Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



39 événements affichés, le premier en 1140 - le dernier en 1365



Mariage d'Hugues VIII de Lusignan avec Bourgogne de Rançon

Hugues VIII de Lusignan épouse vers 1140 ou 1141 Burgondie ou Bourgogne de Rançon, fille de Geoffroy III de Taillebourg ou de Rançon et de Falsifie de Moncontour. Leurs enfants sont :



Mariage d'Amaury Ier d'Anjou avec Agnès de Courtenay

Amaury Ier d'Anjou épouse vers 1158 Agnès de Courtenay, Dame de Toron, fille de Josselin II de Courtenay, Comte d'Édesse, et de Béatrice.

Leurs enfants sont :



Naissance de Guy de Lusignan

Guy de Lusignan naît en 1159 ou en 1160, fils d'Hugues VIII de Lusignan, Seigneur de Lusignan et Comte de la Marche, et de Bourgogne de Rançon.



Mariage d'Amaury Ier de Lusignan avec Échive d'Ibelin

Amaury Ier de Lusignan épouse vers 1175 Échive d'Ibelin, fille de Baudouin d'Ibelin, seigneur de Ramla ou Rama, et de Richilde de Bethsan. Leurs enfants sont :


Fiançailles et mariage de Guy de Lusignan et de Sibylle de Jérusalem - Guillaume de Tyr - Historia et continuation (BNF - Mss Fr. 2628)

Mariage de Guy de Lusignan avec Sibylle de Jérusalem

Sibylle de Jérusalem est veuve de Guillaume Longue Épée de Montferrat.

La question du remariage de Sibylle de Jérusalem se repose à nouveau.

Sibylle de Jérusalem s'est fiancée à Baudouin d'Ibelin, seigneur de Rama, mais ce dernier est capturé par les musulmans, puis se rend à Byzance pour réunir sa rançon.

Amaury Ier de Lusignan vante les qualités de Guy de Lusignan, son frère, à Agnès de Courtenay et à Sibylle de Jérusalem, à tel point que cette dernière ne pense plus à son fiancé.

Baudouin IV de Jérusalem consent au mariage et une ambassade est envoyée dans le Poitou pour ramener Guy de Lusignan en Terre Sainte.

Guy de Lusignan est bel homme, et ne tarde pas à séduire Sibylle de Jérusalem.

Guy de Lusignan ne brille pas par son intelligence et les membres de sa famille le tiennent pour un peu niais. Apprenant la nouvelle, Geoffroy de Lusignan, un des frères aînés de Guy de Lusignan, se serait exclamé avec dérision "Si Guy devient roi, pourquoi ne deviendrais-je pas Dieu". Guy de Lusignan n'a aucun sens politique et est un militaire brouillon.

Guy de Lusignan épouse en avril 1180 Sibylle de Jérusalem fille d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay. Leurs enfants sont :

Guy de Lusignan reçoit en fief de Baudouin IV de Jérusalem les comtés de Jaffa et d'Ascalon.

Sans connaître et comprendre la politique du royaume, Guy de Lusignan se rapproche à la cour :



Guy de Lusignan Régent du royaume de Jérusalem

La maladie de Baudouin IV de Jérusalem s'aggrave en 1182.

Baudouin IV de Jérusalem confie la régence du royaume à Guy de Lusignan qui se rend rapidement impopulaire auprès des barons et des sujets du royaume.



Bataille d'Al-Fule

Baudouin V de Jérusalem Roi de Jérusalem

Départ de Guillaume V de Montferrat en Terre Sainte

En octobre 1183, Saladin envahit la Galilée.

Guy de Lusignan convoque l'ost et se porte à la rencontre de l'armée sarrasine, qu'il rejoint aux Fontaines de Tubanie (bataille d'Al-Fule).

Les vivres manquent pour l'armée, et l'infanterie rechigne à rester et parle de se replier.

Un convoi de ravitaillement arrive, mais est intercepté par Saladin.

Cependant des éclaireurs découvrent que les eaux d'une rivière proche, le Nahr Jâlûd sont très poissonneuses et permet le ravitaillement de l'armée.

Amaury Ier de Lusignan participe à cette bataille. Son détachement subit une charge des troupes musulmanes, mais il y résiste. Ce sera une des seules actions de la bataille. Résistant aux provocations de l'armée Saladin, les barons restent groupés, au grand mécontentement de l'infanterie.

Certains disent que les barons, jaloux de Guy de Lusignan, ne veulent pas lui offrir une victoire éclatante au début de sa régence. D'autres affirment que les barons les plus puissants ont éventé le piège de Saladin.

Mais le mécontentement populaire, déçu d'avoir laissé l'armée de Saladin partir sans dommage, se retourne contre Guy de Lusignan qui est disgracié.

Amaury Ier de Lusignan conserve la charge de connétable.

Baudouin IV de Jérusalem lui retire la régence et décide :

Ce dernier refuse cependant la charge de tuteur, les charges de régent et de tuteur étant considérées comme incompatibles.

Le 20 novembre 1183, Baudouin V de Jérusalem est sacré roi de Jérusalem.

Avec le couronnement de Baudouin V de Jérusalem, son petit-fils, Guillaume V de Montferrat, ayant au moins la soixantaine, confie le gouvernement de Montferrat à ses fils :

et part en Terre Sainte.

Guillaume V de Montferrat reçoit le château de Saint-Elie (aujourd'hui El Taiyiba).


Guy de Lusignan - François-Édouard Picot (c. 1843)

Mort de Baudouin V de Jérusalem

Guy de Lusignan Roi de Jérusalem.

Baudouin V de Jérusalem meurt à Saint-Jean-d'Acre à fin août 1186.

Le problème de succession du royaume se pose à nouveau. Même si la monarchie hiérosolomytaine se transmet depuis 3/4 de siècle dans la même famille, l'avènement d'un nouveau roi doit être approuvé par l'assemblée des barons.

Deux candidats à la succession se présentent :

De nombreux barons rejettent Guy de Lusignan, mais celui-ci dispose de soutiens de taille :

Josselin III de Courtenay persuade Raymond III de Tripoli de rejoindre ses partisans à Tibériade en attendant que l'assemblée des barons se réunisse, laissant les Templiers conduire à Jérusalem le corps de Baudouin V de Jérusalem.

Raymond III de Tripoli écarté, Josselin III de Courtenay en profite pour prendre le contrôle de Saint-Jean-d'Acre et de Beyrouth. Raymond III de Tripoli appelle les barons à s'assembler à Naplouse.

À Jérusalem, Sibylle de Jérusalem a le champ libre et persuade Héraclius de la sacrer reine, mais l'impopularité de Guy de Lusignan fait que le patriarche n'ose pas le couronner.

À l'issue de l'inhumation de Baudouin V de Jérusalem, Sibylle de Jérusalem prend la couronne pour la poser sur la tête de Guy de Lusignan, son mari, en annonçant qu'elle le veut pour son seigneur et son roi.

Le nouveau roi n'est toujours pas approuvé par l'assemblé des barons.

Apprenant la nouvelle du couronnement et conscient que s'entêter pourrait provoquer une guerre civile, Raymond III de Tripoli se désiste et propose comme alternative de sacrer Onfroy IV de Toron.

Onfroy IV de Toron, connu comme peu ambitieux et peu conflictuel, décrit comme calme et même efféminé, ne se pense pas fait pour le trône.

Onfroy IV de Toron s'enfuit de Naplouse, rejoint Jérusalem où il prête allégeance à Guy de Lusignan et à Sibylle de Jérusalem.

En juillet 1186, n'ayant pas d'autre choix, les barons, et même les Ibelin, doivent accepter l'avènement de Guy de Lusignan, à l'exception de quelques uns.

Baudouin d'Ibelin, seigneur de Rama, laisse toutes ses possessions à son fils Thomas d'Ibelin et s'exile à Antioche.

Il affirme qu'il ne veut pas encourir le blâme de la perdition du royaume et que Guy de Lusignan ne sera pas roi un an.

Le pouvoir effectif passe au parti de Renaud de Châtillon.



Geoffroy Ier de Lusignan Comte de Jaffa et d'Ascalon

Geoffroy Ier de Lusignan vient en Terre Sainte et, lorsque son frère Guy de Lusignan devient roi de Jérusalem.

Geoffroy Ier de Lusignan devient Comte de Jaffa et d'Ascalon en 1186.


Bataille d'Hattin Mort de Renaud de Châtillon - Guillaume de Tyr - Historia - BNF, Mss.Fr.68, folio 399

Bataille d'Hattin

Mort de Renaud de Châtillon

Guillaume V de Montferrat Prisonnier

Prise de Saint Jean-d'Acre par Saladin

Prise de Jérusalem

En 1187, Renaud de Châtillon attaque encore une caravane allant d'Égypte à Damas.

La trêve est rompue et Saladin engage la guerre contre le royaume de Jérusalem.

La bataille entre les deux armées a lieu le 4 juillet 1187 à Hattin.

Les troupes de Saladin écrasent les croisés et les déciment.

Renaud de Châtillon est fait prisonnier et meurt immédiatement décapité d'un coup de sabre par Saladin.

La plupart des barons, dont Guillaume V de Montferrat, Onfroy IV de Toron, Guy de Lusignan, Geoffroy Ier de Lusignan et Amaury Ier de Lusignan sont capturés par les soldats de Saladin.

Raymond III de Tripoli en réchappe en perçant les lignes ennemies, mais, isolé avec son avant-garde, il fuit vers Tyr, puis il se réfugie à Tripoli.

Saint Jean-d'Acre se rend à Saladin sans combat le 10 juillet 1187.

À la même époque, Conrad Ier de Montferrat, son second fils, arrive à Tyr, met la ville en état de défense et met Saladin en échec.

Saladin tente de faire fléchir Conrad Ier de Montferrat, en lui montrant Guillaume V de Montferrat, son père, prisonnier et en lui promettant la vie sauve et la liberté en échange de la ville, mais le père et le fils refusent l'échange.

N'ayant plus de résistance devant lui, Saladin s'empare de la Galilée dans les jours qui suivent.

Il prend les différents ports de Terre Sainte durant l'été 1187.

Saladin s'empare de la quasi-totalité des places fortes du royaume. Il assiège puis prend Jérusalem, le 2 octobre 1187.

Ses victoires sont à l'origine de la troisième croisade, menée par Philippe-Auguste, Richard Cœur de Lion et Frédéric Ier Barberousse.

Bohémond III de Poitiers résiste victorieusement aux assauts de Saladin à Antioche grâce à l'aide d'une flotte sicilienne.

Le nom de royaume de Jérusalem restera l'appellation officielle du royaume croisé de Terre Sainte, que le titulaire règne ou pas sur la ville sainte.



Prise du krak de Montréal

Onfroy IV de Toron est libéré et retourne au krak de Montréal pour en préparer la défense.

Onfroy IV de Toron est de nouveau capturé quand le krak de Montréal tombe en 1189.

Onfroy IV de Toron recouvre à nouveau la liberté.

Les barons de Jérusalem se résignent à accepter Guy de Lusignan comme roi à cause du manque d'autres candidats.


Conrad Ier de Montferrat - par François-Édouard Picot, 1843 - Salle des croisades du Musée de Versailles

Conrad Ier de Montferrat Roi de Jérusalem

Mort de Conrad Ier de Montferrat

Guy de Lusignan Roi de Chypre

Henri II de Champagne Roi de Jérusalem

Mariage d'Henri II de Champagne avec Isabelle Ire d'Anjou

Boniface Ier de Montferrat Marquis de Montferrat

Naissance de Marie de Montferrat

Les barons refusent que Guy de Lusignan reste roi.

Guy de Lusignan reçoit de Richard Cœur de Lion l'île de Chypre en conservant son titre de Roi.

Richard Cœur de Lion décide de laisser Conrad Ier de Montferrat comme Roi de Jérusalem.

Conrad Ier de Montferrat meurt à Tyr le 28 avril 1192 assassiné par deux Ismaéliens ou Hashshâshîn.

Selon certains, c'est Saladin qui l'aurait fait tuer, mais d'autres thèses affirment que l'organisateur du meurtre est le chef des Nizârites, en représailles à la confiscation des marchandises lui appartenant et arraisonné par un navire croisé.

Richard Cœur de Lion et Onfroy IV de Toron sont aussi suspectés d'avoir commandité le crime, mais c'est peu probable.

Boniface Ier de Montferrat reste l'unique héritier et devient Marquis de Montferrat.

Les barons du royaume choisissent Henri II de Champagne, neveu de Richard Cœur de Lion, comme Roi de Jérusalem et, pour asseoir sa légitimité, lui font épouser Isabelle Ire d'Anjou, veuve de Conrad Ier de Montferrat.

Henri II de Champagne épouse le 5 mai 1192 Isabelle Ire de Jérusalem, fille d'Amaury Ier d'Anjou et d'Agnès de Courtenay. Leurs enfants sont :

Guillaume Ier de Joigny est témoin à ce mariage.

Onfroy IV de Toron, premier mari d'Isabelle Ire d'Anjou, vit toujours.

Il proteste, estimant que l'annulation de son mariage n'était pas valable.

Henri II de Champagne est un prince sage, qui administre prudemment et fermement le royaume, adroit en négociations lorsqu'il s'agit de conclure des trêves avec les musulmans.

Isabelle Ire de Jérusalem est déjà visiblement enceinte.

Marie de Montferrat naît à l'été 1192, fille posthume de Conrad Ier de Montferrat et d'Isabelle Ire d'Anjou.



Naissance d'Hugues Ier de Lusignan

Hugues Ier de Lusignan naît en 1193, fils d'Amaury Ier de Lusignan et d'Échive d'Ibelin.

Dès sa naissance, Hugues Ier de Lusignan est fiancé à Philippine de Champagne-Jérusalem, fille d'Henri II de Champagne et d'Isabelle de Jérusalem.

Le but de ces fiançailles est de rapprocher les deux royaumes, quelque peu brouillés depuis l'éviction de Guy de Lusignan du Royaume de Jérusalem.



Renoncement d'Amaury Ier de Lusignan à la charge de connétable du royaume de Jérusalem

Guy de Lusignan ne renonce pas à son ancien royaume et tente à plusieurs reprises de reprendre des ports de Palestine.

De ce fait, Henri II de Champagne oblige Amaury Ier de Lusignan à renoncer à la charge de connétable en 1193.

Amaury Ier de Lusignan se rend alors à Chypre, auprès de Guy de Lusignan, son frère.



Mort de Guy de Lusignan

Amaury Ier de Lusignan Seigneur de Chypre

Guy de Lusignan meurt en 1192 en 1194.

Amaury Ier de Lusignan succède à son frère Guy de Lusignan mais ne peut prétendre au titre royal. Il se contente du titre de Seigneur de Chypre en 1194.

Il se met à organise son nouvel état, chose que son frère n'avait eu ni l'envie, ni le temps.

Amaury Ier de Lusignan est considéré comme le véritable fondateur du royaume de Chypre.

Amaury Ier de Lusignan commence par redistribuer les terres et domaines que son frère a imprudemment donnés aux nobles, afin de constituer un domaine royal capable d'assurer les revenus nécessaires à la cour.

Un chroniqueur arabe le qualifie de prince sage et ami du repos.

Amaury Ier de Lusignan obtient du pape la création d'un archevêché à Nicosie et de 3 évêchés à Paphos, Limassol et Famagouste.

Geoffroy Ier de Lusignan renonce à ses comtés de Jaffa et d'Ascalon.

Geoffroy Ier de Lusignan revient en Europe.



Mariage de Hugues X de Lusignan avec Isabelle d'Angoulême

Isabelle d'Angoulême est veuve de Jean-Sans-Terre.

Isabelle d'Angoulême revient en Angoumois et épouse son premier fiancé.

Hugues X de Lusignan épouse en 1218 ou 1220 Isabelle d'Angoulême. Leurs enfants sont :

Isabelle d'Angoulême est une princesse haute et vindicative qui tient Hugues X de Lusignan sous son emprise.



Testament d'Hugues X de Lusignan

En mars 1243, Hugues X de Lusignan et Isabelle d'Angoulême rédigent un testament en faveur de leurs fils:



Guillaume de Lusignan, Guy de Lusignan et Aymer de Lusignan en Angleterre

Mariage de Guillaume de Lusignan avec Jeanne de Montchensy

Guillaume de Lusignan Comte de Pembroke

En 1247, Henri III Plantagenêt invite Guillaume de Lusignan, Guy de Lusignan et Aymer de Lusignan à le rejoindre en Angleterre.

Grâce à Henri III Plantagenêt, Guillaume de Lusignan épouse en 1247 Jeanne de Montchensy.

Leurs enfants sont :

Joan ou Jeanne de Montchensy ou de Munchensy est la dernière descendante de William Marshal ou Guillaume le Maréchal, premier comte de Pembroke.

Guillaume de Lusignan devient ainsi Comte de Pembroke au Pays de Galles et Seigneur de Wexford en Irlande en 1247.

Les faveurs dont l'entoure Henri III Plantagenêt attisent l'animosité des barons anglais, en particulier de Simon V de Montfort, Comte de Leicester.



Mariage d'Hugues XII de Lusignan avec Jeanne de Fougères

A son retour de croisade, Raoul III de Fougères marie sa fille unique à Hugues XII de Lusignan

Hugues XII de Lusignan épouse le 29 janvier 1254 Jeanne de Fougères.

Leurs enfants sont :



Mariage d'Hugues III de Chypre avec Isabelle d'Ibelin

Hugues III de Chypre épouse le 23 janvier 1255 Isabelle d'Ibelin (1241-1324), fille de Guy d'Ibelin, maréchal et connétable de Chypre, et de Philippa Berlais. Leurs enfants sont :



Naissance de Guy de Lusignan

Guy de Lusignan naît en 1260, fils d'Hugues III de Chypre, et d'Isabelle Ibelin.



Révolte des barons contre Henri III Plantagenêt

Bataille de Lewes

Mort de Guy de Lusignan

Les barons anglais n'acceptent pas le "Dit" d'Amiens et en appellent derechef à l'arbitrage de Saint-Louis.

Simon V de Montfort est le meneur de la révolte contre Henri III Plantagenêt.

Guillaume de Lusignan prend part à cette bataille aux côtés du Roi.

Roger Mortimer soutient d'abord le mouvement baronnial, mais plus tard devient un familier d'Henri III Plantagenêt et son fervent supporter.

Les troupes de Simon V de Montfort vainquent les forces royales lors de la bataille de Lewes en 1264.

Elles capturent Édouard Ier d'Angleterre, le fils du roi.

Roger Mortimer parvient à le faire s'échapper.

Roger Mortimer est presque tué à la bataille de Lewes.

Guy de Lusignan meurt lors de cette bataille.

Simon V de Montfort contrôle le gouvernement.

Henri III Plantagenêt doit confirmer la Grande Charte.

Guillaume de Lusignan se réfugie à Pembroke.



Naissance de Guy de Lusignan

Guy de Lusignan naît entre 1260 et 1265, fils d'Hugues XII de Lusignan et de Jeanne de Fougères.



Naissance de Guy de Lusignan

Guy de Lusignan naît en 1278, fils d'Hugues III de Chypre et d'Isabelle d'Ibelin.



Guy de Lusignan Seigneur de Couhé et de Peyrat

Guy de Lusignan devient Seigneur de Couhé et de Peyrat vers 1282.



Mariage de Guy de Lusignan avec Échive d'Ibelin

Guy de Lusignan épouse en 1291 Échive d'Ibelin (1253-1312), Dame de Beyrouth, fille de Jean Ibelin, Seigneur de Beyrouth, et d'Alix de la Roche-sur-Ognon. Leurs enfants sont :



Guy de Lusignan Connétable de Chypre

Guy de Lusignan devient Connétable de Chypre en 1291.



Mariage d'Amaury II de Lusignan avec Isabelle d'Arménie

Amaury II de Lusignan épouse en 1292 Isabelle d'Arménie, fille de Léon III d'Arménie, Roi d'Arménie. Leurs enfants sont :



Naissance d'Hugues IV de Lusignan

Hugues IV de Lusignan naît en 1293 ou en 1294, fils de Guy de Lusignan et d'Échive d'Ibelin.



Mort de Guy de Lusignan Connétable de Chypre

En 1303, Guy de Lusignan conspire contre Henri II de Lusignan, son frère.

Guy de Lusignan est démasqué et meurt exécuté.



Mort d'Hugues XIII de Lusignan Comte d'Angoulême et de la Marche

Guy de Lusignan Seigneur de Lusignan, Comte de la Marche et d'Angoulême et Vicomte de Porhoët

Hugues XIII de Lusignan meurt à Angoulême le 1er novembre 1303.

Guy de Lusignan devient Seigneur de Lusignan, Comte de la Marche et d'Angoulême et Vicomte de Porhoët.



Mariage d'Hugues IV de Lusignan avec Marie d'Ibelin

Hugues IV de Lusignan épouse en 1307 Marie d'Ibelin (1294-1318), fille de Guy d'Ibelin, Comte de Jaffa, et de Marie d'Ibelin. Leur enfant est :



Mort de Guy de Lusignan Comte de la Marche et d'Angoulême

Cession des Comtés de la Marche et d'Angoulême à Philippe IV le Bel

Guy de Lusignan meurt en 1307 ou 1308 célibataire et sans enfant.

Il est inhumé aux Jacobins de Poitiers.

Ainsi s'éteint la branche masculine de la Maison de Lusignan.

Aymar Ier de Valence essaie de s'attribuer les comtés de la Marche et d'Angoulême, en tant que plus proche héritier mâle.

Mais Yolande de Lusignan, sœur de Guy de Lusignan, les vend à Philippe IV le Bel



Mariage de Louis Ier de Bourbon avec Marie de Hainaut

Le contrat de mariage est signé en juin 1310.

Louis Ier de Bourbon épouse :

Marie de Hainaut, Dame de Hollande. Leurs enfants sont :



Naissance de Guy de Lusignan

Guy de Lusignan naît en 1315 ou 1316, fils d'Hugues IV de Lusignan et de Marie d'Ibelin.



Naissance d'Hugues de Lusignan

Hugues de Lusignan naît à Nicosie vers 1335, fils de Guy de Lusignan.

À sa naissance, le jeune prince est destiné à monter sur le trône chypriote, comme le rappellent en particulier, les clauses du contrat de mariage de ses parents.



Mort de Guy de Lusignan

Guy de Lusignan meurt en 1343.

À partir de ce moment la situation d'Hugues de Lusignan et de Marie de Bourbon, sa mère, devient précaire à la cour de Chypre.

Marie de Bourbon est alors en très mauvais terme avec Hugues IV de Lusignan, son beau-père, et souhaite retourner en Occident avec son fils.

Devant le refus d'Hugues IV de Lusignan, le pape Clément VI et divers seigneurs d'Occident se mêlent de l'affaire.

Cette volonté de quitter l'île alors qu'Hugues de Lusignan est l'héritier du trône peut probablement s'expliquer par le fait que la mort de Guy de Lusignan a fait naître des contestations sur sa légitimité à succéder à son grand-père.

En effet, la coutume successorale chypriote semble ignorer la représentation d'un fils décédé par un petit-fils en matière d'héritage.

Il est envisageable qu'un parti souhaitant l'accession au trône des enfants du second mariage du roi Hugues IV de Lusignan.

Marie de Bourbon difficile souhaite soustraire son fils à de possibles dangers.



Mariage de Robert de Tarente avec Marie de Bourbon

Marie de Bourbon est veuve de Guy de Lusignan, Connétable de Chypre.

Robert de Tarente épouse à Naples le 9 septembre 1347 Marie de Bourbon, fille de Louis Ier de Bourbon et de Marie de Hainaut.

Hugues de Lusignan suit Marie de Bourbon, sa mère, dans ses pérégrinations.



Mariage de Jacques Ier de Lusignan avec Helvis de Brunswick-Grubenhagen

Jacques Ier de Lusignan épouse en 1365 Héloïse ou Helvis de Brunswick-Grubenhagen, fille de Philippe de Brunswick-Grubenhagen, Connétable de Jérusalem, et d'Hélvis de Dampierre. Leurs enfants sont :

La plupart de leurs enfants sont nés à Gênes.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !