Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



39 événements affichés, le premier en 1065 - le dernier en 1160



Mariage de Foulques IV le Réchin avec Hildegarde de Beaugency

Foulques IV le Réchin épouse en 1065 ou vers 1068 Hildegarde de Beaugency, fille de Lancelin Ier de Beaugency et de Paule du Maine. Leur enfant est :


Abbatiale de Montierneuf à Poitiers

Mariage de Guillaume VIII d'Aquitaine avec Hildegarde de Bourgogne

Construction de l'abbaye de Montierneuf

Guillaume VIII d'Aquitaine épouse en 1069 Audéarde ou Hildegarde de Bourgogne, fille de Robert Ier le Vieux, Duc de Bourgogne, et Hedwige de Dalmace de Sémur. Leurs enfants sont :

Ils ont un ancêtre commun un siècle plus tôt à un degré prohibé par l'Église.

Pour obtenir du pape la dispense de parenté, Guillaume VIII d'Aquitaine fait construire à Poitiers une abbaye dédiée à saint Jean l'Évangéliste : l'abbaye de Montierneuf dont les travaux commencent en 1069.

Guillaume VIII d'Aquitaine réserve le plus grand soin à sa fondation (large emploi de la pierre de taille) et le dote richement.



Naissance de Guillaume IX le Troubadour

Guillaume IX de Poitiers ou en limousin Guilhem IX de Peitieus ou Guillaume IX le Troubadour naît le 22 octobre 1071, fils de Guillaume VIII d'Aquitaine et d'Hildegarde de Bourgogne.

Il est surnommé le Troubadour depuis le XIXe siècle.



Mariage de Guillaume IV de Toulouse avec Emma de Mortain

Guillaume IV de Toulouse épouse en 1073 Emma de Mortain, fille de Robert de Conteville, Comte de Mortain et Baron de Shrewsbury, et de Matilda ou Mathilde de Montgomery ou Montgommery. Leurs enfants sont :


Gisant de Guillaume VIII d'Aquitaine dans l'église Saint-Jean de Montierneuf à Poitiers. Guillaume IX le Troubadour

Mort de Guillaume VIII d'Aquitaine Comte de Poitou et Duc d'Aquitaine

Guillaume IX le Troubadour Comte de Poitiers

Guillaume IX le Troubadour Duc d'Aquitaine et de Gascogne

Guillaume VIII d'Aquitaine meurt au château de Chizé dans les Deux-Sèvres le 25 septembre 1086.

Il est inhumé dans l'église Saint-Jean de Montierneuf à Poitiers.

Guillaume IX le Troubadour, fils de Guillaume VIII, devient Comte de Poitiers, sous le nom de Guillaume VII.

Guillaume IX le Troubadour est couronné Duc d'Aquitaine et de Gascogne le 27 novembre 1086.

Au début de son règne, il est surnomm" de Guillaume le Jeune.



Guillaume IX le Troubadour Duc d'Aquitaine et deGascogne

Guillaume IX le Troubadour Comte de Poitiers

Guillaume IX le Troubadour est couronné Duc d'Aquitaine le 27 novembre 1086.

Guillaume IX le Troubadour devient Comte de Poitiers en 1086.



Création d'une prévôté à Surgères

Guillaume IX le Troubadour continue à développer l'embryon d'organisation administrative de ses prédécesseurs, avec l'ajout d'un prévôt à Surgères en 1087 et la création d'agents forestiers.



Mariage de Guillaume IX le Troubadour avec Ermengarde d'Anjou

Guillaume IX le Troubadour épouse vers 1089 Ermengarde d'Anjou, fille de Foulques IV le Réchin et d'Hildegarde de Beaugency.

Ce mariage n'est mentionné que par Guillaume de Tyr, et par aucun autre auteur contemporain, aussi est-il mis en doute. De plus ces deux prétendus époux étaient cousins germains, la mère de Guillaume IX était Hildegarde de Bourgogne, une demi-sœur utérine de Foulque IV le Réchin.



Divorce de Guillaume IX le Troubadour et d'Ermengarde d'Anjou

Guillaume IX le Troubadour et Ermengarde d'Anjou divorcent en 1090 ou 1092.



Mariage de Guillaume IX le Troubadour avec Philippa de Toulouse

Guillaume IX le Troubadour épouse en novembre 1094 Philippa de Toulouse. Leurs enfants sont :

Guillaume IX s'appuie sur les droits de son épouse pour tenter à deux reprises de s'emparer du comté de Toulouse.


Blason des Comtes de Toulouse Raymond VI de Toulouse par Merry-Joseph Blondel - Salles de Croisades à Versailles

Départ en croisade de Raymond VI de Toulouse

Bertrand II de Toulouse Régent des possessions de Raymond VI de Toulouse

Sage administrateur, Raymond VI de Toulouse se prépare à la croisade en réunissant une importante fortune, sans aliéner ses possessions.

Une bonne partie de cette fortune vient de la dot d'Elvire de Castille. Pour l'augmenter, il ordonne la dévaluation du denier de Toulouse, et met en gage quelques terres annexes.

Ainsi, une partie du Rouergue (dont une partie de la ville de Rodez) est donnée à Richard III de Millau, un officier de Raymond VI de Toulouse.

Cette fortune, qu'il reconstituera au fur et à mesure des pillages, lui permettra de payer son armée, et même de financer les autres chefs, quand ceux-ci se retrouvent à cours d'argent.

Raymond VI de Toulouse et Elvire de Castille partent pour la première Croisade sans esprit de retour.

Les raisons qui incitent ce seigneur à abandonner la principauté qu'il a mis tant de temps et d'énergie à constituer pour partir à l'aventure en Terre Sainte ne sont pas vraiment connues. La foi l'a évidemment motivé, mais Raymond est trop fin politique pour que l'on admettre cette seule motivation.

Raymond VI de Toulouse commande l'une des 4 armées de la première Croisade, celle des Provençaux, qui gagne Constantinople par voie terrestre. Mais il se comporte toujours en égal des autres chefs et non comme leur supérieur.

Ils partent fin octobre 1095 sous le Commandement de Raymond VI de Toulouse et d'Adhémar de Monteil, Évêque du Puy.

Les Provençaux sont 100 000 avec comme emblème la croix de Toulouse dont :

plusieurs chevaliers des maisons de Beduer, Cabrerets, Cardaillac, Castelnau-Bretenoux, Castelnau-Montratier, Montpezat, Luzech, Pestillac, Saint-Cirq-Lapopie et Thémines.

Raymond VI de Toulouse confie à Bertrand II Toulouse, son fils, ses possessions : les comtés de Toulouse, de Rouergue, d'Agen, d'Albi et du Quercy, la marche de Gothie et de Provence et le duché de Narbonne.

Les partisans de Guillaume IX le Troubadour le qualifient de bâtard, voulant ainsi l'écarter du comté de Toulouse.

Selon un chroniqueur anglais, Bertrand II de Toulouse ressemble en caractère à son père. Mais le fils, s'il peut s'emporter comme son père, ne sait pas feindre la modération quand il le faut.

Entre 1096 et 1101, alors que Gaston IV de Béarn son mari participe à la première croisade, Talèse d'Aragon s'occupe de l'administration du Béarn, avec l'aide d'un conseil de nobles.



Invasion du comté de Toulouse par Guillaume IX le Troubadour

Dès 1098, Bertrand II de Toulouse s'en prend aux privilèges des chanoines de Saint-Sernin. Les chanoines refusent d'y renoncer. Bertrand II de Toulouse décide de recourir à la force et incendie les bâtiments du chapitre.

Raymond VI de Toulouse étant alors loin à proximité d'Antioche, les chanoines appellent à leur aide Guillaume IX le Troubadour, marié à Philippa de Toulouse, fille de Guillaume IV de Toulouse, frère et prédécesseur de Raymond VI de Toulouse.

Guillaume IX le Troubadour ne se prive pas de faire valoir ses droits, arguant que le testament de Pons II Guillaume de Toulouse a bien été respecté, mais que, maintenant que Raymond VI de Toulouse a quitté ses domaines pour l'Orient, le comté de Toulouse revient à sa femme Philippa de Toulouse.

Il prend aussitôt la tête de ses troupes et envahit le comté de Toulouse, sans que Bertrand II de Toulouse ne lui oppose de forces.

Guillaume IX le Troubadour agit alors en maître à Toulouse, signant la plupart des chartes.



Mariage de Guillaume IX le Troubadour avec Berthe

Guillaume IX le Troubadour épouse en 1098 Berthe. Leur enfant est :



Naissance de Guillaume Ier de Poitiers

Guillaume Ier de Poitiers naît en 1098, fils de Guillaume IX le Troubadour et de Berthe.



Naissance de Guillaume X de Poitiers

Guillaume X de Poitiers, dit le Toulousain ou le Paladin, naît à Toulouse en 1099, fils de Guillaume IX le Troubadour et de Philippa de Toulouse.



Naissance d'Agnès Maude de Poitiers

Inez ou Agnès Maude de Poitiers ou d'Aquitaine naît en 1100, fille de Guillaume IX le Troubadour et de Philippa de Toulouse.



Départ de Guillaume IX le Troubadour en croisade

Guillaume IX le Troubadour prend la croix le 6 décembre 1100.



Naissance de Raymond Ier de Poitiers

Raymond Ier de Poitiers ou de Guyenne naît en 1099 ou 1101, fils de Guillaume IX le Troubadour et de Philippa de Toulouse.



Reprise du pouvoir de Bertrand II de Toulouse sur le comté de Toulouse

Guillaume IX le Troubadour parti en croisade, Bertrand II de Toulouse peut recouvrer ses États, peut être en payant une forte somme à Guillaume IX le Troubadour qui doit financer son voyage.

De toute manière, même si Guillaume IX le Troubadour tenait Toulouse, il était mal accepté dans le comté de Toulouse et Bertrand, même s'il ne pouvait s'opposer militairement au duc d'Aquitaine, avait organisé une résistance.

De 1101 à 1108, Bertrand II de Toulouse administre ses états favorisant le commerce et le développement économique dans un domaine pacifié : les vassaux les plus remuants sont encore en Terre Sainte.

Durant cette époque, Bertrand II de Toulouse est cependant en lutte avec le pape Pascal II à propos de l'abbaye de Saint-Gilles.



Arrivée de Guillaume IX le Troubadour en terre sainte

Guillaume IX le Troubadour rejoint la première Croisade, menée par Godefroy de Bouillon en mars 1101.



Bataille de Taurus

Guillaume IX le Troubadour reste 1 an et 1/2 en Orient, à combattre le plus souvent en Anatolie, où il est gravement battu deux fois.

Le 5 septembre 1101, l'armée poitevine est écrasée au Taurus.



Mort d'Herbert II de Thouars

En 1102, Herbert II de Thouars et Geoffroy III de Thouars repartent dans le cadre de la croisade conduite par Guillaume IX le Troubadour.

Beaucoup de pèlerins meurent pendant le trajet de Constantinople à Jérusalem.

Geoffroy III de Thouars est en croisade avec son frère.

Herbert II de Thouars veut repartir en France.

Herbert II de Thouars meurt à Jaffa le 28 mai 1102 ou en 1104.

Il est inhumé près de l'église Saint-Nicolas de Jaffa.

Geoffroy III de Thouars revient le plus vite possible à Thouars.



Retour de Guillaume IX le Troubadour

En 1102, Guillaume IX le Troubadour revient en Occident.



Mort d'Hugues VI de Lusignan

Hugues VII de Lusignan Seigneur de Lusignan et Comte de la Marche

Hugues VI de Lusignan meurt le 2 juin 1102.

Malgré sa piété, Hugues VI de Lusignan est constamment en conflit avec l'Abbaye de Saint-Maixent.

Un de ces nombreux litiges devient tellement violent que Guillaume IX le Troubadour, les évêques de Poitiers et de Saintes et le pape Pascal II doivent intervenir.

A cause de ces nombreux conflits, Hugues VI de Lusignan est surnommé le diable, par les moines de Saint-Maixent.

Hugues VII de Lusignan devient Seigneur de Lusignan et Comte de la Marche en 1102.



Naissance d'Aénor de Châtellerault

Aénor de Châtellerault naît à Châtellerault dans la Vienne vers 1103, fille d'Aymeric Ier de Châtellerault, Vicomte de Châtellerault, et de sa concubine, Dangerosa de L'Isle Bouchard.

Dangerosa de L'Isle Bouchard est également la maîtresse de Guillaume IX le Troubadour.

Aymeric Ier de Châtellerault est un des vassaux de Guillaume X le Toulousain.



Mariage d'Ebles II de Ventadour avec Alix de Montluçon

Ebles II de Ventadour épouse en 1107 Alix de Montluçon, fille de Guillaume de Montluçon. Leur enfant est :

Ebles II de Ventadour s'intéresse à l'art courtois du Languedoc et se lie d'amitié avec Guillaume IX le Troubadour, un des plus célèbres troubadours de l'époque.

Il fonde une école poétique à Ventadour.

Bernard, fils d'un domestique, né en 1125 est pris en affection et formé à l'école courtoise par Ebles II de Ventadour.



Retour d'Elvire de Castille et d'Alphonse Jourdain à Toulouse

Guillaume de Cerdagne et Roger II de Foix raccompagne Elvire de Castille et Alphonse Jourdain à Toulouse au cours de l'été 1108.

Bertrand II de Toulouse remet les comtés de Toulouse, de Rouergue, d'Albi, de l'Agenais et du Quercy, lemarquisat de Gothie et de Provence et le duché de Narbonne à Alphonse Jourdain, son frère, âgé de 5 ans, et à son tuteur.

Alphonse Jourdain est élevé dans la partie orientale de ses États : comté de Saint-Gilles, marquisat de Provence, Beaucaire et la terre d'Argence.

Alphonse Jourdain fait face aux entreprises militaires de Guillaume IX le Troubadour et perd sa suzeraineté sur le Périgord, l'Agenais et le Velay.



Guillaume IX le Troubadour Comte de Rouergue

Guillaume IX le Troubadour devient Comte de Rouergue en 1110 jusqu'à 1120.



Blessure de Guillaume IX le Troubadour

En 1110, Guillaume IX est blessé à Taillebourg.



Nouvelle invasion du comté de Toulouse

Guillaume IX le Troubadour revendique de nouveau le comté de Toulouse au nom de Phillipa de Toulouse, sa femme, et occupe le comté de 1113 à 1119.



Divorce de Guillaume IX le Troubadour et de Philippa de Toulouse

Guillaume IX le Troubadour et Philippa de Toulouse divorcent en 1115.



Retour d'Alphonse Jourdain au pouvoir du comté de Toulouse

Face à Guillaume IX le Troubadour, une résistance passive s'organise à Toulouse, manifestée entre autres dans les actes privés qui ne mentionnent pas le nom du comte et aussi par quelques émeutes dans Toulouse.

En 1119, les Almoravides menacent les royaumes chrétiens d'Espagne, et Guillaume IX le Troubadour lève une armée pour aider le roi de Castille à les combattre, en laissant Toulouse à la garde d'un gouverneur, Guillaume de Montmaur.

Peu après le départ, les habitants de Toulouse prennent d'assaut le palais du gouverneur, jettent Guillaume de Montmaur au cachot. Ils rappellent au pouvoir Alphonse Jourdain.



Bernard-Aton IV Trencavel rejeté de Carcassonne

En 1120, les habitants refusent l'entrée de Bernard-Aton IV Trencavel dans la ville de Carcassonne.

Il appelle à l'aide Alphonse Jourdain mais ce dernier est aux prises avec Guillaume IX le Troubadour, duc d'Aquitaine.



Bataille de Cutanda

Prise de Calatayud et de Daroca

Fondation des Chevaliers de Montréal

Les Almoravides, alarmés par l'avancée chrétienne, mobilisent une grande armée qui se dirige vers Saragosse en 1120.

En réponse, une grande armée chrétienne se constitue, sous le commandement d'Alphonse Ier le Batailleur et de Guillaume IX le Troubadour, dont les Gascons font partie.

Elle coupe la route des Almoravides et leur inflige une défaite décisive à Cutanda le 18 juin 1120.

Après cela les villes de Calatayud, de Daroca, et Monreal del Campo tombent facilement aux mains des Aragonais.

À la tête d'un territoire aragonais étendu, quasi dépeuplé et difficile à défendre, Gaston IV de Béarn suggère à Alphonse Ier le Batailleur de créer une milice, les Chevaliers de Montréal, qui se consacreraient à la défense de cette zone frontière.



Mariage de Guillaume IX le Troubadour avec Maubergeonne de l'Isle-Bouchard

Guillaume IX le Troubadour épouse en 1120 Maubergeonne de l'Isle-Bouchard, fille de Barthélémy, Seigneur de l'Isle-Bouchard, et de Gerberge de Blaison.



Nouvelle campagne de Louis VI le Gros contre Guillaume VI d'Auvergne

En 1126, la querelle avec Aimeri, l'évêque de Clermont, ayant repris, Louis VI le Gros vient assiéger Montferrand, mais l'armée de Guillaume IX le Troubadour, Duc d'Aquitaine, suzerain de Guillaume VI d'Auvergne, se porte à son secours. Les choses s'arrangent dans le respect du droit féodal, Guillaume IX le Troubadour fait allégeance au roi Louis VI le Gros, son suzerain, pour les terres de Guillaume VI d'Auvergne, son vassal.



Mort de Guillaume IX le Troubadour Duc d'Aquitaine

Guillaume X de Poitiers Duc d'Aquitaine

Guillaume X de Poitiers Comte de Poitiers

Guillaume IX le Troubadour meurt à Poitiers le 10 février 1126. Il est inhumé dans l'église Saint-Jean de Montierneuf à Poitiers.

Guillaume X le Toulousain, son fils, devient Comte de Poitiers sous le nom de Guillaume VIII et Duc d'Aquitaine sous le nom de Guillaume X.



Siège de Toulouse

Aliénor d'Aquitaine, petite-fille de Guillaume IX le Troubadour et de Philippa de Toulouse, possède des droits sur le comté de Toulouse.

Louis VII le Jeune intervient en 1141 dans le Toulousain pour faire valoir les droits d'Aliénor d'Aquitaine, sa femme sur la région.

Louis VII le Jeune assiège Toulouse.

Alphonse Jourdain de Toulouse réussit à négocier le départ des troupes royales et accorde des franchises communales à la ville de Toulouse, probablement en récompense de la fidélité de la ville pendant le siège de la ville par le roi.


Raimbaut d'Orange

Raimbaut d'Orange Troubadour de Provence

Raimbaut d'Orange est le plus ancien des troubadours de Provence.

Il semble exercer son activité poétique entre 1160 et 1173.

On lui doit plusieurs poésies lyriques et un sirventès.

Il a aussi écrit une tenson avec la Comtesse de Die.

Cela le place immédiatement après la première génération de troubadours :

au début de l'âge classique de la lyrique occitane à un moment où la nécessité d'un approfondissement de l'acquit, commence à se faire sentir.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !