une arméee à Sedan sous les ordres de Gaspard III de Coligny pour mettre fin à ses agissements.

Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne demande et obtient une aide de Ferdinand III de Habsbourg, son ami personnel.

L'armée royale est déroutée vers la Marfée, proche de Sedan.

Gênée par le mauvais temps qui rend les chemins boueux, l'armée royale n'arrive sur le plateau que vers 11 heures le 6 juillet 1641, attendue par l'armée sedanaise.

L'affrontement commence et les Sedanais résistent bien au choc.

Frédéric-Maurice de La Tour d'Auvergne, commandant la cavalerie, contourne le champ de bataille à l'abri de collines, et tombe sur le flanc de l'armée royale.

C'est alors la débandade, l'armée de Gaspard III de Coligny abandonne ses bagages.

Abraham de Fabert d'Esternay se signale lord de cette bataille.

Dès midi, le combat tourne de manière quasi-décisive à l'avantage de Louis de Bourbon-Condé.

Louis de Bourbon-Condé a la fâcheuse habitude de relever la visière de son casque avec son pistolet.

Louis de Bourbon-Condé fait ce geste machinal et le coup part.

Louis de Bourbon-Condé meurt.

Sans héritier légitime, avec lui s'éteint la branche des Soissons.

Son corps est placé en l'église de la chartreuse Notre-Dame-de-Bonne-Espérance d'Aubevoye, autrement dénommée chartreuse de Bourbon-lèz-Gaillon.

Louis XIII fait le projet d'intenter un procès pour lèse-majesté à la dépouille de Louis de Bourbon-Condé.

Malgré la défaite, l'armée royale commence le siège de Sedan.

Frédéric-Maurice de la Tour d'Auvergne négocie sa soumission dans un traité signé le 4 août 1641 avec Louis XIII, qui lui confie le commandement de l'armée d'Italie.

Richelieu, après avoir maîtrisé les coupables, décide d'arrêter Charles IV de Lorraine qui réussit à s'enfuir fin juillet 1641 et reprend le combat contre la France ennemie.

Henri II de Guise est condamné à mort, mais s'enfuit dans les Flandres.

Ses biens sont alors confisqués.



Séparation d'Henri II de Guise et de Anne-Marie de Gonzague

Mariage d'Henri II de Guise avec Honorine de Glymes de Berghe

Henri II de Guise et Anne-Marie de Gonzague se séparent en 1641.

Henri II de Guise épouse à la paroisse des Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles le 11 ou le 16 novembre 1641 Honorine de Glymes de Berghe.



Séparation d'Henri II de Guise et d'Honorine de Glymes de Berghe

Henri II de Guise et Honorine de Glymes de Berghe se séparèrent en 1643.



Retour d'Henri II de Guise en France

Pardonné, Henri II de Guise revint en France en 1643 et récupère Guise, tandis que sa mère reçoit Joinville.


Charles de L'Aubespine - Portrait par Pierre Daret

Cabale des Importants

François de Vendôme Prisonnier

François de Vendôme, Duc de Beaufort, et Marie Aimée de Rohan, Duchesse de Chevreuse organisent un complot le 27 mai 1643.

Ce complot est nommé la cabale des Importants car ils sont aidés par de nombreux "Grands" :

François VI de La Rochefoucauld participe à cette intrigue.

Les comploteurs veulent dépouiller les anciens partisans de Richelieu, la Maison Condé notamment, de tous leurs biens et privilèges et récupérer leurs charges perdues du temps de Richelieu.

La cabale vise :

Ils ont pour cela prévu de faire assassiner Mazarin puis de le remplacer par un proche, Augustin Potier, Évêque de Beauvais.

Mazarin a rapidement vent de la conspiration.

François de Vendôme est arrêté le 2 septembre 1643 et est emprisonné au donjon de Vincennes, où il restera 5 ans.

Charles de L'Aubespine est de nouveau éloigné.

Claude de Bourdeille est à nouveau contraint à l'exil en Hollande.



Mort de Maurice de Coligny

Maurice de Coligny meurt à Vincennes le 23 mai 1644, dans un duel avec Henri II de Guise.



Révolte de Masaniello

Renouant avec les prétentions familiales sur le royaume de Naples, Henri II de Guise participe à la révolte de Masaniello en 1647.

Henri II de Guise gouverne alors la République royale de Naples, sous le protectorat français, mais le manque de soutien de Mazarin lui aliène les Napolitains.



Henri II de Guise prisonnier

Les Espagnols contre-attaquent, détruisent la république de Naples et font prisonnier Henri II de Guise, qui reste détenu en Espagne de 1648 à 1652.



Robert Blake en Méditerranée

En 1654, Robert Blake est envoyé par Cromwell, en Méditerranée pour protéger le commerce anglais.

Il force les États de Tripoli, de Tunis, d'Alger à demander la paix.

Henri II de Guise tente une seconde campagne contre Naples en 1654, mais échoue, en partie à cause d'une flotte anglaise dirigée par Robert Blake et présente sur les lieux.



Mort d'Henri II de Guise

Henri II de Guise s'installe ensuite à Paris et devient grand chambellan de Louis XIV.

Henri II de Guise meurt à Paris le 2 juin 1664.

Selon l'historien Camille Bartoli, Henri II de Guise est l'homme au masque de fer le plus plausible.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !