Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



16 événements affichés, le premier en 945 - le dernier en 1031



Évasion de Richard Ier Sans Peur

En 945, Osmond de Conteville, fidèle intendant de Richard Ier Sans Peur, craint qu'il ne reste prisonnier de Louis IV d'Outremer.

Il organise une évasion avec Yves de Creil, grand-maître des arbalétriers du roi, père de Guillaume Ier de Bellême.

Il s'agit sûrement d'Yves de Bellême mais cela est l'objet d'un débat.

Richard Ier Sans Peur feint d'être malade, ce qui entraine un relâchement dans la surveillance.

Osmond de Conteville cache Richard Ier Sans Peur dans une botte de foin et s'enfuit inaperçu avec lui. Ils trouvent refuge à Coucy puis à Senlis, chez le comte Bernard de Senlis.

Bernard de Senlis est le seigneur d'Yves de Creil et le vassal d'Hugues le Grand.

Richard Ier Sans Peur, maintenant adolescent et revenu en Normandie, fait reconnaître l'indépendance de la Normandie par les Grands du royaume franc carolingien.



Mariage d'Yves de Bellême avec Godehilde du Maine de Bellême

Yves de Bellême épouse en 960 Godehilde du Maine de Bellême. Leurs enfants sont :

Godehilde du Maine est la sœur de Sigefroi de Bellême, Évêque du Mans.



Naissance de Guillaume Ier de Bellême

Guillaume Ier de Bellême, dit Talvas, naît en 965, fils d'Yves de Bellême et de Godehilde du Maine de Bellême.



Mariage de Guillaume Ier de Bellême avec Mathilde de Condé de Ganelon

Guillaume Ier de Bellême épouse en 990 Maud ou Mathilde de Condé de Ganelon.

Leurs enfants sont :



Naissance de Warin d'Alençon

Guérin ou Warin d'Alençon ou de Bellême ou de Mortagne naît en 990, fils de Guillaume Ier de Bellême et de Mathilde de Condé de Ganelon.



Naissance de Guillaume II de Bellême

Guillaume II de Bellême dit Talvas naît vers 995, fils de Guillaume Ier de Bellême et de Mathilde de Condé-sur-Noireau Dame de Ganelon.



Mort d'Yves de Bellême Premier comte de Bellême

Guillaume Ier de Bellême Comte de Bellême

Yves de Bellême meurt en 997.

Guillaume Ier de Bellême devient 2e comte de Bellême.



Mariage de Robert II Le Pieux avec Constance d'Arles

Robert II Le Pieux épouse en 1002 ou 1003 Constance d'Arles, fille de Guillaume Ier le Libérateur, Comte de Provence et de Toulouse, et d'Adélaïde d'Anjou.

Leurs enfants sont :

Par ce mariage, le nord et le sud de la France se trouvent réunis.

Robert II Le Pieux a un fils illégitime :

Guillaume Ier de Bellême, un familier de Robert II le Pieux l'accompagne à Arles lors de ce mariage.



Construction du château du Ballon

Afin de servir de point d'appui contre la famille des comtes du Maine, le château du Ballon est construit par Guillaume Ier de Bellême en 1005.

Il est perché sur un éperon rocheux à la frontière du Maine et de la Normandie, à mi-chemin entre Mamers et Le Mans.


Château de Domfront

Construction du château de Domfront

En 1011, Guillaume Ier de Bellême fait construire à la cime du rocher, le château de Domfront.

Il est, formé de 4 grosses tours avec des fossés profonds taillés dans le roc, dont la principale issue est au midi.

Deux portes en fer et une claie en fermaient l'entrée.

Le site est classé monument historique depuis 1875.

Les ruines comprennent le donjon, l'enceinte, les remparts, les tours, et autres fortifications ainsi que les anciennes chapelles de Sainte-Catherine et Saint-Symphorien.


Abbaye de Lonlay

Fondation de l'abbaye de Lonlay

Entre 1017 et 1025, Guillaume Ier de Bellême fonde l'abbaye de Lonlay dans la vallée de l'Égrenne.

Il fait appel aux moines de Saint-Benoît-sur-Loire ou de Fleury, menés par leur abbé Gauzlin, parent d'Hugues Capet.



Conflit de Guillaume Ier de Bellême contre Herbert Ier Éveille-Chien

Avant 1026, Guillaume Ier de Bellême, fidèle de Richard II l'Irascible, combat Herbert Ier Éveille-Chien, son seigneur, afin de conserver le Saosnois (le pays de Mamers).

Grâce à l'aide de Giroie, il le bat.



Mort de Richard II l'Irascible

Richard III de Normandie Duc de Normandie

Robert le Magnifique Comte d'Hiémois

Richard II l'Irascible meurt le 23 ou le 28 août 1026.

Il est inhumé à Fécamp.

La Normandie est devenue la principauté la plus puissante et la mieux administrée du royaume.

Au cours de son règne, Richard II l'Irascible procède à une réorganisation intérieure du duché.

Il est le premier à mettre en place des comtes en Normandie : Brionne, Ivry, Évreux, Mortain, Hiémois, Eu.

Ils sont tous, à l'exception de Brionne, placés sur les secteurs frontaliers.

Il installe aussi des vicomtes dans les régions sans comte.

Leur fonction se calque sur celle de ces derniers.

Il installe les membres de sa famille, les Richardides, à la tête des évêchés les plus importants : Bayeux et Rouen et des Comtés.

Vers la fin du règne, ils tiennent 5 comtés et 2 évêchés

Malgré leur haute origine, ils sont révocables et n'exercent que par délégation un pouvoir démembré de celui du duc.

Grâce aux 25 actes émanant du duc, on constate l'existence d'un embryon de cour composée aussi bien de Scandinaves que des Francs.

Notons la présence de Dudon de Saint-Quentin, de Néel de Saint-Sauveur, vicomte de Cotentin et d'Osbern.

Il n'y a apparemment aucun châtelain

Dans le domaine religieux, Richard II l'Irascible réimplante la vie monastique en Normandie, après la coupure des invasions vikings.

La Normandie a en partie rompu avec ses origines scandinaves.

À part quelques exceptions, les droits ducaux se situent par exemple dans la tradition carolingienne.

L'aristocratie se constitue d'immigrés.

Le duché s'installe un peu plus sur l'échiquier international.

La papauté noue des contacts suivis avec ces Normands..

Les affaires d'Angleterre deviennent incontournables dans la politique diplomatique de la Normandie.

Dans la continuité de son père, Richard II l'Irascible poursuit les bonnes relations développées avec les rois capétiens.

Richard III de Normandie, son fils, devient Duc de Normandie.

Robert le Magnifique devient Comte d'Hiémois.

Roger Ier de Montgommery fait partie de la coterie de jeunes nobles qui gravitent vers 1026 autour de Robert le Magnifique.

Grâce à Guillaume de Jumièges, on sait que Richard III de Normandie doit affronter la révolte de son frère, Robert le Magnifique.

Assiégé par l'armée ducale à Falaise, Robert le Magnifique se soumet à son frère.

Guillaume Ier de Bellême prend le parti Richard III de Normandie qui lui a donné Alençon, contre son frère cadet Robert le Magnifique.



Révolte de Guillaume Ier de Bellême contre Robert le Magnifique

Prise d'Alençon

En 1027 et 1028, Guillaume Ier de Bellême se révolte contre Robert le Magnifique. Pour lui résister, il se retranche dans son château d'Alençon. Mais le duc le contraint à la reddition.

Robert le Magnifique lui impose une humiliation : se présenter devant lui avec une selle de cheval sur le dos.

Le duc de Normandie lui pardonne et lui rend Alençon.

La soumission de Guillaume Ier de Bellême est temporaire.



Bataille de Saint-Quentin-de-Blavou

Mort de Foulques de Bellême

Sur l'ordre de Guillaume Ier de Bellême, leur père, Robert Ier de Bellême et Foulques de Bellême combattent les fidèles de Robert le Magnifique à Saint-Quentin-de-Blavou dans l'Orne. Ils sont vaincus.

Foulques de Bellême meurt. Robert Ier de Bellême est blessé et fait prisonnier



Mort de Guillaume Ier de Bellême Seigneur d'Alençon, de Bellême et du Perche

Robert Ier de Bellême Seigneur de Bellême

Guillaume Ier de Bellême meurt à Domfront vers 1031.

Guillaume Ier de Bellême donne à l'abbaye de Lonlay toutes les églises de Domfront, ce qui indique qu'il possédait sûrement ce bourg.

Robert Ier de Bellême devient 3e Seigneur de Bellême.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !