Listes Recherche par nom de personne, de lieu,... Recherche par Année Carte

Page précédente Accueil du site Mode d'emploi Nous écrire



De l'année à l'année
Sans mise en forme










Événements contenant la ou les locutions cherchées



9 événements affichés, le premier en 1482 - le dernier en 1551



Naissance de Giorgio Martinuzzi

Giorgio Martinuzzi (en croate: Juraj Utješinovic), naît à Kamicak en Croatie en 1482, fils de Grgur Utješinovic et de X Martinuzzi.

Grgur Utješinovic, son père, d'origine croate, est tué dans un combat contre les Turcs.

Sa mère, originaire de Venise, s'appelait Martinuzzi et avait un frère évêque.

Pour cette raison, le jeune Giorgio choisit ce patronyme pour faire carrière dans l'Église en devenant moine.

Il convient de souligner que ses adversaires, les protestants hongrois, le dénommaient le plus souvent le moine György (Fráter György), les textes des historiens français l'appelant également frère Georges.



Prise de Buda

Bataille de Tokaj

Ferdinand Ier de Habsbourg Roi de Hongrie

Le 20 juin 1527, Ferdinand Ier de Habsbourg déclare la guerre à son compétiteur Jean Ier de Hongrie.

Il rentre dans Buda le 20 août 1527.

L'armée de mercenaires de Ferdinand Ier de Habsbourg écrase celle de Jean Ier de Hongrie près de Tokaj le 27 septembre 1527.

Une partie des nobles, dont Peter Perényi le nouveau voïvode de Transylvanie nommé par Jean Ier de Hongrie, se soumettent à l'empereur.

Jean Ier de Hongrie doit de se réfugier en Transylvanie.

Giorgio Martinuzzi rencontre Jean Ier de Hongrie en 1527. Il devient l'un de ses plus habiles conseillers et est nommé au conseil royal avec la charge de Trésorier.

Ferdinand Ier de Habsbourg, époux d'Anne Jagellon, sœur de Louis II de Hongrie, se considère comme l'héritier naturel du trône du fait de conventions entre les deux familles.

Ferdinand Ier de Habsbourg se fait élire Roi de Hongrie lors d'une diète réunie à Pozsony (Presbourg) le 25 octobre 1527.

Il est couronné le 3 novembre 1527.



Giorgio Martinuzzi Évêque de Nagyvárad

En 1535, Giorgio Martinuzzi devient Évêque de Nagyvárad (aujourd'hui en roumain Oradea, en allemand Großwardein).


Jean II de Hongrie Giorgio Martinuzzi

Naissance de Jean II de Hongrie

Mort de Jean Ier de Hongrie

Jean II de Hongrie Roi de Hongrie

Jean Sigismond Szapolyai ou Jean II de Hongrie (en hongrois Szapolyai János Zsigmond) naît à Buda le 7 juillet 1540, fils de Jean Ier de Hongrie et d'Isabelle Jagellon.

15 jours après la naissance de son fils, Jean Ier de Hongrie meurt à Szeben le 22 juillet 1540.

Il confie la régence à Isabelle Jagellon, son épouse, et à son conseiller Giorgio Martinuzzi, dit le moine Gyorgi ou Gyorgy, son tuteur devenu cardinal.

En dépit du traité de Nagyvárad avec le Saint-Empire, Isabelle Jagellon fait rapidement élire Roi de Hongrie son fils Jean II de Hongrie par les partisans de Jean Ier de Hongrie.

On surnomme Isabelle Jagellon la reine Isabelle, compte tenu de sa forte personnalité et de sa ténacité :

La cour s'installe à Buda.

Ferdinand Ier de Habsbourg s'empresse d'assiéger pour obtenir la suprématie totale sur la Hongrie.



Campagne de Soliman le Magnifique contre l'Autriche

Le 28 août 1542, le sultan Soliman le Magnifique vainc les armées autrichiennes et enlève les chefs militaires hongrois venus le visiter dans son camp.

Il fait installer un gouverneur turc à Buda et occuper la Cisdanubie en permanence.

La Hongrie est divisée entre :



Premier paiement au Sultan par la Transylvanie

En 1543, Giorgio Martinuzzi doit se résoudre au premier paiement au Sultan par les régions orientales de la Hongrie aux mains de la famille Zapolya d'un tribut annuel de 10 000 florins.

Malgré l'hostilité de Giorgio Martinuzzi aux protestants, la Réforme fait de rapide progrès sous son gouvernement et devient majoritaire en Transylvanie, où les biens de l'Église sont sécularisés.

En septembre 1543, Françoise d'Alençon fait ériger les seigneuries de Beaumont, de Sonnois , etc. en duché pairie sous le litre de duché de Beaumont.



Convention de Nyirbator

En 1549, pour des raisons militaires face aux turcs, Giorgio Martinuzzi, tuteur de Jean II de Hongrie signe la Convention de Nyirbator, à l'insu d'Isabelle Jagellon, qui elle travaille en silence à réunifier la contrée.

Cette convention :



Occupation de la Transylvanie par Ferdinand Ier de Habsbourg

Exil en Silésie d'Isabelle Jagellon et de Jean II de Hongrie

Isabelle Jagellon dénonce le traité de Nyirbator et réaffirme les droits de Jean II de Hongrie son fils.

Les troupes de Ferdinand Ier de Habsbourg de 6 à 7 000 hommes commandées par Giovanni Battista Castaldo occupent la Transylvanie afin de prévenir une réaction violente des Turcs.

Isabelle Jagellon doit abdiquer le 19 juin 1551, et se retirer avec Jean II de Hongrie en Silésie

La diète de Cluj ou de Kolozsvár du 26 juillet 1551 reconnaît Ferdinand Ier de Habsbourg comme seul souverain.

En échange :

Rapidement, les forces de Giovanni Battista Castaldo, trop nombreuses pour une garde d'honneur, pas assez nombreuses pour une armée, se révèlent n'être d'aucun secours pour le pays.


Assassinat de Giorgio Martinuzzi par des assassins envoyés par Giovanni Battista Castaldo

Mort de Giorgio Martinuzzi

Les principaux acteurs de la politique interne transylvaine, les Trois Nations : noblesse hongroise, Saxons et Sicules, s'inquiètent sourdement de la stratégie du voïvode.

Choisissant de louvoyer, Giorgio Martinuzzi :

Ses actions en sous-main auprès des Ottomans sont découvertes et considérées comme une trahison.

Giorgio Martinuzzi meurt le 16 ou le 17 décembre 1551 assassiné dans son palais d'Alvinc, au cœur du voïvodat de Transylvanie, par les spadassins italiens de Sforza Pallavicini.

Meurtre d'un prince de l'Église qui paraît impliquer Ferdinand Ier de Habsbourg, cette fin contribue grandement au renom du gouverneur, sur la mort de qui le pape lui-même exige une enquête en des temps où l'esprit de croisade nourrit encore curiosité et admiration envers les héros forcés de se battre contre la marée turque aux marges de la chrétienté.


Menu contextuel

Si, dans le résultat d'une recherche, un nom de personne ou de lieu ou une date vous interpelle, sélectionnez-le et faites un clique droit pour lancer une nouvelle recherche.


Si ce site vous est utile, placez le dans vos favoris ou marques-pages !