Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



2 événements affichés, le premier en 1355 - le dernier en 1356


La dernière heure du Doge Marino Faliero –Par Francesco Hayez: Milan, Academia di Belle Arti di Brera L'exécution de Marino Faliero par Delacroix, 1827

Conjuration de Marino Faliero

Mort de Bertucio Israello et Filippo Calendario

Mort de Marino Faliero

Giovanni Gradenigo Doge de Venise

Marino Faliero a alors l'idée d'une conjuration permettant d'asseoir la domination de sa famille contre l'aristocratie qui domine la cité.

Il parvient à rallier à son projet quelques grands bourgeois de Venise :

La date de l'insurrection est fixée au 15 avril 1355.

Les insurgés armés :

La conjuration échoue à cause des confidences de Bergamose à un de ses amis, le praticien Nicolo Lion.

Les conjurés sont subitement arrêtés et soumis à la torture et on peut ainsi apprendre le nom de leur chef, le doge en personne.

La ville est alors mise en état d'alarme.

Le 16 avril 1355, Bertucio Israello et Filippo Calendario sont jugés et exécutés, en compagnie de 9 autres conjurés.

Le 17 avril 1355, Marino Faliero est jugé pour haute trahison.

Outre la tentative de coup d'État contre les institutions vénitiennes, il lui est reproché d'avoir tenté de négocier l'accord économique avec Gênes.

Marino Faliero est condamné à être décapité.

L'exécution a lieu dans la cour du Palais des Doges, au pied du perron sur lequel, avant de ceindre la couronne ducale, Faliero avait prêté serment d'observer la "promissione".

Le bourreau, son épée sanglante dans la main, crie aux spectateurs :

Constatez tous qu'il a été fait justice du traître

Le cadavre du doge resta exposé toute une journée, la tête tranchée.

Au soir du 18 avril 1355, le cadavre de Marino Faliero est déposé dans une gondole et inhumé sans aucune cérémonie, dans un caveau creusé dans une chapelle de l'église des Saints Giovanni et Paolo, nécropole des doges de Venise.

Marino Faliero est le seul des 76 premiers doges à ne pas être dépeint dans la salle du Grand-Conseil du Palais des Doges, pour cause de haute trahison.

L'emplacement où devrait se trouver son portrait montre une tenture noire sur laquelle est inscrite la phrase suivante :

Hic est locus Marini Falieri decapitati pro criminibus (ici se trouve l'emplacement de Marino Falier, décapité pour ses crimes).

Giovanni Gradenigo devient le 56ème Doge de Venise élu en 1355.



Mort de Giovanni Gradenigo Doge de Venise

Giovanni Delfino Doge de Venise

Giovanni Gradenigo meurt en 1356.

Giovanni Delfino devient le 57ème Doge de Venise élu en 1356.

Le titre de "dominator quarte et dimidie partis totius Imperii Romanie" abandonné en 1356 par Giovanni Delfino.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !