Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



26 événements affichés, le premier en 800 - le dernier en 877



Mariage de Leuthard Ier de Fézensac avec Grimeut d'Alsace

Leuthard Ier de Fézensac, Comte de Fézensac et de Paris, épouse en 800 Grimilde ou Grimeut d'Alsace. Leurs enfants sont :



Mariage d'Hugues le Peureux avec Ava de Morvois d'Alsace

Hugues le Peureux épouse vers 803 Ava de Morvois d'Alsace. Leurs enfants sont :



Naissance de Girard II de Paris

Gérard ou Gyrart ou Girart ou Guerry ou Girard II de Paris, dit de Vienne ou de Roussillon ou de Fraite, naît vers 810 ou en 815, fils de Leuthard Ier de Fézensac et de Grimeut d'Alsace.



Girard II Comte de Paris

Girard II de Paris devient Comte de Paris en 834 ou en 838.



Mariage de Conrad Ier de Bavière avec Adélaïde de Tours

Conrad Ier de Bavière épouse en 834 Adélaïde de Tours. Leurs enfants sont :



Girard II de Paris Comte de Lyon et de Vienne

Girard II de Paris se rallie à Lothaire Ier en 840 et reçoit les comtés de Lyon et de Vienne.



Bataille de Fontenay-en-Puisaye

Mort de Gérard Ier de Vergy Comte d'Auvergne

Mort de Gui de Vannes

Mort de Ricouin Préfet de la marche de Bretagne

En 841, Charles II le Chauve et Louis II le Germanique se promettent assistance.

Lothaire Ier marche vers Louis II le Germanique qui fuit en Bavière.

Charles II le Chauve et Louis II le Germanique se dirigent l'un vers l'autre, avec les renforts de Judith de Bavière et se rejoignent à Auxerre.

Ils demandent à négocier avec Lothaire Ier mais celui-ci attend l'arrivée de Pépin II d'Aquitaine pour les attaquer.

L'affrontement a lieu à Fontenay-en-Puisaye ou Fontonoy-en-Puisaye, près d'Auxerre, le 25 juin 841.

Baudouin Ier Bras-de-Fer et Girard II de Paris participe à la bataille, dans le camp de Lothaire Ier.

Charles II le Chauve doit sa victoire à Guérin de Provence.

Lothaire Ier vaincu est obligé de fuir et continue malgré tout à tenter d'attaquer séparément ses frères.

Girard II suit sans aucun doute Lothaire Ier à Aix.

Gérard Ier de Vergy, Comte d'Auvergne, Gui de Vannes, Ricouin, préfet de la marche de Bretagne, meurent lors de la bataille.

Pépin II d'Aquitaine abandonne Lothaire Ier.



Mariage de Girard II de Paris avec Berthe de Tours

Girard II de Paris épouse en 843 Berthe de Tours, fille d'Hugues le Peureux et d'Ava de Morvois d'Alsace.

Leur enfant est :

Girard II de Paris devient ainsi le beau-frère de Lothaire Ier.



Mariage de Girard II de Paris avec Ève d'Auxerre

Girard II de Paris épouse vers 848 Ève d'Auxerre, fille de Conrad Ier de Bavière et d'Adélaïde de Tours. Leurs enfants sont :



Naissance de Berthe de Paris

Béatrice ou Berthe de Paris naît vers 850, fille de Girard II de Paris et d'Ève d' Auxerre.



Naissance d'Adélaïde de Frioul

Aélis de Paris ou Adélaïde de Frioul naît entre 850 et 853, fille :

Elle est l'arrière petite-fille du comte Bégon de Paris et d'Alpaïs.

Alpaïs pourrait être fille du roi Louis Ier le Pieux ou selon certaines sources beaucoup plus sûres une fille illégitime de Charlemagne et de l'une de ses nombreuses concubines.

Si Alpaïs n'est ainsi pas la fille de Louis Ier le Pieux, Adélaïde de Frioul est nièce de Charles II le Chauve et cousine de son fils, Louis II le Bègue.

Si Alpaïs est une fille illégitime de Charlemagne, Adélaïde de Frioul est une demi-sœur de Charles II le Chauve et tante de Louis II le Bègue.



Naissance d'Hucbald d'Ostervant

Hucbald d'Ostervant naît en 853, fils de Girard II de Paris et d'Ève d'Auxerre.


Lothaire II de Lotharingie Lothaire II de Lotharingie

Abdication Lothaire Ier

Traité de Prüm

Mort de Lothaire Ier

Louis II le Jeune Empereur d'Occident

Louis II le Jeune Roi d'Italie

Lothaire II de Lotharingie Roi de Lotharingie

Charles de Provence Roi de Provence ou de Bourgogne Cisjurane

Girard II de Paris Précepteur de Charles de Provence et Régent du royaume de Provence

À la fin de sa vie, Lothaire Ier comble les abbayes de Murbach, de Lièpvre, d'Erstein, de Saint-Étienne à Strasbourg et de Munster.

En 855, Lothaire Ier abdique et convoque ses grands vassaux.

Selon la tradition germanique, par le traité de Prüm, il partage ses possessions entre ses fils, en leur présence pour éviter tous troubles au moment de la vacance du trône.

Ce dernier domaine va s'appeler la Lotharingie, nom issu du latin Lotharii Regnum, le royaume de Lothaire.

Puis Lothaire Ier s'enferme dans l'abbaye de Prüm.

Lothaire Ier meurt à Prüm le 29 septembre 855.

Les frères de Lothaire Ier, Charles II le Chauve et Louis II le Germanique, s'emparent et se partagent une partie des possessions de Lothaire Ier. Le reste est partagé comme prévue entre les fils de Lothaire Ier.

Louis II le Jeune l'aîné demeure empereur d'Occident et Roi d'Italie.

Lothaire II de Lotharingie est couronné premier Roi de Lotharingie en 855.

Son territoire est situé entre la Meuse et le Rhin allant des Vosges à la Frise, comprenant notamment la future Lorraine et le futur Brabant. Il fixe sa capitale à Metz. Les comtés de Haute Bourgogne sont légués à Lothaire II de Lotharingie.

Lothaire II de Lotharingie, après avoir reçu le serment de fidélité de ses nouveaux sujets, va, à Francfort, voir son oncle Louis II le Germanique, dont il désire se faire un appui.

Charles de Provence hérite du royaume de Provence, appelée aussi Bourgogne Cisjurane. Ses territoires s'étendent de la Méditerranée à la Bourgogne actuelle, en incluant la Provence, Lyon et la Suisse.

Mais Charles de Provence n'est qu'un enfant et il est épileptique. Le véritable maître du royaume est son précepteur Girard II de Paris qui agit en régent du royaume.

Les velléités d'indépendance de la Provence en 848 expliquent peut-être quelques années plus tard l'apparition de ce royaume de Provence.



Fondation de l'abbaye de Vézelay

En 858, Girard II de Paris et Berthe de Tours fondent deux monastères en Bourgogne : Pothières et Vézelay, et obtiennent pour eux la protection du pape. Ils instaurent à Vézelay le culte de sainte Madeleine. Après un premier transfert des reliques de sainte Madeleine de l'église de Saint-Maximin-la-Sainte-Baume à l'église Saint-Victor de Marseille, à la suite de troubles provoqués par les Sarrasins en Provence, Girard II fait transporter les reliques de la sainte à Vézelay. Il fait don de ce monastère au Saint-Siège.



Invasion des Normands dans la vallée du Rhône

En 860, Girard II de Paris arrête devant Valence les Normands qui après la Camargue, pillent et ravagent la vallée du Rhône.



Campagne de Charles II le Chauve contre la Provence et la Bourgogne

Charles de Provence, épileptique, a une mauvaise santé. Ses deux oncles, Charles II le Chauve et Louis II le Germanique, convoitent son héritage. À l'automne 861, Girard II de Paris, régent de Charles de Provence et de Bourgogne, défend ces royaumes contre les prétentions de Charles II le Chauve, ce dernier s'avance jusqu'à Mâcon mais ne dépasse pas cette limite.



Mort de Charles de Provence

Louis II le Jeune Roi de Provence

Accord de Mantaille

Lothaire II de Lotharingie Duc de Lyon

Girard II de Paris Conseiller de Lothaire II de Lotharingie

Charles de Provence meurt en 863 sans enfants. Charles II le Chauve voit le royaume de Charles de Provence lui échapper. Louis II le Jeune, frère de Charles de Provence, arrive le premier pour s'octroyer la Provence. Lothaire II de Lotharingie arrivé trop tard, ne peut pas faire respecter l'accord de 859 faisant de lui l'héritier unique.

Un accord est signé le 30 avril 863 au château de Mantaille :

Girard, le régent de l'ex-royaume du défunt, devient le premier conseiller de Lothaire II de Lotharingie.



Girard II de Paris Comte de Bourges

Girard II de Paris hérite du Comté de Bourges et de ses abbayes. Charles II le Chauve le destitue en 867.



Lutte de Girard II de Paris contre Charles II le Chauve

En 868, Girard II de Paris s'oppose une nouvelle fois au roi Charles II le Chauve à propos de l'héritage du comté de Bourges.



Voyage de Lothaire II de Lotharingie à Rome

Mort de Lothaire II de Lotharingie

Invasion de la Lotharingie par Charles II le Chauve

Charles II le Chauve Roi de Lotharingie

En 869, Lothaire II de Lotharingie a une entrevue à Rome avec le pape Adrien II et lui fait des présents considérables, et en reçoit de grands témoignages d'amitié.

Avant de l'admettre à la communion, le pape lui fait jurer sur l'hostie, ainsi qu'aux seigneurs de sa suite, qu'il a suivi exactement les ordres de Nicolas Ier son prédécesseur, et que sa rupture avec Waldrade de Wormsgau est sincère et sans retour.

Le serment sur l'eucharistie est alors au nombre des épreuves ou jugements de Dieu.

En vertu des paroles de saint Paul, celui qui reçoit indignement le corps et le sang de Jésus-Christ mange et boit son jugement.

On croit en conséquence que quiconque ose ainsi se parjurer mourra infailliblement dans l'année.

Lothaire II de Lotharingie et ses Français, trop avancés pour pouvoir reculer, prononcent le serment redoutable; et Lothaire II de Lotharingie reçoit du pontife :

En quittant Rome, Lothaire II de Lotharingie est atteint d'une fièvre violente.

Il se fait transporter à Plaisance ou Piacenza en Italie.

Lothaire II de Lotharingie meurt le 8 août 869, d'une maladie contagieuse.

On ne manque pas, d'après les préjugés du temps, d'attribuer cette mort à son parjure.

La reine Theutberge de Bourgogne se retire au monastère de Sainte-Glossinde de Metz, dont elle est abbesse et où elle est enterrée.

Hincmar devient conseiller de Charles II le Chauve.

En 869, après la mort de son neveu Lothaire II de Lotharingie, Charles II le Chauve décide d'envahir son royaume.

Charles II le Chauve se laisse sacrer à Metz par Hincmar, Archevêque de Reims.

La lutte reprend entre Girard II de Paris et Charles II le Chauve.

Après des escarmouches dans le Berry, et l'Auxerrois, Girard II de Paris, conseiller de Lothaire II de Lotharingie, regagne ses terres Lyonnaises et s'enferme dans Vienne, car les deux oncles du défunt, Charles II le Chauve et Louis II le Germain, ont des prétentions sur le royaume de leur neveu.


Royaume franc après le Traité de Meerseen

Traité de Meerseen

Partage de l'héritage de Lothaire II de Lotharingie

Revendication de la Lotharingie par Hugues le Bâtard

Berthe de Lorraine et Hugues le bâtard, les enfants de Waldrade de Wormsgau, deuxième épouse de Lothaire II de Lotharingie, sont réputés bâtards.

L'héritage de Lothaire II de Lotharingie aurait dû revenir à ses frères.

Mais ses deux oncles, Louis II le Germanique et Charles II le Chauve se rencontrent à Meerseen ou Mersen, dans l'actuel Limbourg (près de Maastricht) le 8 ou le 9 août 870.

Ils se mettent d'accord pour se partager l'héritage de leur neveu Lothaire II.

Eudes, Comte de Troyes, d'Autun est l'un des artisans du traité.

Louis II le Germanique obtient la plus grande partie de la Lotharingie.

L'Alsace est retirée à Hugues le bâtard et est incluse dans la part de Louis II le Germanique.

Sur la Haute-Bourgogne, Charles II le Chauve récupère, le comté de Portois et une partie du comté de Varais avec Besançon.

La Francie occidentale de Charles II le Chauve et la Francie orientale de Louis II le Germanique ont désormais une frontière commune qui suit à peu près les cours de la Moselle et de la Meuse.

Cette frontière ne cessera de fluctuer au fil des siècles et des millions de soldats et de victimes civiles paieront jusqu'à nos jours la disparition de l'état tampon de Lotharingie.

Girard II de Paris refuse ce partage et entre en rébellion contre Charles II le Chauve.

Hugues le Bâtard revendique le royaume de Lothaire II de Lotharingie, son père, et entre en clandestinité.



Libération de Carloman

Désertion de Carloman

Siège de Vienne

Charles II le Chauve Roi de Bourgogne

Sur ordre du pape Adrien II, Charles II le Chauve libère Carloman, son fils, et l'oblige à le suivre lors de son expédition contre Girard II de Paris en 870.

Carloman abandonne alors son père et, avec une armée de soldats déserteurs, met à sac les régions autour de Reims jusqu'en Belgique.

Charles II le Chauve avec l'appui des archevêques de Lyon et de Vienne, assiège en décembre 870 les armées de Girard II de Paris placées sous le commandement de sa femme Berthe de Tours.

La ville résiste pendant plusieurs mois, mais les troupes royales dévastant la campagne, Girard II de Paris accourt et demande une capitulation honorable.

Girard II de Paris cède Vienne à Charles II le Chauve qui est couronné Roi de Bourgogne à Vienne le 24 décembre 870.

Il incorpore le Lyonnais et le Viennois dans son royaume.

De leur côté, Girard II de Paris et sa femme se retirent à Avignon (où sur leurs terres de Vézelay, les deux hypothèses sont défendues par les historiens) qui avait été leur ancien fief.



Boson V de Provence Gouverneur du Lyonnais et du Viennois

Charles II le Chauve nomme Boson V de Provence en janvier 871, gouverneur du Lyonnais et du Viennois, charge occupée jusqu'alors par Girard II de Paris.



Mariage de Herbert Ier de Vermandois avec Berthe de Paris

Herbert Ier de Vermandois épouse Berthe de Paris, fille de Girard II de Paris, Comte de Roussillon, et d'Ève d'Auxerre. Leurs enfants sont :



Mariage d'Hucbald d'Ostervant avec Heilwilde de Frioul

Hucbald d'Ostervant, Comte d'Ostervant, fils de Girard II de Paris et d'Ève d'Auxerre, épouse avant 874 Heilwilde de Frioul.

Leurs enfants sont :



Mort de Girard II de Paris

Girard II de Paris meurt probablement en 877 et en tout cas avant 879.

Ainsi finit la carrière de cet aristocrate dont la légende s'emparera, quelques années plus tard sous le vocable de la chanson de geste de Girard de Roussillon.

Girart d'après les romans serait fils de Drogon, frère de Doon de Montreuil, de Beuve d'Aigremont et de fait, oncle des quatre mystérieux fils d'Aymon et de maugis.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !