Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1075 - le dernier en 1125



Naissance de Guillaume II l'Allemand

Guillaume II l'Allemand ou de Bourgogne naît en 1075, fils de Renaud II de Bourgogne et de Régine d'Oltingen.



Rodolphe de Rheinfelde Anti Roi de Germanie

Des princes allemands s'assemblent à Tribur au prétexte de régler la déchéance de l'Empire.

Ils en profitent pour récupérer des biens et des avantages qui leur avaient été confisqués.

Le 15 mars 1077, avec l'accord tacite du pape, ils élisent antiroi de Germanie Rodolphe de Rheinfelden, Duc de Souabe, leur chef, contre Henri IV de Franconie.

Welf IV Welf est partisan de Rodolphe de Rheinfelden.

Henri IV de Franconie, en conséquence le prive de son titre de Duc de Bavière.

Cependant, soutenu par les bavarois et aidé par Azzon II d'Este, son père, Welf IV Welf parvient à se maintenir et à défier la décision de l'empereur en mai 1077.

Otton Ier de Northeim consent à l'élection de Rodolphe de Rheinfelde.

Egbert II de Misnie est l'un des premier partisans de Rodolphe de Rheinfelden, mais comme d'autres nobles saxons il lui retire rapidement son soutien et demeure ensuite neutre.

En Bourgogne, les évêques de Sion, Lausanne et Bâle restent fidèles à l'empereur, comme nombre d'évêques dans les autres parties de l'Empire, de même que des seigneurs de moindre rang, comme les Comtes d'Oltigen.

Burcard d'Oltigen, Évêque de Lausanne de 1056 à 1089, est un adversaire de la réforme.

Son successeur, Conon de Fenis, approuve la réforme, mais continue de soutenir l'empereur, tout comme son frère Bourcard de Fenis, Évêque de Bâle.

Conon de Fenis fonde l'abbaye de Cerlier (moines venus de Saint-Blaise, Forêt-Noire).

Bourcard de Fenis fonde le prieuré de Saint-Alban à Bâle (moines venus de Cluny).

Rodolphe de Rheinfelden perd ses droits en Bourgogne au profit du comte Guillaume II l'Allemand, qui étend son pouvoir au-delà du Jura jusqu'à Romainmôtier et au lac de Bienne.



Mariage de Renaud II de Bourgogne avec Régine d'Oltingen

Renaud II de Bourgogne épouse en 1092 Reine ou Régine d'Oltingen, fille de Conon, Comte d'Oltingen (Région de Bale en Suisse Allemande). Leur enfant est :

Renaud II de Bourgogne devient Comte d'Oltingen. La puissance de Renaud II est énorme, ses terres s'étendent du Beaujolais aux rives de l'Aar.



Étienne Ier de Bourgogne Régent du Comté de Bourgogne

Guillaume II l'Allemand Comte de Mâcon

Renaud II de Bourgogne part en croisade.

En 1097, Renaud II de Bourgogne confie la régence du Comté de Bourgogne à Étienne Ier de Bourgogne, son frère.

Guillaume II l'Allemand devient de fait Comte de Mâcon.



Mort de Renaud II de Bourgogne Comte de Bourgogne

Étienne Ier de Bourgogne Comte de Bourgogne

Guillaume II l'Allemand Comte de Bourgogne

Renaud II de Bourgogne meurt en 1099 lors de la première croisade.

Étienne Ier de Bourgogne, son frère, et Guillaume II l'Allemand, son fils, lui succèdent conjointement.



Mariage de Guillaume II l'Allemand avec Agnès de Zahringen

Guillaume II l'Allemand épouse Agnès de Zahringen, fille de Berthold II de Zahringen, Duc de Zahringen. Leur enfant est :

Son surnom de l'Allemand est peut-être dû à ce mariage ou à sa filiation maternelle.



Guillaume II l'Allemand Comte d'Oltingen

Guillaume II devient Comte d'Oltingen en 1107.



Naissance de Guillaume III de Bourgogne

Guillaume III de Bourgogne, dit l'enfant, naît en 1110, fils de Guillaume II l'Allemand et d'Agnès de Zahringen.



Mort de Guillaume II l'Allemand

Guillaume III Co-Comte de Bourgogne, Comte de Mâcon et d'Oltingen

Guillaume II l'Allemand meurt en 1125, victime d'un complot de ses barons au moment où il tente de s'emparer du comté de Valais.

Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, raconte que de son temps, un Comte portant le surnom de l'Allemand, a été emporté par le diable, parce qu'il a enlevé des biens de son abbaye.

En 1125, Guillaume III de Bourgogne, son fils, encore enfant, devient Comte de Bourgogne, de Mâcon et d'Oltingen.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !